Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 16:24

La mourraLe Club des Jeunes de Bessans a organisé samedi à la salle de l’Albaron un tournoi de « mourra », assurément l’un des jeux les plus vieux du monde. L’histoire indique que les Egyptiens le pratiquaient déjà il y a quatre mille ans.


Pour jouer à la « mourra », pas besoin de matériel, la main des joueurs suffit : l’un face à l’autre, deux joueurs crient un nombre entre deux et dix, dans le patois de leur village, tout en montrant en même temps un nombre de doigts compris entre un et cinq.

 

Pour gagner, il faut que la somme des doigts montrés par les deux joueurs soit celle annoncée par l’un d’eux.


Si aucun des joueurs ne trouve le résultat exact ou si au contraire, ils ont tous les deux le nombre exact, le jeu continue sur un rythme effréné jusqu’à ce qu’un joueur parvienne à prendre le dessus.


Pour plus de convivialité, la « mourra » se pratique souvent par équipes de deux. Le premier joueur d’une équipe affronte à tour de rôle les deux de l’équipe adverse, jusqu’à ce qu’il soit battu et qu’un adversaire prenne la main.


Chaque duel remporté vaut un point et la première équipe arrivée à un total défini au préalable (en général douze points) remporte la partie. Souvent, l’équipe gagnante est désignée au terme de plusieurs manches.


Très populaire dans les milieux ruraux des Pays de Savoie et près de Nice, la « mourra » rassemble jeunes et moins jeunes, sa pratique se transmettant de générations en générations.


Lors de cette soirée, huit équipes composées de joueurs de Lanslebourg, Termignon, Bonneval-sur-Arc et bien sûr Bessans ont participé au tournoi.

 

La victoire est revenue au duo formé par Jean-Michel Personnaz et Jean-Louis Pautas.


Un nouveau tournoi est d’ores et déjà envisagé avant l’été.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 07:50

OM---1993.jpg

20 ans jour pour jour après avoir remporté la Ligue des Champions face au Milan AC, l’Olympique de Marseille a conclu sa belle saison 2012-2013 à la deuxième place du classement de Ligue 1, sans toutefois parvenir à l’emporter à domicile lors de la dernière journée face à Reims (0-0).

 

26 mai 1993 à Munich, il est 20h43 : Basile Boli, le grand défenseur de l’Olympique de Marseille, s’élève plus haut que tout le monde sur un corner frappé par Abedi Pelé. De la tête, il catapulte le ballon au fond des filets du gardien italien Rossi.

 

Cet instant magique est à jamais marqué dans l’histoire du club phocéen et du football français. Il permettra un peu plus tard dans la soirée à Didier Deschamps, alors capitaine de l’OM, de brandir la Ligue des Champions, la plus belle récompense à laquelle peut prétendre un club de football. Depuis, aucune équipe de l’Hexagone n’a réussi à renouveler pareil exploit.

 

20 ans ont passé, mais tous les Marseillais de cœur ont encore en tête le souvenir de cette soirée d'euphorie.

 

Si Raymond Goethals, l’emblématique entraineur belge de l’époque, a "tiré sa révérence" en 2004 à l’âge de 83 ans, de nombreux joueurs de l'épopée de 1993 étaient dimanche sur la pelouse aux côtés de leur "boss" Bernard Tapie, pour fêter cet anniversaire.

En fin de rencontre, sa fille, Sophie Tapie, a chanté au centre du terrain "we are the champions" avant un grandiose feu d artifices.

 

Entre temps, il y a eu du foot, avec notamment sur la pelouse André et Jordan Ayew, les fils d Abedi Pelé.

 

Pas grand chose à retenir de ce match sans enjeu. En première période, le onze remanié aligné par Elie Baup n'a pas imposé un gros rythme à son adversaire du soir.

 

Le deuxième acte fut plus animé, mais les quelques tentatives phocéennes sont restées sans succès, grâce notamment à plusieurs bons arrêts du gardien Agassa.

 

Les supporters de l’OM auraient sans doute espéré mieux qu’un 0-0 pour conclure la saison, mais n’en voudront sûrement pas à leurs joueurs, dont le parcours réalisé est allé au-delà des ambitions de départ.

 

Mathieu Valbuena, auteur de 12 passes décisives au cours de la saison, a eu l’honneur de soulever le trophée de meilleur passeur de Ligue 1.

