Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 21:50

France---Finlande---2013.JPGL'équipe de France de football a terminé deuxième de son groupe de qualification pour la Coupe du Monde 2014 et devra donc passer par un match de barrage pour décrocher son billet pour le Brésil.

 

Les Bleus de Didier Deschamps ont suscité ces derniers mois des sentiments tellement contradictoires : d'abord de l'espoir en tenant tête à l'Espagne, Championne du Monde en titre, puis le doute avec des résultats mitigés, de l'inquiétude en enchainant une longue période sans inscrire le moindre but, et finalement le bonheur en terminant par trois victoires sur des scores fleuves.

 

Tout d'abord, après un match nul presque synonyme de défaite face à la Géorgie (0-0), les Bleus ont su rebondir en battant la Biélorussie (4-2) au terme d'un duel compliqué mais qui a constitué un déclic pour le secteur offensif français.

 

En amical vendredi, les coéquipiers de Franck Ribéry n'ont fait qu'une bouchée de l'Australie, nation déjà qualifiée pour le Mondial 2014. Rapidement devant au score, les Tricolores ont inscrit six buts sans en prendre un seul pour une victoire convaincante et surtout la fin de plus de 1 200 minutes sans marquer pour Karim Benzema, auteur du dernier but du soir.

 

Ce mardi soir, l'équipe de France avait pour mission de l'emporter face à la Finlande au Stade de France afin d'assurer une place de barragiste et espérer une qualification directe en cas de contre-performance de l'Espagne.

 

Les Champions du Monde et d'Europe n'ont rien lâché face à une faible équipe de Géorgie. Vainqueurs 2-0, les hommes de Del Bosque ont conservé la première place du groupe et sont assurés de défendre leur titre au Brésil l'an prochain.

 

La France a elle réalisé un bon match en dominant facilement la Finlande (3-0) grâce à des buts de Ribéry, Toivio contre son camp et Benzema. Tout au long de la partie, l'influence de Ribéry sur le jeu français a sauté aux yeux.

 

Quel adversaire en barrage ?

 

Il faudra désormais pour l'équipe de France franchir le cap des barrages pour se qualifier pour la Coupe du Monde de football 2014. Cela n'est pas une surprise, la présence de l'Espagne dans le groupe des éliminatoires ayant laissé présager très tôt cette hypothèse.

En revanche, ce qui était moins prévu, c'est que les Français, seulement 25e au classement FIFA, ne seront pas tête de série parmi les huit barragistes. L'Ukraine devance les Bleus d'un petit point.

 

Le recours déposé par Noël Le Graët, Président de la Fédération Française de football, qui regrette un classement défavorable à la France en raison de sa présence dans un groupe qualificatif de cinq équipes au lieu de six (soit moins de matchs disputés) n'a que peu de chances d'aboutir d'ici le tirage au sort prévu lundi.

 

Parmi les barragistes européens, à savoir le Portugal, la Croatie, la Grèce, l'Ukraine, l'Islande, la Roumanie et la Suède, la France est susceptible de rencontrer les Portugais, les Croates, les Grecs ou les Ukrainiens.

 

Ce sera donc tout sauf une partie de plaisir, surtout dans le cas d'oppositions face au Portugal de Cristiano Ronaldo ou à une équipe de Croatie toujours très forte collectivement.

 

L'Ukraine, auteur de belles prestations lors des éliminatoires et devancée pour seulement un point par l'Angleterre, pourrait poser de gros soucis à la défense française.

 

Enfin, la Grèce, qui semble la plus faible sur le papier, a remporté huit de ses dix rencontres en éliminatoires. La Bosnie a dominé son groupe grâce à une meilleure attaque.

 

18 qualifiés sur 32 pour l'instant

 

Alors que la phase de qualification touche à sa fin dans toutes les régions du monde, on connait déjà 18 des 32 équipes qui participeront au prochain Mondial de football.

 

Zone Asie : Corée du Sud, Iran, Japon, Australie (qui dispute désormais les barrages en zone asiatique).

 

Zone Amérique du Sud : Brésil (pays organisateur), Argentine, Colombie.

