Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 06:45

Lamy-Chappuis-2011.jpgMaurice Manificat qui confirme, Anouck Favire-Picon qui se révèle, Jason Lamy-Chappuis de retour au premier plan et les biathlètes en retrait en individuel mais dans le rythme par équipes… Ce sont les principaux enseignements de ce weekend de sports d’hiver au cours duquel le ski alpin était au repos.


 

Les Français ont confirmé ce week-end, dans leurs disciplines respectives, qu’il faudra compter avec eux tout au long de l’hiver.


En ski de fond, Maurice Manificat, qui avait fait du 30 km de Davos (Suisse) son premier gros objectif de la saison, et qui était à l’entraînement la semaine dernière en Haute-Maurienne à Bessans, n’a pas déçu en prenant la deuxième place derrière l’intouchable norvégien Petter Northug.


Dans son sillage, trois autres Français ont intégré le Top 20 : Jean-Marc Gaillard (14e), Mathias Wibault (15e) et Robin Duvillard (17e).


Si le ski de fond masculin français se porte bien, les féminines nous ont habitués depuis longtemps à un calme plat. A la surprise générale, Anouck Faivre-Picon a sorti la France de la morosité en signant le premier Top 10 de sa carrière (8e) lors du 15 km.


Parmi les autres satisfactions du week-end, on notera les deux très bons résultats de Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique à Ramsau (Autriche). Le champion olympique retrouve son standing en terminant deuxième samedi et en l’emportant dimanche au terme d’une épreuve très disputée.


En biathlon enfin, bilan plus mitigé pour les Bleus. Tous, y compris Martin Fourcade (qui a perdu la tête du classement général de la Coupe du Monde), sont passés plus ou moins au travers des épreuves individuelles à Hochfilzen (Autriche).


Seuls Alexis Bœuf (9e du sprint), Marie Dorin (7e de la poursuite) et Marie-Laure Brunet (8e de la poursuite) figurent dans le Top 10.


En revanche, quelle réaction d’orgueil lors des sprints par équipes !


Les frères Fourcade, Vincent Jay et Alexis Bœuf ont pris la troisième place et auraient même pu espérer mieux sans quelques ratés de leur leader.


Peu de temps après, les dames, avec Marie-Laure Brunet, Marie Dorin, Sophie Boilley et Marine Bolliet, ont lutté jusqu’au bout avec la Norvège avant de s’incliner et de terminer en deuxième position.


Ces résultats très encourageants pour la suite doivent donner confiance à l‘ensemble du Groupe France !

 

 

La deuxième place de Manificat

10 décembre 2011

 

La victoire de Lamy-Chappuis

11 décembre 2011

 

Les podiums des biathlètes

11 décembre 2011

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 08:41

Repas CCAS - 2011 (13)La Commune de Bessans, par l’intermédiaire du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), a convié les aînés du village au traditionnel repas à l’approche des fêtes de fin d’année.


50 convives ont partagé avec les élus présents le menu préparé par la boucherie Boniface.

 


En ouverture de la journée, le maire Daniel Personnaz a fait le point sur les réalisations de l’année 2011 et donné les perspectives pour 2012. Il a rappelé la nécessité de tenir compte du contexte économique mondial très complexe qui a des répercussions au niveau local.


Il a eu une pensée pour les personnes disparues au cours de l’année et celles qui n’ont pas pu être présentes, notamment pour des raisons de santé.


Il a enfin tenu à remercier toutes les personnes qui ont contribué à l’organisation du repas autour de Monique Robert, Maire-adjointe.


Les deux musiciens chargés de l’animation ont entraîné les participants dans quelques danses et à chants populaires.

 

 

Visionnez l'album du repas des aînés

Repas CCAS - 2011 (18)

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:06

Vins-chauds---2011.JPGAprès le lancement des illuminations le vendredi 9 décembre et le Marché de Noël ce weekend, la Ville de Saint-Jean-de-Maurienne coordonne comme chaque année l'organisation des vins chauds dans les quartiers.