 

L'OM va maintenant devoir s activer sur le marché des transferts, avec des moyens financiers plus importants que l été dernier, pour monter une équipe capable la saison prochaine de jouer les premiers rôles en championnat et de bien figurer sur la scène européenne.

 

La 3e place, donnant droit à participer aux tours préliminaires de Ligue des Champions est revenue à Lyon, vainqueur de Rennes (2-0).

 

Derrière, le match nul 1-1 entre Lille et Saint-Etienne a profité à Nice, vainqueur a Ajaccio (2-0) qui termine 4e et se qualifie ainsi pour la League Europa.

 

Saint-Etienne, 5e, verra lui aussi l'Europe à la faveur de sa victoire en Coupe de la Ligue.

 

Déception en revanche pour Lille qui échoue à la 6e place et qui ne disputera pas de compétition européenne en 2013-2014.

 

En bas de tableau, il n'y a pas eu de miracle pour Troyes, battu 2-1 à Valenciennes et qui rejoint donc Nancy et Brest en Ligue 2.

Ces trois clubs seront remplacés dans l'élite par Monaco (dont l’activité sur le marché des transferts, grâce aux millions de son nouvel actionnaire russe, laisse présager d'un effectif taillé pour jouer le titre), Nantes et Guingamp.

 

Retrouvez le classement final et toutes les informations sur le Championnat de France de football 2012-2013 sur le site Internet d'Eurosport.

 

Rétrospective

L'OM est Champion d'Europe

26 mai 1993


 
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 18:47

 

Fernand-Bonnevie.JPGPetite émotion ce dimanche dans les mondes du cinéma et de la montagne : Fernand Bonnevie, le célèbre moniteur de ski du film « Les Bronzés font du ski », est décédé à l’âge de 98 ans.

 

« Ce qui ne va pas c’est le "planter de bâton" »… Qui n’a pas en mémoire cette célèbre réplique qui a participé en 1979 à faire du film « Les Bronzés font du ski » un grand succès populaire ?

 

En jouant aux côtés de la troupe du Splendid et notamment de Michel Blanc, Fernand Bonnevie était devenu le moniteur de ski le plus célèbre de France et du cinéma.

 

Né en 1915, il est décédé chez lui à Val d’Isère dans la nuit de samedi à dimanche.

 

Extrait du film « Les bronzés dont du ski »

Fernand Bonnevie

1979

 
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 10:44

Col Mont-Cenis - 2013Le col du Mont-Cenis reliant la France à l'Italie a été fermé à la circulation vendredi 24 mai en fin de journée par les services du Conseil Général de la Savoie.

 

La météo annoncée ce week-end en Maurienne n'avait rien d'encourageant et ne permettait pas de circuler en montagne en toute sécurité.

 

C'est ainsi qu'après consultation des derniers bulletins météorologiques, le Département de la Savoie a pris la décision de fermer temporairement le col du Mont-Cenis, ainsi que celui de la Croix de Fer près de Saint-Jean-de-Maurienne.

 

Les fermetures sont effectives depuis le vednredi 24 mai à 16h00. Une signalisation a été mise en place pour informer les usagers.

 

Normalement, la météo est annoncée meilleure pour le dimanche 26 mai. Si cette tendance se confirme, la réouverture des deux cols est donc programmée ce jour-là à partir de 8h00 du matin.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 16:44

ASSE---OM---2013.JPGFace à une équipe de Saint-Etienne toujours en course pour une qualification en Ligue des Champions, l'Olympique de Marseille, assuré de finir deuxième de Ligue 1, a été battu 2-0 pour le compte de la 37e et avant-dernière journée.

 

La fin de Championnat donne généralement lieu à quelques grands matchs, mais aussi à des rencontres sans réelle saveur en fonction des objectifs de chaque club.

 

La confrontation entre les deux plus grandes équipes françaises, l'ASSE et l'OM, aurait pu revêtir un enjeu tout particulier dans la lutte pour les places européennes. Seulement, les Marseillais avaient déjà assuré leur place de dauphin du PSG la semaine dernière.

 

Il n'y a donc pas eu de grand match. Rapidement, on a senti que les Stéphanois avaient davantage envie d'engranger trois points essentiels pour espérer dépasser l'ennemi lyonnais lors de la dernière journée.

