Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 11:46

Il y a quelques semaines, beaucoup prédisaient pour l’OM une saison très difficile.


Immanquablement comparé à son grand rival parisien, il faut dire que le club phocéen ne présentait pas toutes les garanties pour jouer le haut du tableau : départ de Didier Deschamps, absence de Ligue des Champions, budget très limité, transferts de joueurs essentiels, effectif restreint et contraint…


Seulement, le football a ce charme que rien n’est écrit d’avance. Et l’équipe que l’on imaginait à la dérive caracole aujourd’hui en tête du championnat, avec six victoires en autant de rencontres.


Je ne pense pas que l’on puisse parler de chance pour expliquer ce début de saison historique. Les statistiques attestent de la domination marseillaise à tous les niveaux.


L’état d’esprit conquérant et tourné vers le collectif, le retour en forme de Gignac et l’adaptation réussie des nouvelles recrues et des jeunes promus en équipe première font partie des explications crédibles à la dynamique actuelle.


Certes les formations affrontées jusque-là ne sont pas les meilleures de France, mais certains « gros » devraient y laisser des points au cours de la saison. Et il y a fort à parier que l’année dernière, certaines de ces rencontres, l’OM les auraient perdues.


Seulement, ce constat positif ne doit pas faire plonger les supporters dans un optimisme béat.


L’effectif reste très limité, il n’y a qu’à observer le banc de touche au début des rencontres. Les joueurs qui y figurent ont certainement de la qualité. Seulement, ils sont souvent très jeunes, inexpérimentés, et ce n’est pas leur faire injure que de ne pas les placer au niveau des remplaçants des principaux rivaux de l’OM.


L’enchaînement des rencontres de championnat et d’Europa League, avec en plus les coupes nationales, va faire mal aux organismes dans les semaines à venir.


Si on ajoute à cela les éventuelles blessures qui parfois bouleversent complètement l’équilibre d’un groupe, il est évident que l’OM aura du mal à maintenir un tel rythme dans les mois à venir.


Marseille a sans aucun doute les moyens de réaliser une belle saison, à condition de ne pas courir plusieurs lièvres à la fois.


Elie Baup devra laisser les jeunes accumuler de l’expérience dans certaines compétitions, à défaut de jouer la gagne.


Entre une place sur le podium de Ligue 1, un bon parcours en Europa League, une nouvelle ligne au palmarès de la Coupe de France ou la défense des trois titres consécutifs en Coupe de la Ligue, les dirigeants marseillais devront trancher. L’importance économique d’une qualification en Ligue des Champions orientera forcément leur choix.


Car si aucun choix n’est fait, le risque sera alors de tout perdre et de finir la saison avec pour seul souvenir positif celui d’une époque où l’OM trônait fièrement en tête de la Ligue 1 !

 

 

Cet article a été rédigé pour contribuer à des débats lancés par Eurosport sur plusieurs clubs de Ligue 1. Pour l'OM, la question était : "L'OM est-il surcoté ?". Une large partie de ma contribution a été publiée sur le site Internet d'Eurosport ce vendredi 28 septembre 2012.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 07:49

Guerre d'Algérie, guerre d'indépendance - 2012L’association des « Anciens appelés en Algérie et leur Amis Contre la Guerre » (4ACG), dont fait partie Victor Personnaz, habitant de Bessans, a récemment publié un ouvrage baptisé « Guerre d’Algérie, guerre d’indépendance – paroles d’humanité ».

 

Cette association a été créée en 2004 par d’anciens combattants d’Algérie souhaitant consacrer leur retraite à témoigner des méfaits du colonialisme et à mettre en place des actions symbolisant la paix et l’espoir.

 

Dans cet ouvrage consacré à la guerre d’Algérie (1954-1962), plus de soixante témoignages, algériens et français, ont été collectés. La grande force du livre réside dans la diversité des récits. Des combattants, des harkis, des pieds-noirs, des réfractaires, des médecins, des infirmières et bien d’autres personnes mêlées de près ou de loin à ce conflit armé ont été interrogées.

 

Le projet de départ a été enrichi par la collaboration d’historiens et d’associations.

 

A la lecture des 471 pages, nul doute que des habitants de Bessans et de toute la Maurienne, dont bon nombre ont été appelés en Algérie, retrouveront une partie de leur vécu et pourront le faire partager à leurs proches.

