Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 19:50

La station de Bessans propose actuellement de regarder les Jeux Olympiques de Sotchi (Russie) sur écran géant.


En partenariat avec le magasin Pro&Cie de Modane, une grande télévision de 50 pouces est installée au sein de l’Espace Nordique Le Carreley, bâtiment de départ des pistes de ski de fond.


Pendant la quinzaine, les principales courses de biathlon, ski de fond, combiné nordique et ski alpin sont retransmises. La fermeture du bâtiment pourra être retardée en fonction du programme olympique.


Tous les horaires sont affichés à l’Espace Nordique Le Carreley. Pour plus d’informations, contactez le 04 79 05 96 65.

Partager cet article

Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 12:38

Bella-vache---2014.jpgLes équipes de TV8 Mont-Blanc étaient ce jeudi en Haute-Maurienne, à Lanslebourg, pour le tournage de deux numéros de l’émission « La Place du Village ».


Jean-Noël et Philippe Deparis, les deux frères présentateurs de l’émission, étaient en Haute-Maurienne pour l’enregistrement de deux émissions de 26 minutes chacune.


La première sera consacrée à la vache tarine Bella, star du Salon de l’Agriculture 2014 qui s’ouvrira à Paris le 22 février. Née en 2006 en Haute-Loire, Bella fait partie du troupeau de Stéphane Tourt, agriculteur de Lanslebourg.


La deuxième émission concernera les accordéons et chansons en Haute-Maurienne Vanoise.


L’émission autour de Bella sera diffusée en février :

  • le mardi 18 à 17h30, 20h15 et 23h30.
  • le samedi 22 à 12h00.
  • le dimanche 23 à 17h30.
  • le mardi 25 à 7h00 et 12h00.

Celle axée sur les accordéons et les chansons sera retransmise en mars :

  • le mardi 18 à 17h30, 20h15 et 23h30.
  • le samedi 22 à 12h00.
  • le dimanche 23 à 17h30.
  • le mardi 25 à 7h00 et 12h00.

 

TV8 Mont-Blanc est disponible sur le canal 31 de la TNT, ainsi que sur la plupart des bouquets Satellite, Câble et ADSL, mais aussi sur  le site Internet de la chaîne.

Partager cet article

Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 08:13

Page-Facebook---Haute-Maurienne-Vanoise.JPGLes domaines skiables n’échappent pas à l’influence grandissante des réseaux sociaux. Un classement de la présence des domaines skiables de France sur Facebook a été publié récemment sur Internet.

 

Dans ce classement, la Haute-Maurienne Vanoise figure sur le podium.

 

Avec plus de 36 000 fans, la Haute-Maurienne Vanoise arrive en troisième position, loin derrière les Portes du Soleil mais sur les talons des Nouvelles Pyrénées.

Surtout, les domaines des 3 Vallées et Grand Massif sont très en retard.

 

S’il ne suffit pas à attester de la popularité de la Haute-Maurienne Vanoise comme destination touristique, cet indicateur témoigne de la notoriété grandissante de la vallée et de ses sept communes.

 

Consultez  la page de la Haute-Maurienne Vanoise sur Facebook.

Partager cet article

Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 17:06

TV8 Mont-BlancLes meilleurs moments du direct de TV8 Mont-Blanc à l'occasion du Marathon International de ski de fond de Bessans 2014 seront diffusés ce mercredi 5 février à 19h00.

 

Dimanche 12 janvier, les équipes de TV8 Mont-Blanc étaient en Haute-Maurienne pour une émission de trois heures en direct à l’occasion du 33e Marathon International de Bessans.


Le journaliste Patrice Mallet était accompagné de l’ancien biathlète Hervé Flandin comme consultant sportif et de nombreux invités qui se sont succédé en plateau.


Les meilleurs moments de l’émission seront diffusés ce mercredi à 19h00 dans l’émission « JT Montagne » présentée par Patrice Mallet et Emmanuel Jaud.

 

TV8 Mont-Blanc est disponible sur le canal 31 de la TNT, ainsi que sur la plupart des bouquets Satellite, Câble et ADSL, mais aussi sur le site Internet de la chaîne.

Partager cet article

Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 08:17

Emilien Personnaz - Championnats de France 2013Faute de neige dans l’Ain, les épreuves du Biathlon Challenge qui devaient se tenir samedi et dimanche aux Plans d’Hotonnes auront finalement lieu à Bessans.