 

Au terme d'une première période fantômatique des Olympiens, ce qui n'a pas du tout plu à leur entraîneur, le score était scellé sur deux buts signés Perrin et Brandao. L'ancien Marseillais fut d'ailleurs décisif sur chaque but, passeur puis buteur, comme un "pied-de-nez" à une partie des supporters phocéens qui l'ont longtemps chambré lorsqu'il jouait pour leurs couleurs.

 

En deuxième période, les Marseillais ont bien tenté de relever la tête, mais sans toutefois montrer une grande volonté de renverser le résultat. Quelques occasions auraient pu permettre de revenir en fin de match, notamment une frappe sur le poteau de Mathieu Valbuena.

 

Au final, Saint-Etienne met fin à la belle série de l'OM, invaincu depuis la fin du mois de février. Mais cela n'aura évidemment aucune incidence sur le classement final des Marseillais.

 

Pour Saint-Etienne, c'est une très belle opération. Après le match nul 1-1 entre Nice et Lyon ce dimanche (match reporté d'une journée en raison des conditions météo), les Verts sont 4e avec 62 points, soit 2 de moins que Lyon, toujours 3e mais qui restera sous la menace jusqu'au bout. D'autant que derrière, Lille avec 61 points, n'a pas perdu tout espoir. Pour Nice, qui possède 61 points également, la différence de buts ne permettra en revanche pas d'accrocher la dernière place qualificative pour la Ligue des Champions. La semaine prochaine, Lyon aura son destin en main à domicile face à Rennes. Mais en cas de défaite, les Gones pourraient être doublés sur le fil par Lille ou Saint-Etienne, qui s'affronteront dans le Nord.

 

Dans la lutte pour le maintien, Evian, qui a battu Valenciennes 2-0, a quasiment assuré sa place dans l'élite la saison prochaine, tout comme Ajaccio, qui a accroché Rennes 1-1. Si Nancy et Brest sont d'ores et déjà relégués, Troyes préserve une infime chance de se sauver. Il faudra pour cela l'emporter à Valenciennes lors de la dernière journée et compter sur une défaite de Sochaux à Bastia.

 

Dimanche 26 mai à 21h, l'OM accueillera Reims dans un match sans enjeu (match à suivre en direct dans le multiplex de Canal+). Les Marseillais célèbreront les 20 ans jour pour jour de la victoire en Ligue des Champions face au Milan AC.

 

Résumé du match ASSE - OM

Ligue 1 - 37e journée

18 mai 2013


 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 11:49

Saint-Jean---capitale-mondiale-des-cyclo-grimpeurs.JPGSaint-Jean-de-Maurienne a récemment lancé officiellement une nouvelle marque : « Capitale mondiale des cyclo-grimpeurs ».


Afin d’affirmer son positionnement dans le monde du vélo et d’asseoir sa place centrale au cœur des grands cols alpins, Saint-Jean-de-Maurienne a décidé de lancer ce qui sera "sa marque" pour les années à venir. Saint-Jean-de-Maurienne est la "capitale mondiale des cyclo-grimpeurs" !


Il faut dire que depuis 2008, la ville a largement orienté son développement touristique estival en direction des cyclotouristes.


De grands événements ont été accueillis : le Tour de France bien sûr, mais aussi le Critérium du Dauphiné, le Tour des Pays de Savoie et la Transmaurienne-Sybelles VTT.


En 2013, ce sera aussi la 3e édition de la Fête du Vélo.


Il faut ajouter à cela plusieurs stages d’équipes professionnelles, comme ceux de La Française des Jeux de Sandy Casar, vainqueur de l’étape arrivée dans la capitale mauriennaise en juillet 2010.


Lors du lancement officiel de la marque et du logo, le public était venu nombreux. Les membres de l’équipe FDJ étaient présents, ainsi que le champion olympique de ski Jean-Pierre Vidal, le vice-champion du monde de VTT descente Damien Spagnolo et le chef étoilé Jean Sulpice.


A Saint-Jean-de-Maurienne, le vélo a encore de belles heures devant lui.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Saint-Jean-de-Maurienne
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 10:56

PMC-medaille-du-tourisme---2013.JPGPierre-Marie Charvoz, Maire de Saint-Jean-de-Maurienne et Vice-président du Conseil général de la Savoie, a reçu récemment la médaille de bronze du tourisme.


