Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 18:28

4-communes-Rochemelon---juillet-2013--2-.JPGFrançais et Italiens se sont réunis samedi au sommet de Rochemelon, à 3 538 mètres d’altitude, pour célébrer le 114e anniversaire de l’édification de la Madone.


En raison des importantes quantités de neige encore présentes cette année, la grande majorité des randonneurs a réalisé l’ascension depuis le parking de « La Riposa », situé sur la commune de Mompantero. Seuls quelques uns ont rejoint le sommet à partir de Novalèse.


Au lever du jour, ils étaient environ soixante-dix, dont une quinzaine de Français, pour assister à la messe célébrée en Italien par un prêtre polonais.


Tous les marcheurs ont ensuite convergé vers Novalèse, où se déroulaient cette année les festivités. Une fanfare a assuré l’accueil, avant un repas auquel plus de 120 personnes ont participé.


Les communes de Bessans, Mompantero et Novalèse, représentées par leur maire ou un maire-adjoint, ont échangé des cadeaux. Quelques chants sont venus affirmer la convivialité de ce rassemblement.

 

Les randonneurs se sont d’ores et déjà donné rendez-vous le 5 août pour le pèlerinage annuel.

 

L’an prochain, le rassemblement pour le 115e anniversaire de la Madone aura lieu à Mompantero.

 

 

Dossier sur Rochemelon dans le Dauphiné Libéré

 

En dernière page du Dauphiné Libéré du 28 juillet 2013, un dossier complet concernant Rochemelon est publié par le journaliste Jacques Leleu. Il fait partie de la série "Les mystères de nos régions".

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 11:07

Sainte-Anne---2013--2-.JPGUne centaine de personnes étaient réunies samedi au hameau de La Goulaz, à l’entrée de la vallée d’Avérole, pour la fête de Sainte-Anne.


En milieu de matinée, une assemblée de prières a été organisée par les habitants du hameau, aucun prêtre n’ayant pu être présent pour la célébration.


En raison de travaux en cours, cette assemblée s’est tenue légèrement en retrait de la chapelle. La statue de Sainte-Anne avait été sortie pour l’occasion.


Un apéritif a ensuite été offert aux personnes présentes, avant le repas organisé par l’association du hameau, auquel ont pris part quatre-vingt personnes.


Dans une ambiance conviviale, la fête s’est prolongée en soirée, avec notamment la présence d’Italiens qui n’ont pas hésité à « pousser la chansonnette ».

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 11:50

Spectacle-de-marionnettes---juillet-2013--2-.JPGLes enfants du village ou en vacances à Bessans ont découvert un spectacle de marionnettes, d’ombres et de jeux d’acteurs, proposé par la compagnie « Nez sur Terre ».


Pendant près d’une heure, ils ont écouté avec attention l’histoire de Prao, un petit garçon orphelin recueilli dans la ferme du Père Sévère, qui décide le jour de son anniversaire de partir à la recherche de sa bonne étoile.


Après diverses péripéties, Prao arrive dans le désert, où il parvient le soir à rencontrer sa bonne étoile sur la colline.


Cette représentation programmée par l’Office de Tourisme de Haute-Maurienne a été largement appréciée par le public présent.

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 18:15

La-France-en-courant---juillet-2013--6-.JPGBessans a accueilli dimanche l’arrivée de la 8e étape de « la France en courant », la plus longue course en relais sur route de France.


Alors que les champions cyclistes paradaient dimanche sur les Champs-Elysées à Paris pour l’ultime étape de « La Grande Boucle », de valeureux coureurs à pied bouclaient la 8e étape du moins célèbre mais tout aussi difficile Tour de France pédestre.


Créé en 1986 à l’initiative d’André Sourdon, toujours président à ce jour, il emprunta cette année-là, avec une seule équipe au départ, le même parcours que les champions à vélo.

 Il fallut ensuite attendre 1990 pour voir le Tour de France pédestre revivre, avec deux équipes au départ, puis quatre l’année suivante.

C’est ainsi que débuta la belle histoire de « la France en courant », épreuve aujourd’hui labellisée par la Fédération Française d’Athlétisme.


Par équipes de huit coureurs, dont au moins une femme, il s’agit de parcourir chaque jour en se relayant environ 200 kilomètres. Le départ des étapes est généralement donné à 3 heures du matin, pour une arrivée aux alentours de 16h30.


Chaque étape est divisée en deux demi-étapes afin d’éviter des écarts trop importants à l’arrivée, certains courant à une vitesse moyenne de 11 km/h tandis que d’autres parviennent à tenir un rythme à 16 km/h.