 

Dès le lundi 12 et jusqu'au vendredi 30 décembre, les habitants sont invités à se réunir régulièrement dans les différents quartiers de Saint-Jean-de-Maurienne, selon le programme proposé.

 

L'organisation dans chaque quartier tient à l'initiative des habitants, comme c'est le cas pour la Fête des Voisins par exemple.

 

La Ville apporte son soutien :

  • au niveau matériel (tentes, tables, sapins à décorer, produits de base pour préparer le vin chaud).
  • au niveau de la communication.
  • au niveau de l'animation (présence d'un accordéoniste avec des cahiers de chants populaires).

 

10 quartiers participent, soit autant de vins chauds programmés. Il faut également ajouter le vin chaud pour les associations et celui proposé par le Groupement des Acteurs Economiques de Maurienne (GAEM).

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 02:18

Real-Barca-2011.jpg

Mené 1-0 après seulement 21 secondes de jeu, le FC Barcelone a réussi à revenir dans la partie puis à prendre le dessus sur le Real Madrid dans le Clasico tant attendu à Santiago Barnabeu (1-3). Un constat s'impose : les Blaugranas sont tout simplement les plus forts.

 

Real Madrid - Barcelone, c'est toujours LE match attendu par toute l'Europe du football. Il y a dans ces confrontations tous les ingrédients pour faire de grands matchs, à commencer par les plus grands joueurs du monde.

 

Ronaldo d'un côté, Messi et Xavi de l'autre, sont les trois joueurs encore en course pour obtenir le Ballon d'Or 2011. Une donnée suffisante pour imaginer ne pas s'ennuyer pendant 90 minutes.

 

Ce samedi, il n'a fallu que 21 secondes pour voir le tableau d'affichage se débloquer. Juste après l'engagement, pressé par les attaquants madrilènes, Victor Valdes rate son dégagement. Le ballon atterrit dans les pieds d'un joueur du Real, qui cherche Benzema. Le cuir est repoussé, puis une frappe est contrée, et l'international français se retrouve finalement balle au pied, seul face au but, pour ouvrir le score.

 

Vu les bonne dispositions affichées par le Real depuis le début de la saison et cette entrée en matière tonitruante, beaucoup ont imaginé d'extravagants scénarios : Madrid bien plus proche du Barça que les saisons précédentes, Madrid capable de verrouiller le match, Madrid en mesure d'infliger une correction à son adversaire et de laver ainsi l'affront subi un an plus tôt au Camp Nou (5-0).

 

Il n'en fut rien ! Progressivement, Barcelone reprit les choses en main et se montra de plus en plus pressant devant la cage de Casillas. Messi semblait à tout moment capable de réaliser un festival.

 

Pourtant, à la demi-heure de jeu, c'est Ronaldo qui eut une superbe opportunité de faire le break, mais qui vit le cadre se dérober.

 

Juste après, le meilleur joueur du monde (n'en déplaise aux défenseurs de Ronaldo ou au contraire d'un football ultra défensif) débuta son récital. Parti du milieu de terrain, Messi se joua de plusieurs adversaires avant de servir Sanchez, qui trouva le petit filet du pied droit (1-1).

 

La deuxième période fut totalement à l'avantage des Barcelonais.

 

Il est vrai que Xavi est chanceux de voir sa frappe détournée par Marcelo et finir tout tranquillement sa course au fond des filets, sous les yeux d'un Casillas pris à contre-pied et trop court pour revenir à temps (1-2).

 

Mais ensuite, la réalisation de Fabregas est tout simplement fantastique : décalage de Messi, centre d'Alves pour la tête plongeante de l'ancien Gunners (1-3) ! Rien à dire, juste magnifique.

 

Depuis l'arrivée sur le banc de Pep Guardiola, le FC Barcelone est une véritable machine à gagner, une addition de talents au service d'un jeu collectif d'exception.