La station, en collaboration avec l’Office de tourisme de Haute-Maurienne, a accepté de relever le défi, prouvant ainsi sa réactivité et son professionnalisme en matière d’organisation d’événements nordiques.


Avec un enneigement de qualité et des pistes tracées et entretenues régulièrement, ce repli devrait être un succès, sur un pas de tir toujours apprécié des biathlètes tricolores.


Les bénévoles mobilisés en Haute-Maurienne seront soutenus par une équipe venant de l’Ain.


Dès vendredi, près de 150 athlètes issus de tous les comités de France seront à l’entrainement sur le stade de Haute-Maurienne.


Samedi, hommes et dames disputeront un sprint, avant la poursuite dimanche (horaires à préciser).


Pour beaucoup, dont le biathlète local Emilien Personnaz, l’ambition du week-end sera de valider une sélection pour les Mondiaux Jeunes et Juniors qui se tiendront fin février à Presque Isle aux Etats-Unis.


Alors que les Jeux Olympiques de Sotchi en Russie débuteront pour les leaders du biathlon tricolores, les supporters sont attendus nombreux pour encourager les champions de demain, ceux qui brilleront à coup sûr lors des prochains JO, à Pyeongchang en Corée du Sud en 2018.


L’Office de tourisme de Haute-Maurienne Vanoise recherche des bénévoles pour l’organisation de ce Biathlon Challenge, notamment pour le pas de tir et le ravitaillement. Les personnes disponibles sont invitées à prendre contact rapidement avec Clémence Lombard :

  • par téléphone au 04 79 20 66 09.
  • par mail anim.assistante@hautemaurienne.com.

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 18:20

Une vidéo récemment mise en ligne par Jean-Claude Sambain propose de revivre le pèlerinage de Tierce du 16 juillet 2013.


Chaque année le 16 juillet, le village de Bessans vit au rythme du pèlerinage de Tierce. En l'honneur de Notre-Dame du Mont-Carmel, des habitants du village, de la vallée de la Maurienne et de la province de Suse (Italie), mais aussi des vacanciers, gravissent la pointe surplombant Bessans, à 2 973 mètres d'altitude.

 

En milieu de matinée, une messe est célébrée près de la chapelle située au sommet devant plus de cent randonneurs.

 

Jean-Claude Sambain, habitué du pèlerinage et grand amateur de vidéos et photos en tous genres, a récemment diffusé une vidéo tout à fait remarquable sur le dernier pèlerinage.

 

Depuis le départ de la vallée du Ribon, il propose de revivre l'ascension en compagnie d'un groupe de pèlerins composé de Bessanais et d'habitants des villages voisins.

Plusieurs extraits de la messe célébrée par le Père François Rey sont aussi proposés, ainsi qu'un rappel historique réalisé par Lucien Vincendet.

 

Cette vidéo est une bonne occasion de découvrir pour certains, de revivre pour d'autres, cette journée conviviale partagée entre Français et Italiens au coeur des montagnes de Haute-Maurienne.

 

Pèlerinage de Tierce

Jean-Claude Sambain

16 juillet 2013 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 08:20

Victor-Muffat-Jeandet---fevrier-2014.jpgLe coureur de Bonneval-sur-Arc Victor Muffat-Jeandet a signé dimanche à Saint-Moritz en Suisse son premier Top 10 en Coupe du Monde de ski alpin en se classant 7du géant dominé par l’Américain Ted Ligety.


Victor Muffat-Jeandet s’installe peu à peu parmi les athlètes incontournables du ski alpin français. Régulièrement classé dans les points en slalom et en géant depuis le début de la saison, il a signé dimanche son meilleur résultat en carrière en prenant la 7e place du géant de Saint-Moritz.


Parti avec le dossard 28, il est parvenu à se hisser à la 9e place de la première manche, à plus de deux secondes de l’intouchable Ligety mais tout à fait dans le tempo des prétendants aux places d’honneur.


Lors de la seconde manche, il a confirmé ses belles sensations matinales en améliorant son classement pour terminer 7e à 3’28 du vainqueur. Il est le deuxième Français de ce géant derrière Alexis Pinturault, qui a signé un nouveau podium derrière Ligety et l’Autrichien Marcel Hirscher.


