Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 11:08

L'hebdomadaire savoyard "La Vie Nouvelle" diffuse chaque semaine le point de vue du dessinateur Michel Cambon sur un thème d'actualité.

 

Souvent, je me dis que Michel Cambon a vraiment un grand talent. Sa manière subtile de traiter l'actualité à travers ses dessins a d'ailleurs été reconnue par l'obtention de plusieurs prix.

 

La semaine dernière, l'illustration parue dans "La Vie Nouvelle" concernant les propos de Manuel Valls sur les Roms a particulièrement retenu mon attention.

 

Je vous la fais donc partager...

 

Les-vocations-selon-Cambon.jpg

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 17:20

Jeunes-disparus-en-Pays-de-Savoie---2013.JPG

Trois jeunes hommes âgés de 20 à 23 ans sont portés disparus depuis ce week-end.


Clément Musso et Nicolas Jon, habitants de la commune de Clermont (Haute-Savoie), ont rejoint Antoine Morand à Serrières-en-Chautagne (Savoie) vendredi soir.


Les trois amis ont ensuite décidé de poursuivre leur soirée à l’extérieur, vraisemblablement en boîte de nuit.


Depuis, leurs familles n’ont plus de nouvelles d’eux et ont totalement perdu leur trace.


Pour l’heure, l’important dispositif de recherches mis en place par la gendarmerie n’a pas permis d’obtenir d’éléments susceptibles de faire avancer le dossier, ni de retrouver la Peugeot 206 noire immatriculée BC 327 RV à bord de laquelle les trois jeunes auraient embarqué vendredi soir.


Un appel à témoins a été lancé. Toute personne susceptible de donner une information permettant de faire avancer l’enquête est invitée à prendre contact rapidement avec la gendarmerie de Chindrieux au 04 79 54 20 17.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 23:40

OM---PSG---octobre-2013.JPGAprès avoir pourtant mené 1-0 à 11 contre 10, l’Olympique de Marseille a été battu à domicile par le Paris-Saint-Germain (2-1) pour le compte de la 9e journée de Ligue 1.


L’OM vient de passer une semaine complètement pourrie qui a montré toutes les limites des Phocéens face aux grandes équipes françaises et européennes. Déjà battus deux fois cette saison, par Monaco et Arsenal, les hommes d’Elie Baup ont été corrigés à Dortmund en Ligue des Champions (3-0), puis ont perdu dimanche face au PSG à domicile.


Ce qui est rageant, c’est que si mardi les Marseillais avaient tout simplement été largement battus sans qu’il n’y ait grand-chose à redire, ils ont concédé une défaite très frustrante ce dimanche soir face à leur ennemi juré.


Les Olympiens avaient parfaitement débuté la rencontre en faisant preuve de solidité défensive face à des Parisiens dominateurs. Sans concéder la moindre occasion dangereuse, les coéquipiers de Steve Mandanda ont peu à peu pris confiance. Trois occasions consécutives dans le jeu auraient pu leur permettre de prendre l’avantage. Mais c’est finalement sur un penalty faisant suite à une faute de Motta sur Valbuena qu’André Ayew ouvrit le score. Sur la faute, Motta fut en plus expulsé.


Cette prise d’avantage couplée à une supériorité numérique pendant une heure aurait du permettre à l’OM de prendre le dessus sur son adversaire, peu inspiré par ailleurs.


Mais malheureusement, c’est au moment où les Marseillais étaient le plus susceptibles "d’enterrer" les espoirs de leurs adversaires du jour qu’ils se sont arrêtés de jouer et ont commencé à reculer et à faire n’importe quoi.


En laissant le ballon plutôt que de continuer à attaquer, ils se sont mis rapidement en danger et ont vu le PSG revenir au score au pire moment, à quelques secondes seulement de la mi-temps, sur une tête de Maxwell devançant la sortie de Mandanda.


En seconde période, l’OM n’a tout simplement pas existé. Sans rien montrer, ni talent, ni sentiment de révolte, en donnant la franche impression d’avoir peur de perdre et de chercher avant tout à ne pas encaisser de but, les Phocéens ont fini par céder sur un penalty bêtement concédé par André Ayew.


Pendant vingt minutes, les Marseillais auraient du montrer un autre visage et se jeter comme des "morts de faim" dans la bataille, avec en plus les entrées de Gignac, Khalifa et Thauvin. Au lieu de cela, on a eu droit à une équipe totalement amorphe, résignée, sans inspiration, incapable de créer du danger et donc vouée à une défaite certaine.


