Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 07:15

Ferrailles---2013.jpgA l’approche de la saison estivale, la Commune a organisé une matinée "Bessans propre", opération visant à nettoyer le village et ses environs afin de proposer aux visiteurs un cadre de vacances agréable.


Les volontaires mobilisés ont constaté avec satisfaction un effort global de propreté sur l’ensemble des points visités.


La vigilance des employés municipaux tout au long de l’année participe bien entendu à ce constat positif.

 Avant cette opération, deux d’entre eux avaient déjà été chargés du retrait des éléments les plus lourds, peu nombreux toutefois.


En fin de matinée, autour d’un pot de remerciement, les volontaires se sont d’ores et déjà donné rendez-vous pour une nouvelle opération au mois d’octobre.

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 19:35

Arc1

Elus et services municipaux portent actuellement une attention particulière aux cours d’eau de la commune.


Les chaudes températures des derniers jours, combinées à de violents orages, ont fait craindre une crue de l’Arc et de ses affluents.


La journée de jeudi a été marquée par de fortes pluies avec d’importantes rafales de vent.


L’Arc et plusieurs ruisseaux, notamment ceux des vallées de l’Avérole et du Ribon, présentaient vers 17h00 des niveaux particulièrement élevés.


Des dégâts matériels ont déjà été constatés. Plusieurs pistes de ski nordique ont été endommagées.


En fin de journée, la baisse des températures laissait espérer une baisse des niveaux d’eau.


La vigilance restait cependant de mise, le ciel étant toujours couvert avec de fréquentes averses de pluie. Une amélioration des conditions météo est attendue vendredi après-midi.

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 11:41

Avec le retour du soleil, les boulistes se retrouvent régulièrement sur les terrains de la vallée pour quelques parties amicales.


La « Pétanque de Haute-Maurienne » a diffusé son programme des tournois estivaux, qui se dérouleront tous sur le terrain de Bessans, situé à côté de la salle de l’Albaron.


La saison débutera le dimanche 30 juin à 14h00 avec le Challenge Bernard Dautherives. Il se disputera en tête-à-tête à 4 boules.

Un autre tournoi en tête-à-tête, le Challenge Hervé Saulnier, clôturera la saison le dimanche 8 septembre à 14h00.


Pendant les mois de juillet et août, des tournois en doublette seront proposés tous les mercredis à 20h00. Un tournoi du même type est également prévu le dimanche 14 juillet à 14h00.

 

Enfin, l’Union Bessanaise organisera son tournoi annuel en triplette le samedi 10 août à 14h00. Il sera suivi d’un repas en soirée à la salle de l’Albaron.

 

Téléchargez le programme complet des tournois de pétanque 2013 en Haute-Maurienne

Partager cet article
Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 19:09

General-de-Gaulle.jpgDe nombreuses communes de France commémorent aujourd’hui l’Appel historique lancé par le Général de Gaulle depuis Londres, le 18 juin 1940.


Il y a 73 ans jour pour jour, au lendemain d’une capitulation déshonorante annoncée par le Maréchal Pétain, un homme refusait de "cesser le combat", s’opposant aux préconisations du nouveau gouvernement de Vichy.


Peu connu des Français à l’époque bien qu’il ait un rôle important dans l’armée (à la tête de la plus puissante des grandes unités blindées), le Général de Gaulle décida de rejoindre Londres d’où il lança via les ondes de la BBC un appel qui restera à jamais comme le symbole de la Résistance à l’Allemagne nazie.


Sûr qu’il est possible, avec le soutien des Alliés, d’écraser les troupes hitlériennes, il invite alors tous les hommes en capacité de combattre et se trouvant en territoire libre à se mettre en contact avec lui, affirmant que "la flamme de la Résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas".


Peu à peu, les Forces Françaises Libres s’organisèrent autour du Général de Gaulle, avec l’espoir que la France soit un jour assise à la table des vainqueurs.


A l’intérieur des territoires occupés, c’est autour de Jean Moulin, fondateur en 1943 du Conseil National de la Résistance, que des hommes et des femmes opposés à l’occupation et à la collaboration, s'unirent pour séquestrer l’ennemi.


Il fallut attendre 1944 pour que le débarquement des Alliés permette d’engager la véritable reconquête de l’Europe et de mettre fin le 8 mai 1945 à près de six ans d’un conflit extrêmement meurtrier.


Le Général De Gaulle, entrant triomphalement dans Paris libéré le 25 août 1944, est surtout entré à jamais dans l’Histoire de France.


Devenu homme politique, il présida aux destinées de la France de 1944 à 1946, puis de 1959 à 1969.