 

Les préfaces sont signées par les historiennes Ouanassa Siari Tengour et Raphaëlle Branche.

 

« Guerre d’Algérie, guerre d’indépendance – paroles d’humanité » est paru aux éditions de L’Harmattan dans la collection « Histoire de vie » au prix de 28 euros.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:44

Dessinateur-large.jpg

C'est souvent dans les explications les plus simples que résident les meilleures vérité. En quelques lignes, que certains jugeront criantes de vérité, d'autres très libérales, voici le résultat de l'application de l'idéologie socialiste.

 

Un professeur émérite d’économie affirme n’avoir jamais recalé le moindre étudiant lors de l’examen de fin d’année. Il n’y a eu qu’une exception, une année où sa classe entière a échoué.


Cette classe était absolument convaincue que le socialisme est une idéologie qui fonctionne et que tendre vers un système égalitaire parfait, sans pauvre ni riche, est une bonne solution.


Le professeur dit alors : « OK. Nous allons donc mener une expérience du socialisme dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi personne ne ratera son contrôle et personne n’aura de très bons résultats. Un système égalitaire parfait. »


Au premier contrôle, on fit donc comme prévu la moyenne des notes de tous les élèves de la classe et tout le monde obtint un 13/20.

Les élèves qui avaient travaillé dur n'étaient pas très heureux, au contraire de ceux qui n'avaient rien fait et qui étaient ravis.

 

A l'approche du deuxième contrôle, les élèves qui avaient peu travaillé en firent encore moins, tandis que ceux qui s'étaient donné de la peine pour le premier test décidèrent de lever le pied et de moins réviser. La moyenne de ce contrôle fut de 9/20 ! Evidemment, personne n'était satisfait.

 

Quand arriva le troisième contrôle, la moyenne tomba à 5/20.

 

Les notes ne remontèrent pas par la suite, alors que fusaient remarques acerbes, accusations quant à ces mauvais résultats et noms d'oiseaux, dans une atmosphère épouvantable. Plus personne ne voulait faire quoi que ce soit si cela devait bénéficier à quelqu'un d'autre plutôt qu’à lui.


A leur stupéfaction, tous les élèves ratèrent leur examen final.


Le professeur leur demanda alors s’ils comprenaient les raisons de cet échec.


C’est simple : l’être humain est disposé à se sacrifier en travaillant dur quand la récompense est attractive et justifie l’effort. Mais quand cette récompense est retirée, plus personne à terme n’est prêt à faire le moindre effort pour atteindre l’excellence. Au bout du compte, l’échec est général.


Voici en conclusion un petit extrait d’un ouvrage d’Adrian Rogers, auteur américain, datant de 1984. Cela résume parfaitement les choses :


« Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. Tout ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir, un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit.

Tout pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu'il a préalablement confisqué à d'autres.

Quand la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu'il ne sert à rien d'en faire car ils bénéficieront à d'autres, cela mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation. On n'accroît pas les biens en les divisant. »

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 20:25

OM---Evian---2012.JPGVisiblement un peu fatigués par leur  match éprouvant de jeudi en League Europa, les Marseillais ont tout de même réussi à s’imposer à domicile face à Evian Thonon Gaillard (1-0) lors de la 6e journée de Ligue 1. La série de victoires en Championnat se poursuit.


En ce début de saison où tout leur sourit, à défaut d’être brillants, les Olympiens savent aussi se contenter du minimum. Et cela suffit amplement au bonheur des supporters.

 

A peine 72 heures après un match nul arraché sur la pelouse des Turcs de Fenerbahçe (2-2), la crainte d’Elie Baup était évidemment un éventuel manque de fraîcheur de son équipe.

 

Il ne s’est pas beaucoup trompé au regard d’un début de match poussif, mais aussi d’une fin de rencontre où beaucoup de joueurs attendaient avec impatience le coup de sifflet final.

 

Entre les deux, les Olympiens ont tout de même démontré que leur début de saison quasiment parfait ne devait rien au hasard.

 

Plus entreprenants dans le jeu, plus précis dans les enchaînements et plus incisifs dans les duels, les coéquipiers de Steve Mandanda ont encore largement profité du rendement impressionnant de Mathieu Valbuena.