Au coup de sifflet final, Mathieu Valbuena, comme souvent l’un des rares à tenter de prendre des risques, a eu du mal à cacher sa déception au micro de Canal+ et a au une formule très dure et pourtant tellement réaliste : "on n’est pas une grande équipe".


Comment lui donner tord au vu du scénario du soir. Que l’OM choisisse de défendre face à un PSG au complet et logiquement meilleur, cela peut se tenir. Mais une fois l’avantage au score pris, à domicile et avec en plus une supériorité numérique, il est inacceptable de se contenter d’attendre qu’Ibra, Cavani et les autres viennent mettre en danger Mandanda.


Et en deuxième période, rien n’a jamais laissé entrevoir la possibilité d’un succès marseillais. Pire, la victoire parisienne semblait normale, même à 10 contre 11.


Beaucoup de supporters échangeaient après la rencontre pour savoir à qui revient la faute de cette défaite. Au manque d’implication des joueurs ? Ou aux choix d’Elie Baup et de son staff ?

 J’ai envie de dire aux deux. Et j’ai presque envie de dire aussi qu’on s’en fout de connaître le ou les coupables, la réalité est là, implacable ! L’OM est clairement en-dessous du niveau des grandes équipes européennes et des deux ténors de la Ligue 1 que sont Monaco et le PSG.

 

Au classement, l’OM pointe à 4 points des deux équipes et laisse passer sa chance de se mêler à la lutte. Battre péniblement les équipes de milieu de tableau ne suffit pas…


L’OM va laisser pendant deux semaines (trêve internationale) ses supporters dans le désarroi et la frustration. Pas la frustration d’avoir perdu face au PSG, mais la frustration d’avoir perdu sans combattre.


Il faut désormais digérer cet échec, faire preuve d’humilité, continuer à travailler et rapidement reprendre la marche en avant pour recréer une dynamique de succès. En espérant que les défaites actuelles serviront pour l’avenir et que les erreurs commises ne seront pas reproduites.

 

C’est à ce prix que les dirigeants marseillais atteindront l’objectif auquel tous les supporters veulent bien croire : parvenir dans deux ans à lutter avec les meilleures équipes européennes en s’appuyant sur les jeunes talents du football français. Mais ce soir plus que jamais, je confirme mes propos de mardi soir : la route est encore très longue...

 

Après la trêve internationale,vendredi 18 octobre à 20h30, l'Om se rendra à Nice pour le compte de la 10e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur BeInSport 1).

 

Résumé du match OM - PSG

Ligue 1 - 9e journée

6 octobre 2013

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 07:43

Un nouveau salon de l’Habitat se tiendra en Maurienne, à Saint-Julien-Montdenis, les 11, 12 et 13 octobre prochains.


Pendant trois jours, la salle polyvalente "La Croix des Têtes" de Saint-Julien-Montdenis sera le point de rencontre entre constructeurs, promoteurs, menuisiers, créateurs de mobilier, rénovateurs…

 Les visiteurs pourront ainsi rencontrer une trentaine d’exposants.


Des conférences sur les thèmes "maisons bois" et "pompes à chaleur air/eau" seront animées par "Le Groupe Itinéraire" et le magasin "Chauffage et Climatisation".


Une table en bois et un sèche-serviette 1 000 wats de marque Atlantic seront à gagner au cours de l’événement.


Le salon sera ouvert :

  • vendredi 11 octobre de 14h à 21h.
  • samedi 12 et dimanche 13 octobre de 10h à 19h.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur  le site Internet d’Habit’Alpes, organisateur de ce salon de l’Habitat.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Saint-Jean-de-Maurienne
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 19:48

Dortmund---OM---2013.JPGL'Olympique de Marseille a été sèchement battu à Dortmund (3-0) pour le compte de la 2e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions. Une défaite qui compromet fortement les chances de qualification des Phocéens.

 

Mardi soir, au Signal-Induna-Park de Dortmund, le mur jaune était comme toujours dans les tribunes. Les supporters étaient venus en masse encourager leur équipe.

 

Mais le mur jaune était aussi sur le terrain et l'OM l'a heurté de plein fouet ! Face aux finalistes de la dernière Ligue des Champions, les Marseillais ont fait illusion pendant 45 minutes, sans toutefois parvenir à transpercer la défense.

