Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 15:45

Site-Internet---benevoles-HMV.JPGL'Office de Tourisme de Haute-Maurienne Vanoise (OTHMV) a lancé récemment un site Internet entièrement dédié à ses bénévoles.

 

Sur le site Internet nommé "Bénévoles - Evénements Haute-Maurienne Vanoise", on trouve plusieurs rubriques :

  • une rubrique expliquant en quoi consiste le rôle de bénévole en Haute-Maurienne Vanoise.
  • une rubrique avec les événements programmés.
  • une rubrique pour s'inscrire et devenir bénévole.
  • une rubrique de médiathèque avec des photos et vidéos.
  • une rubrique avec les éléments à télécharger.

 

Aujourd'hui, plus de 100 bénévoles se mobilisent pour soutenir les événements organisés en Haute-Maurienne Vanoise et ainsi valoriser le territoire et ses sept communes, de Bonneval-sur-Arc à Bramans.

 

Visitez dès à présent le site Internet des bénévoles de Haute-Maurienne

Partager cet article

Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 18:48

OM---crise---avril-2014.jpgEliminé de toutes les coupes (nationales et européennes), distancé en Championnat, l'Olympique de Marseille termine la saison 2013/2014 sans réel objectif. Les regards sont déjà tournés vers le prochain exercice, espéré bien meilleur.

 

Il s'est passé bien des choses sur la Canebière ces dernières semaines. Très pris, je n'ai pu suivre cela que de très loin, mais non sans un certain dépit face aux performances des olympiens.


En début de saison, si l'OM n'avait que peu d'espoirs de tenir tête au PSG, le club phocéen affichait son ambition de lutter avec Monaco pour être le dauphin du Champion de France annoncé. Il était en tout cas clair qu'une place sur le podium était indispensable.

 

Avec une équipe bâtie pour préparer un avenir "à la Dortmund" autour de jeunes joueurs au fort potentiel, bien figurer en Ligue des Champions apparaissait compliqué. Mais tout semblait indiquer que l'OM allait être en mesure de réaliser de belles performances face aux formations françaises.

 

Quelques mois plus tard, toutes les belles intentions affichées ont volé en éclats.

 

Sur la scène continentale, l'OM a été inexistant dans un groupe très relevé avec Arsenal, Dortmund et Naples.

 

En Coupe de la Ligue comme en Coupe de France, les performances ont été décevantes et les éliminations prématurées.

 

Reste donc la Ligue 1, mais les Marseillais ont là aussi payé très cher leurs gros passages à vide en octobre et mars. Les ambitions de podium, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions, se sont envolées.

Mandanda et ses coéquipiers vont lutter au cours des cinq dernières rencontres de la saison pour accrocher une place en League Europa. La réception de Lyon au stade Vélodrome début mai pourrait s'avérer décisive.

 

Si Elie Baup a longtemps canalisé les critiques des supporters, son éviction (remplacement par José Anigo) a mis en lumière des problèmes bien plus profonds au sein du club. Anigo n'a pas réussi à tirer l'équipe vers le haut et à effacer la fébrilité défensive et les prestations décevantes de certains joueurs offensifs.

 

C'est donc en coulisses que l'actualité du moment est la plus intéressante à Marseille. Les supporters réclament la démission de l'ensemble de l'équipe dirigeante, accusée de faire preuve d'une incompétence qui nuit au développement du club.

 

Mais si le remplacement d'Anigo sur le banc est acquis, il y a aujourd'hui peu d'espoirs de grands bouleversements au plus haut niveau. Anigo et son staff chercheront sûrement à se recaser dans l'organigramme et Vincent Labrune reste le président de confiance d'une Margarita Louis-Dreyfus qui ne semble pas pressée de vendre.

 

Seule l'arrivée de Marcelo Bielsa, entraîneur de renom au passé flamboyant et à la compétence unanimement reconnue, pourrait marquer le début d'une renaissance pour l'instant ratée.

 

Les jeunes joueurs en place ont des qualités indéniables. Mais ils sont pour le moment loin des meilleurs du monde et partiront certainement vers d'autres cieux lorsqu'ils auront développé leur volume de jeu. A moins d'avoir les moyens financiers de les retenir et d'attirer des stars pour les épauler.