 

Et sur un coup-franc frappé au premier poteau par « petit vélo », Morgan Amalfitano parvint à couper le ballon pour le catapulter au fond des filets.

 

En faisant preuve d’une sérénité absolue en défense et en profitant des jolis arrêts de Mandanda sur les rares moments chauds, l’unique but inscrit, sans se donner au maximum, a suffit aux Marseillais pour l’emporter.

 

Cela fait donc 6 matchs pour autant de victoires en Ligue 1 cette saison. Petit à petit, le club phocéen trace sa route et se rapproche des meilleurs débuts de saison réalisés en Championnat de France.

La gestion de l’effectif semble pour le moment tout à fait convaincante. Chacun a du temps de jeu pour s’exprimer, certains joueurs sont économisés à bon escient, notamment en fin de match (c’était le cas de Valbuena ce dimanche, sorti à la 60e minute).

 

Il faudra bien cela pour tenir la distance et l’accumulation des rencontres nationales et européennes.

 

L’OM est en tout cas solidement installé en tête de la Ligue 1, avec (déjà) 18 points. Un total que les Marseillais avaient atteint l’an passé… au terme de la 13e journée (le 6 novembre) !

 

Dimanche 30 septembre, l’OM se déplacera à Valenciennes pour le compte de la 7e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur BeInSport à partir de 14h).

 

 

Résumé du match OM - Evian

Ligue 1 - 6e journée

23 septembre 2012

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:50

Droit-de-vote-etrangers.jpgDepuis plusieurs jours, le droit de vote des étrangers est au cœur des discussions au sein du pouvoir socialiste.

 

François Hollande l’avait promis. Il semble bien déterminé à tenir parole dès 2013… Dommage, car pour une fois que nous n'en restons pas au stade des promesses, l'action envisagée n'a absolument rien de positif.

 

Son projet consiste à permettre aux étrangers ayant une nationalité extérieure à l’Union européenne de voter lors des prochaines élections locales (municipales, cantonales et régionales).

 

En France, à l’heure actuelle, seuls les ressortissants européens ont le droit de participer aux scrutins locaux. Cela s’explique de manière simple : ils sont citoyens européens.

Par réciprocité, les Français peuvent voter dans les mêmes conditions dans les autres pays d’Europe. Elargir le droit de vote aux étrangers extra-communautaires, c’est mettre à mal ce principe de réciprocité.

 

Parmi les arguments avancés par les socialistes pour modifier la loi, le plus fréquent est le fait que ces étrangers payent leurs impôts. Cela ne tient pas debout. Le droit de vote ne s'achète pas, il fait partie d'un ensemble de droits accordés au citoyen français.

 

Ce que la gauche ne veut surtout pas admettre, c’est que donner le droit de vote aux étrangers à partir de 2013 est pour elle un moyen de tenter de conserver le pouvoir dans de nombreuses communes aux élections municipales de 2014.

Le vote des étrangers penchant à priori en faveur des socialistes - d’autant plus si ce sont ces derniers qui leur ont donné accès aux urnes - le risque d’une éventuelle « vague bleue » serait ainsi limité.

 

C'est ce que l'on appelle "privilégier les intérêts d’un clan en sacrifiant des principes fondamentaux de notre République". Car donner le droit de vote aux étrangers, c’est remettre en cause le lien indissociable entre citoyenneté et droit de vote.

 

Sur un sujet d’une telle importance, susceptible d’avoir de conséquences majeures dans les années à venir, il est indispensable que François Hollande consulte les Français en organisant un référendum.

 

 

L’UMP, par la voix de son secrétaire général Jean-François Copé, a d’ores et déjà réagi et lancé une grande pétition nationale, sur proposition de Damien Meslot, Député du Territoire de Belfort. La forte fréquentation sur le site Internet de l'UMP pour signer cette pétition a rapidement provoqué mercredi une saturation. Le problème a été rapidement résolu et en à peine 24 heures, plus de 40 000 signatures ont déjà été recueillies.

 

Pour dire NON au vote des étrangers et OUI au droit de vote lié à la nationalité française (ou à la citoyenneté européenne concernant les scrutins locaux), dès à présent :



    SIGNEZ LA PETITION ET FAITES-LA SIGNER AUTOUR DE VOUS !

