Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
13 et 14 janvier 2018
Marathon de Bessans

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 11:14
Bessans-Bonneval : "Bouge en rythme" assure le spectacle

L'association de danse "Bouge en rythme", rassemblant principalement des enfants de Bessans et Bonneval-sur-Arc, mais aussi quelques jeunes de Val Cenis, a proposé son spectacle de fin d'année à la salle des fêtes de l'Albaron.

 

Tout au long de l'année, des cours sont proposés chaque semaine sous la houlette de Noëlle Pilon, professeur de danse.

 

Devant un public venu nombreux, les enfants ont dansé par groupes de niveaux sur des musiques variées, de Kids United à Black M, en passant par Amir et Shakira.

 

La soirée s'est prolongée ensuite par un grand bal organisé par l'association.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 12:13
Bessans a fêté les mamans
Bessans a fêté les mamans
Bessans a fêté les mamans

La Commune de Bessans, à l'initiative du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), a organisé samedi un rassemblement convivial à l'occasion de la Fête des Mères.

 

80 personnes étaient présentes, de toutes les générations.

 

J'ai profité de l'occasion pour évoquer trois dossiers communaux importants du moment : le projet de jumelage avec Bessan (Hérault), les aménagements en cours sur la zone des lacs et l'aire de loisirs, et bien sûr les démarches réalisées pour garantir le maintien des deux classes de l'école.

 

Denise Mélot, en tant que Présidente, a rappelé l'action du CCAS tout au long de l'année.

 

Simone Tracq, doyenne du village qui a fêté ses 93 ans en février, a été mise à l'honneur, entourée de plusieurs de ses proches.

 

Une rose a été remise à chaque maman et la soirée s'est prolongée autour d'un apéritif dinatoire.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 12:08

 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 17:26
Présidentielle 2017 : Cap sur les législatives...
L'élection présidentielle 2017 a rendu son verdict : Emmanuel Macron est donc le nouveau Président de la République française.
 
La campagne du second tour, à défaut d'avoir été passionnante, aura permis de mettre en exergue toutes les limites de Marine Le Pen et du programme porté par son parti : une vision de l'Europe terriblement rétrograde, des propositions économiques incohérentes (et pour certaines incompréhensibles), un comportement agressif peinant à masquer le manque de maitrise des dossiers.
 
Ajoutons quelques basses manœuvres politiciennes et des connivences à peine masquées avec certains sombres intérêts russes et américains.
 
Au final, Marine Le Pen est largement battue, avec un score de 33,9%, bien en-deçà de ses espérances. Les cadres du FN ont beau mettre en avant un total de voix historique (près de 11 millions), difficile de nier que les Français ont rejeté massivement le parti d'extrême-droite.
 
L'enseignement majeur de ce second tour est sans doute que les Français restent profondément attachés à l'Europe et à son idéal, même s'il conviendra de la réformer, de lui donner un nouveau souffle, de la construire autour de sujets majeurs en limitant sa lourdeur administrative et législative.
 
Désormais, cap sur les élections législatives ! Des élections totalement ouvertes, où toutes les issues semblent possibles. Car l'éviction au premier tour de l'élection présidentielle des deux partis traditionnels a rendu les législatives à suivre, habituellement acquises au vainqueur de la présidentielle, très incertaines.
 
La dynamique actuelle n'est clairement pas à une entrée massive au Palais Bourbon des candidats du Front National.

Le Parti Socialiste, après le faible score de Benoît Hamon lors de l'élection présidentielle, ne semble pas en mesure de conserver une majorité parlementaire, et devra surtout éviter une nouvelle déconvenue.

Quant au mouvement "En Marche", rebaptisé "La République en Marche", il bénéficiera forcément du succès de son leader, mais de là à investir 577 candidats dont la moitié en mesure de l'emporter, il y a un pas qui semble difficile à franchir.
 
Dans ce contexte, la grande famille de la droite et du centre a toutes ses chances de tirer son épingle du jeu, à condition d'être unie et mobilisée autour de ses candidats, partout en France. Dimanche dernier, certains ont voté pour Emmanuel Macron par rejet du programme porté par le Front National, d'autres ont choisi le vote blanc ou l'abstention, quelques uns ont manifesté leur mécontentement en donnant leur suffrage à l'extrême droite.
Mais tous doivent désormais être animés par une ambition commune : obtenir une majorité parlementaire claire et solide, pour que les valeurs et les idées portées, essentielles au redressement de la France, puisses être mises en œuvre.
 
J'y prendrai ma part, en soutenant sans réserve la candidature d'Emilie Bonnivard, représentante de l'union de la droite et du centre dans la 3e circonscription de la Savoie. Cette candidature est porteuse de renouveau, de proximité, de convictions et de constance dans les idées et les valeurs portées.
Pour plus d'informations sur la candidature d'Emilie Bonnivard, rendez-vous sur son site de campagne.
 
 
A Bessans et en Haute-Maurienne
Dans la lignée du premier tour, les électrices et électeurs de Bessans, Bonneval-sur-Arc et Val Cenis, se sont largement mobilisés.
Ils ont confirmé la tendance du premier tour, avec des scores nettement défavorables au Front National, en particulier à Bessans où la candidate frontiste est en-dessous de la barre des 30%.
 