Pour grandir et rivaliser avec les plus grands clubs européens, l'OM a besoin d'argent. Seul un rachat par de riches mécènes sera salutaire, inutile de se voiler la face.

 

Il faut donc espérée que l'arrivée d'un grand coach étranger, Bielsa ou un autre, sera accompagnée d'une concrétisation des rumeurs persistantes de rachat du club par de riches investisseurs venus des émirats.

 

Les choses sont de toute manière aménées à se décanter dans les prochaines heures...

Partager cet article

Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 10:42

Alevinage-peche---avril-2014.jpgA quelques semaines de l’ouverture de la pêche à Bessans, la société locale a réalisé une opération d’alevinage.

 

400 kilogrammes de truite fario ont été alevinés sur la commune, de la limite avec Bonneval-sur-Arc à celle avec Lanslevillard.

 

Dix sociétaires étaient présents, soutenus par la commune qui met à disposition un scooter des neiges conduit par un employé de la station.

 

La société Bessans arc supérieur, présidée par Roger Mélot, avec pour trésoriers Gilles Vincendet et pour gardes-pêche Jean-Louis Pautas et Christophe Lombard, ouvrira sa saison officiellement le jeudi 1ermai.

 

Photo : C.Lombard

Partager cet article

Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 18:12

Depart-en-retraite-Gilbert-Tracq---Jopo--38-.JPGEn cette fin de saison hivernale, une soirée a été organisée au centre de vacances "La Bessannaise" en l’honneur de Gilbert Tracq, Directeur de l’établissement parti en retraite en début d’année.


Les employés du centre ainsi que les membres anciens et actuels du Conseil d’administration étaient réunis pour l’occasion.


Ouvert au début des années 70, "La Bessannaise" a rapidement été placé sous la responsabilité de Gilbert. Pendant plus de quarante ans, avec son équipe, il s’est appliqué à développer la structure, avec une réussite unanimement reconnue.

Au fil des années, de nombreux travaux ont été réalisés afin d’adapter l’accueil et les prestations aux attentes de la clientèle.


Régis Bison, Président du Conseil d’administration, a rappelé le parcours de Gilbert et salué son implication et son sérieux tout au long de sa carrière.


Gilbert Tracq a ensuite livré son sentiment sur cette longue carrière à "La Bessannaise" et exprimé sa reconnaissance aux personnes qui l’ont soutenu dans sa tâche et ont participé avec lui à cette belle aventure professionnelle.

Il a particulièrement remercié Monique Boniface, son adjointe pendant plusieurs décennies, avec qui ils ont formé un duo très soudé.


Après une intervention de Daniel Personnaz, tous les convives ont partagé le dîner dans la salle de restauration.


Au cours de cette soirée festive, le personnel de "La Bessannaise" a entonné pour Gilbert une chanson de Brassens, "Les copains d’abord", dont les paroles avaient été adaptées pour l’occasion.


Principalement réputé pour le ski de fond en hiver et les randonnées pédestres en été, le centre "La Bessannaise" est un lieu de séjour idéal.


 

Depuis plusieurs semaines, un autre Bessanais, Jean-Hubert Vasina, a succédé à Gilbert Tracq au poste de directeur. Souhaitons lui la même longévité dans ses fonctions.

Partager cet article

Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 21:57

La-voix-est-libre---France-3-Alpes.JPGSamedi 5 avril, 24 heures avant mon élection comme maire de Bessans, j'étais l'un des invités de Christian Deville dans l'émission "La voix est libre" sur France 3 Alpes.


France 3 avait invité sur le plateau cinq candidats aux élections municipales :

  • Robert Duranton, en tant que maire de la ville de Roussillon (Isère), commune qui a basculé à droite pour la première fois depuis 1959.
  • Jean-Yves Poirier, qui entame son sixième mandat en tant que maire du Fontanil-Cornillon (Isère).
  • Florence Vallin-Balas, maire réélue à Cognin (Savoie), dans une commune où les trois têtes de listes étaient des femmes.
  • Sébastien Montessuit, candidat à Taninges (Haute-Savoie), qui a raté l'élection pour 2 voix et a déposé un recours.
  • moi-même, en tant que jeune maire de Bessans, à 27 ans.

