Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
13 et 14 janvier 2018
Marathon de Bessans

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 07:04

Ch-France-2012---samedi--DL4-.jpg

Rarement la Haute-Maurienne avait connu un tel engouement autour d’épreuves de ski de fond et de biathlon. Depuis jeudi, les spectateurs sont très nombreux sur le domaine de Bessans pour encourager les athlètes tricolores.

 

Ce succès s’explique de différentes manières.

 

Le climat est bien plus clément qu’en décembre ou en janvier, d’autant que le soleil arrive tôt le matin sur le stade.

 

Des champions auteurs de performances exceptionnelles cet hiver sont présents, tels que Martin Fourcade, Maurice Manificat ou Marie-Laure Brunet.

 

Et l’ambiance est bien plus détendue qu’en début de saison, lorsque chaque course est l’occasion pour les uns et les autres de montrer leur capacité à intégrer le groupe Coupe du Monde.

 

Jeudi et vendredi, de nombreux enfants des écoles de Maurienne avaient fait le déplacement.

 

Ce samedi, le grand public, venu parfois du bout de la France et même de l’étranger, était massé dans la tribune et au bord de la piste pour admirer les performances des comités représentés en fond et biathlon.

 

Les relais, au-delà de leur aspect spectaculaire, ont la vertu de permettre à l’ensemble des coureurs ou presque de s’exprimer.

 

Après les cérémonies de remise des prix, un hommage a été rendu aux sportifs ayant décidé de prendre leur retraite en fin de saison. L’émotion de ce moment était parfaitement illustrée par les larmes de Karine Laurent-Philippot, montée plusieurs fois sur des podiums en Coupe du Monde de ski de fond et qui a décidé à 37 ans de raccrocher.

 

La journée s’est terminée par une séance de dédicaces sur le stade, à laquelle a participé tout le « gratin » du ski nordique français.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 07:36

tribuneJeudi et vendredi, de nombreux enfants ont assisté aux épreuves des Championnats de France de ski de fond et biathlon à Bessans en Haute-Maurienne.

 

Installés dans la tribune près de la ligne d’arrivée, munis de petits drapeaux aux couleurs de la Savoie, ils ont assuré l’ambiance et apporté un soutien sans failles aux coureurs.

 

Ces derniers leur ont bien rendu en se rendant largement disponibles, allant même pour certains à leur rencontre dans la tribune.

 

L’école de Bessans était bien évidemment présente, de même que plusieurs classes venues de toute la vallée de la Maurienne.

 

On pouvait aisément lire le bonheur dans les yeux des enfants de côtoyer ainsi leurs idoles.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 09:16

Laurent Gerra - mars 2012 (4)Le 1er octobre dernier, Laurent Gerra a officiellement donné son nom à l’auditorium de Lanslebourg. Il avait promis de participer à son rayonnement.


Le célèbre imitateur a tenu parole. En vacances quelques jours en Haute-Maurienne pour profiter des dernières glisses et du calme des montagnes, il présente la première édition du festival « C’est l’printemps à Val Cenis », dont il assure la direction artistique.


Hugues Aufray, Guy Marchand et Frédéric Zeitoun sont au programme. « Ce sont des amis, ils ont tout de suite accepté mon invitation. Ils aiment être sur les routes », explique Gerra.


Avant de justifier le choix de ces artistes : « L’esprit souhaité pour ce festival et les valeurs de la Haute-Maurienne correspondent à leur tempérament. Ici, les gens sont authentiques et aiment énormément chanter. Je voulais des spectacles qui leur correspondent réellement ».


Hier soir, Hugues Aufray a fait salle comble pour la présentation de son album « Troubadour since 1948 ». Ce soir, Guy Marchand, qui connait déjà la Haute-Maurienne pour y avoir tourné le téléfilm « Les passeurs » en 2004, devrait lui aussi ravir le public avec des airs de jazz et de musique latino.


Si Frédéric Zeitoun est sans doute le moins connu des trois, Laurent Gerra assure qu’il a beaucoup de talent et qu’il est tout à fait incollable sur la chanson française. Sa prestation de samedi est donc très attendue.


