Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:57

Grange-Lizeroux---Levi-2013.JPGLe deuxième week-end de la Coupe du Monde de ski alpin a été marquée par le retour au premier plan de Jean-Baptiste Grange et Julien Lizeroux, visiblement débarrassés de pépins physiques qui ont largement expliqué leur manque de résultats ces dernières années.

 

Le premier slalom de la saison, disputé à Lévi (Finlande) a apporté son lot de satisfactions pour l'équipe de France. Si aucun Tricolore n'est parvenu à se hisser sur le podium (Alexis Pinturault, sorti lors de la deuxième manche, ne parvenant pas à confirmer sa 2e place du Géant de Sölden en Autriche), quatre se sont classés parmi les trente premiers.

 

Et deux skieurs peuvent particulièrement être fiers de leur performance du jour.

 

Tout d'abod Jean-Baptiste Grange, en difficultés depuis son titre mondial en 2011. Après des blessures handicapantes et un retour à la compétition difficile marqué surtout par des performances moyennes à plusieurs secondes des leaders, le skieur de Valloire a terminé 7e, après une 11e place dans la première manche.

 

Mais c'est surtout Julien Lizeroux qui a créé la sensation. A 34 ans, après 34 mois d'absence au plus haut niveau pour soigner une lourde blessure au genou, le Plagnard a signé un retour remarqué en décrochant sa place en seconde manche avec le dossard n°63. Lors du deuxième run, il a même réussi à grapiller des places pour se classer 17e.

 

Les autres Français classés sont Steve Missillier (10e) et Gabriel Rivas (23e).

 

Chez les dames samedi, le clan français n'a pas brillé mais montré des progrès. Trois Françaises ont terminé dans les points : Anémone Marmottan (18e), Taïna Barioz (22e) et Nastasia Noens (25e).

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 13:25

Ouverture-station---novembre-2013.jpgLe domaine nordique de Bessans est ouvert aux skieurs. Grâce aux 50 centimètres de neige tombés ces derniers jours, la station a pu concrétiser sa volonté d’ouvrir son domaine nordique au public à compter du 16 novembre.


Les services ont travaillé sans relâche pour permettre d’offrir dès hier aux skieurs 5 kilomètres de pistes damés.


Les premiers passionnés ont ainsi été heureux de chausser les skis.

 

"Les retours que nous avons eu sont excellents. Tout le monde s’accorde pour dire que les pistes sont au top", relevait hier en fin de journée Frédéric Lahaye-Goffart, Directeur de la station.


Dès aujourd’hui, 50 kilomètres de pistes damés et sécurisés sont ouverts sur le plateau du Carreley. Le stade de biathlon est également enneigé et accessible.


Les forfaits sont vendus à demi-tarif à l’Espace Sportif Le Carreley.


Pour tout renseignement complémentaire, contactez les services de la station par téléphone au 04 79 05 96 65 ou par mail à ski@bessans.com.

 

Photo : Fred Lahaye-Goffart

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 11:39

Ukraine---France---novembre-2013.JPG

L'équipe de France a été battue 2-0 en Ukraine lors du barrage aller de qualification pour la Coupe du Monde de football 2014. Il faudra montrer tout autre chose lors du match retour, mardi au stade de France, pour éviter l'élimination.

 

Les Bleus sont retombés dans leurs travers. Après avoir été très critiqués au début des matchs de qualification pour le Mondial 2014, les hommes de Didier Deschamps avaient peu à peu montré un visage plus séduisant.

 

Personne ne semblait leur en vouloir d'avoir du se contenter de la 2e place d'un groupe composé notamment de l'intouchable Espagne. Seulement, personne n'imaginait un résultat négatif lors du barrage aller, d'autant plus face à l'Ukraine, un adversaire sur le papier beaucoup plus abordable que ne l'auraient été le Portugal, la Grèce ou la Suède.

