Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 13:24

Fete-de-Saint-Jean---2011--5-.JPGUne cinquantaine de Bessanais ont célébré la fête de Saint Jean, patron de la paroisse. Un rassemblement a eu lieu devant la chapelle Saint Jean-Baptiste, édifiée en 1895 et située en rive droite de l’Arc.

 

L’édifice a récemment été entièrement nettoyé par des habitants du quartier aidés de quelques autres bénévoles. Les fenêtres endommagées ont également été réparées.

 

La statue de Saint Jean-Baptiste a par ailleurs été rénovée par les sculpteurs locaux Georges et Fabrice Personnaz.

 

En préambule, Monique Clappier a remercié toutes les personnes présentes et rappelé brièvement l’historique de la chapelle, avant que le procureur de la confrérie Saint Jean-Baptiste ne relate l’histoire du « patron » des lieux.

 

Quelques chants et prières ont ensuite été repris par l’assemblée.

 

Jean Cimaz, Maire-adjoint chargé du patrimoine, a expliqué les démarches entreprises pour la restauration de plusieurs édifices religieux du village.

 

Après avoir remercié les bénévoles pour le travail accompli et fait part de leur souhait de contribuer aux rénovations futures, les jeunes de la confrérie Saint Jean-Baptiste ont offert le pot de l’amitié.

 

 

Visionnez l'album de la fête de Saint Jean

Saint Jean - 2011

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 07:19

Police-91eme-interpellation.jpgJ'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer à plusieurs reprises sur la multiplication des situations de récidive en France, qui démontre à quel point il existe un véritable problème dans notre système judiciaire. Un fait divers récent repousse toutes les limites en la matière...

 

Bien qu'il ne s'agisse pas là d'homicide ni de violence à caractère sexuel, il n'en reste pas moins que des policiers de Mérignac (dans la banlieue de Bordeaux) ont procédé à une interpellation qui dépasse tous les records imaginables : l'homme en question, âgés de 47 ans, en est tout simplement à sa 91ème interpellation !

 

Cette fois, il s'agissait d'un contrôle routier. L'homme, qui roulait en état d'ébriété dans une zone commerciale, a tenté de se soustraire au contrôle. Il a pris la fuite et a volontairement percuté un véhicule de police, avant de perdre le contrôle de sa voiture et de terminer sa course dans un fossé.

 

Il a ensuite mordu à l'avant-bras le policier qui procédait à son interpellation.

 

Placé en garde à vue, il n'a pas pu, vu son état, être entendu de suite par les policiers, qui l'ont placé en cellule de dégrisement.

 

Si l'histoire fait à première vue sourire, qu'en serait-il si cet homme n'avait pas été arrêté et qu'il avait été à l'origine d'un accident mortel ? Espérons en tout cas qu'il ne ressorte pas de si tôt...

 

 

Photo : AFP

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 11:00

Lemaitre.jpgLe sprinteur annécien Christophe Lemaître n'en finit plus d'impressionner. Quelques jours après avoir réalisé un temps de 9'96 sur 100 mètres lors du meeting de Montreuil, il a réussi à grapiller encore un centième à son meilleur temps lors des Championnats d'Europe par équipes de Stockholm (Suède).

 

Christophe Lemaître s'impose semaine après semaine comme le leader incontesté du sprint européen. Il y a moins d'un an, il effaçait en 9'98 le record de France du 100 mètres de Ronald Pognon, qui tenait depuis 6 ans. Il devenait grâce à cette performance le premier athlète blanc à courir sous les 10 secondes depuis l'apparition du chronométrage électronique.

 

Lors des Championnats d'Europe de Stockholm, le Savoyard a amélioré son propre record en 9'95. En quelques mois, il a réussi l'exploit de battre 4 fois le record de France en retranchant à chaque fois un centième de seconde à son temps de référence.

 

Cette performance a permis à Lemaître de dominer sans trop de problèmes le Britannique Dwain Chambers et le Portugais Francis Obikwelu (recordman d'Europe du 100 mètres en 9'86).

 

S'il continue sur sa lancée, il pourrait bien un jour battre le temps d'Obikwelu qui devient chaque jour plus accessible. A 21 ans, Lemaître possède une marge de progression considérable.

 

Son objectif désormais affiché est de parvenir à entrer en finale des Championnats du Monde de Daegu (Corée du Sud) en août. Il lui reste deux mois pour peaufiner sa préparation et espérer pouvoir se mesurer à l'invincible Jamaïcain Usain Bolt.