S’il ne fera malheureusement pas partie de la sélection tricolore pour les prochains Jeux Olympiques de Sotchi (Russie), Victor Muffat-Jeandet entend bien mettre à profit les prochaines étapes de Coupe du Monde pour engranger un maximum de confiance et d’expérience.


A quelques semaines de ses 25 ans, la poursuite de sa progression devrait lui permettre de s’installer durablement dans le groupe mondial tricolore.

S’il  multiplie les bonnes performances, il pourrait bien devenir dans les prochaines saisons l’un des leaders du ski français, avec espérons-le pour lui et pour la Haute-Maurienne, la perspective de briller lors des Jeux Olympiques 2018 qui se dérouleront à Pyeongchang en Corée du Sud.

Partager cet article

Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 19:44

OM---Toulouse---fevrier-2014.JPGL'Olympique de Marseille peine à trouver les ressources pour sortir de la crise. Battu sans discussions possibles à Monaco (2-0) dimanche dernier, le club phocéen est parvenu à s'imposer dans la douleur face à Valenciennes mercredi (2-1), avant de concéder un match nul à domicile face à Toulouse ce dimanche soir (2-2).


Pour l'OM, l'année 2014 avait plutôt bien débuté. Mais rapidement, la situation s'est dégradée, avec deux éliminations en Coupe de la Ligue à Lyon (2-1) et en Coupe de France face à Nice (4-5).


Attendus au tournant par leurs supporters, les hommes de José Anigo sont apparus totalement amorphes face à Monaco, prétendant au titre. Plus que le score (2-0), c'est la manière qui a déplu. Jamais les Marseillais n'ont semblé en mesure d'inquiéter le club de la Principauté.


Dominés de bout en bout, les joueurs n'ont fait que repousser les assauts adverses jusqu'à encaisser un but juste avant la mi-temps. Incapables de réagir, les Phocéens ont cédé une deuxième fois en seconde période et terminé la rencontre totalement meurtris.


Quelques jours plus tard, après une explication musclée avec les groupes de supporters, les joueurs ont saisi l'occasion de relever la tête dans un match en retard à domicile face à Valenciennes.


Sans être séduisants, en souffrant pendant une bonne partie de la rencontre, les Phocéens ont profité d'une erreur défensive pour ouvrir le score par Gignac, avant de l'emporter sur une frappe surprenante de Thauvin.


Entre temps, les largesses défensives de Fanni combinées à une mauvaise anticipation de Mandanda avaient permis aux Nordistes d'égaliser.


Peu rassurés sur leur niveau de jeu mais relancés dans la course au podium, les Marseillais avaient une superbe occasion dimanche de réaliser la bonne opération du week-end après les défaites de Lille et Lyon. Seul l'ASSE avait réussi à empocher trois points.


Opposés à Toulouse, ils avaient surtout le devoir d'enchainer devant leur public par une nouvelle victoire.


Malheureusement, cet OM manque de confiance et aussi de niveau, il ne faut pas le nier.


Si le secteur offensif possède de belles qualités avec le talent de Valbuena et Thauvin, la motivation à toutes épreuves de Gignac et le retour progressif au premier plan de Payet, la défense est tout à fait catastrophique.


N'Koulou n'est que l'ombre de lui-même depuis le début de saison, Fanni enfile les erreurs de placement comme des perles, Mendy est débordé derrière comme l'était Morel lorsqu'il était titulaire à gauche et Diawara a fini par perdre sa place de titulaire dans l'axe. Seul Lucas Mendès donne satisfaction, mais c'est bien trop peu pour ne pas encaisser de buts.


Le milieu de terrain défensif n'a rien de sécurisant non plus avec Romao, Lémina et Imbula.


Tout cela a fini par mettre dans le doute Steve Mandanda, plus aussi intraitable qu'à son habitude. Dimanche, le portier marseillais a encaissé un but sur corner après une sortie aérienne totalement ratée.


Avant cela, son équipe avait mené deux fois au score grâce à des réalisations de Payet, bien lancé par Valbuena, puis de Valbuena en personne, bien présent dans l'axe pour conclure un joli débordement de Gignac.


Mais à chaque fois, quelques minutes après avoir marqué, l'OM encaisse un but, preuve d'un gros manque de concentration et d'une absence de hargne totalement désolant pour les supporters.