 

Dans un débat d'environ 40 minutes, nous avons évoqué ensemble la place des femmes dans les conseils municipaux, la communication en période de campagne électorale, les manières de mener campagne, les raisons de s'engager pour devenir maire...

 

 

Visionnez l'émission en replay (en 2 parties)

La-voix-est-libre---France-3-Alpes---avril-2014.JPG

Partager cet article

Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 22:47

Seance-du-Conseil-municipal---6-avril-2014--3-.JPG

Le nouveau conseil municipal de Bessans a été officiellement installé lors d'une séance organisée en mairie le dimanche 6 avril à 16h30.


Le maire sortant, Daniel Personnaz, a procédé à l'appel des nouveaux élus et les a déclarés installés dans leurs fonctions.


Dans son ultime discours de premier magistrat, il a rappelé son parcours et expliqué sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat. Il a également donné son ressenti sur la récente campagne électorale, avant de remercier chaleureusement l'équipe municipale 2008-2014 pour le travail accompli.


La présidence de séance a ensuite été assurée par Jean Cimaz, doyen de l'assemblée.


Lors de l'élection du maire, j'ai reçu la confiance des élus pour animer et coordonner la nouvelle équipe municipale (8 voix, 1 voix à Fabien Le Bourg et 2 bulletins blancs).


Après une intervention (voir en fin d'article) et la lecture de la charte de l'élu local (préconisée par le Code Général des Collectivités Territoriales), l'élection de trois adjoints a été soumise au vote.


A chaque fois par 8 voix pour et 3 bulletins blancs, ont été élus :

  • Jean Cimaz, 1er adjoint.
  • Bernard Meliet, 2e adjoint.
  • Denise Melot, 3e adjointe.

 

Les représentants de la commune au sein de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV) seront donc, comme le veut la loi selon l'ordre du tableau, Jean Cimaz, Bernard Meliet et moi-même.


En fin de séance, un verre de l'amitié a été offert à toutes les personnes présentes.


J'ai apprécié le fait d'être entouré pour cette élection de nombreux Bessanaises et Bessanais. J'ai également été très sensible à la présence amicale de Pierre-Marie Charvoz, Maire de Saint-Jean-de-Maurienne, ainsi que de ma Directrice Générale des Services.


La prochaine séance du Conseil municipal, qui sera notamment consacrée à la répartition des différentes responsabilités dans les commissions et délégations, devrait avoir lieu le lundi 14 avril à 20h30 en mairie de Bessans.


Intervention à la suite de mon élection comme maire de Bessans

 

« Mesdames, Messieurs,

 

Merci d’être venus nombreux aujourd’hui.

 

Mes premiers mots ce jour iront à mes collègues et amis de l’équipe "Nouvel élan pour Bessans".

 

Je tiens à vous remercier très sincèrement de votre soutien, mais aussi du travail accompli ensemble depuis plusieurs semaines afin de proposer un véritable projet, cohérent et réaliste, pour que Bessans rayonne dans une dynamique collective et pour le bénéfice de tous ses habitants.

 

Notre équipe est largement réunie autour de cette table et j’ai évidemment une pensée pour Françoise, qui j’en suis sûr, saura apporter sa contribution aux projets à venir au sein de commissions et groupes de travail.

 

Je remercie également toutes celles et tous ceux qui nous ont accordé une large confiance, qui nous ont soutenus et ont permis ce succès collectif.

 

Cette équipe, constituée au-delà des étiquettes politiques (j’en suis très heureux), garantit une réelle implication des nouvelles générations, tout en s’appuyant sur des personnes d’expérience. Certains connaissent parfaitement le village, d’autres apporteront assurément un regard "neuf" très intéressant. La diversité de nos parcours et de nos compétences sera évidemment une force.


Dès demain, cette équipe solide sera au travail pour Bessans. Nous agirons au quotidien, en veillant à la maîtrise des finances, pour mettre en œuvre le projet que nous vous avons présenté, autour des axes majeurs que sont le tourisme, l’agriculture, le patrimoine, l’environnement et le cadre de vie.