 

A noter que Christophe Lemaître peut nourrir de belles ambitions également sur 200 mètres. S'il s'entraîne beaucoup moins sur cette distance, n'oublions pas qu'il détient le record de France à égalité avec Gilles Quénéhervé.

 

A Stockholm, sur une piste détrempée et avec un vent défavorable, Lemaître a échoué à 12 centièmes seulement des 20'16 du record national. Là aussi, il faudra compter avec Lemaître lors des Mondiaux.

 


Le record de France du 100 mètres de Lemaître

18 juin 2011

 


Pour comparaison, le record du Monde du 100 mètres d'Usain Bolt

16 août 2009


 

La course de Lemaître sur 200 mètres

19 juin 2011

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 19:51

Jeremy-Morel.jpgAprès Morgan Amalfitano il y a quelques jours, un deuxième lorientais va venir garnir les rangs phocéens pour la saison 2011-2012. Le latéral gauche Jérémy Morel va s'engager en début de semaine avec l'OM pour une durée de quatre ans.

 

On le disait tout proche de Rennes, mais Jérémy Morel a finalement choisi de poser ses valises à Marseille. Alors que les dirigeants provençaux avaient fait du Bordelais Trémoulinas leur priorité pour combler le départ de Taye Taïwo, il semblerait que la piste se soit avérée trop onéreuse.

 

Du coup, l'option Jérémy Morel a rapidement repris de la consistance et l'affaire a été conclue en quelques heures avec le FC Lorient. La proposition de l'OM a convaincu Morel.

 

En début de semaine, il rejoindra donc ses nouveaux coéquipiers au Centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus, après avoir passé la visite médicale et paraphé son contrat.

 

Agé de 27 ans, Morel a été formé à Lorient et a intégré l'équipe professionnelle en 2002. La saison dernière, il a disputé 33 matchs sous les ordres de Christian Gourcuff et inscrit 2 buts.

 

Ce deuxième transfert de l'intersaison confirme la bonne entente qui existe entre l'OM et le FC Lorient en matière de transferts. Outre la récente signature de Morgan Amalfitano, l'OM avait engagé en 2009/2010 Fabrice Abriel. La saison précédente, André Ayew avait été prêté aux Merlus pour engranger de l'expérience. Au début des années 2000, Cantareil, Benatia et Abardonado avait également évolué sous le maillot orange suite grâce aux prêts consentis par Marseille.

 

 

Présentation de Jérémy Morel

Site Le Phocéen



 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 12:42

Montagnes-a-vendre-copie-1.jpgDeux montagnes situées dans les Alpes autrichiennes, dont les sommets culminent à plus de 2 000 mètres d’altitude, sont actuellement en vente pour un prix de 121 000 euros. C’est ce qu’à annoncé le maire de la commune de Kartitsch, dans le Tyrol.


Le Grand Kinigat (2 690 mètres) et le Rosskopf (2 600 mètres) totalisent une superficie de 1,2 millions de mètres carrés. Ils sont la propriété de l’Agence Immobilière Fédérale (BIG), une institution publique, depuis 2001 (rachat à l’Etat fédéral pour 300 000 euros).


"En Grèce, on vend bien des îles, pourquoi ne vendrait-on pas des montagnes en Autriche ?", a estimé le maire.


Les intéressés, déjà au nombre d'une vingtaine, sont appelés à transmettre leurs offres avant le 8 juillet.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 12:13

Noel-Le-Graet.jpgLa Fédération Française de Football (FFF) a un nouveau président. Noël Le Graët, Vice-président depuis 2005 et patron du club de Guingamp, a été élu ce samedi dès le premier tour de scrutin en recueillant 54,39% des voix.

 

A l'issue du vote, La Graët a devancé Fernand Duchossoy (45,40%), Président par intérim depuis la démission de Jean-Pierre Escalettes et grand favori des observateurs. Le troisième candidat Eric Thomas n'a recueilli que 0,19% des suffrages.

 

Pour la première fois, suite à la réforme des statuts adoptée le 2 avril, l'élection se déroulait au scrutin de liste. Les neuf co-listiers de Noël Le Graët formeront donc avec lui un comité exécutif, renforcé par le Président de la Ligue de Football Professionnel et celui de la Ligue de Football Amateur, tous deux membres de droit.

 

Le nouveau président a 18 mois pour faire bouger les choses, un autre scrutin est programmé dès décembre 2012.