Dans la promotion 2013 des médaillés du tourisme figure le nom de Pierre-Marie Charvoz. Seul maire en exercice à être décoré, le Ministère du Tourisme salue son action dans plusieurs domaines.


Au niveau municipal, la création de l’EPIC Saint-Jean-de-Maurienne Tourisme & Evénements, mais aussi le développement de produits autour du vélo, du ski et de la culture sont mis en avant.


En tant que Conseiller général, Pierre-Marie Charvoz a été à l’origine de la carte ski-famille, du plan ski jeunes et de la carte clé-collège.


Sa médaille a lui a été officiellement remise lors d’une cérémonie organisée au Foyer Bonne Nouvelle de Saint-Jean-de-Maurienne. Parmi les personnes présentes, on trouvait notamment Vincent Rolland, Vice-président du Conseil général de la Savoie, Jean-Paul Margueron, 1er Maire-adjoint de la ville, Pierre Dompnier, Vice-président de Saint-Jean-de-Maurienne Tourisme & Evénements, le champion olympique de ski Jean-Pierre Vidal et le chef étoilé Jean Sulpice.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Saint-Jean-de-Maurienne
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 00:19

Le 17 avril 2013, l’Assemblée Nationale a adopté en dernière lecture le projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers intercommunaux. Cette nouvelle loi implique de profonds changements des règles d’élections et modifie le calendrier électoral. Voici les principaux points à retenir et leur traduction concrète en Haute-Maurienne.

 

Conseillers municipaux


Principaux points à retenir :

  • Les élections municipales auront lieu comme prévu en mars 2014.
  • Les conseillers municipaux restent élus pour un mandat de 6 ans.
  • Le vote par scrutin de liste paritaire à deux tours est mis en place dans toutes les communes de plus de 1 000 habitants (contre 3 500 habitants jusqu’à présent).
  • Pour les communes de moins de 100 habitants, le nombre de conseillers municipaux passe de 9 à 7. Aucun changement pour les autres communes.

Traduction concrète en Haute-Maurienne :

  • Aucune commune de Haute-Maurienne ne recense plus de 1 000 habitants, donc aucune ne sera finalement concernée par le vote par scrutin de liste paritaire.
  • Les électeurs pourront pratiquer le « panachage » lors du vote.
  • Le nombre de conseillers municipaux reste identique dans chaque commune.

 

Conseillers communautaires


Principaux points à retenir :

  • Les conseils communautaires seront renouvelés comme prévu en 2014.
  • Les conseillers communautaires restent élus ou désignés pour un mandat de 6 ans.
  • Pour les communes de plus de  1 000 habitants, les conseillers communautaires sont élus en même temps et selon les mêmes règles que les conseillers municipaux. La liste des candidats aux sièges de conseillers communautaires figurera de manière distincte sur le même bulletin que la liste des candidats aux sièges de conseillers municipaux, selon des modalités complexes à respecter.
  • Pour les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires sont les membres du conseil municipal désignés dans "l’ordre du tableau" (le maire, les adjoints, puis les conseillers municipaux).

Traduction concrète en Haute-Maurienne :

  • Dans chaque commune de Haute-Maurienne, les conseillers communautaires seront les membres du conseil municipal désignés dans "l’ordre du tableau".
  • A Bessans par exemple, les deux élus représentant la commune au sein de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise seront donc le maire et son premier adjoint.

 

Conseillers départementaux (ex conseillers généraux)

 

Principaux points à retenir :

  • Le Conseil général de la Savoie devient le Conseil départemental de la Savoie. De même, les conseillers généraux deviennent des conseillers départementaux.
  • L’élection des conseillers départementaux se tiendra en mars 2015 (et non en 2014 comme prévu initialement).
  • le nombre de cantons est divisé par deux dans chaque département (la Savoie comptera 19 cantons à partir de 2015).
  • Le Conseil général était renouvelé par moitié tous les 3 ans. Le Conseil départemental sera lui renouvelé intégralement tous les 6 ans.
  • Pour chaque canton, un scrutin binominal à deux tours est instauré. Un homme et une femme (avec chacun un suppléant de même sexe) se présenteront dans chaque canton.
  • Les modalités d’élection du Président du Conseil départemental restent identiques à celles de l’élection du Président du Conseil général. Les vice-présidents et les membres de la commission permanente sont élus selon des modalités internes au Conseil départemental.

