Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

A la découvert de Bessans
Janvier 2022 - JT de 13h de TF1

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 18:35

Marathon-2011-copie.jpgLa 30ème édition du Marathon International de ski de fond de Bessans a incontestablement permis à l’épreuve de franchir un cap. Avec 1 500 coureurs inscrits et 1 370 classés, la participation a battu des records.

 

Créé un jour de janvier 1980 sous le nom de « Challenge de la Distance », qui aurait prédit au Marathon de Bessans une telle destinée ? Au fil des années, il s’est imposé comme un temps fort incontournable du circuit « longues distances ». Son inscription récente au calendrier de l’Euroloppet le place parmi des courses aussi prestigieuses que la Transjurassienne et la Skadi Loppet (Allemagne).

 

L’édition 2011 (8 et 9 janvier) a tenu toutes ses promesses. Pour la première fois, les organisateurs avaient choisi d’étaler les compétitions sur deux jours. Le samedi avaient lieu les épreuves en style « classique » : 15 et 30 kilomètres. Le dimanche était consacré aux courses en style libre avec la distance reine de 42 kilomètres, le semi marathon et les courses promotionnelles de 10, 5 et 2,5 kilomètres.

 

Pari réussi : les participants et le public ont répondu présents les deux jours, le beau temps étant en plus au rendz-vous. Les courses en style « classique » ont gagné en importance. Les plus motivés se sont même alignés sur une épreuve le samedi et une autre le dimanche. Et cette nouvelle configuration a surtout permis une animation plus importante de la station tout au long du week-end.

 

L’activité ludique proposée le samedi soir devant l’Espace Sportif Le Carreley a également apporté satisfaction. Après avoir longtemps cherché un moyen de créer une ambiance festive en marge de la course, il semble que le comité d’organisation ait trouvé la bonne formule avec le « Team Nordic Cross », course en relais par équipes disputée sur un parcours fait de bosses et de virages serrés. L’expérience, lancée en 2010, sera très certainement rééditée encore l’année prochaine.

 

Côté course, plusieurs habitués du circuit « longues distances » étaient au départ du 42 kilomètres. La victoire est revenue à Benoît Chauvet en 1h37’43, qui a devancé au sprint Vincent Porret. D’autres sportifs et anciens sportifs de haut niveau figuraient parmi les concurrents : Guillaume Bonnafond et Julien Bérard (cyclistes d’AG2R), Julien Loy (champion du monde de triathlon) et Franck Piccard (médaillé d’or en Super G aux JO de 1988).

 

Derrière les ténors, de nombreux passionnés ont donné toute leur énergie pour terminer la course dans les meilleurs délais, avec pour principal objectif de se faire plaisir. C’est là l’un des charmes du Marathon de Bessans : le mélange de coureurs confirmés pour jouer les premiers rôle et d’une masse d’amateurs pour assurer un esprit « populaire ».

 

16 pays étaient représentés. Certains fondeurs avaient fait le voyage depuis les continents américain et asiatique. Preuve que la notoriété du Marathon International de Bessans dépasse aujourd’hui largement les frontières de l’Hexagone.

 

Le travail important réalisé par les bénévoles et les services de la station en amont et pendant l’événement a largement contribué à la réussite de l’événement.

 

Rendez-vous est déjà pris pour la 31ème édition du Marathon International de Bessans, les 7 et 8 janvier 2012.

 

Avec l’espoir, d’un point de vue plus personnel, que l’arrivée de la course puisse à l’avenir avoir de nouveau lieu au cœur du village. L’ambiance et l’animation du village s’en trouveraient forcément renforcées.

 

Découvrez le reportage sur le Marathon de Bessans 2011 réalisé par l’association « Bessans, Jadis et Aujourd’hui »

 

Retrouvez toutes les informations sur le Marathon International de ski de fond de Bessans sur le site touristique du village

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:03

Chambéry-SochauxLe SO Chambéry n’en finit plus d’impressionner. Les pensionnaires de CFA 2 (5ème division nationale) ont réussi l’exploit d’éliminer un troisième club de Ligue 1 consécutivement. Après Monaco et Brest, c’est Sochaux qui a fait les frais de l’euphorie savoyarde (2-1). Du jamais vu en Coupe de France.