Avant la réception de Bastia lors de la 24e journée, l'OM reste 5e du classement à cinq points de Lille, mais surtout très loin du duo PSG - Monaco qui se dispute le titre.


L'OM recevra Bastia samedi 8 février à 17h00 (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match Monaco - OM

Ligue 1 - 22e journée

26 janvier 2014

 

Résumé du match OM - VA

Ligue 1 - 21e journée

29 janvier 2014


Résumé du match OM - Toulouse

Ligue 1 - 23e journée

2 février 2014

 

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 18:52

Alexis-Pinturault---janvier-2014.jpgAlexis Pinturault a une nouvelle fois parfaitement négocié son week-end de Coupe du Monde. A Kitzbuehel en Autriche, le leader tricolore a pris la 4e place du slalom vendredi, avant de grapiller des points en Super G dimanche (18e) et de conclure en beauté par un succès dans le Super combiné.

 

Alexis Pinturault est en pleine confiance. Sans pépin physique jusqu'aux début des Jeux Olympiques de Sotchi (Russie), il sera assurément l'un des grands espoirs de médaille pour l'équipe de France.

 

Sur les mythiques pistes de Kitzbuehel, l'un des temples du ski alpin, le skieur de Courchevel a laissé son empreinte ce week-end.

 

Vendredi, lors du slalom, il a confirmé sa récente embellie dans la discipline après un début d'hiver catastrophique. Au pied du podium, Pinturault n'a pas démérité malgré un dossard moins avantageux en première manche que les autres favoris. Jamais rassasié de podiums et de succès, il a fait part d'un peu de déception en indiquant qu'il aurait pu mieux skier sur la partie haute lors de la deuxième manche.

 

Après avoir fait l'impasse samedi sur la descente, une discipline qui ne lui convient guère, Pinturault a conclu son week-end en beauté dimanche.

 

18e du Super G comptant également pour le Super combiné, il a parfaitement limité la casse pour se positionner idéalement avant la manche de slalom.

 

Un slalom en nocturne au cours duquel Pinturault a survolé les débats, reléguant ses adversaires à une distance confortable, à l'exception de l'accrocheur Américain Ted Ligety.

 

Pour Pinturault, 3e du classement général de la Coupe du Monde, un avenir en or semble se dessiner. Il restera à conclure sur les pistes de Sotchi.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:20

TLMVPSP---24-janvier-2014--1-.JPGJeudi 16 janvier, j'ai eu la chance de participer à l'enregistrement d'une émission du divertissement de France 2 présenté par Nagui "Tout le monde veut prendre sa place". Après la diffusion le vendredi 24 janvier à 12h00, petit retour sur cette belle expérience.

 

Depuis  la réussite du casting en décembre et la convocation au tournage de l'émission, j'avais un peu mis de côté tout cela. Non pas que je manquais d'enthousiasme, bien au contraire, mais pris entre les bilans de fin d'année, le Marathon International de Bessans et les cérémonies de voeux, je me suis dit "chaque chose en son temps".

 

Tout juste avais-je pris le temps de regarder le lieu exact du tournage et de prendre mes billets de train pour Paris (échangeables pour anticiper une hypothétique victoire).

 

Puis au soir du Marathon de Bessans, à quatre jours de l'enregistrement, la préparation finale a commencé. Principalement au niveau vestimentaire. Car pour se rendre au tournage, il me fallait être muni de cinq hauts et trois bas ! Rien que ça... En tenant compte qu'il fallait forcément des manches longues, éviter les petites rayures et les hauts noirs, blancs et rouges unis, un passage par les soldes s'est imposé.

 

Après un petit échange téléphonique avec un membre de l'équipe de casting pour peaufiner les éventuelles anecdotes racontées en plateau, je recevais 48 heures avant le thème de "la compet'" : "Voyage en Grèce", pas de quoi m'enthousiasmer.

Je le dis d'autant plus volontiers quand je sais aujourd'hui que dans l'émission précédente, le thème était "Résistance 39-45", ce qui m'aurait beaucoup plus convenu.

 

Peu de temps pour réviser avec le boulot et quelques dossiers en cours, mais je prends quand même le temps de faire un détour sur Internet et de récupérer le "Guide du routard, spécial Grèce" afin de travailler un peu le sujet la veille au soir et le matin dans les transports.

