Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

 

Agenda

Bessans
5 novembre 2022
Ouverture de la station

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 17:00

Transmaurienne.pngLudovic Valentin Organisation (LVO), société organisatrice de la célèbre course à étapes de VTT Transmaurienne-Sybelles, annonce qu'un reportage de 26 minutes sur l'édition 2011 sera diffusé sur la chaîne Sport+ (canal 80 pour les abonnés à CanalSat) ce lundi 5 septembre à 18h25.

 

Deux rediffusions sont prévues : mardi 6 septembre à 7h55 et mercredi 7 septembre à 22h10.

 

Pour rappel, la Transmaurienne-Sybelles 2011 a eu lieu du 3 au 7 août dernier avec un prologue nocturne dans les rues de Saint-Jean-de-Maurienne.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 11:05

Equipe-de-France-4x100m.jpgLa délégation française espérait ramener au minimum trois médailles des Championnats du monde d'athlétisme. Elle en a finalement obtenu quatre, ce qui est une satisfaction. Malheureusement, l'absence de titre mondial ternit un peu le bilan. Au tableau des médailles, la France n'est que 18e.

 

A Daegu (Corée du Sud), l'équipe de France d'athlétisme a soufflé le chaud et le froid. Attendus respectivement sur 100 mètres et sur 50 kilomètres marche, Christophe Lemaître et Yohann Diniz ont déçu. Le premier a échoué au pied du podium, tandis que le second a été disqualifié après avoir reçu trois avertissements.

 

Renaud Lavillenie semblait lui promis à l'or mondial à la perche, mais a finalement conclu son concours à 5,85 mètres, en troisième position, apportant sa première médaille à la France.

 

Dans la foulée, Mahiedine Mekhissi-Benabbad a lui aussi ramené le bronze sur 3000 mètres steeple, terminant à la lutte avec les deux kenyans Kemboi et Kipruto.

 

Mais les deux meilleures performances ont été enregistrées lors des deux dernières journées des Mondiaux. Christophe Lemaître, dont on redoutait qu'il accuse le coup après son échec sur 100 mètres, s'est parfaitement remobilisé pour décrocher une médaille de bronze sur 200 mètres. Certes, avec 19'80, il finit loin des 19'40 du Jamaïquain Usain Bolt, insolent de facilité, mais il efface tout de même son propre record de France pour 36 centièmes.

 

Enfin dimanche, Lemaître a entraîné dans son sillage toute l'équipe du sprint français. Sur 4x100 mètres, le Savoyard et ses camarades ont terminé 2e derrière l'intouchable Jamaïque, profitant notamment de la chute des Américains à l'entrée de la dernière ligne droite.

 

Si les Bleus espéraient au moins un titre mondial pour se trouver un véritable leader en vue des Jeux Olympiques de Londres, les médaillés et plusieurs coureurs fort bien placés ont prouvé qu'il faudra compter avec eux en 2012.

 


La médaille de bronze de Lavillenie


La médaille de bronze de Mekhissi-Benabbad


La médaille de bronze de Lemaître

La médaille d'argent du relais 4x100 mètres hommes
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 10:37

DSK-Sinclair.jpgDominique Strauss-Kahn est de retour en France. Après plusieurs mois d'un feuilleton judiciaire plein de rebondissements (j'avais eu raison de prôner dès le départ la prudence dans cette affaire), lavé de toutes accusations au pénal, l'ancien patron du FMI a récupéré son passeport et a choisi de regagner rapidement l'hexagone, à 8 mois de l'élection présidentielle dont il était il y a encore peu de temps le grand favori. Avec quel avenir politique ?

 

On ne saura sans doute jamais de manière exacte ce qui s'est passé au Sofitel de New York, dans la chambre 2806, le 14 mai dernier. Toujours est-il que pour la justice américaine, le doute raisonnable qui existe dans ce dossier a suffi à blanchir entièrement l'ancien ministre de l'économie des sept chefs d'accusation qui pesaient contre lui. DSK reste accusé par la femme de chambre Nafissatou Diallo au civil, ce qui pourrait lui coûter d'importants dommages et intérêts. Mais la principale menace, celle d'une condamnation à une lourde peine de prison, a été évitée.

 

Désormais, Dominique Strauss-Kahn est de retour sur le sol français. La France, qu'il était jusqu'à la mi-mai le mieux placé pour diriger à partir de l'été 2012. Seulement, l'affaire qui a fait le tour du monde et a largement été relayée par les médias aux quatre coins du globe, a eu raison des rêves présidentiels de DSK. Le mari d'Anne Sinclair pourrait bien en plus être rattrapé désormais par la justice française : une jeune journaliste et écrivain, Tristane Banon, l'accuse d'avoir tenté de l'agresser sexuellement en 2003.