L’histoire était jusque là très belle. Elle est en train de devenir un véritable conte de fée pour l’équipe de football du SO Chambéry. Les hommes de David Guion se sont offert hier un billet pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Face à une équipe de Sochaux venant tout juste de corriger Rennes en Championnat (5-1 samedi), les Chambériens ont débuté le match sans complexe. Pendant près d’un quart d’heure, la différence de niveau entre les deux équipes fut loin d’être flagrante. C’est pourtant Sochaux qui ouvrit la marque sur un corner prolongé au deuxième poteau.

Un coup de massue pour les Savoyards, qui prirent du temps à se remettre de ce but encaissé après 20 minutes de jeu. A la mi-temps, tout restait néanmoins possible.

Revenus des vestiaires avec de bonnes intentions, les amateurs surent parfaitement résister aux assauts adverses et éviter d’encaisser un deuxième but qui leur aurait certainement été fatal.

Et c’est sur un ballon traînant dans la surface suite à un corner que Tissot-Rosset permit au SO Chambéry d’égaliser à l’heure de jeu. Tous les supporters chambériens se remirent à y croire !

Leurs espoirs devinrent encore plus forts à la 71e minute. Yahia-Bey, déjà auteur du corner ayant entraîné l’égalisation, récupère le ballon au milieu de terrain. Il avance, sans être attaqué par la défense sochalienne, à la recherche d’un partenaire. A 30 mètres du but, cherchant en vain une solution de passe intéressante, il décide finalement de prendre sa chance. D’un extérieur du pied, il expédie le ballon dans la lucarne du but de Cros, figé sur ses appuis. On peut souligner sur cette action la passivité coupable des Sochaliens : se replacer c'est bien, mais si personne n'attaque le joueur, il se retrouve inévitablement en position de tir !

Le stade explose, Chambéry mène à la marque. Un avantage que les Chambériens vont défendre jusqu’à la 93ème minute, grâce notamment aux prouesses de leur gardien de but Bemenou, auteur de deux arrêts décisifs en fin de rencontre.

Chambéry est donc en quarts de finale, une première dans l’histoire du football savoyard. Le désormais « petit poucet » de la Coupe de France 2010-2011 est à deux marches d’une finale au Stade de France. Si le défi est de taille, cette équipe a montré un tel enthousiasme que tous les rêves sont permis !

Toute la Savoie sera en tout cas derrière le SO Chambéry le 1er ou 2 mars.

 

Le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France aura lieu dimanche 6 février (à suivre en direct sur Eurosport à partir de 18h30).

Les adversaires potentiels de Chambéry : Lille (L1), Lorient (L1), Nice (L1), Paris SG (L1), Angers (L2), Le Mans (L2), Reims (L2)

  Regardez le résumé du match SO Chambéry - FC Sochaux

 

Savoie Actu était également au coeur de l'événement

 
Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 23:42

LGO.jpgLa 7e édition de La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc, célèbre course de chiens de traîneaux initiée par Nicolas Vanier et Henry Kam, s'est conclue en Haute-Maurienne du 15 au 19 janvier 2011. Un joli coup de projecteur sur la vallée.

 

L'histoire de La Grande Odyssée prend forme il y a plus de 10 ans. Henry Kam, dirigeant d'une société de "hign tech", rencontre Nicolas Vanier. Ce dernier prépare la traversée du Canada avec ses chiens et est sponsorisé par l'entreprise de Kam. Une amitié se noue entre les deux hommes.

 

Quelques années plus tard, constatant l'absence d'une grande course de chiens de traîneaux en Europe, Henry Kam interroge Nicolas Vanier sur le sujet. "S'il n'y a pas de course de ce type en Europe, c'est que personne n'a la volonté de s'en occuper", lui explique Vanier. Il n'en faut pas plus pour que l'idée de créer la plus importante course du genre naisse dans l'esprit des deux hommes.

 

Aidés du célèbre vétérinaire Dominique Grandjean, ils mettent sur pied La Grande Odyssée, qui deviendra bientôt La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc.

 

Considérée aujourd'hui comme la plus grande course à étapes de chiens de traîneaux au monde, la LGO passe chaque hiver en Haute-Maurienne. Une base polaire est installée au Mont-Cenis et les différents villages sont impliqués dans l'accueil de l'événement. Pendant plusieurs jours, les médias affluent de Bonneval-sur-Arc à Bramans. Plus de 100 journalistes français et étrangers viennent rendre compte de cette aventure sportive et humaine unique, où l'homme et l'animal lient leurs efforts au coeur de milieux naturels d'exception (des reportages ont été diffusés notamment sur TF1 et France Télévisions).