 

Zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes : Etats-Unis, Costa Rica.

 

Zone Europe : Belgique, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Russie, Bosnie-Herzégovine, Angleterre, Espagne.

 

Parmi les pays encore en attente d'une éventuelle qualification, on compte :

 

Zone Asie : Jordanie (opposé en barrage au 5e de la zone Amérique du Sud)

 

Zone Amérique du Sud : Equateur, Chili, Uruguay (deux seront qualifiés directement, un disputera le match de barrage face à la Jordanie)

 

Zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes : Honduras, Mexique, Panama (entre le Honduras et le Mexique, l'un des deux sera qualifié directement, l'autre disputera un barrage face à la Nouvelle-Zélande, vainqueur de la zone Océanie. Le Panama ne peut plus se qualifier directement mais peut encore accéder au match de barrage).

 

Zone Europe : Portugal, Croatie, Grèce, Ukraine, France, Islande, Roumanie, Suède. Ces huit équipes se rencontreront dans quatre rencontres de barrage aller-retour pour connaître les quatre derniers qualifiés européens.

 

Zone Afrique : Ethiopie ou Nigéria, Côté d'Ivoire ou Sénégal, Tunisie ou Cameroun, Ghana ou Egypte, Burkina Faso ou Algérie. Cinq confrontations aller-retour décideront des cinq qualifiés africains. Avantage après les matchs aller au Nigéria, à la Côte d'Ivoire, à la Tunisie, au Ghana et au Burkina Faso.

 

Zone Océanie : Nouvelle-Zélande (opposé en match de barrage au 4e de la zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes).

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 21:03

Entrainement-Norvege---octobre-2013--2-.jpgDepuis le début du mois d’octobre, l’activité du stade d’entraînement permanent de biathlon de Haute-Maurienne est en progression à l’approche de la saison hivernale.


La station de Bessans a notamment le plaisir d’accueillir l’équipe nationale de Norvège. Le grand rival de Martin Fourcade Emil Svendsen, mais également Tarjei Bo, Tora Berger et leurs coéquipiers ont choisi la Haute-Maurienne pour peaufiner leur préparation. Seule la légende du biathlon Ole-Einar Bjoerndalen manque à l’appel puisqu’il s’entraine seul en Italie. 


En 2012 déjà, la délégation norvégienne avait réalisé un stage d’avant-saison à Bessans. La Fédération a semble-t-il été satisfaite des conditions de travail offertes par les infrastructures de Bessans :

  • une commune mobilisée et rôdée aux disciplines du nordique. 
  •  des entraînements en altitude, avec notamment l’accès au col de l’Iseran en ski-roues. 
  • un stade de biathlon en parfait état et adapté à la pratique de haut niveau. 
  •  une piste de ski-roues variée et propre. 
  •  un espace sportif ouvert. 

Outre les Norvégiens, Bessans accueille également des biathlètes des comités de Savoie, du Mont Blanc, des Alpes de Hautes Provence, du Val d’Aoste et des clubs de Bozel, Courchevel et Serre-Chevalier.

 

La Norvège restera en Haute-Maurienne jusqu’au 23 octobre. Ensuite, nul doute que les équipes nationales, les comités et les clubs vont se succédés pour s’oxygéner avant la saison, en espérant chausser les skis aussitôt que possible.

 

Pour les biathlètes et les fondeurs, l’objectif principal au sein des équipes nationales est bien évidemment les Jeux Olympiques qui se dérouleront à Sotchi (Russie) du 7 au 23 février 2014.

 

Photo : G.Liveneau

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 23:23

Premiere-neige-2013-2014.jpgLe mois de septembre avait été marqué par de très belles journées et des températures clémentes. L'arrivée du mois d'octobre a marqué une rupture assez nette, la neige faisant son apparition vendredi. 

 

Les conditions météorologiques très moyennes depuis le début de la semaine ont entrainé une baisse sensible des températures.


La neige est d'abord apparue sur les sommets. Puis la limite pluie/neige n'a cessé de descendre, jusqu'à ce que les premiers flocons ne recouvrent les toitures. 

 

Au cours du week-end, plus de 15 centimètres ont été relevés à la perche.