Retrouvez les résultats détaillés pour Bessans sur le site Internet communal.
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 19:15
Bessans : la pêche est ouverte !
La saison de pêche a débuté à Bessans. Depuis le dimanche 30 avril, les passionnés peuvent s'adonner à leur passion dans l'Arc.
 
Un parcours en rivière de qualité, étendu sur environ sept kilomètres (jusqu'aux limites avec les communes voisines) est proposé.
 
Des truites fario ou arc-en-ciel, ainsi que des saumons de fontaine, garnissent les eaux.
 
Pour pêcher dans les lacs identifiés sur la commune, il faudra en revanche patienter jusqu'au 1er juillet.
 
Pratiquée par de nombreux locaux, la pêche est également en développement auprès des vacanciers. Elle attire chaque année davantage de visiteurs à Bessans.
 
Les cartes et tickets indispensables au droit de pêche peuvent être achetés dans plusieurs commerces du village, mais aussi en ligne, c'est une nouveauté !
Rendez-vous sur le site www.bessans-tourisme.com.
 
Photo : C.Lombard
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 17:35
Bessans commémore la fin de la Seconde Guerre Mondiale
A Bessans, près de 80 personnes étaient réunies autour des anciens combattants, des élus et des pompiers, pour participer à la commémoration du 72ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
 
Germain Grosset, président de la section des anciens combattants, a rappelé les grandes dates du conflit, ainsi que les moments marquants pour le village de Bessans.
 
Des enfants de l'école ont procédé à la lecture du message de l'Union Fédérale des Anciens Combattants.
 
Après la lecture message du Secrétaire d'Etat chargé des anciens combattants et un dépôt de gerbes, une minute de silence a été respectée.
 
Le chant des partisans et La Marseillaise ont agrémenté cette cérémonie.
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 16:31
Présidentielle 2017 : Chronique d'une défaite annoncée...

Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, différents sentiments peuvent animer les électrices et électeurs de la droite et du centre... mais certainement pas celui de la surprise.

 

Les résultats communiqués dès 20 heures par les médias nationaux (et même avant par certains médias étrangers) sont absolument logiques et prévisibles, c'est le contraire qui aurait été surprenant.

 

Quelques jours avant le premier tour, interviewé par l'hebdomadaire "La Maurienne", je déclarais à propos de François Fillon : "Les affaires ont clairement entaché sa crédibilité, même si le programme qu'il porte est à mon sens le meilleur pour la France, plébiscité lors des primaires par près de 4 millions de Français, en rupture totale avec ce qui se fait depuis 5 ans. A titre personnel, j'étais partisan du retrait de François Fillon de son propre chef, par exemplarité, au profit d'un autre candidat, mais ceci dit, je n'ai pas voulu participer au lynchage. Je reste convaincu que son programme est le meilleur pour la France".

 

Aujourd'hui, je n'ai pas changé d'avis.

 

Le programme porté par le candidat de la droite et du centre était pour moi le plus clair et le meilleur pour redresser notre pays (même si j'ai exprimé quelques réserves sur certaines prises de position, notamment le rapprochement avec la Russie de Vladimir Poutine ou la place importante accordée aux côtés de François Fillon à "Sens commun").

 

Seulement, dans une élection présidentielle, avoir un bon programme ne suffit pas.

 

Charles de Gaulle disait de cette élection qu'elle est "la rencontre d'un homme et d'un peuple". Il avait (comme très souvent) raison, et à ce titre, la rencontre entre François Fillon et le peuple français était depuis plusieurs semaines devenue impossible.

 

Hier, nous n'avons pas vécu le rejet des partis traditionnels constituant la droite et le centre. Nous n'avons pas vécu non plus la défaite des idées portées par les partis de droite républicaine.

Nous avons assisté à une défaite au nom de "la morale", la défaite de François Fillon, liée aux affaires dans lesquelles il est englué depuis la fin du mois de janvier. Les Français ont montré qu'ils aspirent à davantage d'exemplarité de la part de leurs élus, d'autant plus lorsqu'on entend leur demander des efforts nécessaires mais conséquents.

 

En tant qu'élu local, attaché depuis toujours aux valeurs de ma famille politique, celle de la droite et du centre, je n'ai pas souhaité participer au lynchage du candidat désigné lors de la primaire.

Je n'ai pas non plus été comme certains élus et sympathisants, notamment sur notre territoire, qui après avoir soutenu et idolâtré François Fillon, ont rejoint un autre candidat par pur opportunisme.

 

J'ai simplement pris du recul sur la campagne électorale de la présidentielle pour mieux me concentrer sur celle des législatives qui auront lieu les 11 et 18 juin.

 

Force est de constater que cette élection présidentielle était tout à fait gagnable pour la droite et le centre, si les bonnes décisions avaient été prises dès la fin du mois de janvier. L'analyse de la campagne et des résultats montre que les Français souhaitent l'alternance et qu'une campagne sereine et sans affaires aurait permis une victoire incontestable.