 

Cette année, 25 mushers et 250 chiens ont sillonné la Haute-Maurienne. Les organisateurs ont constaté avec satisfaction que le public était au rendez-vous, chaque année plus nombreux. Des milliers de spectateurs ont encouragé les participants, boostés par le speaker officiel de la course, Daniel Gaïnetdinoff.

 

S'il a fallu composer avec un enneigement limité, la réussite de l'épreuve a été totale. La mobilisation sans faille des bénévoles de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise y est assurément pour beaucoup.

 

Pour la petite histoire, La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc 2011 a été remportée par le Slovaque Milos Gonda. Le musher français Jean-Philippe Pontier a pris la troisième place.

 

C'est assurément par l'accueil de ces grands événements correspondant aux valeurs locales que la Haute-Maurienne doit construire au fil des années sa notoriété au niveau national et international.

 

Pour plus d'informations, visitez le site de La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc.

 

Regardez le reportage de Maurienne TV dans son émission hebdomadaire "Maurienne Mag"  


Regardez l'émission "Chroniques d'en haut" diffusée sur France 3
  Chronique d'en haut

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 23:12

Baignade dans le DanubePlus de 1 750 personnes ont bravé les eaux glacées du Danube pour la 42e édition d'une course carnavalesque à Neubourg-sur-le-Danube, dans le sud de l'Allemagne.

 

 

La tradition de la course du "Donauschwimmen" ("la nage du Danube") remonte à 1970, lorsque les sauveteurs locaux décidèrent de tester leur aptitude physique pour des opérations de secourisme en hiver.

 

Des cris euphoriques ont accompagné l'entrée dans l'eau des participants venus de toute l'Europe.

"C'est la 18e fois que je viens et j'aime chaque minute", a déclaré le métallurgiste Hans Hartmann, 62 ans: "Il n'y a rien de comparable au fait de franchir l'horizon de Neubourg sous les encouragements des fans. Si vous êtes en bonne condition physique et que le maillot est adapté, il ne fait même pas si froid".

 

Dans la catégorie "Ours polaires", vingt compétiteurs n'ayant pas de combinaison en néoprène et affrontant les eaux en simple maillot de bain ont disputé une course sur 350 mètres, affublés de perruques de clowns colorées et autres chapeaux façon carnaval.

 

Frederic Möss, étudiant en ingénierie de 24 ans venu de Kiel (nord), s'entraîne toute l'année dans la mer Baltique pour être prêt le jour J. Il explique sa méthode pour résister au froid, très simple : "Quelques saucisses, un bretzel et une bière ou deux pour se chauffer avant d'aller à l'eau" !

 

A quand une course dans l’Arc en plein mois de janvier ?!?

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 23:19

Pape-colombes.jpgDeux colombes symbolisant la paix ont été libérées par le pape Benoît XVI dimanche lors de la prière de l'Angelus. Problème : elles ont refusé de s'envoler et se sont aussitôt engouffrées dans une fenêtre ouverte du Vatican !

 Des responsables de l'Eglise catholique, y voyant sûrement un mauvais présage, ont essayé de les rattraper et ont réussi à en relancer une.

 

 

Le pape était accompagné pour libérer ces colombes par deux jeunes de l'Action catholique de Rome (A.C.R.), organisation qui célèbre en janvier le "mois de la paix".

 

S'il a évoqué la paix en Terre Sainte et souhaité "sérénité et prospérité" aux peuples d'Extrême, le Pape n'a en revanche prononcé aucune parole au sujet des événements en Tunisie et en Egypte.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 18:21

Amodio-Joubert.jpgOn attendait un nouveau grand weekend de Coupe du Monde de ski alpin avec les étapes de Chamonix (hommes) et Sestrières (dames). Résultats bien décevants... Toutes les courses du programme féminin ont été annulées en raison des conditions climatiques. Et les hommes ont réalisé des performances mitigées.

La performance du weekend est venue du patinage artistique : Florent Amodio et Brian Joubert ont réussi le doublé lors des Championnats d'Europe.