 

A bien des égards, Mourinho est considéré comme le meilleur entraîneur du monde. Il a gagné la Ligue des Champions avec plusieurs équipes, a réalisé de grandes choses à Porto, à Chelsea puis à l'Inter, c'est sûr.

 

Mais le meilleur, n'est-ce pas Guardiola ? Moins extravagant certes, moins arrogant face aux médias aussi, mais tellement génial quand il s'agit d'orchestrer la meilleure "harmonie" footballistique de la planète...

 

 

Résumé du match Real-Barcelone

10 décembre 2011

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 01:47

OM-Bordeaux-2011.jpgSans doute fatigués par leur formidable match européen de mardi, les Marseillais n'ont pu faire mieux que 0-0 au stade Vélodrome contre Bordeaux, pour le compte de la 17e journée de Ligue 1. Vivement la trève !

 

L'Olympique de Marseille espérait poursuivre sa bonne série en Championnat et confirmer les récents succès face au PSG et à Caen. Pour cela, Didier Deschamps avait choisi d'aligner une équipe résolument tournée vers l'offensive : Cheyrou, Amalfitano, Valbuena, A.Ayew et Rémy étaient alignés d'entrée.

 

Paradoxalement, cette équipe plus offensive qu'à l'accoutumée s'est avérée être... inoffensive pendant la majeure partie de la rencontre !

 

En première période, seule une frappe de Cheyrou au-dessus en début de rencontre aurait pu permettre d'ouvrir le score. En dehors de cela, tout a été trop lent et trop brouillon pour espérer trouver la faille.

 

La deuxième mi-temps a été légèrement plus agréable. A quelques minutes de la fin, Valbuena aurait pu, de la tête, offrir les trois points.

 

Mais n'oublions pas non plus que sans une double parade de Mandanda devant Modeste, la défaite aurait été presque inévitable.

 

Au final, si l'OM semble évidemment plus fort que Bordeaux à bien des égards, le partage des points du soir est équitable. Après un début de saison raté, un lent retour au premier plan et quelques grandes émotions, les joueurs ont besoin de vacances.

 

Avant cela, il faudra bien négocier l'accueil de Lorient puis le déplacement à Nancy, histoire de rester en embuscade en Championnat avant d'aborder la seconde partie de saison. Ce soir, l'OM est 8e (peut-être 9e à l'issue de la journée), à 11 points de Montpellier et Paris. Autant dire que jouer le titre en fin de saison sera difficile. Mais avec l'OM, tout est possible !

 

Samedi 17 décembre, l'OM accueillera Lorient au stade Vélodrome (match à suivre en direct sur Foot+ à 19h00). Les Phocéens termineront leur première partie de saison le mardi 20 décembre, à Nancy (match à suivre en direct à 21h00 sur Canal+).

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 08:27

Savoie-Actu.PNGFlorian Bailly, en charge du blog du Conseil Général de la Savoie « Savoie Actu », était en Haute-Maurienne mercredi pour y tourner un reportage concernant l’ouverture du domaine nordique de Bessans et le stade international de biathlon de Haute-Maurienne (dont le développement est largement soutenu par le Département).


Il a pu réaliser de belles images des chutes de neige en cours. Ces dernières devraient faire beaucoup de bien à l’approche des vacances de Noël.


Si Bessans était la première et unique station à avoir pu ouvrir son domaine nordique (le 20 novembre) grâce à la production de neige de culture, les 3,2 km de pistes aménagés ont d’abord été entièrement réservés aux clubs et aux comités, venus en masse préparer l’ouverture des épreuves du circuit national (Subaru Nordic et Biathlon Challenge, à Bessans, les 3 et 4 décembre).


Depuis le 5 décembre, le grand public pouvait à son tour goûter aux joies des premières glisses, l’après-midi.

L’arrivée de la neige permet désormais de skier toute la journée sur environ 15 km de pistes. L’ouverture complète devrait intervenir prochainement.