 

Vendredi soir, la France a pourtant bel et bien sombré à Kiev, dans un stade olympique en ébullition. Malgré une première mi-temps plutôt bien maîtrisée, les coéquipiers d'Hugo Lloris ne sont pas parvenus à prendre l'avantage, faute d'occasions franches.

 

Et en seconde période, le capitaine des Bleus s'est incliné deux fois, d'abord sur une frappe de près, puis sur un penalty provoqué par Laurent Koscielny. Le défenseur central, pourtant impeccable pendant 80 minutes, a même été exclu quelques minutes plus tard suite à un geste d'humeur inutile.

 

Depuis deux jours, les explications de cet échec se multiplient de la part des journalistes, des consultants et des supporters : mauvais coaching, inefficacité offensive, défaillances individuelles (celle de Nasri est particulièrement montrée du doigt), manque d'envie, excès de confiance, absence d'humilité.

 

Si sans doute, chaque argument possède une part de vérité, je crois qu'il n'est en tout cas pas l'heure de faire l'analyse de l'échec de vendredi. Car cet échec n'est pas définitif, il reste un match retour, au cours duquel les supporters français se doivent d'être derrière l'équipe en espérant qu'elle renverse la vapeur. En cas d'élimination, il y aura alors tout le temps pour analyser en profondeur la situation.

 

Personnellement, je suis pleinement convaincu des chances de l'équipe de France de se qualifier pour le Mondial au Brésil.

 

J'ai même toujours pensé que les Bleus sont capables dans moins d'un an de devenir les nouveaux Champions du Monde. Le football ne tient pas à grand chose et un retrournement de situation mardi soir pourrait enclencher une véritable dynamique vers le succès.

 

Alors c'est sûr, il faudra montrer mardi autre chose qu'à Kiev vendredi. Mais pour moi, il y a au moins un argument pour garder confiance : l'adversaire n'a rien d'impressionnant.

 

Certes, les Ukrainiens ont gagné 2-0 vendredi. Mais ce résultat a été acquis en réalisant le match de leur vie, en étant globalement dominés et sans montrer un football impressionnant.

 

La principale force de l'Ukraine est sans doute sa défense. Cette équipe encaisse très peu de buts. Mais si les Bleus parviennent à enflammer le match et à marquer dans les 20 premières minutes, si Ribéry trouve la solution pour se défaire du marquage serré dont il fera l'objet, alors les Ukrainiens vont douter et peuvent flancher sous la pression.

 

C'est ce que toute la France du footbal espère...

 

En cas de succès, RIbéry et consors auront alors un autre défi à relever, de taille également : regagner l'amour des supporters, toujours très sceptiques de l'image renvoyée par cette équipe de France souvent considérée comme orgeuilleuse et suffisante. Les sorties médiatiques inappropriées et les gestes d'humeur des joueurs y sont sans doute pour beaucoup.

 

Mardi à 21h00, la France accueille l'Ukraine au stade de France en barrage retour (match à suivre en direct sur TF1).

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 21:10

Ceremonie-11-novembre--3-.jpgCeremonie-11-novembre--1-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Bessans, une cérémonie en l’honneur des soldats morts pour la France et de tous les combattants de la Première Guerre Mondiale a été organisée en fin de matinée devant le Monument aux Morts.


Germain Grosset, Président de la section des anciens combattants du village, a rappelé les différentes dates du conflit et évoqué la mémoire des Bessanais mobilisés pour servir dans l’armée. Il a rendu un hommage particulier à Antoine Bison, qui s’est engagé volontairement dans les dernières heures de la guerre, à l’âge de 19 ans, pour permettre à un père de famille de rentrer.


Après la lecture des messages officiels, dont celui du Ministre Délégué aux anciens combattants par Monsieur le Maire, un dépôt de gerbes a été effectué. S’en est suivie une minute de silence strictement respectée par les cinquante personnes présentes.