 

La Coupe du Monde ski alpin dames est à l'arrêt. Après l'annulation du Slalom Géant de Maribor (Slovénie) il y a deux semaines, les épreuves programmées ce weekend à Sestrières (Italie) n'ont pu être disputées en raison de la météo. Il faudra donc attendre au mieux jusqu'au 4 février pour revoir Tessa Worley et sa bande fouler les pistes enneigées. Un Slalom Géant est prévu vendredi à Zwiesel (Allemagne).

 

A Chamonix, les résultats de la Descente et du Super Combiné masculins ont été mitigés pour les Français. Samedi, Yannick Bertrand et Johan Clarey ont réussi à se glisser dans le top 10, respectivement 6ème et 8ème d'une course dominée par le Suisse Didier Cuche. Déception en revanche pour Adrien Théaux, seulement 33ème.

Dimanche, la meilleure performance tricolore est à mettre à l'actif de Thomas Mermillod-Blondin, 17ème du Super Combiné. Le Croate Ivica Kostelic a encore une fois marqué les esprits. Seulement 28ème de la Descente samedi, le leader de la Coupe du Monde a réalisé un slalom parfait pour empocher une nouvelle victoire. Il s'affirme plus que jamais comme le grand favori pour remporter le classement général de la Coupe du Monde.

 

La bonne étoile française était ce weekend à Berne (Suisse) pour les Championnats d'Europe de patinage artistique. La révélation est venue du jeune Florent Amodio. A tout juste 20 ans, il devient Champion d'Europe, en devançant Brian Joubert, remonté de la septième à la deuxième place à l'issue du programme libre. A noter également la médaille d'or du couple Nathalie Péchalat - Fabian Bourzat en danse sur glace.

 

Dernières informations du weekend : la snowboardeuse Deborah Antonioz, médaillée d'argent aux JO de Vancouver, a pris la troisième place du snowboardcross des X-Games à Aspen (Etats-Unis). Victoire de Kevin Rolland en ski half-pipe.  

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 21:15

handball-finale.jpgL'équipe de France survole la planète handball. Elle l'a encore prouvé dimanche en remportant son quatrième titre majeur consécutif (Jeux Olympiques 2008, Championnats du monde 2009, Euro 2010, Championnats du monde 2011). Les hommes de Claude Onesta ont battu le Danemark après prolongations (37-35).

 

Le vieil adage du britannique Gary Lineker à l'époque où l'Allemagne dominait le football mondial irait à merveille aux handballeurs français. Cela donnerait : "Le handball est un sport simple : 14 joueurs courent derrière un ballon pendant 60 minutes, et à la fin c'est toujours la France qui gagne" !

En conservant leur titre de Champions du monde, les Experts sont définitivement entrés dans la légende. Jamais une équipe nationale tricolore n'avait aussi outrageusement dominé sa discipline. Voilà qui fait beaucoup de bien quelques mois après le piteux spectacle offert par l'équipe de France de football en Afrique du Sud...

 

En demi-finale, la France avait fait preuve de sérieux et d'application pour éliminer le pays organisateur, la Suède. La maîtrise démontrée lors de ce match laissait augurer d'une fin heureuse. Aucun observateur n'imaginait le Danemark, tombeur de l'Espagne (la seule équipe a avoir tenu le match nul face aux Bleus), freiner les Français dans leur quête de victoire.

 

Oui mais voilà, une finale reste une finale : un match au cours duquel la détermination et la folie peuvent faire basculer les événements en très peu de temps. Les Danois avaient du coeur et sont passés tout près de l'exploit.

 

Malgré un début de match poussif, ils réussirent à rester dans la partie, n'étant jamais totalement distancés au tableau d'affichage. Une ténacité qui leur permit en toute fin de match de profiter des quelques erreurs françaises pour revenir au score, bien aidés par les prouesses de leur gardien de but.

 

Lors de la prolongation, les Bleus ont tremblé et ont même brièvement été menés à la marque. C'est en général dans ces moments de doute que les joueurs d'expérience et de talent sortent du lot. Karabatic, Fernandez et Omeyer, entre autres, ont fait le boulot. Les deux joueurs de champs ont su se montrer décisifs, tandis que le meilleur gardien du monde, éclipsé depuis de longues minutes par les arrêts impressionnants réalisés par son homologue danois, a su sortir LE ballon qu'il fallait !