Dans le reportage, retrouvez les interviews de Xavier Feuillant, Directeur de la station de Bessans, Jean Cimaz, Maire-adjoint et Responsable du biathlon à la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise, et Pierre-Marie Charvoz, Vice-président du Conseil Général de la Savoie délégué aux sports.

 

Reportage sur l'ouverture du domaine nordique

Bessans

Savoie Actu (CG73) - 8 décembre 2011

 



Lors de son reportage à Bessans, Florian Bailly a eu la surprise de rencontrer Nicolas Vanier, aventurier à l'origine du lancement de La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc.

Le réalisateur était en repérage en vue du prochain tournage d'un long métrage inspiré du feuilleton "Belle et Sébastien".

 

L'interview de Nicolas Vanier

Bessans

Savoie Actu (CG73) - 8 décembre 2011

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 02:57

Valbuena.jpgL'Olympique de Marseille disputera les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Les hommes de Didier Deschamps ont obtenu leur qualification au terme d'une rencontre exceptionnelle face aux Allemands du Borussia Dortmund, qui s'est soldée par une victoire 3-2.

 

 

L'OM est un club à part. Celui où tout est possible, le pire comme le meilleur. Celui où chaque événement se vit dans l'excès le plus total, de l'inconsolable tristesse à l'indescriptible bonheur.

 

Ce mardi, Marseille a écrit une nouvelle grande page de son histoire. Et dire que sans un match complètement raté il y a deux semaines face à l'Olympiakos, tout cela ne se serait jamais produit. En tenant son piètre match nul face à l'équipe à priori la plus faible du groupe, l'OM aurait validé son billet pour le tour suivant, sans stress, sans panique, mais aussi sans éclat.

 

Marseille s'était au contraire mis en grosse difficulté, contraint de contenir Dortmund (toujours en course en cas de large victoire) et de faire aussi bien que les Grecs de l'Olympiakos, opposés dans le même temps à Arsenal, déjà qualifié pour les huitièmes.

 

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que tout a débuté de travers.

 

On attendait un OM conquérant et capable de poser le pied sur le ballon. On a eu une marée jaune et noire permanente sur le but de Mandanda, le bloc olympien faisant de son mieux pour résister aux assauts.Traoré, en grosse difficulté sur son côté gauche, laissait régulièrement une autoroute aux ailiers adverses.

 

A force de subir, les Phocéens finirent par céder sur un joli enchaînement de Jakub Blaczykowski suite à une touche (1-0). Mandanda ne pouvait rien sur cette action, pas plus que sur le pénalty concédé peu de temps après par Stéphane M'bia pour un pied dangereusement porté au visage de son adversaire direct dans la surface (2-0).

 

Dortmund redevenait une véritable menace, à deux buts de renverser la différence de but particulière face à l'OM. Dans le même temps, l'Olympiakos avait également inscrit deux buts face à une formation d'Arsenal volontairement rajeunie par Arsène Wenger.

 

Autant dire que la qualification pour les huitièmes semblait déjà très compromise, et qu'une éventuelle sortie de toutes compétitions européennes n'était pas à exclure.

 

Fort heureusement, juste avant la mi-temps, Marseille reprit espoir. Amalfitano, l'homme en forme de Marseille depuis plusieurs matchs, délivra un centre parfait repris victorieusement de la tête par Rémy (2-1).

 

La deuxième période débuta sur de toutes autres bases. Plus entreprenants, les Olympiens semblaient en mesure d'arracher un match nul. Et comme dans le même temps, Arsenal avait réduit la marque face aux Grecs, tout était possible.

 

Les entrées de Cheyrou, puis plus tard de Jordan Ayew et surtout de Valbuena allaient s'avérer décisives.

 

Après de longues minutes d'un jeu brouillon et ayant largement baissé en intensité, André Ayew, sur un corner superbement frappé une fois de plus par Amalfitano, catapulta le ballon sous la barre de Weidenfeller, impuissant (2-2) !

 

Dans le même temps, l'Olympiakos venait de faire le break contre Arsenal, ce qui obligeait l'OM à glaner la victoire pour arracher sa qualification. Les Allemands, eux, avaient perdu depuis longtemps tout espoir de poursuivre l'aventure européenne.