Le « De Profundis » en Français a conclu la cérémonie, avant le verre de l’amitié offert par la municipalité.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 20:07

Les services du Conseil Général de la Savoie étaient au travail tôt dimanche matin pour déneiger les routes et permettre aux habitants de circuler.

 

Depuis plusieurs jours, les bêtes ont déserté le plateau de l'église, les éleveurs ayant pris soin de rentrer leurs troupeaux avant l'arrivée des premiers flocons.

 

Le diable de la fontaine a retrouvé ses habits d'hiver.

 

Certains chantiers encore en cours risquent fort de devoir attendre le printemps pour être terminés. Il faudra patienter quelques jours pour voir l'évolution des conditions météo.

 

Visionnez l'album des premières chutes de neige

Neige Bessans - novembre 2013 (25)

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 20:42

Haute-Maurienne VanoiseL’Office de Tourisme de Haute-Maurienne Vanoise recherche actuellement des bénévoles pour participer à l’organisation des événements hivernaux.


A l’approche de l’hiver, la Haute-Maurienne Vanoise prépare ses temps forts sportifs et culturels.


La saison 2013-2014 sera bien animée, avec pour principal temps fort la dixième édition de La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc du 18 au 22 janvier 2014.


Les autres événements sont :

  • Le Biathlon et Nordic Challenge du 6 au 8 décembre 2013 à Bessans.
  • Le Marathon International de ski de fond les 11 et 12 janvier 2014 à Bessans.
  • La Trace du Monolithe ski de fond le 2 février 2014 à Sardières.
  • La rencontre d’escalade sur glace du 7 au 9 février 2014 à Bonneval et Val Cenis.
  • Le festival « C’est le printemps » du 22 au 25 mars 2014 à Val Cenis.

 

Bien entendu, pour que les différents événements soient un succès, le soutien de nombreux volontaires est indispensable. Dès à présent, des fiches d’inscription sont disponibles auprès de l’Office de Tourisme de Haute-Maurienne Vanoise. Elles permettront aux personnels de recueillir les disponibilités et les souhaits des éventuels bénévoles.


Les personnes désirant rejoindre le vivier de bénévoles sont invitées à s’inscrire avant le 16 novembre. En retour, une fiche de poste avec toutes les informations nécessaires sera envoyée à chacun.


Par ailleurs, une journée « petits travaux » est prévue dès le 18 novembre sur le stade de biathlon de Bessans. Le rendez-vous est donné à 9h30 à l’Espace Sportif Le Carreley. Le déjeuner sera pris en charge par l’Office de Tourisme et la journée se terminera aux alentours de 16h00.


Dès décembre, un site Internet dédié aux bénévoles de Haute-Maurienne Vanoise sera opérationnel. Il permettra de partager des informations administratives et interactives.


Enfin, les bénévoles seront informés prochainement des conclusions du travail réalisé par l’agence « Front de neige », mandatée par la Haute-Maurienne Vanoise suite à un appel d’offres public pour formuler des propositions sur la stratégie événementielle future du territoire.


Pour toutes informations, contactez l’Office de tourisme de Haute-Maurienne Vanoise au 04 79 05 99 06 ou par mail info@hautemaurienne.com.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 23:51

Une septuagénaire de 78 ans, originaire de Haute-Maurienne, a disparu mercredi en fin d’après-midi alors qu’elle se trouvait à proximité du magasin Intermarché de Fourneaux.


Il était entre 16h et 17h quand la septuagénaire a disparu, alors qu’elle terminait ses courses avec son mari au supermarché situé à la sortie de la commune de Fourneaux en direction de Saint-Jean-de-Maurienne.


Ne la voyant plus, son mari a donné l’alerte. Les recherches rapidement menées par le PGHM de Modane, la gendarmerie de Chambéry et les sapeurs-pompiers (dont une équipe de plongeurs de Chambéry) n’ont malheureusement pas permis de retrouver son épouse.