 

Au bout du suspense, l'équipe de France de handball est Championne du Monde ! Après les Bronzés, les Barjots, les Costauds et les Experts... Quel nom donner à cette équipe de France ?!

Les Invincibles, les Intouchables, les Meilleurs...? Les paris sont ouverts... Donnez votre avis.

 

Revivez la victoire des Experts

(avec notamment des images tournées à Chambéry)

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:00

marathon-bessans.jpgLa station de Bessans procède cette saison à la révision du tracé des pistes de ski de fond. Depuis novembre, les fondeurs découvrent un nouveau plan, expérimenté cet hiver avant d’être réajusté en fonction des remarques émises et des constats effectués.

 

Le plan du domaine nordique de Bessans datait de plus de vingt ans. Même s’il avait subi au fil des saisons quelques modifications, il devenait nécessaire de mener une réflexion globale à ce sujet.

 

Des membres de la commission « domaine skiable », en concertation avec le Directeur de station, ont travaillé pendant plusieurs mois pour évaluer l’existant et imaginer un tracé plus adapté aux attentes des pratiquants.

 

La réflexion fut axée autour de plusieurs objectifs identifiés :

 

 - Répondre aux attentes de la clientèle de pouvoir connaître leur nombre de kilomètres réalisés ;

 - Assurer un équilibre dans la difficulté des pistes afin de satisfaire l’ensemble des pratiquants ;

 - Limiter les passages à proximité des cours d’eau afin d’éviter les problèmes liés aux crues ;

 - Réduire de moitié le nombre de passages busés (mesure imposée par la Police de l’eau) ;

 - Favoriser le passage des pistes dans des zones où les risques d’avalanches sont limités.

 

Parmi les changements significatifs, on peut noter l’identification claire de deux départs des pistes nordiques : toutes les pistes sont kilométrées à partir de l’Espace Sportif Le Carreley ou des Remontées Mécaniques.

Le point de vente du Villaron reste ouvert et il est possible de chausser les skis à partir de cet endroit (qui présente l’avantage d’être ensoleillé dès le matin). Cependant, aucune boucle kilométrée n’y débute.

 

Toutes les pistes constituent désormais des boucles complètes, avec un point de départ et d’arrivée similaire. Cela est un élément clé pour permettre aux skieurs de calculer leur distance parcourue.

 

Que ce soit en partant de l’Espace Sportif Le Carreley ou des Remontées mécaniques, chaque fondeur peut désormais trouver la piste qui lui convient, tant en difficulté (pistes vertes à pistes noires) qu’en distances (des boucles de quelques centaines de mètres à plusieurs dizaines de kilomètres). Toutes les pistes sont accessibles en classique et en skating.

 

Autre nouveauté, la piste du Marathon International de ski de fond de Bessans est désormais balisée de manière permanente. Une amélioration déjà testée en 2008-2009 sous l’impulsion de Patrice Vincendet. Cette boucle de 21 kilomètres tout autour du village permet aux plus sportifs d’évaluer leur niveau de forme sur le parcours officiel de la course.

 

En fin de saison, un bilan sera réalisé sur cette expérimentation du nouveau tracé. Les modifications nécessaires seront apportées, puis un nouveau balisage devrait être acheté et installé.

Un dossier de demande de subvention a été déposé auprès du Conseil général de la Savoie pour ce projet.

 

Ajoutez à ce nouveau tracé un damage et un entretien dont la qualité sont largement mis en avant par la clientèle, un petit domaine de ski alpin exposé plein sud, plus de 15 kilomètres de "sentiers découverte" réservés aux piétons et aux raquettes à neige, la possibilité de s’initier au biathlon sur le stade International de Haute-Maurienne... Le tout au coeur de paysages montagnards authentiques et splendides !

 

Bessans, c’est vraiment le PARADIS DU SKI NORDIQUE !

 

 Visitez les pistes et la station

Plan-pistes.jpg

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 14:30

France-Handball---Islande.jpgPremière nation à remporter consécutivement les Jeux Olympiques (2008), les Championnats du Monde (2009) et l'Euro (2010), la France plane sur la planète handball depuis trois ans. Particulièrement attendus lors des Championnats du monde disputés actuellement en Suède, les Experts se sont hissés sans encombre jusqu'en demi-finale. Ils y retrouveront  le pays organisateur.

