Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
13 et 14 janvier 2018
Marathon de Bessans

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 07:12

Basket---Parker.jpgL'équipe de France de basket-ball a terminé en seconde position de l'Euro 2011, battue en finale par l'Espagne. Pendant toute la compétition, les Bleus ont donné une image très positive du sport français et se sont posés en outsiders crédibles pour les JO de Londres en 2012.

 

On dit souvent que les finales sont faites pour être gagnées. En effet, il eût été exceptionnel que l'équipe de France de basket remporte le premier Euro de son histoire. Mais peut-on vraiment reprocher à Tony Parker, Joachim Noah et les autres d'avoir échoué face à l'Espagne, grand favori de la compétition ? Honnêtement non !

 

Car au-delà du résultat final, les basketteurs tricolores peuvent tirer un bilan ultra-positif de leur voyage en Lituanie.

 

D'un point de vue sportif tout d'abord. La France n'a perdu que deux rencontres, toutes deux face au vainqueur final espagnol. Tous les autres adversaires ont plié : de la Serbie à la Russie, en passant par la Turquie et la Grèce entre autres.

En quart de finale, les hommes de Vincent Collet ont vaincu la malédiction qui amenait généralement la France à s'écrouler à ce stade la compétition après des débuts prometteurs.

 

L'avenir s'annonce radieux. L'équipe de France a obtenu son billet pour les Jeux Olympiques de Londres l'an prochain. Elle aura certainement son mot à dire si elle peut compter sur ses stars de la NBA. La conquête d'une médaille est loin d'être une idée utopique.

 

Enfin, l'image offerte par les Bleus aux supporters et particulièrement aux jeunes générations fait plaisir. Loin des "mutins de Knysna" en football ou des "combats de catch" de l'athlétisme, on a eu l'impression de voir un groupe uni, sérieux mais sans réelle pression, avec des joueurs heureux d'être ensemble et ne se prenant pas pour des dieux. Un exemple qui se rapproche de celui des handballeurs tricolores.

Précisons en plus pour ceux qui mettent souvent tous les problèmes sur le dos du fric et du business, que le basket-ball est un sport médiatique, qui brasse de l'argent, et que les basketteurs français gagnent pour la plupart très bien leur vie. Comme quoi, il y a certainement d'autres explications à chercher...

 

En attendant déjà avec impatience les JO de 2012, tous les voyants sons au vert pour le basket français.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 11:29

Après la réussite de l’opération menée au printemps, une nouvelle journée « Bessans propre » est prévue le mercredi 28 septembre. Rendez-vous est donné par la Commune à 8h15 sur la place de la Mairie.

 

Toutes les bonnes volontés sont invitées à participer à cette action de nettoyage de Bessans et de ses abords après la saison touristique.

 

Les employés communaux procèderont au ramassage des sacs de déchets qui seront ensuite transportés à la déchetterie de Lanslebourg.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 07:02

Lyon-Om.JPGLe match Lyon-OM à Gerland comptant pour la 6e journée de Ligue 1 avait été pressenti lors de l'annonce du calendrier de la saison comme le premier gros choc du Championnat de France 2011-2012. Au vu des performances des deux clubs, il s'est finalement transformé en duel des extrêmes. A l'issue de la rencontre, qui s'est soldée par une victoire lyonnaise (2-0), le fossé est énorme : Lyon est en tête du classement avec 14 points, tandis que l'OM est 20e et dernier avec seulement 3 petits points !

 

La situation était inquiétante, elle est en train de devenir critique. Après six journées, beaucoup de spécialistes considèrent déjà la saison de l'OM en Ligue 1 comme quasiment gâchée. S'il est préférable de rester mesurés dans l'analyse tant on sait que dans une Ligue 1 en général assez homogène, l'enchaînement de quelques victoires peut permettre de changer totalement la donne, il faut bien admettre qu'il sera difficile pour l'OM de relever la tête.

 

Avec un bilan de 3 nuls et 3 défaites, Marseille va devoir réapprendre à gagner avant d'afficher un quelconque objectif, aussi mesuré soit-il. Il sera ensuite temps, bien plus tard, d'envisager éventuellement une lutte pour une place intéressante dans le haut du tableau. Par le passé, l'OM comme d'autres clubs (on pense notamment à Nantes en 1996) ont déjà réussi de jolis retours après des débuts de saison pitoyables.