Traduction concrète en Haute-Maurienne :

  • Le nombre de cantons étant divisé par deux, le canton de Lanslebourg Mont-Cenis sera très vraisemblablement rassemblé avec celui de Modane, et peut-être avec une partie de celui de Saint-Michel-de-Maurienne (pas de cartographie du redécoupage des cantons arrêtée à ce jour).
  • Les habitants de Haute-Maurienne auront deux conseillers départementaux, un homme et une femme. Mais ces derniers auront davantage de communes à leur charge que par le passé.

 

Afin d'informer ses adhérents de manière détaillée sur les évolutions apportées par cette nouvelle loi, l'Union Pour la Savoie (groupe majoritaire du Conseil général de la Savoie) a récemment diffusé une lettre d'information spéciale que je vous invite à consulter en cliquant sur le lien précédent.

 

A noter que le projet de loi sur la décentralisation et la réforme de l'action publique sera présenté prochainement au Parlement. Il permettra notamment de redéfinir les compétences des régions, des départements et des autres collectivités.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 23:33

OM---Toulouse---2013.JPGVainqueur à domicile samedi face à Toulouse (2-1) pour le compte de la 36e journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille est assuré de terminer à l’une des trois premières places du classement et a toutes les chances de briguer l’une des deux places directement qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions.


Les matchs se suivent et se ressemblent pour l’OM. Invaincus depuis leur défaite en Coupe de la Ligue face au PSG (2-0) le 27 février, les coéquipiers de Steve Mandanda ont obtenu samedi un 9e match sans défaite et une 4e victoire consécutive.


A chaque fois, les Phocéens ont du batailler jusqu’au bout pour obtenir les trois points, avec un succès acquis par seulement un but d’écart.


Mais en attendant, les résultats sont au rendez-vous et il n’y a aucune raison pour les supporters marseillais de bouder leur plaisir. D’autant que le niveau de jeu proposé est en progression et laisse de bons espoirs pour l’avenir, à condition de parvenir à conserver lors du mercato estival les éléments majeurs de l’effectif que sont Mathieu Valbuena, Nicolas N’Koulou, André-Pierre Gignac ou encore Steve Mandanda.


Sauf catastrophe, la victoire face à Toulouse devrait permettre un retour de l’OM en Champions League lors de la saison 2013-2014. Elle garantie en tous cas aux Phocéens de terminer à l’une des trois premières places du classement, ce qui est incontestablement mérité puisqu’ils n’ont jamais quitté le podium depuis le début de saison !


Dans un stade Vélodrome qui reprend de plus en plus vie, les bonnes performances des protégés d’Elie Baup aidant, c’est sous l’impulsion d’André Ayew que s’est bâtie la victoire en cette fin d’après-midi.


Au bout d’une première mi-temps dominée par les Toulousains, sans qu’il ne soit évident de définir à quel point les Marseillais ont délibérément choisi ou non d’abandonner le ballon à leurs adversaires, le Ghanéen a ouvert le score d’une tête décroisée splendide au point de penalty sur un centre parfait de Valbuena, auteur de sa 12e passe décisive de la saison en Championnat.


En début de seconde période, les Olympiens ont davantage pris l’initiative du jeu, montrant de beaux mouvements collectifs et une solidité défensive toujours très appréciable.


Sur un ballon bien attaqué par Valbuena de la tête, André Ayew, encore lui, se joua par quelques touches de balle « à la brésilienne » d’une partie de la défense adverse, avant de servir Gignac sur la gauche. Le centre du meilleur buteur marseillais ne put être repris par Valbuena, pourtant à l’affût. Mais, esseulé au second poteau, Morgan Amalfitano, de retour en grande forme après sa blessure, fit preuve de beaucoup d’abnégation pour récupérer le cuir et le transmettre à André Ayew qui n’eût plus qu’à conclure de l’extérieur du pied gauche à bout portant.


Le match semblait plié et l’OM se dirigeait sereinement vers son 21e succès de la saison en Ligue 1.

C’était sans compter sur la ténacité d’une équipe toulousaine pourtant libérée de toute ambition pour cette fin de saison. A dix minutes de la fin, Ben Basat réduit le score d’une frappe croisée entre les jambes de Mandanda.

 

L’OM allait tout de même, dans la douleur, tenir le résultat positif jusqu’au bout.