Après ce festival, Gerra n’entend pas cesser ses efforts. D’autres projets sont déjà en réflexion, avec une volonté de diversifier la programmation.


« Le principe du spectacle, c’est d’être éclectique, justifie-t-il. Il faut qu’il y ait de tout et pour tous les publics ».

Amoureux de la Maurienne, Laurent Gerra a déjà prévu de revenir s’y ressourcer. « Je serai très certainement à Saint-Jean-de-Maurienne lors du passage du Tour de France en juillet ».

 

Renseignements et réservations sur :


Laurent Boyer aux côtés de Laurent Gerra


L’animateur Laurent Boyer est actuellement à Lanslebourg aux côtés de Laurent Gerra. Avec son équipe, il réalise un portrait de l’imitateur pour l’émission « Emmenez-moi », qui sera diffusée sur France 3 cet été.

 

« Le principe est de suivre un artiste dans une région de son choix et de l’interviewer dans différents lieux caractéristiques », explique-t-il.

 

Les deux Laurent sont des amis de longue date. En 1988, Gerra faisait ses débuts dans le monde des imitateurs dans une émission de radio présentée par… Boyer. Depuis, ils sont restés en très bons termes.­­­

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 07:37

Ch-France-2012---jeudi--9-.JPGLe public est attendu nombreux samedi et dimanche à Bessans en Haute-Maurienne pour assister aux dernières épreuves des Championnats de France de ski de fond et de biathlon.


Sur le stade, l’ambiance sera assurément au rendez-vous. Loin de la pression du début de saison, les athlètes ont bien l’intention de proposer une belle fête du ski nordique, au rythme du cor des alpes et des danses des pom-pom girls. Le diable Timy, mascotte de la station de Bessans, sera également présent dans l’aire d’arrivée pour accueillir les champions.


En marge des compétitions, les spectateurs auront le plaisir de s’initier au biathlon. Ils pourront skier sur une petite boucle aménagée près du stade, puis participer à des sessions de tir à la carabine laser. L’activité sera animée par l’Office de tourisme de Haute-Maurienne Vanoise. Cerfs-volants et ballons brésiliens sont aussi au programme.


Plusieurs grandes marques de ski installeront des stands au sein du village-exposants. L’occasion pour les passionnés de découvrir les produits en vogue sur le marché.


Une restauration légère est proposée sur place. Le Club des Sports de Bessans assurera la buvette dans un bar entièrement conçu dans la neige.


A quelques mètres de là, dans le bâtiment Le Carreley, Gérard Liveneau, passionné de photographie, expose ses clichés de fondeurs et de biathlètes réalisés au cours de différentes compétitions.


Samedi à 14h00, les meilleurs athlètes français participeront à une séance de photos et de dédicaces sur le stade. Les frères Fourcade, Maurice Manificat, Marie-Laure Brunet ou encore Aurore Jean, entre autres, seront présents. Un hommage sera rendu à Karine Laurent-Philippot, Emilie Vina et Loïs Habert, qui mettent tous les trois un terme à leur carrière en cette fin de saison.


Dimanche soir, pour que la fête soit complète, un bal est organisé par le Club des Sports à la salle de l’Albaron à partir de 22h00. L’entrée est gratuite.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 12:07

Exposition-Carreley-Liveneau---2012--8-.jpgGérard Liveneau, professeur d’arts plastiques à la retraite, expose actuellement ses clichés de ski de fond et de biathlon à l’Espace Sportif Le Carreley.


Passionné depuis très longtemps par la photographie, il aime se pencher sur de multiples sujets, comme en témoignent les nombreuses photographies de lui visibles sur Internet.


On constate toutefois que les disciplines du ski nordique tiennent une place particulière dans sa passion.


« Il y a plusieurs années, c’est à Bessans que j’ai réalisé mes premières photos d’athlètes. Cela m’a permis de faire la connaissance de la plupart d’entre eux et de leur montrer mes réalisations », explique-t-il.


Des photos purement sportives à certaines réalisées davantage dans l’intimité des coureurs, Gérard a su accrocher l’œil des champions et du public.