 

Toujours est-il que dimanche, les hommes de Didier Deschamps ont certainement livré leur plus mauvais match depuis le début de saison. Seule l'entame a été correcte. Pendant un quart d'heure environ, on a cru l'OM capable de réaliser une grosse performance. Puis Lyon a frappé. Par Gomis tout d'abord (hors-jeu tout de même, non signalé), puis par Bastos en fin de première période.

 

La seconde mi-temps a ressemblé ensuite à un long chemin de croix pour les Phocéens.

 

Individuellement, difficile de trouver des motifs de satisfaction. Les joueurs ont semblé paralysés par l'enjeu et la crise naissante. Seules les entrées d'André Ayew et de Morgan Amalfitano ont apporté un peu de dynamisme à une équipe très pâle.

 

L'OM est malade, c'est une évidence. Des réunions ont eu lieu entre dirigeants, joueurs et avec les groupes de supporters pour tenter d'expliquer la situation et repartir du bon pied.

 

Il faudra pour cela retrouver goût à la victoire dès ce mercredi soir au stade Vélodrome face au promu Evian Thonon Gaillard, puis confirmer samedi à l'extérieur, sur la pelouse des Nordistes de Valenciennes.

 

En cas de résultats négatifs cette semaine, des têtes vont tomber sur le Vieux Port, c'est quasi inévitable... Espérons que la spirale négative se brise avant.

 

Au classement, Montpellier et Toulouse suivent de près l'Olympique Lyonnais. Le PSG et Lille sont dans le coup.

 

Ce mercredi 21 septembre, l'OM accueille le promu Evian Thonon Gaillard au stade Vélodrome pour le compte de la 7e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct à partir de 19h00 sur Foot+).

 

 

A l'issue du sondage proposé sur le blog pendant plus d'un mois, on constate qu'une large majorité faisait de Lyon et Marseille les favoris de la saison 2011-2012. Cela fait sourire quand on sait que les deux clubs figurent aujourd'hui aux deux extrémités du classement !


Résultats du sondage

243 votants entre le 9 août et le 21 septembre 2011

Sondage---Ligue-1.JPG

 

Résumé du match Lyon-OM

18 septembre 2011

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 06:52

DSK---TF1.jpgDevant plus de 13 millions de téléspectateurs (un record d'audience en 2011), Dominique Strauss-Kahn a répondu aux questions de Claire Chazal lors du journal de 20 heures sur TF1. Une intervention très attendue, la première depuis son arrestation aux Etats-Unis le 14 mai.

 

Nafissatou Diallo, Tristane Banon, la présidentielle, les primaires socialistes, la crise de la dette... sont autant de sujets sur lesquels DSK a été interrogé.

 

Le choix de Claire Chazal, amie proche d'Anne Sinclair, femme de l'ancien patron du FMI, pour l'interviewer, n'a pas fait l'unanimité, loin s'en faut. Pourtant, si la journaliste emblématique de la première chaîne a mené un entretien sans grande surprise, elle a tout de même cherché à obtenir des détails sur les faits reprochés à Strauss-Kahn.

 

Difficile de toute manière de mettre réellement en difficulté un homme dont les propos étaient réglés comme du papier à musique, assurément travaillés au préalable pendant de longues heures avec les meilleurs communicants qui l'entourent.


Comme on pouvait le prévoir, ceux qui attendaient des détails (sur l'affaire du Sofitel par exemple) ont été déçus. Les explications fournies se sont essentiellement appuyées sur le rapport du procureur de New York. DSK a seulement reconnu "une faute morale", réfutant toute agression.

 

Ses propos ont provoqué une grosse colère chez les associations féministes, scandalisées par ses explications, et du côté du journal L'Express, qu'il a qualifié de "tabloïd".

 

L'ancien accusé a également agacé les politiques de droite en laissant planer le doute sur un éventuel complot à son encontre.