Charles de Gaulle est décédé le 9 novembre 1970 à Collombey-les-Deux-Eglises, où il a souhaité être inhumé dans une relative discrétion.


Au gaullisme resteront attachées les notions de liberté, de grandeur et de loyauté.

 

 

Affiche résumant le contenu de l'Appel du Général de Gaulle

18 juin 1940

Appe-du-18-juin-1940.jpg

Partager cet article
Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 11:33

Tour des Pays de Savoie - 2013Le Tour des Pays de Savoie cycliste, qui rassemble chaque année les meilleurs coureurs prometteurs du peloton, ceux qui un jour lutteront peut-être pour gagner le Tour de France, a cette année encore été un véritable succès.


Parti jeudi de Châtel en Haute-Savoie, le peloton du Tour des Pays de Savoie est arrivé dimanche en Maurienne, à La Toussuire, après un passage à Saint-Jean-de-Maurienne.


Au terme d’une 4e et dernière étape pleine de suspens, l’édition 2013 a été remportée par Yoann Barbas (Armée de terre).


Après trois premières étapes de haute volée, le col du Chaussy et la montée vers la station de La Toussuire étaient promis à être les "juges de paix" de ce Tour des Pays de Savoie.


Au départ de cette étape relativement courte, cinq coureurs se sont rapidement détachés. Le col du Chaussy a ensuite fait exploser le groupe de tête, et trois hommes sont parvenus à résister jusqu’à la descente vers La Chambre.


Il a ensuite fallu attendre Saint-Jean-de-Maurienne, où étaient disputés deux sprints en centre-ville, pour voir enfin le bon coup du jour partir. Neuf hommes, dont le maillot jaune Yoann Barbas et quatre des cinq premiers du classement général, allaient se disputer la victoire.


Finalement, Clément Chevrier (Chambéry CF) finit par prendre l’ascendant, sans toutefois réussir à déloger le leader du classement général, qui s’est pourtant fait une grosse frayeur en raison d’un incident mécanique.


Classement général final


1 - Yoann Barbas (Armée de terre)

2 - Clément Chevrier (Chambéry CF) 00’38’’

3 - Moises Duenas Nevado (Burgos BH Castillon y Leon) 1’23’’

4 - Louis Vervaeke (Lotto Belisol) à 3’24’’ 

 

Retrouvez toutes les informations concernant le Tour des Pays de Savoie sur le site Internet de l'épreuve.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 07:29

The-Sun-Trip---2013.JPGLe grand rassemblement organisé ce week-end à Savoie Technolac autour du solaire, en partenariat avec le Conseil Général de la Savoie, a été marqué par le départ du raid "Sun Trip", un rallye de vélos solaires en itinéraire libre et sans assistance entre la Savoie et Astana (capitale du Kazakhstan).

 

Le projet est né en 2010, lorsque Florian Bailly, passionné de vélo, a réalisé un voyage en vélo solaire entre la France et le Japon. Lors de son périple solitaire, l'idée a germé dans son esprit de mettre sur pied une aventure collective.

 

C'est ainsi que ce samedi 15 juin 2013, 33 participants représentant 6 nationalités sont partis de Chambéry en direction du Kazhakhstan, sur des vélos à assistance électrique (fournie par des panneaux solaires).

 

Ils vont parcourir plus de 7 000 kilomètres au cours de l'été, l'arrivée des premiers concurrents dans la capitale d'Asie centrale étant prévue pour le mois d'août.

 

Le point d'arrivée n'a pas été choisi par hasard. Le Kasakhstan, pays émergent, montre une volonté forte d'investir dans les énergies nouvelles. Et le pays accueillera en 2017 une exposition internationale sur le thème "Future energy".

 

Au-delà du rêve et de la formidable aventure humaine que représente ce périple, à l'image du Vendée Globe ou du Dakar, c'est également une exceptionnelle vitrine pour les nouvelles formes de mobilités, dites "propres", à travers le vélo électrique et l'énergie solaire.

 

Parmi les participants, le plus jeune est âgé de 22 ans, le plus âgé a 66 ans. Il y a également une personne en situation de handicap qui réalisera le parcours sur un handbike.

 

Deux concours s'offrent aux aventuriers :

  • les premiers à rallier Astana seront bien entendu récompensés pour leur performance et leur rendement (à condition d'avoir utilisé uniquement l'énergie solaire pour recharger leurs batteries).
  • chaque participant aura à sa disposition un blog, avec à charge de faire partager son expérience au gré de ses rencontres et des aléas de son voyage. Un jury d'expert déterminera le meilleur blogueur.