 

Dans ce genre d'histoires de grande ampleur, il est toujours délicat de délier le vrai du faux, l'info de l'intox, et de déceler si les motivations des uns et des autres répondent à de profondes convictions ou à une volonté première de récupérer de l'argent.

 

En tous les cas, en dépit des affaires qui se succèdent, il est peu probable que Dominique Strauss-Kahn rentre en France pour se reposer. Tout laisse à penser qu'il ne considère pas sa carrière politique comme terminée. Mais quel rôle compte-il jouer ?

 

Impossible pour l'heure de savoir si DSK fera campagne pour l'un des candidats à la primaire socialiste, lui qui aurait sûrement emporté haut la main sa confrontation à ses collègues lors d'un vote des militants PS.

On sait Strauss-Kahn proche de Martine Aubry. Les deux avaient apparement décidé avant l'affaire du Sofitel qu'ils ne se présenteraient pas face à face. Mais de là à ce qu'aujourd'hui, DSK se prononce formellement en sa faveur, à peine de retour en France, il y a un pas...

 

Strauss-Kahn sait qu'une réapparition trop rapide sur la scène politique pourrait être mal perçue, à gauche comme à droite. Certains vont prendre du temps pour accepter l'éventuel retour en haut de l'échiquier d'un politicien un temps accusé d'agression sexuelle.

 

DSK pourrait plutôt choisir une autre option : se contenter de suivre la primaire de loin et mieux soutenir ensuite le candidat désigné pour affronter le Président sortant, Nicolas Sarkozy. Jouer la carte du "super consultant" sur les questions du déficit, de la rigueur budgétaire et de l'économie mondiale plus généralement, pourrait être une option payante.

 

Ses capacités d'économiste sont unanimement reconnues. En apportant son poids dans ce domaine, il pourrait, en cas de victoire de la gauche, porter une partie du triomphe... et pourquoi pas faire une entrée fracassante dans le nouveau gouvernement ! Cette éventualité fait peut-être grincer certaines dents, mais elle est bien réaliste...

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 18:22

Artistes-2011.jpgDu 16 au 26 août, une quinzaine d’artistes français et étrangers ont investi le village de Bessans. Ils ont participé à la 13ème édition des Ateliers Internationaux d’Artistes.


Norvégiens, Hongrois, Italiens et bien d’autres ont posé leur regard sur les paysages de Haute-Maurienne, à travers la création de diverses œuvres.


Ils ont également en diverses occasions pu exposer leurs œuvres passées, réalisées aux quatre coins du monde.


L’intérêt de cet événement prisé de la clientèle touristique est surtout de pouvoir nouer des liens avec les artistes et échanger avec eux sur leurs pratiques.


Des ateliers d’initiation aux pratiques artistiques ont aussi été proposés régulièrement sur la place du village.


En clôture des Ateliers 2011, artistes, élus et visiteurs ont partagé un repas traditionnel savoyard.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 07:19

Le marché des transferts estival a fermé ses portes le 31 août. La dernière journée fut riche en rebondissements à Marseille avec le départ annoncé puis finalement avorté d'André-Pierre Gignac, faute pour les dirigeants phocéens d'avoir pu conclure un accord avec un attaquant de renom. Au final, l'OM a enregistré cet été 6 arrivées pour 14 départs.

 

Les arrivées

 

En dépensant 11 millions d'euros pour le recrutement de six joueurs, on peut dire que l'Olympique de Marseille n'a pas fait de folies lors de ce mercato 2011. Après des dépenses importantes ces deux dernières années pour recruter Lucho, Rémy ou encore Gignac, l'heure est à la rigueur budgétaire.

 

Malgré cela, on peut considérer que l'OM a pallier les principaux départs et renforcé certains secteurs.

 

Avec les départs conjugués de Taïwo et Heinze, le poste d'arrière gauche était laissé complètement vacant. L'OM a tout d'abord recruté le Lorientais Jérémy Morel. Son remplaçant devait être choisi parmi les joueurs présents dans l'effectif : Jean-Philippe Sabo ou Charley Fomen. Mais comme aucun des deux n'a apporté satisfaction, Marseille a finalement choisi d'enrôler Djimi Traoré, ancien joueur de Liverpool et Monaco, libre de tout contrat.

 

L'OM comptait également trouver une nouvelle doublure à l'incontournable Steve Mandanda. Il a pour cela jeté son dévolu sur le gardien de Nancy Gennaro Bracigliano.