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:39

Fenerbahce---OM---2012.JPGPour son entrée en League Europa, l’Olympique de Marseille a fait preuve d’une détermination sans failles. Menés 2-0 jusqu’à la 83e minute sur la pelouse des Turcs de Fenerbahçe, les hommes d’Elie Baup ont réussi à arracher un match nul mérité au bout du temps additionnel.

Il y a des rencontres où le point du match nul a une saveur de victoire. L’OM a vécu cela jeudi pour son premier match de poule de League Europa.

Dans un stade grandiose avec une ambiance exceptionnelle assurée par les supporters des « jaune et noir », les Olympiens entendaient bien conserver leur invincibilité en match officiel cette saison.

Si les titularisations de N’Diaye, Barton et Rémy ont quelque peu désorganisé un bloc équipe au sein duquel ces trois-là ont besoin de trouver (ou retrouver) leurs marques, les Marseillais ont réussi à se montrer à la hauteur dès le début de la rencontre.

Sur une tête de Rémy dès la 1ère minute, on fut à deux doigts de l’ouverture du score. C’était sans compter sur les quelques centimètres qui virent le ballon s’écraser sur la barre plutôt que de finir sa course au fond des filets.
Une situation qui allait se reproduire en début de seconde période, quand André Ayew toucha lui aussi le montant du but adverse.

Entre temps, l’OM avait semblé imposer sa supériorité dans le jeu, mais avait pourtant concédé l’ouverture du score suite à une mauvaise relance de Morel, dont les conséquences furent amplifiées par un mauvais placement de Fanni.


Idem en début de seconde période, quand un centre parfait permis à Alex, l’icône du club de Fernerbahçe, d’ajuster sa tête entre N’Koulou et Fanni (replacé dans l’axe suite à la sortie de N’Diaye sur blessure).

L’OM, plutôt bon dans le jeu, se retrouvait donc mené 2-0… un score à des années-lumière de la physionomie du match. Mais en football on le sait, dominer n’est pas gagner.

Sans ne jamais abdiquer, les Phocéens semblaient en mesure de revenir dans la partie. Plus les minutes passaient, plus les joueurs adverses semblaient épuisés et acculés à leur but.

Et à la 83e minute, Valbuena, étincelant tout au long de la partie, réduisit l’écart suite à un une-deux superbe avec le cadet des frères Ayew.


L’espoir était de nouveau permis et on savait que d’autres opportunités allaient se présenter pour égaliser. Après plusieurs tentatives manquées, c’est finalement l’ultime action qui allait permettre à l’OM d’arracher le nul.


Sur un corner frappé par Valbuena, André Ayew s’éleva plus haut que son vis-à-vis pour placer un coup de tête que le défenseur turc posté sur sa ligne ne put qu’accompagner au fond du but.


Si sur l’ensemble de la partie, les Marseillais semblaient en mesure de rentrer de ce déplacement avec la victoire en poche, le scénario fait qu’un score de parité contentera pleinement le peuple marseillais.


Car plus que l’importance du résultat dans ce groupe ou Limassol (CHY) et Mönchengladbach (ALL) ont fait match nul 0-0, c’est l’état d’esprit affiché qui donne confiance pour l’avenir.

Invaincus depuis le début de la saison, les Olympiens ont montré toute leur détermination à ne pas perdre. Et ils y sont parvenus. Et bien que ce résultat apparaisse comme positif, les joueurs semblaient tous convaincus qu’il y avait la place pour mieux faire, à l’image de Nicolas N’Koulou, interviewé à l’issue de la rencontre.

Si cette culture de la gagne perdure, nul doute que Marseille devrait connaître une belle saison 2012-2013.

Dimanche, l’OM accueille Evian pour le compte de la 6e journée de Ligue 1 (match à suivre sur BeInSport à partir de 17h00).

 

Résumé du match Fenerbahçe - OM

League Europa - 1ère journée

20 septembre 2012

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 19:56

Nancy---OM---2012.JPGL'Olympique de Marseille est entré dimanche dans le cercle restreint des clubs français ayant remporté leur 5 premiers matchs de la saison. Avant cette victoire sur la pelouse de Nancy (1-0), cela ne s'était produit que 12 fois.