 

Il est toujours difficile pour les grandes nations, quelque soit la discipline, de durer au plus haut niveau plusieurs années. Difficile, mais pas impossible pour les handballeurs français ! Déjà dotés d'un palmarès impressionnant, les hommes de Claude Onesta n'entendent pas en rester là et espèrent conquérir un quatrième titre majeur à l'occasion des Championnats du Monde 2011 en Suède.

 

Les Bleus sont à deux marches de la consécration suprême après un parcours quasi parfait qui leur a permis de se quaifier pour les demi-finales.

 

Vainqueurs de la Tunisie lors de leur match d'ouverture - dans un contexte difficile pour les Tunisiens en plein crise politique dans leur pays - les Français ont ensuite disposé facilement de la modeste équipe du Bahreïn. Une troisième victoire face à l'Allemagne, puis un nul contre une très bonne formation espagnole, et voilà les Experts idéalement placés pour aborder le Tour principal.

 

Sans relâcher leurs efforts, les tricolores ont ensuite battu la Hongrie et la Norvège. Assurés de figurer dans le dernier carré, les coéquipiers de Bertrand Gilles ont mis un point d'honneur à rester invaincus, et ont battu hier soir l'Islande.

 

Vendredi à 18h00, ils affronteront la Suède, pays organisateur, pour une place en finale. L'exploit est à portée de main, mais jouer devant un public acquis à la cause adverse ne sera pas chose facile.

 

L'autre demi-finale opposera le Danemark à l'Espagne à 20h30.

 

Le parcours de l'équipe de France :

 

France - Tunisie 32-19

France - Bahreïn 41-17

France - Allemagne 30-23

France - Espagne 28-28

France - Hongrie 37-24

France - Norvège 31-26

France - Islande 34-28

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:29

Vainqueur à Kitzbühel dimanche, Jean-Baptiste Grange s’est de nouveau imposé ce mardi lors du slalom nocturne de Schladming. Avec deux succès lors des deux épreuves autrichiennes, le Mauriennais est plus que jamais dans le coup pour remporter le Globe de Cristal de la spécialité en fin de saison.

 

Les courses se suivent et se ressemblent pour « Jibé » Grange ! En trois jours, le skieur tricolore s’est imposé deux fois en slalom, signant ainsi un formidable retour après sa blessure à l’épaule fin décembre.

 

Le scénario de la course s’est avéré sensiblement identique à celui de dimanche. Parti avec le dossard n°5 lors de la première manche, JB Grange a réalisé une manche correcte, signant le 4ème temps à moins d’une seconde du Suédois Andre Myhrer.

 

Tout restait jouable pour la victoire à condition de réaliser une seconde manche de haute volée. Et les 50 000 spectateurs massés aux abords de la piste ont été servis. Grange s’est élancé sans complexe, enchaînant les portes de manière quasi parfaite. A l’arrivée, une première place provisoire, loin devant ses concurrents. Restait à attendre les passages des deux Suédois Andre Myhrer et Mathias Hargin, ainsi que celui du Croate Ivica Kostelic.

 

Ce dernier, pas dans le coup sur le haut, n’a pu que constater les dégâts à l’arrivée : 1 seconde 20 centièmes de retard, preuve de la manche de qualité réalisée par le Français.

 

L’avance acquise lors de la manche initiale par les Suédois n’y changea rien : pour 4 centièmes, Jean-Baptiste Grange l’emporte devant Myhrer et Hargin. Il engrange ainsi 100 nouveaux points pour le classement de la Coupe du Monde de slalom.

 

Un sacré coup de force du skieur de Valloire, dont la joie dans l’aire d’arrivée en disait long sur les efforts réalisés pour revenir rapidement au premier plan.

 

L’autre Français qualifié pour la seconde manche, Steve Missilier, s’est classé 21ème. Julien Lizeroux, hors du coup dimanche et de nouveau en difficulté avec son genou gauche, avait déclaré forfait.

 

Rendez-vous pour la descente de Chamonix samedi 29 janvier, avec notamment en lice Adrien Théaux. Le prochain slalom se déroulera à Garmisch (Allemagne), à l’occasion des Championnats du Monde 2011.

 

Revivez la première manche de Jean-Baptiste Grange

 

 

 

Revivez la seconde manche de Jean-Baptiste Grange

Partager cet article
Repost0