 

A la 88e minute, Mathieu Valbuena, comme à Liverpool il y a quelques années, prit ses responsabilité pour inscrire un but d'anthologie : fixation, dribble, entrée dans la surface et frappe enroulée en pleine lucarne ! What else ?!

 

L'OM est en huitièmes et devient la première équipe à battre Dortmund sur sa pelouse en Coupe d'Europe. l'Olympiakos se contentera de l'Europa League.

 

 

Les autres clubs français

 

L'Olympique Lyonnais a également réalisé un authentique exploit. Quasiment éliminés après leur match nul concédé face à l'Ajax lors du match précédent, les homme de Rémi Garde devaient l'emporter en espérant une défaite de l'Ajax, avec une différence de sept buts à remonter ! Autant dire une mission quasi impossible.

 

Et pourtant, en atomisant le Dinamo Zagreb sur ses terres (7-1) pendant que l'Ajax sombrait face au Real Madrid (3-0), ils l'ont fait et verront les huitièmes de finale une fois encore.

 

Lille en revanche, équipe à priori la mieux placée avant cette journée pour se qualifier, n'a pas réussi à forcer le verrou des Turcs de Trabzonspor (0-0). Pire, la victoire du CSKA Moscou sur la pelouse de l'Inter Milan (2-1) élimine les Champions de France de toutes les compétitions européennes.

 

 

Le tirage au sort

 

L'OM et l'OL connaitront leur adversaire en huitièmes de finale le vendredi 16 décembre. Les rencontres auront lieu en février et mars 2012, avec match aller en France pour chacun des deux clubs.

 

Marseille peut retrouver les équipes suivantes : le Bayern Munich, l'Inter Milan, le Real Madrid, Chelsea, l'Apoel Nicosie, le FC Barcelone et Benfica.

 

 

Résumé du match Dortmund-OM

6 décembre 2011

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 23:51

Logo BessansComme pressenti depuis quelques jours, Bessans accueillera les 10 et 11 décembre une épreuve nationale de biathlon initialement prévue au Plateau de Beille.


Le manque de neige a contraint les organisateurs pyrénéens à annuler les compétitions.


Leur déroulement est toutefois essentiel pour établir une sélection en vue des Jeux Olympiques de la Jeunesse Européenne, dont la première édition se déroulera à Innsbruck en Autriche du 13 au 22 janvier 2012.


Naturellement, la Fédération Française de Ski (FFS) s’est tournée vers Bessans, première station à ouvrir son domaine nordique cette saison grâce à la production de neige de culture, pour envisager un repli.


Les services techniques de la station apporteront leur soutien à la FFS, de même que la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV), qui a organisé le weekend dernier la première étape du Nordic et Biathlon Challenge.


« Il s’agit d’une course de reprise, la CCHMV n’est donc pas directement impliquée. Néanmoins, elle a lancé un appel aux candidatures de bénévoles et prête son matériel, en bonne intelligence avec la station de Bessans » explique Guy Magand, Responsable événements à la CCHMV.


Si le programme initial est conservé, un sprint aura lieu le samedi. Il sera suivi d’une poursuite le dimanche.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 12:50

Martin-Fourcade---2011--1-.jpgLa saison est définitivement lancée. En ski de fond, en ski alpin, en biathlon ou en combiné nordique, tout le monde est désormais « sur le pont ». Les Français sont globalement dans le coup.


A bien des égards, on peut dire que le ski français se porte à merveilles en ce début de saison. Les résultats enregistrés par plusieurs Tricolores donnent des garanties pour la suite et devraient tirer tout le monde vers les sommets.