 

Sans faire de bruit, moins spectaculaire et avec un effectif au fort accent "local" (de nombreux joueurs évoluant à l'OM cette saison sont originaires de Marseille ou de sa région), l'OM commence à devenir une équipe à surveiller dans cet exercice 2012-2013 qui suscitait pourtant les plus vives inquiétudes.

 

Après cinq rencontres pour autant de victoires, les hommes d'Elie Baup sont solidement installés en tête de la Ligue 1, avec 2 points d'avance sur Lyon, 4 sur Lorient et 6 sur le PSG.

 

En déplacement à Nancy, les Marseillais ont séduit. Il faut dire que l'opposition était relativement faible, mais les coéquipiers de Steve Mandanda ont tout de même montré de très belles choses.

 

Pour tout dire, ce match a ressemblé à un 32e de finale de Coupe de France, avec une grosse équipe qui attaque et une petite qui tente de résister.

 

Dans ces conditions, la défense phocéenne a été très peu sollicitée, de même que le gardien de but, qui a du attendre la seconde période pour devoir s'employer réellement.

 

Avant cela, l'OM s'était déjà procuré de très belles occasions, mais avait fait preuve de maladresse ou s'était heurtée aux parades d'un gardien adverse inspiré ou d'une défense capable de faire face dans les moments chauds.

 

C'est lors du deuxième acte que l'OM parvint à faire la différence, par l'intermédiaire de la fratrie Ayew : centre tendu d'André repris d'un coup de tête imparable par Jordan.

 

Clairement, il faudra compter avec l'OM cette saison. Les statistiques plaident pour cette affirmation : une équipe qui débute la saison par 5 victoires consécutives a 11 chances sur 12 d'être sur le podium et 1 chance sur 2 d'être championne.

 

Il reste encore beaucoup de chemin, mais assurément, ce qui est pris n'est plus à prendre.

 

Jeudi 20 septembre, l'OM se déplace à Fenerbahçe en ouverture de la League Europa (match à suivre sur BeInSport à partir de 19h00). Le Championnat sera de retour ce week-end avec la réception d'Evian Thonon Gaillard (match à suivre dimanche à 17h00 sur BeInSport).

 

Résumé du match Nancy-OM

Ligue 1 - 5e journée

16 septembre 2012

 

 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 06:53

Foire-de-Bessans---2012--5-.jpgIl régnait ce week-end une ambiance estivale. Bien que l’automne ne soit désormais plus très loin, c’était la fête à l’occasion de la foire annuelle. Et elle s’est déroulée sous un beau soleil.

 

Dès samedi, des forains étaient installés sur la place de la mairie, permettant ainsi aux acheteurs de réaliser les premières bonnes affaires.

 

Dimanche, la circulation était interrompue dans le cœur du village pour que toutes les activités puissent se dérouler dans de bonnes conditions.

 

A côté des marchands venus de l’extérieur, plusieurs habitants de la vallée ont profité de l’événement pour mettre en vente divers objets. Des artisans proposaient aussi leurs réalisations.

 

A l'initiative de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV), des VTT à assistance électrique acquis cette année ont été présentés à la population locale, en partenariat avec des magasins de sports de la vallée.

 

Les enfants n’ont pas non plus été oubliés pour cette journée. Une kermesse était organisée à l’initiative du Sou des écoles, avec buvette et restauration rapide.

 

Des professionnels étaient présents avec leurs trampolines et un château gonflable.

 

En fin de journée, Fabien Lebourg, animateur du bureau de tourisme de Bessans, a procédé à l’annonce des résultats du concours des maisons fleuries 2012. Jeanine Termignon a remporté le premier prix pour les particuliers, tandis que le Café de la Poste a été plébiscité par les vacanciers pour les commerçants.

 

Au total, plus de 500 visiteurs ont été comptabilisés.

 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 02:11

France---septembre-2012.JPGL’équipe de France de football, sous la direction du nouveau sélectionneur Didier Deschamps a idéalement débuté sa campagne de qualification pour le Mondial 2014 avec deux victoires (en Finlande 1-0 et face à la Biélorussie au stade de France 3-1). Les coéquipiers d’Hugo Lloris sont idéalement lancés pour obtenir le droit de disputer la face finale de la Coupe du Monde au Brésil.