 

Concernant les secteurs renforcés, Didier Deschamps a souhaité une véritable concurrence à Stéphane M'bia et Souleymane Diawara en défense centrale, d'autant plus avec le départ d'Hilton. L'arrivée de Nicolas N'Koulou semble répondre à la volonté du coach : l'ancien monégasque a déjà montré de belles choses, même si un mauvais geste lors du match face à Saint-Etienne risque de lui valoir une lourde suspension.

 

Au milieu, DD a enfin eu gain de cause. L'an dernier, tout semblait réuni pour recruter Alou Diarra en sentinelle devant la défense. Cela ne s'était finalement fait. Cette saison, l'international français a posé ses valises sur la Canebière et semble déterminé à apporter sa puissance physique et son expérience à l'équipe.

 

Enfin Morgan Amalfitano, après plusieurs saisons à Lorient, a lui aussi signé à l'OM. Aux côtés d'André Ayew, de Mathieu Valbuena et de Lucho, entre autres, il espère pouvoir distribuer de bons ballons aux attaquants et apporter une plus-value à un secteur offensif qui devrait se montrer très compétitif.

 

Certains considèreront évidemment que ce recrutement manque de "classe", de grands noms. Mais ne faut-il pas se rendre à l'évidence sur les possibilités financières limitées et se dire que l'OM, à défaut d'avoir recruté à prix fort, a peut-être réalisé quelques bons coûts, avec des joueurs libres ou financièrement raisonnables ?

 

Arrivees-OM.JPG

 

Les départs

 

Parmi les joueurs de l'équipe première, ils sont cinq à avoir résilié leur contrat, faute de temps de jeu suffisant ou motivés par l'envie de relever un nouveau défi : Heinze, Taïwo, Hilton, Abriel et Cissé.

 

Fomen, Goda et Dennoun, eux, n'entraient pas dans les plans du club et ont donc quitté l'OM, en fin de contrat ou résiliant leur bail.

 

Enfin, plusieurs jeunes éléments ont été prêtés pour acquérir de l'expérience et du temps de jeu : Mango, N'diaye, M'bow, N'doumbou et Osei.

 

Dernier cas, un peu particulier, celui du Brésilien Brandao. En disgrâce à Marseille suite à ses problèmes avec la justice, il est en prêt à Grémio avant peut-être un transfert définitif.

 

Si aucun joueur majeur n'a été vendu, on constate tout de même avec un peu de surprise que les départs n'ont pas rapporté un seul centime cet été !

 

Departs-OM.JPG

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:42

Sung-Bong-Choi.jpgChoi Sung-Bong est un ouvrier sud-coréen de 21 ans. Passionné par la musique, il a décidé de tenter sa chance dans l’émission de télévision « Korea’s Got Talent », qui consiste à découvrir de nouveaux talents musicaux.


Lorsqu’il se présente devant le jury, sa modestie le pousse à préciser qu’il « ne chante pas très bien ». Il se lance alors dans l’interprétation difficile de « Nella Fantasia », chanson composée par Enio Morricone et tirée du film « The Mission ».


Sa voix de baryton fait mouche ! Les membres du jury sont sidérés, le public est conquis… la formidable aventure est lancée.


En quelques jours, la vidéo de sa prestation fait le tour du monde et est visionnée plus de 10 millions de fois sur Youtube !


Placé dans un orphelinat à 3 ans, seul dans la rue à 5 ans après s’en être enfui suite à de mauvais traitements, Choi a survécu en vendant des chewing-gums et des boissons. Bientôt, il pourrait devenir un véritable phénomène mondial…

 

 

La prestation de Choi Sung-Bong


Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 07:30

Judo-francais.jpgDevant un public de Paris-Bercy omniprésent, l'équipe de France de judo a brillé lors des Championnats du monde. Avec six médailles d'or remportées, les Bleus terminent pour la première fois depuis l'unification des championnats hommes et femmes en 1987 en tête du tableau des médailles.

 

C'est comme si l'élève avait dépassé le maître. Alors que le Japon avait l'habitude depuis 23 ans de truster la première position au classement des médailles lors des Mondiaux, la France a mis fin à cette hégémonie, au terme de la finale par équipes hommes qui a apporté aux Tricolores une 6e médaille d'or (contre 5 au Japon).

 

L'analyse est facile dans ces circonstances : la performance d'ensemble des judokas tricolores est hyper positive.

 

Si Frédérique Jossinet a malheureusement échoué dès le premier jour dans son ultime tentative pour décrocher un titre mondial, les résultats des français se sont ensuite améliorés de jour en jour.