 

Bien entendu, il n'est pas encore temps de penser à skier. Si les sommets risquent fort de rester désormais blancs jusqu'au retour du printemps, les habitants espèrent voir les températures remonter et pouvoir ainsi profiter encore de belles journées ensoleillées.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:19

Semaine integénérationnelle 2013La 4e édition de la semaine intergénérationnelle de Saint-Jean-de-Maurienne se déroulera du 13 au 20 octobre 2013.


Dans le cadre des « initiatives vivre ensemble », la Ville de Saint-Jean-de-Maurienne organise une semaine intergénérationnelle afin de rassembler jeunes, adultes et seniors autour d’activités communes.


Cette année, le thème retenu est « l’amitié – mieux vivre ensemble les pratiques artistiques » et l’emblème sera des cocardes bleues.


Tout au long de la semaine, de nombreuses animations seront proposées. Concert, exposition, création théâtrale et ateliers sont notamment au programme.


Le temps fort de la semaine intergénérationnelle 2013 aura lieu le mercredi 16 octobre à 18h30 à la salle polyvalente des Chaudannes. Une conférence sur les enjeux et les conditions du mieux vivre ensemble sera animée par Jean-Paul Gaillard (Docteur en psychologie) et Jean-Louis Sanchez (Délégué général de l’Observatoire National de l’Action Sociale décentralisée).

 

Téléchargez le programme

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 09:15

RTA 2L’émission de la radio France Inter "La Marche de l’Histoire" du mercredi 2 octobre 2013 était consacrée à l’histoire de l’aluminium en France.


Le présentateur Jean Lebrun et le journaliste Gérard Vindt ont rappelé les heures de gloire de l’aluminium français.


Bien entendu, le nom de Pechiney, groupe mondial des années 70 qui a depuis disparu face à une concurrence mondiale grandissante, a été largement évoqué.


L’usine Rio Tinto Alcan de Saint-Jean-de-Maurienne, anciennement sous le contrôle de Pechiney et prochainement destinée à être reprise par l’industriel allemand Trimet, a été présentée comme l’un des deux derniers sites d’aluminium de l’Hexagone.


A la fin du XIXème siècle, la France avait inventé les procédés de fabrication de l’aluminium par électrolyse et faisait office de précurseur. Un siècle plus tard, la réalité est bien différente.

 

Réécoutez l'émission "La Marche de l'Histoire" consacrée à l'aluminium en France

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 08:04

Acteurs-du-sport-en-Savoie---CG73.jpgInvité par le Conseil Général de la Savoie en tant que Président de l’association du « Marathon International de ski de fond de Bessans », j’ai participé récemment à une rencontre des acteurs du sport en Savoie.


Pour cette première édition, plusieurs centaines de personnes contribuant d’une manière ou d’une autre au développement du sport dans le département étaient présentes. Des comités sportifs, des clubs, des organisateurs d’événements ou encore des athlètes de haut niveau avaient répondu à l’invitation.


Grâce notamment au Président du Conseil général Hervé Gaymard et à son Vice-président délégué aux sports Pierre-Marie Charvoz, la politique sportive du Département a été expliquée sous toutes ses formes.


Au cours de cette soirée animée par Daniel Gaïnetdinoff, les sportifs savoyards s’étant particulièrement illustrés en 2012 et 2013 ont été honorés.


Le Conseil Général de la Savoie soutient financièrement le Marathon de Bessans depuis de nombreuses années. Pour l’édition 2013, 6 000 euros ont été attribués par le Département. L’événement est ainsi classé dans la catégorie "forte identification savoyarde".

 

Reportage "Rencontre des acteurs du sport en Savoie"

octobre 2013 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 13:32

Jeunes disparus en Pays de Savoie - 2013Les trois jeunes hommes disparus dans la nuit de vendredi à samedi près de Rumilly sont malheureusement décédés. Ils ont vraisemblablement été victimes d’un accident de la circulation.

 

Depuis samedi, l’inquiétude n’avait cessé de grimper au sein des populations de Clermont (Haute-Savoie) et de Serrières-en-Chautagne (Savoie), villages où résidaient Clément Musso, Antoine Morand et Nicolas Jon.