Cette dernière est vraisemblablement tombée accidentellement dans l’Arc passant à proximité, une de ses chaussures ayant été retrouvée au bord de l’eau.

 

On n'en sait pas plus à l'heure actuelle sur les circonstances exactes du drame.


Dans la soirée, les recherches ont été interrompues. Elles reprendront jeudi matin.

 

Sources : Le Dauphiné Libéré, France 3 Alpes

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 23:04

Naples---OM---novembre-2013.JPGMalgré un état d'esprit bien plus conquérant que lors du match aller à domicile, l'Olympique de Marseille s'est incliné mercredi à Naples pour le compte de la 4e journée de la Ligue des Champions (3-2). Les Phocéens ont définitivement perdu tout espoir de qualification.

 

Quatre matchs et quatre défaites, l'aventure européenne de l'OM ressemble à une longue agonie. Tombés dans un groupe très difficile avec Arsenal, Dortmund et Naples, on savait qu'il serait difficile pour les Olympiens de tirer leur épingle du jeu.

 

Malgré cela, je plaçais de réels espoirs dans les coéquipiers de Steve Mandanda, avec une équipe certes jeune, mais sur le papier taillée pour rivaliser avec ses adversaires. Je m'étais même risqué à pronostiquer une deuxième place pour l'OM derrière Dortmund.

 

Force est de constater que je me suis largement trompé. Pour deux raisons principales :

  • la première, c'est que je ne voyais pas l'OM connaître de telles difficultés, surtout pas aussi tôt dans la saison, avec un banc pourtant plus étoffé que la saison dernière. Il est sûr que pur espérer créer la surprise, il aurait fallu un OM au top.
  • la seconde, c'est que dans mon esprit, Arsenal et Naples, malgré leur bon recrutement, ne seraient pas au niveau des grosses écuries européennes. Mais depuis le début de saison, ces deux équipes enchaînent les résultats positifs.

L'OM ne verra donc pas le printemps en Champions League, comme il avait su le faire lors de la saison 2011-2012. Il ne verra sans doute pas non plus l'Europa League, car il faudrait un très gros concours de circonstances pour cela : deux victoires marseillaises et deux défaites de Dortmund, avec une victoire nette de l'OM dans la confrontation directe (3-0 pour les Allemands à l'aller). Mieux vaut se tourner dès à présent vers les différentes échéances nationales.

 

Mercredi pourtant, l'OM n'a pas démérité. Complètement dominé à l'aller au Vélodrome, les Phocéens ont montré un beau visage et ont même réussi à ouvrir le score sur une tête d'André Ayew. Un but étrangement similaire à celui inscrit par Basile Boli en finale de la Ligue des Champions en 1993.

 

Malheureusement, sur un léger relâchement, l'OM encaissa deux buts coup sur coup, dont un entâché d'une double faute des Napolitains sur Valbuena et Cheyrou.

 

Au retour des vestiaires, on pensait trouver des Marseillais abattus par le scénario de la rencontre. Ce ne fut pas du tout le cas, Thauvin permettant même d'égaliser à la réception d'un bon centre de Payet, entré à la place de Valbuena.

 

Mais en fin de rencontre, sans doutes plus déterminés à poursuivre leur route sur la scène européenne, les Italiens finirent par avoir le dernier mot sur un but d'Higuain, seul aux 6 mètres pour signer un doublé.

 

Si Marseille a offensivement montré un visage convaincant, la défense a encore une fois inquiété.

 

Il faudra tenter de mieux faire dans les deux dernières rencontres afin de ne pas quitter la C1 sans marquer le moindre point. Au moins pour l'honneur...

 

Dimanche, l'OM accueillera Sochaux pour le compte de la 13e journée de Ligue 1, avec l'obligation de l'emporter devant son public (match à suivre en direct sur BeInSport à 17h00).