 

Il a dévoilé les grandes lignes de son programme : "ne pas laisser une DTN dispersée qui ne s'entend plus. Concernant les bi-nationaux, c'est une conversation qui ne doit pas exister au sein de la Fédé. Tout encadrement qui ne suit pas cela aura du mal à discuter avec l'exécutif". Le nouveau président a aussi évoqué un futur organigramme "peut-être plus court".

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 19:21

Nikita.JPGQuelques jours après le prologue du Critérium du Dauphiné à Saint-Jean-de-Maurienne en présence de nombreux grands noms du peloton professionnel, « le Paradis des cyclogrimpeurs » a accueilli les cyclistes les plus prometteurs de la jeune génération à l’occasion du Prologue du Tour des Pays de Savoie.


L’épreuve dirigée par Patrice Pion prend chaque année davantage d’importance. Les champions de demain sont au rendez-vous de cette course à étapes de quatre jours à travers les deux départements savoyards.

 

Le public a répondu présent au moins au même titre que pour le Critérium du Dauphiné. La programmation de l’épreuve en semaine et en fin de journée y est certainement pour beaucoup. Pourtant, les conditions climatiques ne se prêtaient malheureusement pas vraiment à sortir applaudir les sportifs.

 

L’explication pourrait alors résider dans une nouveauté proposée par le Tour des Pays de Savoie en 2011 : l’introduction de la caravane publicitaire, qui fait la part belle aux spectateurs. De nombreux cadeaux sont distribués par les partenaires de l’événement lors d’un passage avant le peloton des coureurs.

 

Côté sportif, le Prologue du Tour des Pays de Savoie proposait un tracé quasi similaire à celui du Critérium du Dauphiné. Le Russe Nikita Novikov (Itera Katusha) a été le plus rapide en bouclant les 5,6 kilomètres du parcours en 7’13“79.

 

Il a devancé de 3 secondes la Suisse Marcel Aregger (GS Price) et de 8 secondes le premier Français, Emilien Viennet (CC Etupes).

 

Pour Saint-Jean-de-Maurienne, il reste une épreuve inscrite au calendrier cycliste 2011. Le prologue nocturne de la Transmaurienne-Sybelles est prévu le 3 août au soir dans les rues du centre-ville.

 

 

  Visionnez l’album du Prologue du Tour des Pays de Savoie

Tour Pays Savoie - J.Tracq (14)

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Saint-Jean-de-Maurienne
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 21:59

O-Debroize.jpgOlivier Debroize ? Ce nom vous dit forcément quelque chose… Tous les Bessanais (ou presque) se souviennent de ce breton arrivé à Bessans en 2001 pour y occuper le poste d’animateur de la station.

C’est en découvrant mon blog qu’Olivier a cherché à renouer les liens avec Bessans. Quelques échanges de mails plus tard, après avoir évoqué nos souvenirs communs et nos devenirs respectifs, voici des nouvelles d’un homme qui, pendant trois ans, a participé activement au développement touristique de Bessans.

 


Ses souvenirs

 

Olivier Debroize a débarqué en Haute-Maurienne en 2001. Ce breton, habitué à la mer et aux paysages peu vallonnés, découvrait un tout autre style de vie : celui de la haute montagne et des conditions climatiques parfois très rudes.

 

De Bessans, il garde aujourd’hui de très bons souvenirs. Il n’a pas oublié les habitants « atypiques et attachants » qui peuplent le village.

 

Il a toujours en mémoire les différents commerces : la fromagerie (à l’époque tenue par Denise et Roger Mélot), les sculptures du Chapoteur, Le Centre La Bessannaise, les magasins de sports, les hôtels… (même s’il lui est impossible de citer tout le monde).

 

Preuve de la place centrale de la vie associative, Olivier se rappelle, 7 ans après son départ, du Club des Gentianes, de la Chorale des Aînés Ruraux ou encore de la troupe des Danseurs de l’Arc.

 

Au cours de nos échanges, il n’a pas manqué aussi d’évoquer le personnel communal et celui de l’Office de Tourisme avec qui il a collaboré tout au long de sa mission.

 

Mais ses pensées se tournent surtout vers les jeunes, avec qui « il avait noué des liens particuliers ». Beaucoup l’ont accompagné dans ses divers projets d’animations et se sont pris au jeu de ses idées innovantes qui apportaient de la fraîcheur à la vie locale.

Ces jeunes, devenus adolescents ou adultes, il serait ravi de pouvoir aujourd’hui converser avec eux, échanger sur les quelques années passées à leurs côtés.