 

Les trois amis âgés de 20 à 23 ans n’avaient plus donné signe de vie après s’être retrouvés vendredi soir pour passer ensemble la soirée. Ils étaient partis faire la fête à bord d’une Peugeot 206 noire.

 

D’importants moyens de recherche avaient été déployés pour les retrouver et les habitants s’étaient spontanément mobilisés pour apporter leur aide aux enquêteurs.

 

Ce mardi matin, les gendarmes mobilisés depuis 72 heures environ ont fini par localiser le véhicule des disparus entre Rumilly et Vallières, au niveau du pont enjambant le Fier, sur la D910.

 

Les corps de deux des trois jeunes hommes auraient été retrouvés sans vie à l’intérieur, tandis que le troisième, probablement éjecté au moment de l’accident, serait toujours recherché.

 

Si pour l’heure, aucun élément sur les circonstances exactes de l’accident n’ont été divulguées, ce drame rappelle à quel point le prudence est de mise sur la route, notamment lors de déplacement de nuit après des soirées festives.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 11:08

L'hebdomadaire savoyard "La Vie Nouvelle" diffuse chaque semaine le point de vue du dessinateur Michel Cambon sur un thème d'actualité.

 

Souvent, je me dis que Michel Cambon a vraiment un grand talent. Sa manière subtile de traiter l'actualité à travers ses dessins a d'ailleurs été reconnue par l'obtention de plusieurs prix.

 

La semaine dernière, l'illustration parue dans "La Vie Nouvelle" concernant les propos de Manuel Valls sur les Roms a particulièrement retenu mon attention.

 

Je vous la fais donc partager...

 

Les-vocations-selon-Cambon.jpg

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 17:20

Jeunes-disparus-en-Pays-de-Savoie---2013.JPG

Trois jeunes hommes âgés de 20 à 23 ans sont portés disparus depuis ce week-end.


Clément Musso et Nicolas Jon, habitants de la commune de Clermont (Haute-Savoie), ont rejoint Antoine Morand à Serrières-en-Chautagne (Savoie) vendredi soir.


Les trois amis ont ensuite décidé de poursuivre leur soirée à l’extérieur, vraisemblablement en boîte de nuit.


Depuis, leurs familles n’ont plus de nouvelles d’eux et ont totalement perdu leur trace.


Pour l’heure, l’important dispositif de recherches mis en place par la gendarmerie n’a pas permis d’obtenir d’éléments susceptibles de faire avancer le dossier, ni de retrouver la Peugeot 206 noire immatriculée BC 327 RV à bord de laquelle les trois jeunes auraient embarqué vendredi soir.


Un appel à témoins a été lancé. Toute personne susceptible de donner une information permettant de faire avancer l’enquête est invitée à prendre contact rapidement avec la gendarmerie de Chindrieux au 04 79 54 20 17.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 23:40

OM---PSG---octobre-2013.JPGAprès avoir pourtant mené 1-0 à 11 contre 10, l’Olympique de Marseille a été battu à domicile par le Paris-Saint-Germain (2-1) pour le compte de la 9e journée de Ligue 1.


L’OM vient de passer une semaine complètement pourrie qui a montré toutes les limites des Phocéens face aux grandes équipes françaises et européennes. Déjà battus deux fois cette saison, par Monaco et Arsenal, les hommes d’Elie Baup ont été corrigés à Dortmund en Ligue des Champions (3-0), puis ont perdu dimanche face au PSG à domicile.


Ce qui est rageant, c’est que si mardi les Marseillais avaient tout simplement été largement battus sans qu’il n’y ait grand-chose à redire, ils ont concédé une défaite très frustrante ce dimanche soir face à leur ennemi juré.


Les Olympiens avaient parfaitement débuté la rencontre en faisant preuve de solidité défensive face à des Parisiens dominateurs. Sans concéder la moindre occasion dangereuse, les coéquipiers de Steve Mandanda ont peu à peu pris confiance. Trois occasions consécutives dans le jeu auraient pu leur permettre de prendre l’avantage. Mais c’est finalement sur un penalty faisant suite à une faute de Motta sur Valbuena qu’André Ayew ouvrit le score. Sur la faute, Motta fut en plus expulsé.