Cela faisait bien longtemps que l’équipe de France n’avait pas pris un départ aussi intéressant lors d’une phase de qualifications. Mais il fallait bien cela pour espérer décrocher la première place et éviter ainsi un périlleux barrage.

 

Dans un groupe où figure notamment l’épouvantail espagnol, double Champion d’Europe et Champion du monde en titre, un faux pas face à l’une des trois « petites » formations aurait très certainement de lourdes conséquences.

 

Si à Helsinki, les Bleus se sont contentés du strict minimum en inscrivant un but par l’intermédiaire du revenant Diaby et en concédant très peu d’occasions, le match face à la Biélorussie fut plus débridé avec trois jolis buts français (Capoue, Cabaye, Ribéry).

 

La France a prouvé qu’elle possédait de sérieux atouts offensifs. Seul bémol, un but concédé suite à un penalty arrêté par Lloris mais repris par le tireur, plus vif que la défense française sur le coup.

 

S’il est évident que cette équipe dispose d’une marge progression, les supporters peuvent en tout cas être rassurés par ces premières sorties victorieuses. Deschamps a semble-t-il choisit de s’inscrire dans la lignée de Laurent Blanc, tout en imposant « sa patte » forgée par une expérience en club remarquable.

 

Dans les buts, Hugo Lloris a encore démontré qu’il est bien l’un des meilleurs du monde à son poste. Toutefois, son récent transfert à Tottenham, club dans lequel il pourrait bien faire office de doublure, pourrait lui porter préjudice et remettre en cause son statut de numéro un. Cette situation profiterait alors au Marseillais Steve Mandanda.

 

En défense, la charnière Yanga M’Biwa – Sakho est prometteuse et pourrait bien nous rappeler dans quelques mois la muraille formée à l’époque par Blanc et Desailly.

 

Au poste de latéral gauche, Evra, semble avoir une longueur d’avance sur Clichy, qui avait pourtant les faveurs de Blanc.

 

A droite, Réveillère et Jallet ont tout deux tenu leur poste.

 

Le milieu présente un paradoxe non négligeable. Alors que Blanc, plutôt adepte des joueurs techniques, n’avait jamais appelé Rio Mavuba pourtant impeccable avec Lille, Deschamps qui affectionne les milieux défensifs au gabarit athlétique pourrait bien faire de lui un titulaire indiscutable.

 

Entouré de Ribéry, Valbuena, Cabaye, Capoue, Diaby, Menez (une large revue d’effectif a été réalisée) ce milieu de terrain est de très bon niveau et n’a rien a envier aux plus grandes nations.

 

Enfin devant, Benzema et Giroud n’ont pas réellement déçu vu leur apport dans le jeu et le travail de sape effectué. Seulement, aucun d’entre eux n’a trouvé le chemin des filets sous l’ère Deschamps. Suffisant pour permettre à d’autres de tirer leur épingle du jeu ? Pas si sûr…

 

La France retrouvera le 16 octobre à Madrid l’Espagne, grande favorite du groupe, qui après avoir été exemptée lors de la première journée, s’est difficilement imposée en Géorgie grâce à un but de Soldado en fin de match.

 

Un match nul de la Roja lors de ce déplacement aurait assurément arrangé les affaires françaises. Mais aucun doute, pour sortir en tête de ce groupe, la France n’aura droit à aucun joker.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 09:19

Ecole-Bessans---septembre-2012--1-.jpgLes enfants du village ont repris cette semaine le chemin de l’école après deux mois de vacances bien méritées. 


Quatre d’entre eux entraient pour la première fois en classe. Ils intègrent la petite section de maternelle. C’était forcément un jour particulier pour eux comme pour leurs parents. 


Tous ont été accueillis par la directrice de l’école, Isabelle Personnaz, qui prendra en charge pour l’enseignement les élèves de CE2, CM1 et CM2, l’école n’accueillant aucun enfant inscrit en CE1 cette année. 


Annick Thibault s’occupera des élèves des trois sections de maternelle et du CP, avec le soutien de Brigitte Cimaz, assistante maternelle.


Un service d’accueil périscolaire est désormais pérennisé le midi. Les enfants le souhaitant sont pris en charge pour le déjeuner par deux agents embauchés par la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise.


Un accueil périscolaire le soir après l’école devrait également être créé prochainement.

 

 

Photo : MC.T

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article