Il a depuis noué des amitiés avec des membres de l’équipe de France, ce qui lui permet de pouvoir les suivre dans différentes phases de leur préparation et de proposer des clichés que peu d’autres personnes ont la chance de réaliser.


Gérard se déplace parfois en Allemagne ou en Italie, entre autres, pour assister à des étapes de Coupe du Monde et immortaliser certains instants de la vie du groupe France.


A Bessans, près de 100 photographies sont en exposition au bâtiment Le Carreley. Si certaines sont quasiment sans retouche, d’autres ont été travaillées par informatique pour obtenir un résultat optimal et mettre pleinement en valeur les athlètes représentés.


Pendant les Championnats de France, l’occasion était belle pour Gérard de présenter un florilège de sa belle collection. Le public sera sans aucun doute au rendez-vous.


L’exposition est à découvrir  jusqu’au dimanche 8 avril, au bâtiment Le Carreley, tous les jours de 9h à 17h.

 

De nombreuses photographies sont à découvrir sur le site « Gérard Liveneau, mes photos de biathlon ».

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:32

La Haute-Maurienne Vanoise accueille du jeudi 29 mars au dimanche 1er avril les Championnats de France de ski de fond et de biathlon. Les meilleurs athlètes français seront présents sur le plateau nordique de Bessans.

 

La « grande fête » de fin de saison nordique a lieu cette année en Haute-Maurienne. Pour la première fois, les dernières compétitions de l’hiver se dérouleront sur le domaine nordique de Bessans.

 

Dans une ambiance assurément plus détendue qu’en pleine saison, lorsque chacun essaie de tirer son épingle du jeu pour bien figurer en Coupe du Monde, le public devrait être au rendez-vous pour encourager les champions et les féliciter pour leurs performances de l’hiver.

 

Toutes les têtes d’affiche seront là : Martin et Simon Fourcade, Marie-Laure Brunet ou encore Alexis Bœuf en biathlon, Maurice Manificat, Jean-Marc Gaillard, Aurore Jean et Laure Barthélémy en ski de fond.

 

Ces Championnats de France seront également l’occasion de rendre hommage à trois sportifs qui mettent un terme à leur carrière, Karine Philippot-Laurent, Emilie Vina et Loïs Habert.

 

Au-delà des diverses courses programmées de jeudi à dimanche (programme à télécharger en fin d’article), une séance de dédicaces en présence de tous les athlètes est prévue sur le stade de biathlon, samedi 31 mars à 14h00. Une occasion exceptionnelle de converser avec les athlètes tricolores et d’afficher le soutien sans failles de la Haute-Maurienne.

 

 

Téléchargez le programme

Championnats de France 2012

Affiche---Championnats-de-France---2012.jpg

 

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:39

Nice---OM---2012.jpgHauteur d’un match courageux à défaut d’être séduisant, l’Olympique de Marseille a obtenu le nul sur la pelouse de Nice (1-1) samedi. Ce résultat permet de mettre un terme à une terrible série de cinq défaites consécutives en Ligue 1. 

 

L’OM devait à tout prix se relancer ce samedi à Nice, afin d’aborder avec davantage de sérénité son quart de finale aller de Ligue des Champions prévu mercredi soir.

Si les Phocéens n’ont pas pu l’emporter, ils ont courageusement obtenu le point du match nul.

La principale information de la composition de Didier Deschamps était le retour dans le onze de départ de Benoît Cheyrou. Les absences de Rémy et N’Koulou permettaient à Brandao et Fanni d’être titularisés.

L’entame de match fut clairement à l’avantage des Niçois, dominateurs dans tous les duels. Sur l’un d’eux, Souleymane Diawara se blessa et du céder sa place prématurément, remplacé par Kaboré (M’Bia passant en charnière centrale).

Clairement, le Burkinabé n’a rien apporté de bon à l’OM ! Habitué des prestations médiocres, le milieu de terrain a montré une fois de plus ses limites techniques et ses difficultés à faire preuve d’efficacité à la récupération.