Dimanche, les participants sont partis dans la nuit de Magland en Haute-Savoie. Après une pause à Bourg-Saint-Maurice, ils ont rallié Bessans, la plus petite ville-étape de l’édition 2013, après avoir franchi le col de l’Iseran sous une grosse chaleur.


En attendant les sportifs, la place du village était animée l’après-midi par diverses animations pour enfants et adultes.


Lundi à 3h00, les concurrents sont repartis pour la 9e étape en direction de La Rochette, puis des Abrets, commune du département de l’Isère.


Au terme des deux semaines de course, les cinq équipes engagées, soit quarante coureurs, auront parcouru 2 800 kilomètres à travers la France.


Toutes les informations à propos de « la France en courant » sont disponibles sur le site Internet de l’épreuve.

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 07:10

St.-Anne---P.Odowd.jpgSamedi, Bessanais et vacanciers célèbreront comme chaque année la Fête de Sainte-Anne au hameau de La Goulaz, à l’entrée de la vallée d’Avérole.


A 10h30, une assemblée de prières sera organisée à proximité de la chapelle. Elle sera suivie d’un apéritif offert par l’association du hameau.


A midi, un repas en plein air est proposé. Il se prolongera l’après-midi dans une ambiance conviviale et festive.


Pour s’inscrire au repas, contacter Claude Vincendet, Président de l’association, au 06 60 47 07 88.

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 14:37

Tournoi-de-foot---juillet-2013--1-.JPGLe Club des Jeunes de l’Albaron, dont l’activité a été relancée en 2012 sous l’impulsion de son président Corentin Cimaz, a organisé samedi un tournoi de football par équipes de sept joueurs.


En fin de matinée, les « footeux » de Haute-Maurienne se sont réunis sur le terrain situé à droite en sortant du village en direction de Lanslebourg.


Dans une ambiance conviviale, six équipes ont participé au tournoi, soit deux poules de trois équipes, avant les demi-finales et la grande finale.

 

La victoire est revenue aux jeunes de Lanslevillard, vainqueurs 2-0 face aux Bessanais.


Tout au long de la journée, les membres du Club des Jeunes ont assuré la tenue de la buvette et d’un barbecue.


La mairie et plusieurs commerçants du village avaient apporté leur soutien aux jeunes pour permettre la réussite de cette journée.

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 18:50

Soixante-dix personnes ont assisté jeudi à l'inauguration de l'oratoire Notre-Dame des Neiges, situé dans la vallée d'Avérole, au hameau des Vincendières.

 

Détruit le 20 janvier 1981 par une avalanche, il a été reconstruit à l'initiative des confréries Corps de Dieu et Saint-Antoine, avec le soutien de Jean-Noël Burlett.

 

La Vierge entreposée à l'intérieur a été réalisée par Fabrice Personnaz, sculpteur Le Chapoteur.

 

Les dons reçus ont notamment permis de mener à bien ce projet.

 

Le Père François Rey a procédé à la bénédiction de l'oratoire. René Boniface a évoqué le travail réalisé, avant que Lucien Vincendet ne rappelle l'ancien oratoire, où les habitants des Vincendières avaient l'habitude d'aller prier et de faire brûler des bougies.

 

Les confréries envisagent désormais la réparation de l'oratoire Saint-Joseph de La Goulaz, vandalisé il y a quelques années.

 

Oratoire-ND-des-neiges---juillet-2013--2-.JPGOratoire-ND-des-neiges---juillet-2013--3-.JPG

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 16:18

Pelerinage-de-Tierce--1-.jpgUne centaine de personnes ont participé mardi au pèlerinage de Tierce, sommet surplombant le village, situé à 2 973 mètres d’altitude.


Tôt le matin, les premiers randonneurs se sont engagés dans la vallée du Ribon pour accéder au sentier et entamer l’ascension.


Pour les meilleurs marcheurs, 1h30 suffisent pour apercevoir la chapelle située au sommet. Pour d’autres, il faut parfois plus du double de temps pour venir à bout de la pente abrupte proposée dans certains secteurs.


En milieu de matinée, la messe a été célébrée par le Père François Rey, accompagné d’un curé et d’un diacre.


Lucien Vincendet a rappelé la restauration de la chapelle et de la croix par des bénévoles.


Dans une ambiance conviviale, les randonneurs venus de Bessans, de toute la Maurienne et même d’Italie ont partagé leur pique-nique, avant de regagner la vallée.


Denise Mélot les attendait à la chapelle Saint-Anne, en jouant quelques airs d’accordéon.

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 07:05

Fete-du-Rocher---juillet-2013.JPG

Locaux et vacanciers étaient nombreux à participer samedi à la Fête du Rocher, organisée conjointement par les communes de Bessans et Bonneval-sur-Arc, avec l’Office de Tourisme de Haute-Maurienne.