 

Dans l'optique de la présidentielle de 2012, DSK a largement embarrassé les membres de son parti. Il n'a pas nié l'existence d'un pacte au printemps entre lui et Martine Aubry (ce que la Maire de Lille a toujours réfuté) et a livré une analyse de la crise de la dette qui ne colle pas tellement avec les projets actuellement défendus par les prétendants à l'investiture PS.

 

Le plus intéressant est peut-être finalement la conclusion de l'interview : DSK y laisse transparaître son intention de poursuivre sa carrière politique et évoque à demi-mots sa volonté de continuer à peser dans le débat à moyen terme, notamment sur les questions économiques et démographiques.

 

 

Visionnez l'interview de Dominique Strauss-Kahn en intégralité

 

 

Humour et parodie

 

Le ton "décalé" des humoristes sur toute cette affaire assure chaque fois quelques instants de rire. Condensé des réactions matinales à l'interview sur différentes stations de radio.

.

 

 

Dès dimanche soir, au fur et à mesure de l'interview de DSK, les internautes ont réagi nombreux sur les réseaux sociaux (facebook, twitter...). Petit florilège des meilleurs post :

  • les propos de DSK : on ne me fera pas "avaler" ça !
  • DSK a trouvé un nouveau poste au FMI : vigile. Il va monter Lagarde.
  • Il est nul ce "Confessions Intimes". Ils ont même pas l’accent du nord.
  • « Je ne l’ai pas aimé cette maison ». Le gars est plus difficile niveau maison que niveau meuf…
  • Je veux être pote avec DSK. J’veux qu’il m’explique comment en 9 minutes il drague une inconnue, l’emballe et se la tape. Moi c’est 6 mois.
  • Quand DSK dit « en sus », il tend quand même le bâton pour se faire battre.
  • DSK ne veut pas s’insérer dans la primaire. C’est bien la seule chose dans laquelle il ne veut pas s’insérer.
  • Une pensée pour Delahousse qui a préparé le JT de France 2 pour sa famille.
  • Si la nuit porte conseil, pour DSK, la nuit porte-jarretelles.
  • Finalement DSK aura tout sauté, même une présidentielle.
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 20:09

  Foire---septembre-2011--1-.jpgEn dépit d’un temps défavorable et de fraîches températures, la traditionnel foire de Bessans a rassemblé les habitants du village et attiré les visiteurs.

 

Certains forains se sont installés dès samedi sur la place de la mairie. Les enfants étaient nombreux pour acheter divers jouets.

 

En soirée, il n’y avait qu’une dizaine de personnes pour le repas à la salle de l’Albaron.

 

Dimanche, c’est entre les gouttes que les visiteurs ont réalisé leurs achats auprès des marchands, artisans et brocanteurs qui avaient déballé leurs stocks.

 

Les enfants ont pu se divertir sur le trampoline. Le château gonflable n’a pas pu être utilisé en raison du mauvais temps.

 

Les édifices religieux ouverts dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine ont fait le bonheur des touristes de passage.

 

 

Photo : MC.Tracq

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 19:38

Primaires-PS.jpgA trois semaines de primaires citoyennes visant à désigner le candidat socialiste pour l’élection présidentielle de 2012, France 2 a organisé un grand débat entre les six prétendants à l’investiture. Analyse en six points…


 

Un débat maîtrisé


S’il apparaît clairement des désaccords entre les candidats, tous ont veillé au cours du débat à faire preuve de courtoisie et à maîtriser leurs propos.


Entre Arnaud Montebourg et Manuel Valls, difficile de cacher les évidents désaccords de fond.

 

Martine Aubry et François Hollande, dont les idées sont globalement plus proches, ont tout fait pour capitaliser l’un comme l’autre autour de leurs divergences, afin de convaincre un maximum de sympathisants.

 

La volonté commune des candidats d’éviter les conflits en direct pour rassembler ensuite rapidement le parti autour du candidat qui sera choisi a finalement permis des échanges très policés.

 

Le positionnement des candidats

 

A mesure que la campagne avance, les postures des uns et des autres se clarifient.

 

Arnaud Montebourg et Manuel Valls sont à la recherche des suffrages des personnes aux avis les plus tranchés.