 

Nous avons pu mesurer à quel point les attentes sont importantes, notamment concernant la Communauté de Communes et l’Office de Tourisme de Haute-Maurienne, deux structures indispensables, qu’il convient de faire progresser afin d’en faire de réelles forces. Nous entendons bien sûr être très présents au sein de ces deux structures.


Je voudrais également dire un mot à l’équipe sortante. Daniel Personnaz a rappelé avant moi le travail accompli avec responsabilité et courage, qui a permis de faire progresser Bessans, et je tiens à remercier les différents acteurs du mandat 2008-2014.


Aujourd’hui, il me revient donc de succéder à Daniel. C’est un grand honneur que de me voir confier ce mandat.

J’accueille cette élection avec une certaine émotion, mais surtout avec beaucoup d’humilité car je sais ô combien c’est une lourde responsabilité.


Comme mes collègues, j’aime profondément Bessans, mon village de toujours, j’aime ce village qui a de réels atouts. J’y suis profondément attaché, j’ai envie de le voir vivre et avancer.

 

Soyez assurés que je mettrai toute mon énergie pour assumer pleinement mes fonctions.


Il est de mon devoir désormais d’animer et de coordonner l’équipe municipale, mais aussi de chercher à rassembler le plus largement possible.

 

Nous avons besoin de l’implication du plus grand nombre, car si la mairie est assurément le moteur, il faut pour que ce moteur fonctionne le carburant. Et le carburant, ce sont les Bessanaises et les Bessanais qui souhaitent faire progresser le village par leur travail, leurs propositions et leurs initiatives. Nous devons avoir une volonté commune d’œuvrer pour le bien des habitants, des vacanciers et des visiteurs.


Je le redis, nous sommes déterminés à réussir la mise en œuvre de notre projet, avec un engagement sans failles au service de l’intérêt général et à l’écoute de chacun.


Nous avons tous une grande ambition pour que Bessans soit un village où il fait bon vivre, dynamique, authentique et convivial. Un village en marche, dans un réel élan collectif !

 

Merci à tous et vive Bessans ! »


Visionnez l'album de la séance du conseil municipal

Séance du Conseil municipal - 6 avril 2014 (8)

Partager cet article

Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 09:24

Domaine-skiable-Bessans---avril-2014.jpgEn ce début avril, la station de ski de Bessans reste ouverte au public. Les conditions sont très bonnes et les tarifs des forfaits réduits.

 

En raison de l'évolution peu favorable de la météo, avec une absence de gel nocturne, certaines pistes du domaine nordiques ont été fermées. Cependant, 80 kilomètres restent accessibles dans des conditions optimales, avec un entretien régulier assuré. Il en va de même pour les pistes piétonnes.

 

Sur le domaine alpin, les deux téléskis restent ouverts toute la journée.

 

A compter du samedi 5 avril, tous les forfaits (fond et alpin) sont proposés avec une réduction de 50%. L'occasion pour les "mordus" de glisse d'en profiter encore pendant plusieurs jours.

 

Retrouvez les conditions d'enneigement en regardant la webcam de la station de Bessans.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:52

Exposition-Alain-Coupey---mars-2014.JPGComme chaque année, le photographe Alain Coupey a exposé à la salle rouge de l’Albaron.


Ses clichés de faune, de flore et de paysages pris à Bessans sur le thème « ombres et lumières » ont été découverts par de nombreux vacanciers et habitants du village.


Les costumes traditionnels ont également été mis à l’honneur, de même que des photos prises lors de crèches vivantes.


Alain Coupey est habitué à exercer sa passion en Haute-Maurienne.

 

Il propose ses réalisations sur son site Internet.

Partager cet article

Repost0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 19:48

Concert La Hte Mnne Chante 18032014 (7)La chorale « la Haute-Maurienne chante » a donné un concert à l’église Saint Jean-Baptiste.

 

Devant près de cent personnes, le chœur dirigé par Vincent Lecarme et Aude-Hélène Mathieu a interprété une vingtaine de chants variés.

La variété française était notamment à l’honneur avec des morceaux de Jean-Jacques Goldman, Renaud, Claude Nougaro, mais aussi des chanteurs plus récents comme Bénabar et Grégoire.