 

Après un premier quart d'heure difficile, les joueurs d'Elie Baup ont tenté quelques incursions, sous l'impulsion de Valbuena et Imbula, une nouvelle fois très bons. Malheureusement, Khalifa, titularisé pour la première fois et plein de bonnes intentions, a eu de grosses difficultés à prendre le dessus pour se créer des occasions.

 

Une fois, l'ancien joueur d'Evian a été tout près d'ajuster le gardien mais s'est effondré avant de frapper.

 

Pour le reste, Marseille a été dominé sans aucune contestation possible.

 

Sur un coup-franc offensif intéressant, les Olympiens ont été pris en contre à une vitesse fulgurante. Six Allemands face à trois Français, il n'en fallait pas plus pour voir Lewandowski ouvrir le score.

 

En seconde période, c'est un coup-franc pourtant anodin au milieu de terrain qui permit aux leaders de la Bundesliga de faire le break par Reus. Mandanda est fautif sur le coup, mais n'oublions pas que sans de grands arrêts de sa part, l'addition aurait été sans doute beaucoup plus lourde.

 

En fin de partie, le penalty concédé par N'Koulou tient de l'anecdote. Lewandowski a signé un doublé et rendu un peu plus morose la soirée marseillaise.

 

Avec ce deuxième revers consécutif, l'OM se retrouve en dernière position du groupe. Arsenal est en tête après son succès face à Naples. Pour les Marseillais, obtenir la qualification tiendrait désormais du miracle. Même la 3e place synonyme de League Europa semble compliquée à aller chercher (c'est sans doute mieux ainsi). Pour garder espoir, il faudra bien négocier les deux confrontations face à Naples, qui seront tout sauf faciles.

 

Le tirage au sort avait laissé augurer d'un groupe très difficile pour l'OM. La confirmation n'a pas tardé à venir.

 

Mais passé ce constat, il ne faut pas se voiler la face : il y a aujourd'hui un monde d'écart entre Marseille et le très haut niveau européen. Arsenal, sans être génial, a su l'emporter à l'exprience. Et Dortmund, sans doute supérieur aux Anglais, a étouffé l'OM pour ne lui laisser aucun chance de succès.

 

Il y a deux ans, l'OM dominait et éliminait une équipe de Dortmund en construction, qui affichait alors un effectif jeune et des ambitions pour l'avenir. Aujourd'hui, le club allemand a atteint son objectif en s'imposant comme un club majeur en Europe, capable de remporter le trophée suprême.

 

Les dirigeants de l'OM, en misant sur le recrutement des meilleurs jeunes français, espèrent en quelques années suivre l'exemple allemand. C'est l'espoir de tous les supporters. Mais la route est encore (très) longue...

 

L'OM n'aura pas le temps de s'attarder sur cette lourde défaite car dimanche, un grand match face au PSG est programmé au stade Vélodrome à 21h00 (à suivre en direct sur Canal +).

 

Résumé du match Dortmund - OM

Ligue des Champions - 2e journée

1er octobre 2013


 
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 06:18

Logo-DL.png

Le quotidien régional "Le Dauphiné Libérée" fait peau neuve ce mercredi 2 octobre. Si les rubriques ne changent pas, elles seront davantage mises en valeur.

 

La Une du quotidien régional est renouvelée et contiendra pour chaque édition la météo de la ville la plus proche.

 

Les autres pages sont relookées, rendues plus modernes et plus colorées.

 

Dans les pages locales, un titre plus gros mettra en avant l’article principal. Les noms des communes avant les article apparaîtront en bleu dans les pages locales et en rouge dans les pages départementales.


Au niveau éditorial, les fondamentaux restent les mêmes : de la proximité, des textes majoritairement courts, des informations précises et données rapidement, de belles photos…


A noter que le dernier "toilettage" du Dauphiné Libéré avait été réalisé en 2006.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 20:11

Belle et Sébastien - affiche 2013Plusieurs centaines de Mauriennais ont découvert ce week-end le film de Nicolas Vanier "Belle et Sébastien" dans les salles de cinéma de la vallée.

 

Le film "Belle et Sébastien", tourné en Haute-Maurienne en 2012, sortira officiellement le 18 décembre 2013. De nombreux Français devraient donc découvrir en famille cette production Gaumont pendant les fêtes de fin d'année.