Au terme d’une première période très difficile pour l’OM, Mandanda évitant plusieurs fois l’ouverture du score, Kaboré, déjà averti, se rendit coupable d’une faute stupide qui le vit regagner les vestiaires prématurément.

Les Marseillais, en plein doute, allaient donc devoir jouer toute la deuxième mi-temps à 10 contre 11.

Etonnement, l’OM apparut plus à son avantage, montrant de la solidarité défensive et de l’allant offensif.

Sur un joli mouvement, Azpilicueta se joua de son vis-à-vis, avant de centrer parfaitement pour André Ayew, dont la reprise trompa Ospina.

Contre toute attente, et il faut bien le dire globalement contre le cours du jeu, Marseille menait au score.

Ce fut le cas jusqu'au dernier quart d’heure. L’arbitre indiqua alors le point de penalty pour une faute peu évidente, sorte de « compensation » des nombreux accrochages houleux mais non sifflés de Stéphane M’Bia sur Civelli.

Monzon ne laissa aucune chance à Mandanda.

L’OM a montré ce samedi soir de l’envie et a su stopper l’hémorragie. Ce résultat devrait faire du bien avant de recevoir le Bayern Munich en Ligue des Champions.

Il permet aussi de calmer légèrement la colère des supporters. Il en faudra toutefois plus pour conduire à une réconciliation.

En revanche, au classement, on sait qu’un match nul n’est jamais une bonne opération. L’OM reste bloqué en milieu de tableau, à 20 points du leader Montpellier (avant le match du PSG) et 13 points du podium.

Mercredi 28 mars, l’OM reçoit le Bayern Munich au stade Vélodrome en quart de finale aller de la Ligue des Champions (match à suivre en direct sur TF1 à 20h45).

Pour découvrir toutes les informations sur la Ligue 1, consultez le site d'Eurosport.

Résumé du match Nice – OM

24 mars 2012

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 16:27

Vincent-Labrune.jpgL’Olympique de Marseille a concédé mardi sa 7e défaite consécutive toutes compétitions confondues. Battus pitoyablement en quart de finale de Coupe de France par Quevilly (Nat.), les Marseillais vivent un véritable cauchemar depuis un mois. Ils espèrent sortir la tête de l’eau à Nice, avant d’accueillir le Bayern Munich (All.) en Ligue des Champions mercredi.


Après avoir perdu 6 matchs consécutifs (5 en Ligue 1 et un en Ligue des Champions face à l’Inter Milan malgré la qualification), l’Olympique de Marseille pensait avoir touché le fond. Le quart de finale de Coupe de France face aux modestes de joueurs de l’US Quevilly (Nat.) arrivait à point nommé pour se refaire une santé.

 

Au lieu de cela, les Olympiens se sont un peu plus enfoncés ! Ils se sont même couvert de honte au terme d’une rencontre perdue 3-2 après prolongations.

 

Didier Deschamps avait choisi de faire confiance à certains joueurs habitués du banc de touche.

 

Bracigliano suppléait Mandanda dans les buts afin qu’il prenne ses repères en vue du match face au Bayern. Traoré et Fanni étaient titularisés derrière, de même que Kaboré au milieu ou encore Jordan Ayew et Gignac devant.

 

On pourra toujours contester les choix de l’ancien capitaine des Bleus et lui reprocher de ne pas avoir aligné sa meilleure équipe pour l’emporter. Pour moi l’argument ne tient pas.

 

Tout simplement car les joueurs cités ci-dessus sont des professionnels, censés être bien meilleurs que leurs adversaires du soir. Il est inadmissible de constater que certains, au lieu de saisir l’occasion pour tout donner et montrer un visage positif, ont été complètement inexistants du début à la fin.

 

Dès la 5e minute, les Marseillais ont été cueillis à froid suite à un coup-franc. Cela peut arriver à n’importe quelle équipe. Mais la médiocrité qui s’en est suivie est intolérable. Il a fallu attendre l’entrée d’André Ayew et de Loïc Rémy pour enfin voir de véritables occasions. C’est grâce à ces deux là qu’à quelques minutes de la fin du match, l’OM parvint à égaliser.