 

Ugo Legrand a montré la voie en décrochant une médaille de bronze en -73kg. Il a ensuite été imité, mais en mieux par Emane, Décosse et Tcheuméo chez les femmes, par l'indéboulonable Teddy Riner chez les hommes. Tous ont conquis la médaille d'or.

 

4 breloques en or et 1 en bronze après les épreuves individuelles, un bilan déjà satisfaisant. Mais la fête ne fut complète qu'après l'ultime journée.

 

Dans les épreuves par équipes, la France s'est imposée chez les dames (face au Japon) comme chez les hommes (face au Brésil).

 

Vivement les Jeux Olympiques de Londres !

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 18:59

Spectacle D.Gros - P.Dompnier (5)Les comédiens de la compagnie Daniel Gros ont récemment revisité la célèbre « Révolte des Arves » de 1326.


La pièce de théâtre déambulatoire s’est déroulée en soirée dans les rues du centre-ville de Saint-Jean-de-Maurienne.


 

Lors de cet épisode marquant de l’histoire locale, les paysans « Arvins », poussés par le comte de Savoie, auraient initié une révolte contre l’évêque. Ce mouvement de contestation devait rapidement s’étendre jusqu’au bassin rhodanien.


Traité en tragédie burlesque, ce moment historique a enthousiasmé le public venu nombreux admirer la prestation des comédiens.

 

Cette animation a également permis de mettre en valeur les richesses architecturales saint-jeannaises.

 

 

 Visionnez l'album du spectacle

Spectacle D.Gros - P.Dompnier (42)

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:31

Ligue-des-Champions.jpgLe tirage au sort de la phase de poules de la Champions League 2011-2012 a été effectué par plusieurs anciennes stars du football international, en présence des principaux dirigeants des grandes écuries européennes. Lyon et Marseille figuraient dans le chapeau 2 et semblaient donc pouvoir affronter des adversaires plus abordables que le Champion lillois, présent dans le chapeau 3. Au final, quels sont les chances pour les trois clubs français ?

 


Lyon

 

Adversaires : Real Madrid (Esp), Ajax d’Amsterdam (Ned), Dynamo Zagreb (Cro)

 

Cette année encore, l’Olympique Lyonnais retrouvera sur sa route le prestigieux Real de Madrid et sa pléiade de stars. Si les Madrilènes ont réussi aux Lyonnais dans le passé, rien n’indique que l’histoire se répètera. Avec un effectif très complet, une star nommée Cristiano Ronaldo et un entraîneur nommé José Mourinho, le Real apparaît supérieur aux protégés de Jean-Michel Aulas qui, même s’ils participent pour la douzième fois consécutive à la Champions League, sont dans une phase de reconstruction.

 

L'OL jouera vraisemblablement sa place en quarts de finale face à L’Ajax d’Amsterdam. L’équipe phare des Pays-Bas, si elle ne possède plus sa splendeur d’antan, refait peu à peu surface sur la scène européenne et pourrait bien jouer les trouble-fêtes.

 

Enfin il faudra pour Lyon éviter le piège du Dynamo Zagreb, qui semble sur le papier un ton en dessous. Mais un déplacement en Croatie n’est jamais simple à négocier.

 

Les chances lyonnaises

 

Terminer en tête (qualifié) : 5%

Terminer second (qualifié) : 60%

Terminer troisième (reversé en Europa League) : 25%

Terminer dernier (éliminé) : 10%

 

 

Lille

 

Adversaires : Inter Milan (Ita), CSKA Moscou (Rus), Trabzonspor (Tur)

 

Les hommes de Rudy Garcia pouvaient craindre le pire puisqu’en figurant dans le chapeau 3, deux grosses équipes lui étaient potentiellement promises.

 

Les Lillois s’en sortent finalement plutôt bien puisqu’ils défieront l’Inter de Milan, Champion d’Europe 2010, et le CSKA Moscou. Sans aller jusqu’à imaginer les Lillois devançant les Nerrazuris, on peut raisonnablement espérer que les Dogues accrochent un match nul sur l’une des deux confrontations.

 

Lille devra ensuite se montrer convaincant face aux Moscovites pour accrocher une place qualificative. La double confrontation dans le nord de la France et en Russie s’annonce décisive.

 

Enfin Trabzonspor, repêché en tant que dauphin du Champion de Turquie Fenerbahçe (écarté pour des suspicions de matchs truqués lors de la dernière saison) tentera de tirer profit au maximum de ses matchs à domicile, devant un public assurément hostile à l’adversaire.