Comment ne pas parler en premier lieu du biathlète Martin Fourcade ? Déjà très en jambes, le successeur de Raphaël Poirée et Vincent Defrasne a d’entrée pris la tête de la Coupe du Monde, avec deux victoires et une quatrième place lors des trois premières courses disputées en Suède ! Ses deux succès, il les a construits avec la manière. Tout d’abord en devançant de près de deux minutes tous ses adversaires lors du 20 km individuel. Ensuite en maitrisant parfaitement la poursuite dimanche avec à la clé un 20/20 au tir.


Chez les femmes, si tout n’est pas aussi rose, Marie-Laure Brunet (5e et 7e samedi et dimanche) mais aussi Marie Habert-Dorin et Sophie Boilley, sont dans le coup.


Bon bilan aussi ce weekend pour le ski alpin tricolores. En descente, samedi, Marie Marchand-Arvier, en manque de résultats depuis plusieurs saisons, a accroché une superbe deuxième place derrière l’intouchable Américaine Lindsey Vonn.


Chez les hommes, pas de podium mais des places d’honneur pour Johan Clarey (4ème en descente vendredi), Yannick Bertrand (6ème en descente vendredi), Cyprien Richard (6ème en géant dimanche) et Alexis Pinturault (9ème en géant dimanche).


Le Mauriennais Jean-Baptiste Grange n’est pas parvenu à se distinguer. Il sera certainement plus à son avantage en slalom.


Pour finir, un mot du combiné nordique et le retour en forme de Jason Lamy-Chappuis après un début de saison difficile. Samedi, alors qu’il accusait un retard conséquent avant d’aborder le ski de fond, il a réussi à se hisser à la quatrième place, au pied du podium.


Et il n’a pas attendu bien longtemps pour monter sur la boîte : dimanche il a terminé deuxième de la seconde épreuve de Lillehammer (Norvège).

 

 

Victoire de Martin Fourcade

4 décembre 2011

 

Deuxième place de Marie Marchand-Arvier

3 décembre 2011

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 23:56

Socrates.jpgLe football brésilien est en deuil depuis dimanche matin et l’annonce du décès d’un de ses joueurs emblématiques des années 80 : Socrates. Il a succombé à une infection intestinale à l’âge de 57 ans.


La nouvelle est tombée à 4h30 du matin. Socrates, grand joueur brésilien et ancien capitaine de la Seleçao, est décédé. Dans la journée de samedi, un communiqué faisant état de la dégradation brutale de sa santé à l’hôpital où il était admis depuis quelques temps ne laissait rien présager de bon. Les craintes se sont confirmées.


Avec Socrates, c’est une partie de l’histoire du foot brésilien qui s’en va. Aux côtés de Zico, il avait été le moteur du Brésil des années 80. Sélectionné à 60 reprises (22 buts), longtemps capitaine, il avait redonné une âme à la sélection sud-américaine et plus largement au football brésilien, orphelin depuis la retraite du « Roi » Pelé.


En 1982 comme en 1986, le Brésil présentait un visage séduisant qui devait mener Socrates et sa bande vers les sommets. Malheureusement, à chaque fois, les Brésiliens se firent éliminer assez tôt (notamment en 1986 par la France de Michel Platini, au terme d’un match somptueux).


Ce Brésil grand cru a brillé sur les terrains sans jamais garnir son palmarès mondial.


Socrates a pourtant éclaboussé bien des rencontres de toute sa classe. Loin d’être le plus physique (il fumait près d’un paquet de cigarettes par jour !), le frère de l’ancienne icône du PSG Raï compensait par une technique hors normes et une intelligence de jeu absolue.


En 2014, celui qu’on surnommait « Docteur » aurait certainement tenu un rôle très important dans l’organisation de la Coupe du Monde dans son pays. Il aurait vécu avec passion les performances de la Seleçao, qui fera figure de grand favori sur ses terres et qui compte bien inscrire une sixième Coupe du Monde à son palmarès.


Nul doute qu’en cas de victoire, les stars sud-américaines sauront lui dédier le trophée suprême.


Retrouvez toutes les informations concernant Socrates sur sa page Wikipédia.

 

 

Découvrez quelques images de Socrates et du Brésil des années 80

Partager cet article
Repost0