 

On croyait alors que la rencontre allait basculer en faveur des Olympiens, face à une équipe épuisée par tous les efforts fournis pour préserver son maigre avantage.

 

Il n’en fut rien. Si l’OM a nettement dominé, il a offert au final un dénouement parmi les plus scandaleux de l’histoire du club.

 

D’abord en encaissant un but au milieu de la seconde période de prolongation. Mais surtout en concédant un troisième but, quelques minutes à peine après avoir miraculeusement réussi à revenir au score (toujours grâce à Ayew et Rémy).

 

Face à des amateurs, des professionnels du standing de l’OM peuvent être menés. Ils n’ont en revanche pas le droit de revenir deux fois à la marque et de finalement être éliminés.

 

La crise est là. Distancés en Ligue 1, éliminés de la Coupe de France, les Marseillais n’ont plus guère que la Champions League et la finale de la Coupe de la Ligue face à Lyon pour rêver encore.

 

Ce samedi à Nice, les supporters feront la grève des encouragements. La même démarche est prévue mercredi face au Bayern pour montrer tout leur mécontentement aux dirigeants.

 

Autant, la contestation de ce samedi me semble justifiée. Autant j’espère que le peuple marseillais se résonnera d’ici le milieu de semaine, car un quart de finale de Ligue de Champions mérite de se jouer avec un public uni derrière son équipe.

 

Aux joueurs de prouver ce soir face à Nice qu’ils sont capables de rendre de bien meilleures copies que celles d’un mois de mars d’ores et déjà à oublier.

 

Ce samedi, l’OM se déplace à Nice pour le compte de la 29e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Foot+ à 19h00).

 

Résumé du match Quevilly - OM

20 mars 2012

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 18:16

OM---Dijon-2012.jpgL'Olympique de Marseille s'est une nouvelle fois incliné samedi en Championnat. Lors de cette 28e journée, les Phocéens ont été battus sur leur pelouse par la modeste équipe de Dijon (1-2). Rémy avait pourtant montré la voie.

 

Chaque journée qui passe voit l'OM s'enfoncer un peu plus l'OM en Ligue 1. Ce dimanche, le seul club français encore en lice sur la scène européenne figure au 9e rang avec 39 points... soit seulement 3 de plus qu'Evian, pourtant promis à la lutte pour le maintien !

 

Autant dire qu'après la nouvelle défaite concédée samedi devant son public, l'OM a perdu quasiment tout espoir d'accrocher une place en Ligue des Champions la saison prochaine. Il va falloir savourer le quart de finale face au Bayern, qui pourrait bien voir les deux dernières apparitions des Phocéens en C1 avant au mieux le mois de septembre 2013.

 

Rien n'augurait pourtant d'un tel résultat au quart d'heure de jeu. L'équipe alignée par Didier Deschamps, au complet à l'exception d'André Ayew, semblait gérer tranquillement son match et avait ouvert le score sur penalty par Loïc Rémy.

 

Et peu de temps après, comme trop souvent ces dernières semaines, la machine s'est grippée. Au terme d'un cafouillage devant le but de Mandanda, les Dijonnais revinrent à la marque.

 

Le coup de massue allait intervenir en seconde période, sur un penalty consécutif à une terrible perte de balle de Nicolas N'Koulou, expulsé fort logiquement.

 

Cela faisait 25 ans que l'OM n'avait pas perdu 5 matchs de suite en Championnat ! Cette statistique se passe de tout commentaire.

 

L'équipe qui rêvait il y a peu d'une fin de saison exceptionnelle après son retour au premier plan en Ligue 1 semble aujourd'hui en perdition et est reléguée à 8 points du podium, peut-être bientôt davantage.

 

Heureusement que les deux coupes nationales et la Ligue des Champions sont là pour laisser rêver à une fin de saison intéressante. Sans cela, il y a bien longtemps que 'état de crise serait déclaré et que coach DD aurait vu sa place sur le banc menacée.

 

Pour goûter à l'Europe l'an prochain au moins à l'Europa League, il y a fort à parier que l'OM devra remporter la Coupe de la Ligue ou la Coupe de France. Ou soulever la prestigieuse Ligue des Champions... On peut toujours rêver !