 

Et Olivier ne manque pas de remercier toutes les personnes qui ont favorisé son intégration dans la communauté bessanaise.

 


Qu’est-il devenu ?

 

Après son départ de Savoie, Olivier a regagné l’Ouest de la France et s’est rapproché de sa Bretagne natale, « un endroit qui sent bon l’iode, la mer et les vagues », explique-t-il.

 

Fin 2004, il a élu domicile sur l’Ile de Noirmoutier où il a pris la direction d’un village de vacances, une mission dans laquelle il s’est énormément investi. Le challenge a relever lui a plu : un village de vacances à taille familiale possédant 25 logements et employant entre 11 et 18 personnes à l’année.

 

Olivier insiste sur l’environnement exceptionnel du village qu’il dirige depuis bientôt 7 ans : un bois classé (« le Bois de la Chaise »), de belles demeures discrètes, un site convoité où les oiseaux abondent, les marais salants, les ostréiculteurs, la proximité de plages abritées par le vent et un centre-ville à quelques pas. Voici la description qu’il m’a faite de son cadre de vie actuel.

 

La « curiosité » de la région est le fameux passage du Gois, une route submersible située dans la baie de Bourgneuf, qui relie l’Ile de Noirmoutier au continent.

C’est de là que s’élancera le 2 juillet prochain le Tour de France cycliste 2011. Vous aurez peut-être la chance d’apercevoir à la télévision Olivier, qui participera à cette occasion à une « chaîne humaine ».

 

Aujourd’hui marié et papa d’un petit Clément âgé de 2 ans, Olivier est comblé. Son activité l’occupe beaucoup puisqu’elle nécessite une présence en continu, les activités proposées sont nombreuses et des travaux de rénovation sont réalisés chaque année.

 

Il s’est également engagé au sein de la 1ère fédération décentralisée de villages de vacances : Cap France. Il est membre du Conseil d’administration au niveau national, ce qui lui permet d’aborder de nombreux sujets et d’être associé à des décisions ayant des répercussions pour 104 villages de vacances.

 

 

Pour le contacter

 

Pour ceux qui souhaiteraient reprendre contact avec Olivier Debroize, je vous invite à visiter le site Internet du village de vacances qu’il dirige : « Koat Ar Mor ». Toutes les informations y figurent (adresse postale, mail, numéro de téléphone).


Le village accueille des classes de mer, des groupes seniors, des familles et des individuels. Olivier serait « ravi d’accueillir en séjour des Bessanais à Noirmoutier et mettra tout en œuvre pour vous garantir un accueil chaleureux tel (qu’il l’a) reçu de votre part ».

 

Retrouvez également :

 

Visionnez l’album des photos envoyées par Olivier.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 22:08

Treluyer.jpgLe week-end sportif était largement consacré aux sports automobiles. 24 heures du Mans et Grand Prix du Canada de Formule 1 ont rythmé l'actualité, ainsi que le Grand Prix moto de Grande-Bretagne.

 

Les 24 heures du Mans ont été remportés par l'Audi n°2 pilotée par Benoît Tréluyer, Marcel Fassler et André Lotterer. Le constructeur allemand empoche sa 10e victoire en 13 ans sur le circuit sarthois.

 

Déception pour Peugeot, qui place deux voitures aux deuxième et troisième place. Bourdais, Pagenaud et Lamy terminent à 13 secondes des vainqueurs, un écart historiquement infime. Ils ont devancé Sarrazin, Montagny et Minassian.

 

L'édition 2011 aura surtout été marquée par les spectaculaires accidents des Audi n°1 et n°3, dont les pilotes sont miraculeusement sortis indemnes.

 

 

En Formule 1, l'Allemand Sébastian Vettel (Red Bull) avait une fois de plus signé la pôle position samedi. La course de dimanche a été perturbée par de fortes pluies. La course a été arrêtée pendant près de deux heures avant de pouvoir trouver son épilogue. Le Britannique Jenson Button (Mc Laren) l'a emporté après être passé par toutes les émotions.

 

Contraint à rentrer aux stands à six reprises (dont un drive through, passage obligatoire pour pénalité sans maruer d'arrêt) et à un moment dernier au classement, il a profité des conditions climatiques pour remonter et aborder le dernier tour en seconde position. Vettel est alors parti à la faute, laissant le champs libre au Champion du Monde 2009, extrêmement ému à l'arrivée.