 

Ce dimanche, les Marseillais pourront regarder le match OL - PSG avec sérénité :

 

  • En cas de succès, le PSG serait sacré Champion de France mais cela assurerait également à l’OM la 2e place synonyme de qualification directe pour a prochaine Ligue des Champions.
  • En cas de succès lyonnais, l’OM, revenu à 4 points du PSG, garderait un infime espoir de dépasser son ennemi intime sur le fil (une utopie quand on sait que Marseille se déplacera le week-end prochain à Saint-Etienne alors que le PSG accueillera la lanterne rouge Brest). L’OL resterait cependant à une distance raisonnable de 4 points de retard sur l’OM, qui n’aurait alors besoin que d’un succès lors des deux dernières journées pour confirmer sa 2e place.
  • Un match nul rapprocherait à la fois le PSG du titre et l’OM de la 2e place, sans tuer totalement le suspense sur l’ordre du tiercé final.

 

Samedi 18 mai à 21h00, l’OM se déplace à Saint-Etienne pour le compte de la 37e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct dans le multiplex de Canal+, toutes les rencontres ayant lieu en même temps).

 


Résumé du match OM – Toulouse

Ligue 1 – 36e journée

11 mai 2013

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 11:51

Le Conseil Général de la Savoie a pris en considération les remarques formulées par plusieurs élus locaux du département au sujet de la réfection des chaussées pendant la saison estivale. Des améliorations sont annoncées dès 2013. 

 

Dans un courrier adressé le 5 juillet 2012 à Hervé Gaymard, Président du Conseil général de la Savoie, et Rozenn Hars, Conseillère générale du canton de Lanslebourg Mont-Cenis, j’attirais l’attention du Département sur l’état des routes de Haute-Maurienne au début de la période touristique estivale (voir l’article  "Haute-Maurienne : l’état des routes en question"). 

 

De nombreux travaux avaient été lancés et plusieurs tronçons étaient recouverts d’une épaisse couche de graviers, rendant la circulation des véhicules motorisés difficile et la pratique du vélo presque impossible. 

Cela me semblait être en totale contradiction avec la volonté affichée d’accueillir une clientèle touristique importante, notamment des motards et des cyclotouristes.

 

En conclusion, j’alertais sur le fait que « cette situation, si elle venait à perdurer, pourrait à terme être préjudiciable, principalement pour nos commerçants et nos hébergeurs, et plus largement pour l’ensemble de l’activité économique ».

J’émettais le souhait « que d’autres options puissent être envisagées dans les années à venir, en concertation avec les acteurs du territoire ».

 

En réponse, Rozenn Hars m’avait fait part de sa volonté de mettre en œuvre des actions dès l’année 2013 pour améliorer les pratiques sur cette question.

Auguste Picollet, Vice-président délégué aux routes, m’avait de son côté réaffirmé l’excellent rapport qualité/coûts apporté par la technique d’enduits superficiels pour la réfection des voiries. Mais il avait cependant admis l’aspect pénalisant pour les usagers (voir l’article "Etat des routes de Haute-Maurienne : les réponses du Département").

 

Alors que la saison d’été 2013 approche, je me réjouis de constater que mon intervention n’est pas restée "lettre morte".

 

Plusieurs dispositions ont été prises pour apporter des améliorations, comme le précise le Conseil Général de la Savoie dans un courrier daté du 22 avril 2013 :

  • la stratégie de programmation des travaux a été revue afin de limiter le morcellement perçu comme très pénalisant par les cyclistes. Le nombre de chantiers sera donc réduit, mais avec des secteurs traités plus longs.
  • les techniques de réalisation et d’entretien ont été améliorées afin de réduire les rejets de gravillons.
  • la signalisation sera complétée afin d’alerter l’usager des travaux et des dangers liés à la présence de gravillons.
  • une communication élargie auprès de tous les acteurs concernés de près ou de loin par les travaux sera mise en place (information presse, panneaux temporaires sur le terrain indiquant les dates de travaux).

 

A noter qu’en 2013, deux secteurs concerneront directement la Haute-Maurienne :

  • la RD 1006 sur 2 km en amont de Villarodin.
  • la RD 1006 sur 4 km entre Termignon et Lansleboug.


A ce jour, les dates de travaux pour ces deux secteurs ne sont pas connues. Espérons que cela puisse être réalisé en dehors de la haute-saison estivale, et que les améliorations promises soient bénéfiques pour les habitants et les personnes de passage.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article