 

Arrivè sur Paris le mercredi soir, me voilà donc parti avec Eldrine dans la matinée direction La-Plaine-Saint-Denis, loin des quartiers chics de la capitale, pour rejoindre le studio d'enregistrement. Plus que de participer au jeu, j'avais surtout envie de découvrir les coulisses d'une émission de télévision, me voilà servi.

 

D'extérieur, le bâtiment ne paye pas de mine, mais une fois à l'intérieur, ça devient rapidement plus sympathique.

L'accueil de l'équipe d'Effervescence, la boîte de production, est très bon, la prise en charge est rapide et nous nous retrouvons donc en loges pour la préparation.

 

Pendant que la styliste choisit les vêtements de chacun et que nous écoutons le briefing, des écrans diffusent l'émission précédente, dont l'enregistrement est en cours, avec notamment André, qui a participé au casting en même temps que moi à Chambéry et qui échouera en finale.

 

Puis vient le moment du maquillage et du coiffage, toujours dans la bonne humeur, même si j'apprécie assez peu l'importante couche de fond de teint que l'on m'applique sur la peau et qui me donne l'impression d'être tout pâle. Mais à la télé, avec les éclairages, le résultat n'est heureusement pas le même.

 

Il reste alors à attendre notre tour, dans une loge qui n'a rien de luxueux, mais en compagnie d'une équipe très sympa, qui n'hésite pas à chambrer à bon escient pour nous préparer à faire face aux vannes de Nagui.

 

Nagui d'ailleurs, tout le monde m'a demandé s'il était sympa. Eh bien la réponse est oui, mais en vérité, nous ne le voyons pas en dehors du plateau. Il faut dire que cinq émissions tournées dans la journée, ça laisse peu de temps pour venir discuter avec les candidats.

 

Après la signature du règlement, la pose des micros et les indispensables essais, nous découvrons enfin le plateau pour une répétition de l'entrée (qui se doit d'être souriante et expressive). Très rapidement, tout s'enchaîne et nous voilà lancés dans le grand bain de l'enregistrement.

 

Répéter l'entrée n'a rien de spontané me direz-vous. Bien d'accord, mais cependant, il y a quelque chose de beaucoup plus spontané, c'est que lorsqu'il échange avec chaque candidat, Nagui ne connait absolument pas les fiches. Il fait confiance à son équipe pour noter quelques informations intéressantes. Son souhait est d'être le plus spontané possible, d'éviter les blagues toutes faites. A ce niveau-là, il est très fort, rien à dire, car il a toujours la réplique bien placée pour faire rire.

 

Le reste, vous avez pu le découvrir par vous-même.

 

Eldrine, qui a longtemps hésité à m'accompagner dans le public par peur d'être filmée en gros plan, a même eu droit à un échange avec Nagui sur le mariage (pour la discrétion c'est raté).

 

J'ai eu la chance de pouvoir parler de Saint-Jean-de-Maurienne et surtout de Bessans (en évoquant la station de ski de fond et la légende du diable).

 

Du côté des questions, avec Top Gun et Manu Chao en mise en bouche, j'ai été plutôt gâté. Disons que pour une personne de ma génération, cela est relativement abordable.

 

Au deuxième tour, sur la Grèce, je ne peux vraiment regretter que d'avoir échoué à la première question, en répondant Zeus plutôt qu'Athéna. Mais cela ne valait qu'un point et n'aurait pas changé grand chose. En face de moi, Christian, le nouveau champion, était très fort et a répondu à des questions vraiment complexes, notamment concernant le costume traditionnel grec.

 

En finissant par une réponse correcte sur un extrait de Nana Mouskouri, je suis donc sorti "par la grande porte" avec 14 points, un total assez honorable.

 

J'ai suivi dans le public la finale, qui me laisse quelques regrets car sur le thème "Léon Zitrone", la prise du fauteuil de champion était tout à fait à ma portée. Mais bravo à Christian qui fait un très beau nouveau champion et à qui je souhaite un long parcours dans l'émission.

 

Avant de partir riche d'une nouvelle belle expérience, je récupère deux jolis cadeaux : la boîte du jeu et un week-en en camping pour 4/5 personnes. Tout cela valait bien le déplacement !

 

Replay "Tout le monde veut prendre sa place"

France 2

Emission du 24 janvier 2014

(visible jusqu'au 31 janvier 2014)

TLMVPSP---24-janvier-2014.JPG

Partager cet article

Repost0