 

A Florian Bailly, que j'ai eu la chance de connaître lors de mon stage au Conseil Général de la Savoie en 2009 et avec qui j'ai eu plusieurs échanges dans le cadre professionnel par la suite, j'adresse mes sincères félicitations pour la mise en place de ce projet et mes encouragements pour sa réussite et sa pérennité.

 

Dès à présent, vous pouvez retrouver toute l'actualité du raid "Sun Trip" et suivre l'évolution des participants sur le parcours, sur le site de l'événement.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 11:24

Jeu-des-explorateurs-HMV---juin-2013.JPG

Jusqu'au 30 juin, les amoureux de la Haute-Maurienne Vanoise sont invités à participer au "Jeu des explorateurs", pour tenter de gagner des vacances d'été dans la vallée.

 

1 400 euros de lots sont à gagner : un séjour en résidence 3 étoiles offert par Montagne Immobilier, 2 pass "tout compris" pour le Festival d'Astronomie, 20 pass exploration.

 

Ce jeu est disponible sur la page facebook "Haute-Maurienne Vanoise".

Partager cet article
Repost0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 13:01

pn-vanoiseLe projet de Charte du Parc National de la Vanoise a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines, notamment dans les vallées de Tarentaise et de Maurienne. Après que 26 des 29 communes et groupements de communes concernés aient rendu un premier avis défavorable (les 3 autres émettant un avis réservé), les réunions publiques organisées ont mis en lumière la franche opposition au sein de la population locale, que la présence de quelques militants écologistes n’a pas suffi à masquer, loin s’en faut.


A la fin de la réunion publique qui s’est tenue à Lanslebourg le 16 janvier 2013, mon premier ressenti était qu’au lieu de "déminer" la situation, les dirigeants du Parc présents pour répondre aux diverses interrogations n’avaient fait que renforcer le sentiment de défiance d'habitants pas décidés à "signer un chèque en blanc" à l’établissement public.


Dans leurs interventions, plusieurs élus, notamment la Conseillère générale du canton de Lanslebourg, Rozenn Hars, mais également des représentants d’associations, comme Didier Manoury, Président de "T.M Vivre en Vanoise", avaient interpelé Emmanuel Michau, Directeur du Parc National de la Vanoise, sur la nécessité de revoir en profondeur l’écriture de la Charte, sans quoi un rejet massif semblait inévitable.


Cette hypothèse refusée catégoriquement, le Parc National de la Vanoise a choisi d’attendre "avec sérénité" les conclusions de la commission d’enquête publique.


Après cinq mois de travail, les commissaires enquêteurs ont rendu en mai un avis favorable à l’unanimité au projet de Charte, en émettant certaines réserves (davantage sur la forme que sur le fond). Il est cependant clairement préconisé que le niveau d’exigence concernant l’environnement soit encore relevé.


Si le fait que l’avis de la commission soit favorable est tout sauf une surprise, la demande de renforcement du niveau d’exigence environnemental et d’une législation déjà considérée par beaucoup comme très lourde ne devrait pas faire retomber la colère au sein d’une large majorité de la population, qui redoute une "sanctuarisation écologiste" de ses territoires au détriment du nécessaire développement économique, notamment aux niveaux touristique et agricole.


Les stations qui envisageraient à court ou moyen terme des projets de développement de leur domaine skiable sont inquiètes. Les personnes (morales ou physiques) qui pourraient prévoir des travaux ou installations diverses aussi.


La lourdeur du document de 244 pages, censé éclairer les élus et les publics, mais qui a en fait cristallisé davantage les relations entre tous les acteurs, avait été très tôt pointée du doigt. Cela a été confirmé par la commission d’enquête, qui recommande de simplifier et d’alléger certains contenus.


Il avait également été signalé la non-prise en compte pour plusieurs communes des vocations souhaitées pour certains espaces à moyen et long terme sur les cartographies. Mais rien n’a été revu avec les élus locaux concernés.


Dans ces conditions, il existe très peu de chances que les réserves émises par la commission, même si elles étaient prises en compte par le Conseil d’administration du Parc, au sein duquel les élus sont majoritaires, suffisent à faire de la Charte un document unanimement apprécié.


 Après avoir émis personnellement (lors de la séance du Conseil municipal de Bessans du 21 septembre 2012) un avis réservé sur le projet initial, afin de ne pas fermer les négociations et dans l’espoir d’évolutions notables du document, je ne peux que constater aujourd’hui avec déception l’absence d’avancées.