 

Vettel se console avec la deuxième place et pend encore 18 points à ses principaux rivaux, Lewis Hamilton (Mc Laren) et Fernando Alonso (Ferrari), qui ont tout deux réalisés un zéro pointé. Son dauphin au général est désormais ... Jenson Button lui-même, qui compte 60 points de retard.

 

Mark Webber (Red Bull) complète le podium, tandis que Michael Schumacher (Mercedes) réalise enfin une course à la hauteur de son statut et termine au pied du podium.

 

 

En moto enfin, l'Australien Casey Stoner (Honda) a pris la tête du Championnat du Monde après sa victoire en Grande-Bretagne. Leader jusque là, l'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) a chuté dès le 8e tour. Stoner a parfaitement résisté dans un premier temps à Andrea Dovizioso (2e au final) avant de gérer sa course seul en tête. Colin Edwards termine 3e.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 07:45

Les-Schtroumpfs.jpgEn 1958, le monde découvrait un petit peuple de créatures bleues vivant dans des maisons en forme de champignon au milieu d'une vaste forêt. Le dessinateur Peyo donnait naissance aux Schtroumpfs. Dans un essai paru récemment, Antoine Buéno, écrivain et maître de conférence à Sciences-Po Paris, décortique la société schtroumpfesque. Ils la décrit comme raciste, machiste et antisémite...

 

Qui ne s'est jamais plongé dans l'univers fantastique des Schtroumpfs ? Qui ne s'est jamais laissé prendre par la lecture d'une bande dessinée racontant les aventures du Grand Schtroumpf, de la Schtroumpfette et de tout un village de petits hommes bleus aux prises avec le méchant Gargamel et son chat Azraël ? Les bandes dessinées de Peyo ont bercé bien des générations.

 

Et si à première vue, l'histoire des Schtroumpfs n'est autre qu'un enchaînement d'albums de créatures sympathiques destinés à divertir la jeunesse, Antoine Buéno voit dans cette petite société bien plus que cela.

 

Dans son "Petit livre bleu", il décortique "sérieusement mais sans se prendre au sérieux" l'organisation politique des Schtroumpfs.

 

Voici ses conclusions :

 

1/ La société des Schtroumpfs est totalitaire

 

Le Grand Schtroumpf est le maître absolu du village. En plus du cumul de tous les pouvoirs sans aucun partage, il possède à la fois l'image du chef traditionnel, charismatique et légitime. Vu ses connaissances scientifiques hors norme et son âge, son autorité n'est contestée en aucune circonstance.

 

2/ La société des Schtroumpfs est antisémite

 

Gargamel, l'ennemi juré des Schtroumpfs, est représenté comme laid et sale. Son nez crochu rappelle le représentation du juif telle qu'elle était faite par les nationalistes et les communistes de l'époque. Son tempérament cupide et égoïste s'apparente à des clichés en vogue au début du XXe siècle. Et selon Antoine Buéno "son chat s'appelle Azraël et d'Azraël à Israël le chemin n'est pas long".

 

3/ La société des Schtroumpfs est raciste

 

L'écrivain base cette fois son analyse sur l'album "Les Schtroumpfs noirs". Dans cette aventure, une épidémie frappe le village, tranformant les Schtroumpfs en personnages noirs, ne sachant plus parler et n'hésitant pas à mordre leurs homologues encore en bonne santé. Une représentation tout à fait en phase avec le regard que portaient les blancs sur les Africains au XIXe siècle.

 

4/ La société des Schtroumpfs est machiste

 

Le seul personnage féminin des Schtroumpfs est la Schtroumpfette. Créée par Gargamel pour semer le trouble dans le village, elle rassemble tous les stéréotypes de la gente féminine : exaspérante, superficielle, capricieuse, séductrice, manipulatrice... et même "cul-cul" pour Antoine Buéno.

 

 

De là à affirmer que l'étude réalisée par Buéno fait de Peyo un auteur à interdire, il y a un pas que l'on ne saurait franchir. L'auteur s'est d'ailleurs défendu de vouloir porter atteinte à qui que ce soit.

 

Les réactions ne se sont en tout cas pas faites attendre parmi les fans de la bande dessinée, exaspérés par la publication.

 

Interviewé par l'Express, Thierry Culliford, qui poursuit l'oeuvre de son père Peyo depuis son décès en 1992, a notamment affirmé que son père ne s'intéressait absolument pas à la politique. Et le fait que la Schtroumpfette soit l'unique femme de la BD viendrait des difficultés de son père à obtenir un résultat satisfaisant avec ce personnage.

 

 

Reportage de BFM TV sur l'étude d'Antoine Buéno

 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article