 

Montebourg prône la démondialisation avec des arguments sortis des plus grandes heures bolchéviques. Il drague clairement l’aile gauche du parti.

 

Valls parle beaucoup de justice, de sécurité et fait de la réduction de la dette un enjeu majeur. Il s’affirme comme le porte-parole de l’aile droite du PS. Parfois, on aurait presque envie de lui demander s’il ne s’est pas trompé de parti et s’il ne voudrait pas rejoindre les rangs de la droite.

 

Tous deux plus modérés, Martine Aubry et François Hollande semblent les plus en mesure de rassembler assez largement. Aubry aura toutefois plus de facilités à trouver une écoute auprès des partis classés très à gauche, tandis qu’Hollande peut espérer convaincre les centristes.

 

Le président du Parti Radical de Gauche, Jean-Michel Baylet, s’il n’a quasiment aucune marge de manœuvre, apporte toutefois une légitimité aux primaires (elles sont celles du Parti Socialiste, mais se veulent ouvertes et pas uniquement réservées aux cadres du PS).

 

Seule Ségolène Royal me semble perdue. Chapeau à celui qui serait capable d’expliquer aujourd’hui son positionnement. Accusée en 2007 d’être trop proche des idées de droite, elle tient aujourd’hui des propos parfois très à gauche. Ses attaques frontales dans les médias contre Aubry et Hollande ces dernières semaines témoignent de sa fébrilité. Pour ceux qui en doutaient encore, Royal étale pour moi en ce moment son incapacité totale à être digne de la fonction présidentielle.

 

Personne sur le fond, Hollande sur la forme

 

Difficile en étudiant le fond des sujets de donner l’avantage à un des  six candidats. Tous ont des projets qui pour l’heure restent très abstraits et font des promesses qui vont coûter une fortune à notre pays, alors que nous ne pouvons absolument pas nous le permettre.

 

Ceux qui adhèrent à l’idéologie socialiste seront plus à même que moi de distribuer les bons points sur les différents sujets.

 

Je concède toutefois un point positif : le souci affiché par Valls et Hollande de se préoccuper du problème de la dette, bien que cela soit en totale contradiction avec certaines de leurs promesses.

 

Sur la forme, Hollande affirme de plus en plus sa posture de présidentiable. Une posture qu’Aubry a du mal à adopter. Cependant, alors qu’Hollande avait selon moi jeudi soir fait bien meilleure impression qu’Aubry, cette dernière a bien renversé la tendance lors de la conclusion. En remettant en perspective l’intérêt des primaires et la richesse des débats plutôt que de résumer sa prestation comme l’ont fait tous ses « rivaux », Aubry a pris une certaine hauteur et s’est posée en chef rassembleur de sa famille politique.

 

Cela n’est qu’une primaire socialiste

 

François Hollande a promis que le choix qui sera fait les 9 et 16 octobre ne sera pas uniquement celui du candidat PS, « ce sera celui du futur Président de la République ». Un discours largement destiné à inciter les citoyens à se déplacer nombreux pour voter.

 

Avec 5 millions de téléspectateurs sur France 2, on ne peut que constater que ces primaires intéressent. Les dirigeants socialises peuvent raisonnablement espérer une mobilisation intéressante qui donnera pus de légitimité à son candidat, même si il est évident que les personnes postées devant leur poste de télévision sont loin de tous se reconnaître dans les valeurs de la gauche.

 

Cependant, après le 16 octobre, une nouvelle phase s’ouvrira. Le candidat désigné par le Parti Socialiste devra faire face à l’ensemble des Français, et en découdre avec des candidats de toutes tendances. Le temps de parole important accordé aux socialistes dans les médias à l’occasion des primaires sera rééquilibré en toute logique par le CSA. On entendra donc davantage des hommes politiques proches du gouvernement s’exprimer.

 

Enfin, rappelons que le candidat désigné par le Parti socialiste ne sera pas forcément le plus rassembleur à l’heure de l’élection. Pour gagner une présidentielle, il faut convaincre au-delà de son camp, donc au-delà des personnes qui participeront aux primaires. En 2007, Ségolène Royal, de loin la plus populaire à gauche, avait largement échoué face à Nicolas Sarkozy, et l’on peut légitimement penser que Strauss-Kahn comme Fabius auraient réalisé de meilleurs scores.