Le Conseil d’administration du Parc National de la Vanoise, qui se réunit ce vendredi 7 juin, va devoir statuer sur le texte final. Ses membres devront également décider de soumettre ou non la Charte à l’approbation des communes et groupements de communes du territoire, et dans quel délai.


Ce dossier sensible et de première importance pour l’avenir des vallées de Tarentaise et de Maurienne court depuis la promulgation de la loi Giran de 2006 relative aux parcs nationaux. La pire méthode serait de désormais vouloir précipiter les choses et d’imposer un vote des élus "à la hâte" alors que les élections municipales sont prévues dans moins d’un an. Cela serait la meilleure manière de voir des conseils municipaux et des communautés de communes se prononcer sur des fondements et des argumentaires en dehors de toute analyse rationnelle du document.


Je milite donc pour que la validation de la Charte par les communes et groupements de communes soit reportée après les élections municipales de mars 2014. Ainsi, les candidats à ce scrutin pourront et devront se positionner clairement vis-à-vis de leurs électeurs sur leur soutien ou non au texte proposé.


Il est en tout cas clair aujourd’hui que sans la validation de la Charte du Parc National de la Vanoise par une partie significative des communes et communautés de communes concernées, la zone optimale d’adhésion deviendrait un espace sans définition réelle du pouvoir d’intervention du Parc National de la Vanoise et de ses relations avec les élus locaux. Nous serions loin du "partenariat gagnant-gagnant" souhaité par le parlementaire Giran, sur lequel insistent lourdement les commissaires enquêteurs dans leurs conclusions.


Une seule certitude : Charte ou pas Charte, la zone « cœur » du Parc perdurera et ne sera pas remise en cause puisqu’elle entre dans un cadre législatif national.


A un mois tout juste des festivités du 50e anniversaire du Parc National de la Vanoise (prévues le 7 juillet à Termignon et qui pourraient bien être aussi grandioses que tourmentées), jamais le plus vieux parc national de France n’a semblé susciter autant d’oppositions.

 

Vous pouvez consulter les conclusions de la commission d'enquête publique sur le site du Parc National de la Vanoise.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 12:05

Prix-Evillementiel---2013.JPGLa Ville de Saint-Jean-de-Maurienne a remporté le prix Evillementiel 2013, qui révèle et récompense chaque année depuis 2007 l'implication et l'inventivité des municipalités de France pour l'organisation d'événements dédiés à leurs citoyens. Plus de 100 villes ont participé au concours 2013.


La capitale mauriennaise a été primée dans la catégorie « sport » des villes de moins de 15 000 habitants, pour l’organisation de la Fête du Vélo 2012.


La remise des trophées a eu lieu au siège de la Fondation TF1 à Boulogne-Billancourt. Le prix a été remis à Jean-François Royer, Maire-adjoint chargé de la sécurité, de l'urbanisme et des sports, et Cédric Fogarolo, Directeur de Saint-Jean-de-Maurienne Tourisme & Evénements, en présence de Maryse Maulin, représentant le domaine des Sybelles, Philippe Georges, Responsable du Club des Ambassadeurs et Pierre Santore, Président du club cyclotouriste de Maurienne.


Cette récompense est un encouragement pour poursuivre la politique menée autour du vélo depuis 2008. Elle est également une satisfaction pour l’ensemble des partenaires qui contribuent à cette réussite.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 14:58

L’association « Ensemble pour Saint-Jean », qui soutient la majorité municipale Saint-Jeannaise et œuvre pour promouvoir l’intérêt général des Saint-Jeannais, a tenu le 27 mai 2013 son Assemblée Générale au Centre Louis Armand.



Un nouveau Conseil d’administration a été constitué. Emmené par son nouveau président Florian BISSCHOP, il est désormais composé de 11 membres, élus par les 160 adhérents de l’association :

  • Florian BISSCHOP, Président ;
  • Christelle MILLET, Vice-Présidente ;
  • Hafed BEJAOUI, Vice-Président ;
  • Rosalie PARDO, Secrétaire Générale ;
  • Sophie PELLETIER, Secrétaire Générale Adjointe ;
  • Lucie DI CANDIDO, Trésorière ;
  • Dominique JACON, Trésorier adjoint ;
  • Madji SAMMOURI ;
  • Philippe GEORGES ;
  • Anaïs CHARVOZ ;
  • Eva PASCERI.

Au cours de la soirée, le nouveau président a remercié les adhérents pour la confiance accordée, l’ancien Conseil d’administration pour le travail effectué, ainsi que les élus de la majorité pour le travail accompli depuis leur élection en mars 2008.

Partager cet article
Repost0