 

En attendant, le public mauriennais a eu le plaisir de regarder en avant-première l'histoire du jeune Sébastien et de la chienne Belle au coeur de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Des séances ont été organisées à Lanslebourg, Lanslevillard et Saint-Jean-de-Maurienne. Des élèves du collège La Vanoise ont également pu visionner le film à Modane.

 

Nicolas Vanier était présent pour évoquer le film auprès des spectateurs et recueillir les premières impressions sur sa réalisation. Il était accompagné de plusieurs acteurs, notamment Tchéky Karyo, Margaux Chatelier et le jeune Félix Bossuet (Sébastien dans le film).

 

Les personnes qui ont assisté aux différentes séances ont pu admirer des paysages de montagne qu'ils connaissent bien et apercevoir des visages familiers de Mauriennais ayant participé au tournage.

 

Les avis émis sur les réseaux sociaux après ces premières diffusions en exclusivité laissent augurer d'un joli succès pour "Belle et Sébastien", avec espérons-le un grand nombre d'entrées et de nombreuses récompenses à la clé.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 11:25

Glacier-des-Bossons---2013.JPGDes pierres précieuses ont été trouvées début septembre par un alpiniste savoyard sur le glacier des Bossons, dans le massif du Mont-Blanc.


Emeraudes, saphirs, rubis… Ce sont quelques noms de pierres précieuses découvertes avec grande surprise par un jeune Savoyard au cœur du massif du Mont-Blanc, dans une petite boîte métallique.


Interloqué par sa trouvaille, le jeune homme a immédiatement pris contact avec la gendarmerie de Bourg-Saint-Maurice.


Après évaluation par un joaillier local, le "trésor" est estimé entre 130 000 et 246 000 euros !

 

Selon les éléments donnés par Le Dauphiné Libéré, il y a de bonnes raisons de penser que les pierres précieuses proviennent d’Inde (la mention "Made in India" serait notamment apposée sur des sachets à l’intérieur de la boîte).

 

L’hypothèse de vestiges d’un crash aérien semble la plus probable. Deux avions indiens se sont écrasés sur le Mont-Blanc : le "Malabar Princess" le 3 novembre 1950 (58 morts) et le "Kangchenjunga" le 24 janvier 1966 (117 morts).


Des morceaux de carlingue, des valises et des restes humains ont été retrouvés régulièrement depuis.


Les pierres précieuses ont été mises sous scellés et confiées au parquet d’Albertville. Les autorités indiennes devraient être contactées pour tenter de retrouver le propriétaire ou ses héritiers. En cas d'échec, le jeune et honnête alpiniste, qui souhaite garder l’anonymat, pourrait empocher le fameux trésor.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 20:54

Lorient---OM---septembre-2013.JPGL'Olympique de Marseille est allé s'imposer à Lorient (2-0) samedi pour le compte de la 8e journée de Ligue 1.

 

A défaut de faire vibrer le public, il faut parfois savoir se contenter de gagner. C'est ce qu'ont du se dire les joueurs de l'OM après leur succès timoré à Lorient.

 

Si mardi face à Saint-Etienne, les Marseillais avaient offert une première période de grande qualité, celle de samedi en Bretagne fut tout l'opposé. On se demande même comment les Phocéens ont pu rentrer au vestiaire sans encaisser de but. Sans vigueur et dominés de toutes part, ils auraient mérité d'être menés à la pause, mais ont pu compter sur une défense bien en place et un Mandanda toujours en grande forme.

 

Au retour des vestiaires, après avoir pris une "gueulante" justifiée de la part d'Elie Baup, les joueurs ont semblé enfin se réveiller et montrer davantage d'envie d'aller de l'avant. Si Jordan Ayew a encore une fois été inefficace devant, son frère André et Mathieu Valbuena ont brillé et offert la victoire à l'OM.

 

Valbuena a d'abord parfaitement enroulé un coup-franc aux 20 mètres, avant que le fils d'Abédi Pelé ne parvienne à conclure au bout des arrêts de jeu une action bien menée avec notamment une bonne déviation de Saber Khalifa, entré à l'heure de jeu et qui a montré une implication intéressante.

 

Avant de retrouver la Ligue des Champions, l'OM engrange trois points précieux face à une équipe toujours difficile à jouer à l'extérieur. Cela permet de rester au contact de Monaco et du PSG.