 

Hollande ou Aubry, sauf grosse surprise

 

La situation actuelle ne laisse guère de doute. La victoire dans ces primaires se jouera entre François Hollande et Martine Aubry. Les deux favoris devraient logiquement être départagés au second tour.

 

Pour l’instant, le Président du Conseil Général de Corrèze semble posséder une longueur d’avance sur la Maire de Lille, mais rien n’est gagné, d’autant que l’on sait que les sondages sont parfois trompeurs quant au résultat final.

 

La participation jouera certainement un rôle majeur dans l’issue des votes. L’intervention télévisée de DSK pourrait aussi porter préjudice à Martine Aubry.

 

Tout autre résultat qu’un deuxième tour entre Martine Aubry et François Hollande constituerait en tout cas une véritable surprise !

 

Un petit pronostic

 

Même s’il est toujours dangereux en politique de spéculer sur les résultats d’un vote deux semaines avant celui-ci, je me risque à livrer un pronostic sur le premier tour :

  •  Hollande : 41%
  •  Aubry : 32%
  •  Royal : 11%
  •  Montebourg : 9%
  •  Valls : 5%
  •  Baylet : 2%
Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 17:54

Les trajets pour se rendre et rentrer de vacances sont souvent longs et fatigants. Mais de là à en oublier son enfant au bord d'une route, tout de même !

 

Pourtant, c'est ce qui est arrivé fin août à un couple de vacanciers originaires de l'Essonne (région parisienne). Alors qu'ils s'étaient arrêtés pour une pause à proximité de Miramont d'Astarac (Gers), ils ont repris la direction des Pyrénées en laissant sur place leur fils de 8 ans.

 

Ce n'est que 70 kilomètres plus loin, aux portes de Lourdes (Hautes-Pyrénées), que les parents ont pris conscience de leur oubli.

 

Entre temps, des automobilistes de passage sur l'aire de repos avaient alerté la gendarmerie, qui est venue récupérer le jeune garçon sur place aux alentours de 21 heures, soit une heure environ après le départ des parents.

 

Vers 23 heures, l'enfant a été rendu à sa famille par les gendrames.

 

Le couple a expliqué son inattention par la longue route effectuée au cours de la journée. Etant donné l'émoi que leur a causé l'événement, la gendarmerie a décidé de ne pas donner suite à l'affaire.

 

Tout est bien qui finit bien...

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Insolite
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 06:14

Logo BessansComme chaque année le troisième dimanche de septembre, diverses animations sont prévues à l’occasion de la foire de Bessans.


Les festivités débuteront dès ce soir par un repas à la salle de l’Albaron en soirée. Les convives dégusteront les « agnelos » (gros raviolis traditionnels), accompagnés de charcuterie.


Demain, dès 10h00, forains et artisans installeront leurs stands sur la place du village, tandis que des particuliers participeront au vide grenier.


Les enfants ne seront pas en reste. Ils auront la possibilité de se divertir dans le château gonflable.


En fin de journée, les organisateurs de l’Office de Tourisme Intercommunal procèderont à la remise des prix de la tombola proposée toute la journée et du concours annuel des maisons fleuries.

 

Enfin, le jour de la Foire étant également celui des Journées Européennes du Patrimoines, l’église Saint Jean-Baptiste et la chapelle Saint-Antoine seront accessibles en visite libre de 14h à 17h.

 

Pour obtenir des renseignements complémentaires, contactez le bureau de tourisme de Bessans
au 04 79 05 96 52.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 11:38

Juan-Jose-Cobo.jpgLe Tour d'Espagne cycliste s'est achevé dimanche à Madrid. L'édition 2011 a tenu ses promesses, dans la lignée d'un Giro et d'un Tour de France réussis. Mais l'identité du vainqueur fait débat : Juan José Cobo (Geox) est un coureur aussi déterminé qu'intrigant.