 

Emmanuel Macron, s'il réussit son pari de ne pas laisser le Front National virer en tête au premier tour, dispose d'un socle relativement fragile et devra, s'il confirme son succès, composer pour gouverner.

 

Le Front National, après avoir dominé plusieurs élections intermédiaires avec des scores supérieurs à 25% au premier tour, est finalement juste au-dessus des 20% et ne dispose d'aucune dynamique.

 

Les sympathisants socialistes, tiraillés entre la tentation du "vote utile" et la montée de Jean-Luc Mélenchon, ont fini par abandonner leur candidat légitime, Benoît Hamon, qui a pourtant fait marque d'une certaine dignité tout au long de la campagne.

 

Comme le disait Alain Juppé (que j'ai soutenu lors des primaires de la droite et du centre), le 6 mars dernier : "Quel gâchis !".

 

Il convient maintenant de nous tourner vers l'avenir, celui des élections législatives qui auront lieu dans quelques semaines. A nous, sympathisants de la droite et du centre, de nous mobiliser pour obtenir une majorité parlementaire claire et solide, et démontrer ainsi que nos idées sont celles que les Français souhaitent voir mises en œuvre pour réussir l'indispensable redressement de la France.

 

 

A Bessans et en Haute-Maurienne

Au niveau local, je me réjouis de constater qu'une fois encore, les électrices et électeurs, en plus de s'être mobilisés pour aller voter en masse, ont fait preuve de modération. A Bessans, Bonneval-sur-Arc et Val Cenis, François Fillon et Emmanuel Macron sont plébiscités, largement devant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Voilà qui vient couper court à certaines idées reçues selon lesquelles les habitants des villages les plus ruraux et les plus "retirés", sont les plus extrêmes.

On ne peut pas parler de modération en revanche dans d'autres communes de Maurienne (pourtant bien moins excentrées géographiquement), à commencer par la capitale mauriennaise, Saint-Jean-de-Maurienne, où Marine Le Pen termine nettement en tête...

 

Retrouvez les résultats détaillés pour Bessans sur le site Internet communal.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 14:30
Bessans : commémoration de la Guerre d'Algérie
Les Bessanais ont commémoré samedi le 55e anniversaire de la fin de la Guerre d'Algérie.
 
Elus, anciens combattants, pompiers, habitants et vacanciers étaient rassemblés devant le Monument aux Morts pour un dépôt de gerbes, à la veille de la cérémonie organisée à l'échelle de la Haute-Maurienne à Bramans.
 
Après quelques rappels historiques réalisés par Germain Grosset, Président de la section des anciens combattants de Bessans, des enfants de l'école ont procédé à la lecture du message de l'Union Fédérale des Anciens Combattants.
 
J'ai ensuite évoqué l'engagement des Bessanais dans la guerre d'Algérie, et insisté sur l'importance de discours rassembleurs plutôt que de paroles susceptibles de diviser, pour apaiser les traces laissées par ce conflit.
 
La cérémonie s'est terminée par une minute de silence et La Marseillaise.
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 21:22
Bessans : deux chorales en concert

Les membres de la chorale "La Haute-Maurienne chante" a donné récemment un concert en l’église Saint Jean-Baptiste de Bessans.

 

Pour l’occasion, ils ont accueilli des amis d’une autre chorale : celle de Saint-Martin d’Hères, nommée "Voix-ci voix-là".

 

La première partie a été assurée par les Isérois, réunis autour de leur chef de chœur Aurélie Sustersic. Charles Trénet et Lully ont notamment été mis à l’honneur, ainsi que la célèbre chanson "Toute la pluie tombe sur moi".

 

En deuxième partie, les Haut-mauriennais, sous l’impulsion des chefs de chœur Vincent Lecarme et Aude Hélène-Mathieu, et du pianiste Patrick Perpoint, ont offert un répertoire varié, de Beethoven à Michel Berger en passant par Georges Bizet et Renaud.

 

Pour conclure le concert, les spectateurs ont apprécié un chant commun "Voguons au gré du vent".

 

La soirée s’est terminée pour les membres des deux chorales autour d’un buffet convivial.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 16:10

La Commune de Bessans, en lien notamment avec des membres du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), cherche à développer l'activité du cabinet médical de Bessans.

 

Situé rue Saint Sébastien, à l'arrière de la chapelle Saint Esprit, il accueille désormais :

  • les médecins généralistes Vincent Lecarme et Karine Matt, ou leurs associés, chaque vendredi après-midi (hors saison d'hiver), sur rendez-vous au 04 79 05 91 96.
     
  • la pédicure-podologue Aude-Hélène Nousse, le deuxième jeudi après-midi de chaque mois, sur rendez-vous au 06 09 15 20 33.
     
  • l'ostéopathe Luc Buisson, chaque vendredi matin, sur rendez-vous au 06 07 50 87 33.
     
  • l'ostéopathe Clémentine Bonnier, chaque mardi après-midi, sur rendez-vous au 07 64 07 55 86.

Le cabinet médical est mis à disposition par la Commune de Bessans pour les praticiens qui souhaitent éviter à leurs patients des temps de déplacement importants.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ
commenter cet article