 

Mardi 20 mars, l'Olympique de Marseille se déplace à Caen pour défier Quevilly en quart de finale de la Coupe de France (match à suivre en direct sur Eurosport à partir de 20h30).

 

Pour découvrir toutes les informations sur la Ligue 1, consultez le site d'Eurosport.

 

Résumé du match OM - Dijon

17 mars 2012

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 13:38

Coupe-du-Monde-de-ski-alpin---2012.JPGLa Coupe du Monde de ski alpin a pris fin dimanche à Schladming (Autriche). A domicile, l'Autrichien Marcel Hirscher a conquis le gros globe de cristal. L'Américaine Lindsey Vonn a de son côté fêté tranquillement son sacre, à l'issue d'une saison dominée de la tête et des épaules. Si les Français les plus attendus ont parfois déçu, d'autres se sont révélés au grand jour.

 

La saison 2011-2012 aura été passionnante d'un point de vue global, frustrante parfois pour le clan tricolore. Et pour cause : aucun Français n'a eu réellement l'occasion de disputer le globe de cristal d'une spécialité.

 

Jean-Baptiste Grange était particulièrement attendu, même s'il avait lui même émis des réserves sur ses capacitiés à jouer les premiers rôles cet hiver. Régulièrement sorti ou tombé, le Mauriennais s'est appliqué ces dernières semaines à retrouver de bonnes sensations et a déjà tourné son regard vers la saison prochaine.

 

Chez les dames, c'est Tessa Worley qui était appelée à jouer les premiers rôles en géant. Si elle a tenu son rang parmi les meilleures, elle n'a pas pu rivaliser avec la redoutable Allemande Viktoria Rebensburg. Elle doit se contenter de la 3e place finale de la spécialité.

 

Mais si cette saison 2011-2012 ne restera pas particulièrement dans les annales, on retiendra de très bonnes performances chez les hommes comme chez les dames.

 

Marion Rolland, Marie Marchand-Arvier, Adrien Théaux et Johan Clarey ont souvent terminé dans le Top 10 dans les disciplines de vitesse, avec quelques podiums à la clé.

 

Outre Worley, Nastasia Noens et Steve Missilier ont montré le bout de leur nez en slalom, tandis que Cyprien Richard a signé quelques bonnes places en géant.

 

Mais 2011-2012 restera sans contestation possible la saison de la révélation pour le coureur de Courchevel Alexis Pinturault. Déjà en vue en fin de saison dernière avec une 6e place en Super G et une 2e place en géant, il a pleinement confirmé cet hiver les espoirs placés en lui. Régulièrement bien classé dans toutes les disciplines, Pinturault est monté six fois sur le podium. Il a signé la première victoire de sa carrière à l'occasion du géant parallèle de Moscou (Russie).

 

S'il convient toujours de faire preuve de prudence, tant le fait de rester en haut de la hiérarchie tient parfois à des détails et surtout à la chance d'éviter les blessures, il est clair qu'Alexis Pinturault, qui fêtera ses 21 ans ce mardi, a les moyens de s'installer durablement parmi les meilleurs skieurs mondiaux, et pourquoi pas un jour de remporter le classement général de la Coupe du Monde.

 

Il fait partie de ces skieurs complets, capables de briller dans n'importe quelle discipline. Sa 10e place finale cet hiver, à 500 points d'Hirscher, est tout sauf une surprise.

 

 

Classement final de la Coupe du Monde de ski alpin 2011-2012 :

 

Hommes

 

Général : Marcel Hirscher (Aut)

Slalom : André Myhrer (Suè)

Géant : Marcel Hirscher (Aut)

Super G : Aksel Lund Svindal (Nor)

Descente : Klaus Kröll (Aut)

Super Combiné : Ivica Kostelic (Cro)

 

Dames

 

Général : Lindsey Vonn (USA)

Slalom : Marlies Schild (Aut)

Géant : Viktoria Rebensburg (All)

Super G : Lindsey Vonn (USA)

Descente : Lindsey Vonn (USA)

Super Combiné : Lindsey Vonn (USA)

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article