 

Résumé du match Naples - OM

Ligue des Champions - 4e journée

6 novembre 2013

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 19:09

Grand-Quizz-Musical-2013.jpgDans le cadre des "Initiatives Vivre Ensemble", la Ville de Saint-Jean-de-Maurienne organise la deuxième édition de son Grand Quizz Musical, mardi 12 novembre à 19h00 à la salle polyvalente des Chaudannes.


Comme en 2012, la participation se fera en duos, de préférence composés d’un adulte et d’un jeune. Tous les publics sont les bienvenus, dès 8 ans.


Les spectateurs sont également invités à venir nombreux encourager les participants.


Tout au long de la soirée, des extraits divers et variés seront diffusés, avec des questions auxquelles les concurrents devront répondre à l’aide de "zapettes", puis en appuyant sur des "buzzers" pour ceux qui iront le plus loin dans la compétition, qui se veut avant tout conviviale.

 

A gagner : places de spectacle (saison culturelle 2013-2014), forfaits de ski, bon de téléchargement de musique...


Les inscriptions sont gratuites (dans la limite des places disponibles) auprès de l’Espace culturel ou du Centre Communal d’Action Sociale au 04 79 05 20 20 ou au 04 79 64 00 54.

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 20:20

Rennes---OM---novembre-2013.JPGMené au score, l'Olympique de Marseille a finalement réussi à faire match nul à Rennes (1-1) pour le compte de la 12e journée de Ligue 1. Cela met fin à une série de cinq défaites toutes compétitions confondues.

 

C'est avec beaucoup de pression que les Marseillais se déplaçaient à Rennes. Après un mois d'octobre catastrophique, il était urgent de réagir pour calmer une crise niée dans les discours mais pourtant bien réelle dans les faits.

 

Elie Baup, toujours aussi difficile à comprendre dans ses choix, que ce soit en début ou en cours de match, avait décidé d'aligner Jordan Ayew en pointe, soutenu par Valbuena, Payet et Thauvin.

 

Si Payet a été une nouvelle fois quasi invisible et si Valbuena semble marquer le pas physiquement, Thauvin a une nouvelle fois réalisé une belle partie et confirmé sa montée en puissance.

 

En revanche, la défense reste particulièrement fébrile, malgré la forme retrouvée de N'Koulou. Dès les premiers instants Pitroipa réussit une passe parfaite pour Oliveira. Seul face au but, l'attaquant fit preuve de trop de suffisance pour conclure d'une talonnade, permettant le retour du Camerounais sur sa ligne.

 

Malheureusement, quelques minutes plus tard, Morel loupa complètement un dégagement pourtant facile. Oliveira aux 20 mètres n'hésita pas pour décrocher une frappe puissante sous la barre.

 

Après ce mauvais début de partie, l'OM ne tarda pourtant pas à réagir. A la conclusion d'un joli mouvement entre Romao et Abdallah, Jordan Ayew égalisa et mit fin à plus de quinze heures de disette en Ligue 1.

 

La suite de la partie fut globalement dominée par les Olympiens, sans toutefois générer d'occasions franches de prendre l'avantage.

 

Il s'en est même fallu de peu que l'OM soit une nouvelle fois battu. Le penalty concédé par Abdallah fut heureusement sorti par un Mandanda très à l'aise dans l'exercice.

 

Si l'OM s'est un peu rassuré, il faudra désormais engranger des points pour ne pas se trouver trop en retrait au classement.

 

Il faut en tout cas souligner l'esprit impeccable des supporters, calmes et solidaires de leur équipe malgré les mauvais résultats. Samedi, le stade de la Route de Lorient avait l'accent du sud !

 

Mercredi, l'OM se déplace à Naples pour la 4e journée de la Ligue des Champions (match à suivre en direct à 20h45 sur BeInSport 1). Dimanche, la 13e journée de Ligue 1 verra l'accueil de Sochaux au Vélodrome.

 

Résumé du match Rennes - OM

Ligue 1 - 12e journée

2 novembre 2013

Partager cet article
Repost0