 

On attendait Nibali, Rodriguez, Anton, Scarponi ou encore Menchov. La faillite des principaux leaders et de sérieux outsiders a finalement profité à Juan José Cobo. Destiné à jouer les équipiers pour Menchov et Sastre au départ de la Vuelta, l'Espagnol a conclu les trois semaines de courses avec le maillot rouge de leader du classement général sur les épaules.

 

Régulièrement classé lors des premières grandes étapes, Cobo s'est affirmé peu à peu et a fini par participer à une rude bataille avec l'Anglais Chris Froome (Team Sky), lui aussi inattendu à ce niveau et à l'origine équipier de son compatriote Bradley Wiggins (3e du général).

 

On retiendra comme image forte de ce Tour d'Espagne 2011 le formidable duel entre les deux premiers du général lors du dernier kilomètre de l'étape entre Faustino V et Pena Cabarga.

 

Mais déjà, les pro et les anti Cobo s'opposent.

 

Certains voient en sa victoire sur un grand Tour la formidable revanche d'un coureur quasi perdu, un temps dépressif et décidé à arrêter le vélo. Poussé par ses dirigeants à terminer la saison, il a finalement couru avec moins de pression et s'est révélé être très fort dans cette situation. Certainement va-t-il réfléchir à deux fois à son avenir...

 

D'autres considèrent Cobo comme un cycliste largement suspecté de dopage et dont les performances sont à prendre avec beaucoup de recul. Membre de l'équipe Saulnier Duval en 2008 lors de l'éviction du Tour de ses équipiers Ricco et Piepoli pour dopage à l'EPO Cera, Cobo n'a jamais été contrôlé positif. Cependant, les passionnés de la "petite reine" ne manquent pas de rappeler que lorsque les deux tricheurs italiens ont été confondus par leurs analyses, Cobo les devançait au classement général et gravissait les pentes des cols français sur un rythme tout aussi soutenu.

Comment, dans ce cas, imaginer une seule seconde que Cobo soit un coureur "propre", au sein d'une équipe Geox qui n'est autre qu'une évolution de circonstances de l'ancienne Saulnier Duval ? Le doute, pourtant, lui bénéficie au regard du règlement.

 

Dernier mot pour évoquer le bilan des Bleus, plutôt satisfaisant. Le Champion de France Sylvain Chavanel (Quick Step), après un Tour de France difficile, a porté le maillot de leader pendant quelques jours. David Moncoutié (Cofidis) a obtenu ce qu'il était venu chercher : un nouveau maillot de meilleur grimpeur et une victoire d'étape. Le meilleur Tricolore au classement général final est Mathieu Perget (AG2R), 24e.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 07:46

Tous au NumeriqueComme annoncé, dans le cadre du passage à la Télévision Numérique Terrestre (TNT) en Haute-Maurienne prévu le 20 septembre, la commune de Bessans a été équipée d’une antenne collective, installée au Clot. Cela permet dès à présent la couverture TNT du village, situé à l’origine en zone d’ombre.


Dès 2010, la municipalité avait alerté les services de l’Etat et du Département sur l’importance que Bessans et les communes de Haute-Maurienne non couvertes par la TNT ne soient pas délaissées sur ce dossier.


Une solution collective a finalement été retenue par la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV), qui recevra des aides de l’Etat pour le financement des équipements en fonction du nombre de foyers concernés.


Aujourd’hui, à quelques jours de la fin officielle de la diffusion hertzienne, le village de Bessans et le hameau du Villaron peuvent recevoir la TNT. Chaque foyer qui recevait jusque là la télévision hertzienne doit s’équiper au plus vite d’un adaptateur TNT ou d’un poste de télévision datant d’après mars 2008.

 

Il est également nécessaire d’orienter son antenne râteau en direction du Clot.

 

Enfin, une recherche des chaînes doit permettre facilement de recevoir gratuitement 18 chaînes en qualité numérique.

 

Attention : si vous ne réalisez pas ces démarches, vous ne recevrez plus aucune chaîne de télévision à compter du 20 septembre 2011 !

 


Pour les foyers de la Goulaz, une aide à l'équipement personnel est possible. Se renseigner auprès de « Tous au numérique » au 0 970 818 818.

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article