Cette prise d’avantage couplée à une supériorité numérique pendant une heure aurait du permettre à l’OM de prendre le dessus sur son adversaire, peu inspiré par ailleurs.


Mais malheureusement, c’est au moment où les Marseillais étaient le plus susceptibles "d’enterrer" les espoirs de leurs adversaires du jour qu’ils se sont arrêtés de jouer et ont commencé à reculer et à faire n’importe quoi.


En laissant le ballon plutôt que de continuer à attaquer, ils se sont mis rapidement en danger et ont vu le PSG revenir au score au pire moment, à quelques secondes seulement de la mi-temps, sur une tête de Maxwell devançant la sortie de Mandanda.


En seconde période, l’OM n’a tout simplement pas existé. Sans rien montrer, ni talent, ni sentiment de révolte, en donnant la franche impression d’avoir peur de perdre et de chercher avant tout à ne pas encaisser de but, les Phocéens ont fini par céder sur un penalty bêtement concédé par André Ayew.


Pendant vingt minutes, les Marseillais auraient du montrer un autre visage et se jeter comme des "morts de faim" dans la bataille, avec en plus les entrées de Gignac, Khalifa et Thauvin. Au lieu de cela, on a eu droit à une équipe totalement amorphe, résignée, sans inspiration, incapable de créer du danger et donc vouée à une défaite certaine.


Au coup de sifflet final, Mathieu Valbuena, comme souvent l’un des rares à tenter de prendre des risques, a eu du mal à cacher sa déception au micro de Canal+ et a au une formule très dure et pourtant tellement réaliste : "on n’est pas une grande équipe".


Comment lui donner tord au vu du scénario du soir. Que l’OM choisisse de défendre face à un PSG au complet et logiquement meilleur, cela peut se tenir. Mais une fois l’avantage au score pris, à domicile et avec en plus une supériorité numérique, il est inacceptable de se contenter d’attendre qu’Ibra, Cavani et les autres viennent mettre en danger Mandanda.


Et en deuxième période, rien n’a jamais laissé entrevoir la possibilité d’un succès marseillais. Pire, la victoire parisienne semblait normale, même à 10 contre 11.


Beaucoup de supporters échangeaient après la rencontre pour savoir à qui revient la faute de cette défaite. Au manque d’implication des joueurs ? Ou aux choix d’Elie Baup et de son staff ?

 J’ai envie de dire aux deux. Et j’ai presque envie de dire aussi qu’on s’en fout de connaître le ou les coupables, la réalité est là, implacable ! L’OM est clairement en-dessous du niveau des grandes équipes européennes et des deux ténors de la Ligue 1 que sont Monaco et le PSG.

 

Au classement, l’OM pointe à 4 points des deux équipes et laisse passer sa chance de se mêler à la lutte. Battre péniblement les équipes de milieu de tableau ne suffit pas…


L’OM va laisser pendant deux semaines (trêve internationale) ses supporters dans le désarroi et la frustration. Pas la frustration d’avoir perdu face au PSG, mais la frustration d’avoir perdu sans combattre.


Il faut désormais digérer cet échec, faire preuve d’humilité, continuer à travailler et rapidement reprendre la marche en avant pour recréer une dynamique de succès. En espérant que les défaites actuelles serviront pour l’avenir et que les erreurs commises ne seront pas reproduites.

 

C’est à ce prix que les dirigeants marseillais atteindront l’objectif auquel tous les supporters veulent bien croire : parvenir dans deux ans à lutter avec les meilleures équipes européennes en s’appuyant sur les jeunes talents du football français. Mais ce soir plus que jamais, je confirme mes propos de mardi soir : la route est encore très longue...

 

Après la trêve internationale,vendredi 18 octobre à 20h30, l'Om se rendra à Nice pour le compte de la 10e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur BeInSport 1).

 

Résumé du match OM - PSG

Ligue 1 - 9e journée

6 octobre 2013

Partager cet article
Repost0