 

La soirée a aussi été rythmée par des airs plus traditionnels.

 

Les chanteuses et chanteurs venus de toute la vallée étaient accompagnés au piano par Patrick Perpoint de Modane.

Partager cet article

Repost0
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 12:04

Le Conseil municipal de Bessans a validé le budget primitif 2014 lors de sa séance du vendredi 14 mars. 

8 des 10 élus de la commune étaient présents (Séverine Termignon était représentée par Jean-Luc Boyer, un pouvoir "oral" ayant été accepté par Monsieur le Maire). 

Zoom comme chaque année sur les principaux éléments à retenir...


D’un point de vue global 

 

La situation financière de la commune de Bessans impose un suivi rigoureux des budgets.

Cela est d’autant plus vrai vu le contexte national : les dotations de l’Etat aux collectivités devraient malheureusement baisser dès cette année. 

  

Une attitude responsable est nécessaire pour ne pas compromettre l’avenir financier de la commune.  

Cela passe notamment par une maitrise des budgets, un développement des mutualisations permettant des économies d’échelle, une recherche renforcée de financements (notamment de subventions, toujours difficiles à acquérir), une priorisation des investissements réalisés…  

 

Madame Jeamet, Percepteur de Lanslebourg, a salué le travail budgétaire sérieux et de qualité réalisé par la municipalité au cours du mandat 2008-2014.

Elle a indiqué que la majorité avait eu une attitude responsable en prenant parfaitement la mesure que l’endettement de la commune (lié principalement aux 4,7 millions d’euros d’emprunts du mandat 2001-2008, mais aussi à l’obligation de construire la station d’épuration) nécessitait une pause dans les emprunts, pause constatée depuis 2013.

 

Afin de ne pas alourdir la pression fiscale globale sur les contribuables, les taux communaux ont été maintenus à l’identique par rapport à 2013, sans augmentation pendant le mandat. 

 

 

2014

Taxe Habitation

19,21%

Taxe Foncière Bâti

33,02%

Taxe Foncière Non Bâti

124,30%

Contribution Foncière des Entreprises

21,80%


Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Budget communal 2014

 

Fonctionnement : 2 142 130 €

Investissement : 755 867 €

 

270 000 € d’autofinancement sont transférés du budget de fonctionnement à la section investissement.

 

Principaux investissements prévus en 2014 (liste non exhaustive) :

  • Protections de Bessans (projets reportés depuis 2012) : 150 000 €
  • Garage de la Reculaz : 133 000 €
  • Aide aux toitures lauzes : 60 000 €
  • Isolation des garages communaux : 46 000 €
  • Chapelles (St Pierre, St Joseph, St Jean-Baptiste, St Colomban, clocher…) : 40 000 €
  • Ecole : 18 000 €
  • Remplacement de véhicule : 24 000 €

Par ailleurs, diverses études obligatoires sont programmées pour les protections de Bessans, le curage, l’aménagement des lacs et le garage communal.

Les études et travaux de protection sont subventionnés jusqu'à 80%, grâce à leur prise en compte par l'Etat et le Conseil général de la Savoie dans le cadre du plan d'aménagement et de protection contre les inondations géré au niveau du Syndicat du Pays de Maurienne.

 

Les subventions accordées aux associations sont maintenues (la subvention au CCAS n'apparait plus car son budget est désormais autonome), avec une ligne de 3 265 € ajoutée pour le soutien aux jeunes sportifs de haut-niveau.

 

Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Eau et assainissement

 

Fonctionnement : 600 488 €

Investissement : 1 273 025 €

 

La commune de Bessans, mise en demeure par le Préfet de la Savoie, s'est attelée en 2008 à régler le dossier de l’assainissement. Après diverses études réalisées, il a été choisi de construire une station d’épuration à Bessans, en concertation avec les organismes compétents (Agence de l'Eau et Département) et en appui sur les études réalisées.

 

En raison de l’absence de subventions suffisantes des financeurs qui attendent un transfert de compétence au niveau intercommunal de l'eau et de l'assainissement, il n’y aura pas de travaux de mise en séparatif en 2014.