Dès le début d’après-midi, les visiteurs se sont pressés au lieu-dit « La Balme Noire », où de nombreuses activités étaient proposées.


Pour les enfants, il y avait notamment des châteaux gonflables, un trampoline, des balades en poney, des jeux en bois et un spectacle.


Dans un esprit traditionnel, plus de trente bénévoles étaient costumés pour faire revivre la pratique des foins. Ils ont ensuite laissé place à la troupe des danseurs de l’Arc, puis aux Tuaz, deux frères accordéonistes.


Un marché « paysans et artisanal » a permis de découvrir les savoirs-faires locaux, tandis que le Parc National de la Vanoise tenait un stand dédié à la nature.


En soirée, à l’issue du repas champêtre, Georges Personnaz a proposé une série de contes et légendes, avant le grand feu d’artifices tiré depuis le Rocher du Château par les pompiers.


Ces derniers ont également assuré le bal sous chapiteau, qui s’est prolongé tard dans la nuit.


Pendant ce temps, les spécialistes du Festival d’Astronomie faisaient découvrir les étoiles aux passionnés.

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 17:05

Reprise-RTA---Trimet---juillet-2013.JPGAprès des mois d’incertitude, la bonne nouvelle est enfin tombée : l’usine Rio Tinto Alcan de Saint-Jean-de-Maurienne est sauvée, rachetée par l'industriel allemand Trimet, premier aluminier de son pays.


Samedi, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, accompagné notamment du Ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg et du Ministre délégué aux Affaires Européennes Thierry Repentin, s’est rendu en Maurienne pour annoncer officiellement la reprise du site aux salariés.


Pour l’ensemble des habitants de la vallée, c’est un véritable soulagement que de préserver le symbole de l’activité industrielle en Maurienne, vallée berceau de l'aluminium.


Créée en 1907, l’usine mauriennaise aurait pu voir son activité s'arrêter, à peine un siècle plus tard.


Fort heureusement, le travail mené depuis plusieurs années par les élus locaux avec les gouvernements successifs a porté ses fruits.

 

Les sites de Saint-Jean-de-Maurienne (460 emplois) et de Castelsarrasin (50 emplois) sont rachetés par un consortium comprenant l’industriel allemand Trimet (60%), EDF (35%) et la Banque publique d’Investissement (5%). La passation officielle devrait avoir lieu à l’automne. 


En Maurienne, en plus des 500 emplois directs, ce sont 2 000 emplois indirects qui étaient menacés par la fermeture de l’usine.


Quelques éléments concernant cette reprise de l’usine :

 

  • 100 millions d’euros seront versés par Rio Tinto Alcan pour compenser ce qu’aurait coûté la dépollution du site en cas de fermeture.
  • un contrat énergétique d’une durée de 5 ans (le maximum pour respecter les règles de la concurrence) a été signé avec EDF. Le prix du courant reste bien inférieur à celui du marché, même s’il n’a pas été révélé (on parle de 27 €/MWh). Ce contrat est renouvelable.
  • 200 millions d’euros sur six ans devraient être investis par Trimet à Saint-Jean-de-Maurienne et Castelsarrasin.
  • la réouverture d’une série d’électrolyse et le lancement d’une activité de recyclage (spécialité de Trimet) devraient permettre la création de nouveaux emplois à moyen terme.

 

Il est important de souligner l’union sans faille des élus locaux dans ce dossier, au-delà de tous les clivages politiques.

 

Je rejoins cependant pleinement les propos de Christian Rochette, Conseiller Régional et Maire de Saint-Rémy-de-Maurienne, qui déplorait hier que « certains profitent de cette réussite pour diviser ».

En effet, les propos de certains élus socialistes, qui affirmaient avec un large sourire que seule la gauche avait fait des efforts pour sauver l’usine mauriennaise, ont sans doute des pertes de mémoire pour faire abstraction de tout le travail réalisé entre 2008 et 2012 avec le Premier Ministre François Fillon et les différents ministres de l’Industrie.

 

Par ailleurs, il est important de souligner les propos d’Henri Proglio, le PDG d’EDF, qui rappelait que « si son entreprise peut fournir de l’électricité aux alumineries, c’est grâce au nucléaire ». 

Voilà qui devrait poser quelques soucis à François Hollande, qui avait fait campagne en 2012 sur une réduction sensible de l’activité nucléaire en France, ainsi qu’à ses alliés écologistes, qui prônent depuis des années une sortie totale du nucléaire, sans se soucier de la catastrophe que cela causerait à l’activité industrielle française.

Partager cet article

Repost0