 

Mardi 1er octobre, l'OM se déplacera en Allemagne à Dortmund pour un match périlleux dans le cadre de la 2e journée de la Ligue des Champions (match à suivre en direct sur BeInSport 1 à 20h45). Dimanche 6 octobre, le choc de la 9e journée de Ligue 1 opposera l'OM au PSG au stade Vélodrome (match à suivre en direct sur Canal+ à 21h00).

 

Résumé du match Lorient - OM

Ligue 1 - 8e journée

28 septembre 2013

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 07:25

Frederic-Lahaye-Goffart.jpgA la tête de la station, Frédéric Lahaye-Goffart vient de prendre la succession de Xavier Fauillant, parti en octobre 2012.


Ce Belge de 45 ans, marié et père de deux enfants de 20 et 17 ans, connait parfaitement l’univers du nordique.


Dans les années 90, il a été le premier biathlète belge à participer à des épreuves de Coupe du Monde.

Il a également créé l’aile "biathlon" de la Fédération Belge de Ski et il entrainait récemment les biathlètes jeunes et juniors belges, notamment son fils Tom qui entend bien suivre les traces de son papa.


Dans un autre registre, Frédéric Lahaye-Goffart a pris part pendant plusieurs années à des courses de chiens de traîneaux, discipline qu’il a eu l’occasion de pratiquer notamment à Bessans.


Le village ne lui est pas inconnu puisqu’après avoir participé aux Championnats d’Europe de biathlon en 2001, il s’est plusieurs fois aligné au départ du Marathon International de ski de fond, la dernière fois en janvier 2013 sur 21 kilomètres.


Il était alors loin de s’imaginer que neuf mois plus tard, il quitterait les Hautes-Alpes pour s’installer en Haute-Maurienne et prendre la tête de la station.


Avant d’arriver à Bessans, ce professeur d’éducation physique de formation a occupé diverses fonctions : moniteur d’EPS dans une structure sportive de l’armée, technico-commercial pour une entreprise spécialisée dans les produits pharmaceutiques destinés aux vétérinaires, hébergeur en chambres d’hôtes, dirigeant d’une menuiserie spécialisée dans la fabrique et la vente de jouets.


Dans le Queyras, en parallèle de ses activités professionnelles, Frédéric Lahaye-Goffart était membre du comité directeur de l’Office de tourisme du Queyras et responsable du ski-club.


Son implication à différents niveaux au fil de sa carrière lui a permis de nouer de nombreux contacts dans le monde du nordique, en France et à l’étranger.


S’il a conservé une résidence secondaire dans le Queyras, sur les pentes du col de l’Izoard, Frédéric Lahaye-Goffart entend s’investir pleinement dans sa nouvelle mission. Et vivre à l’année en Haute-Maurienne ne l’effraie pas, bien au contraire : "Je suis très content d’être ici, j’ai toujours été un homme du monde rural. Je n’ai d’ailleurs jamais vécu en ville et avant Bessans, j’habitais déjà un village de montagne de 350 habitants".


Il entend mettre son expérience au service de la station, avec ambition mais sans prétention : "J’ai toujours eu l’habitude de m’appuyer sur les compétences existantes. J’ai déjà pu rencontrer les employés pour échanger sur la prochaine saison hivernale. Je sais que la station fonctionne, à moi de démontrer que je peux apporter une plus-value".


Pour développer Bessans, ses idées ne manquent pas. "Il y a un potentiel énorme, Bessans est une station reconnue dans le monde du nordique, un lieu d’entrainement privilégié et il faut veiller à conforter ce positionnement, affirme-t-il. Il ya assurément des améliorations à apporter au niveau de la communication, des atouts à valoriser, en lien avec l’Office de Tourisme de Haute-Maurienne. Il est important de nous interroger en permanence sur les attentes de la clientèle".


Acteur du nordique ayant également été socio-professionnel, Frédéric Lahaye-Goffart n’aura sans doute aucun mal à comprendre les attentes des acteurs économiques du village. Sa vision de l’événementiel en témoigne : "Pour moi lorsque nous organisons un événement, nous ne devons pas perdre de vue l’objectif de créer de l’activité pour les commerces, de remplir les hébergements. Faire une course de ski de fond réussie ne suffit pas".

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article