 

Cependant, alors qu’en 2013, une subvention d’équilibre conjoncturelle de 186 000 € afin d’atteindre l’équilibre budgétaire avait été nécessaire, celle-ci est nulle en 2014, ce qui constitue une satisfaction.

Le budget eau/assainissement est équilibré selon la formule "l’eau paye l’eau", donc sans subvention communale.

 

Il est nécessaire de poursuivre les efforts pour permettre de supporter durablement les charges financières de la station d’épuration.

 

Le transfert de la compétence eau/assainissement à la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV) pourrait permettre une baisse des tarifs pour les consommateurs bessanais (du fait de l’harmonisation des prix entre les communes). A ce jour, seule la commune de Lanslebourg crée un blocage. Mais il est fort probable que l’Etat impose le transfert des compétences eau et assainissement aux intercommunalités prochainement.

 

De plus, cela permettrait le déblocage de 10% de subventions supplémentaires par le Conseil Général de la Savoie, actuellement en attente de versement. Le Département nous a donné son accord pour maintenir la somme de 328 362 €, correspondant à ces 10% de subventions, en recettes du budget eau/assainissement. Il n’y a donc aucune manipulation comme certains voudraient le faire croire.

 

Enfin, il ne faut surtout pas oublier que pour améliorer la situation de l’eau et de l’assainissement, il est important que les personnes qui ne payent pas leurs factures (totalement ou partiellement), avec pour certaines des arriérés de plus de deux ans, soient contraintes à le faire.

Il est regrettable, pour ne pas dire scandaleux, de constater que certaines personnes concernées et n'étant manifestement pas dans le besoin, n’hésitent pas à donner des leçons sur les manières de mieux gérer la situation budgétaire.

 

Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Remontées mécaniques

 

Fonctionnement : 349 098 €

Investissement : 137 893 €

 

Pour équilibrer le budget des remontées mécaniques, une subvention communale de 155 000 € est nécessaire (contre 176 000 € en 2013). Le ski alpin reste cependant essentiel pour dynamiser le tourisme hivernal, attirer du monde dans la station et donc soutenir l’activité économique.

 

Le remplacement d’une motoneige, la plus vieillissante du parc actuel, est prévu. Les diverses solutions de remplacement sont à l'étude.

 

Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Domaine nordique

 

Fonctionnement : 425 945 €

Investissement : 80 976 €

 

Non existant avant 2008, le budget domaine nordique voyait son éventuel déficit inclus dans le budget communal.

 

La création de ce nouveau budget permet aujourd’hui de savoir que sans investissement majeur, le budget du domaine nordique parvient à s’équilibrer sans subvention communale ou ne nécessite qu’une subvention modérée selon les années.

 

Comme pour les remontées mécaniques, le domaine nordique reste essentiel à l’activité de la station.

 

Le budget sera équilibré par une subvention communale de 41 000 € (contre 14 000 € en 2013).

 

Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Régie électrique

 

Fonctionnement : 841 160 €

Investissement : 677 158 €

 

L'enfouissement de la ligne haute-tension du Carreley sera poursuivi en 2014, avec un financement réalisé par trois parties : le Conseil Général de la Savoie (qui a versé une subvention de 160 000 € à la Commune, laquelle a reversé la somme à la Régie électrique), ERDF (pour un montant de 235 000 €) et la Régie électrique (qui garde à sa charge 165 000 €).

 

Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Lotissement "Pré Carcagne" et Lotissement "Pré de l'Huile"

 

Le lotissement de "Pré Carcagne" reste un dossier majeur à poursuivre en 2014.

 

Sauf derniers travaux, le budget du lotissement du "Pré de l’Huile" est clos.

 

Vote

  • Pour : 6 (Daniel Personnaz, Monique Robert, Jean Cimaz, Régis Bison, Bernard Geenen, Jérémy Tracq)
  • Contre : 3 (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Séverine Termignon)

Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)

 

Suite à des évolutions de la législation, le budget du CCAS doit faire l’objet d’un vote par le Conseil d’administration, avant d’être approuvé par le Conseil municipal.

 

Il est désormais autonome, encaisse directement les recettes qui lui sont dues et n’a donc plus besoin de subvention d’équilibre communale pour son fonctionnement.

Partager cet article

Repost0