 

Les chances lilloises

 

Terminer en tête (qualifié) : 10%

Terminer second (qualifié) : 35%

Terminer troisième (reversé en Europa League) : 40%

Terminer dernier (éliminé) : 15%

 

 

Marseille

 

Adversaires : Arsenal (Ang), Olympiakos (Grè), Borussia Dortmund (All)

 

Pour la deuxième année consécutive, l’OM avait la chance d’être la dernière équipe du chapeau 2, avec donc la perspective d’un tirage relativement favorable. Cela s’est plutôt bien passé jusqu’à l’attribution de son dernier adversaire.

 

En héritant de la meilleure équipe du chapeau 4, le Champion d’Allemagne Borussia Dortmund, les Marseillais n’auront pas la tâche facile. Si le PSG a démontré l’an dernier que Dortmund pouvait être battu par un club français, les Allemands présenteront cette saison une équipe renforcée.

 

Heureusement, l’OM n’est pas tombé sur les pires équipes des chapeaux 1 et 3. Les Phocéens feront figure d’outsiders face aux Gunners d’Arsenal (actuellement en plein doute) mais semblent pouvoir se défaire des Grecs de l’Olympiakos Le Pirée.


Il n’y aura pas de droit à l’erreur pour espérer figurer dans le Top 16 européen.

 

Les chances marseillaises

 

Terminer en tête (qualifié) : 20%

Terminer second (qualifié) : 40%

Terminer troisième (reversé en Europa League) : 40%

Terminer dernier (éliminé) : 20%

 


Retrouvez la composition des groupes et le calendrier complet de la phase de poules de la Ligue des Champions 2011-2012 sur le site officiel de l’UEFA.

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 23:12

Lille---OM-2011.jpgL'Olympique de Marseille n'a toujours pas gagné en Ligue 1 cette saison. Pire, les Phocéens ont concédé une première défaite sur la pelouse du Champion de France lillois (3-2). Après 4 journées, Marseille occupe une triste 16e place au classement avec seulement 3 petits points. C'est grave docteur ?

 

L'heure n'est pas encore à la crise sur la Canebière, mais les supporters "ciel et blanc" commencent sérieusement à grincer des dents. Et c'est bien normal. Après quatre rencontres disputées, l'OM n'a toujours pas remporté le moindre succès et est même reparti bredouille du nord, face à un concurrent direct pour le titre, le LOSC.

 

Après avoir été menés 1-0 à la mi-temps contre le cours du jeu, les joueurs de Didier Deschamps avaient pourtant parfaitement su renverser la tendance grâce à un doublé de Mathieu Valbuena, de loin l'Olympien le plus en jambes sur ce match.

 

On pensait alors que l'OM allait réussir un joli coup, comme lors de la saison précédente, face aux joueurs de Rudy Garcia. Mais c'était sans compter sur le retour des problèmes défensifs qui plombent les Marseillais depuis plusieurs semaines. On espérait que le score nul et vierge face à Saint-Etienne ramènerait un peu de sérénité dans l'arrière-garde olympienne. Eh bien non ! En quelques minutes, Azpi, Fanni, Diawara, Morel et Mandanda ont craqué deux fois et laissé les trois points à leurs adversaires.

 

Certes, on ne peut pas se contenter de remettre la faute sur la défense, tant le haut niveau exige un bloc équipe où tout le monde défend et attaque constamment. Mais on peut tout de même signaler que les arrières sont actuellement loin de leur meilleur niveau, de même que le gardien.

 

Dans ces conditions, les absences conjuguées de M'bia (blessé) et N'Koulou (bêtement suspendu) sont forcément préjudiciables.

 

Sur cette rencontre, on peut également s'interroger sur le changement tactique effectué par Deschamps. Pourquoi sortir Valbuena, qui était en pleine forme, pour faire entrer à une demi-heure de la fin le pauvre Gignac qui semble être uniquement le cousin du redoutable chasseur de buts que l'on a connu il y a quelques années à Toulouse ? Mystère...

 

Toujours est-il que plus les matchs passent, plus il devient urgent pour l'OM de trouver un rythme correct dans ce Championnat. Car ses adversaires, eux, ne traînent pas. Lyon (vainqueur face à Montpellier 2-1), Paris (vainqueur à Toulouse 3-1) et Lille ont tous les trois gagné lors de cette 4e journée...

 

 

Après la trève internationale, l'OM accueillera Rennes pour le compte de la 5e journée le samedi 10 septembre (match à suivre à 21 heures en direct sur Orange Sport). Trois jours plus tards, les Phocéens iront en Grèce défier l'Olympiakos en Ligue des Champions.

 

 

Résumé du match Lille - OM
28 août 2011



Partager cet article
Repost0