Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

A la découvert de Bessans
Janvier 2022 - JT de 13h de TF1

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 22:54

Arrivee-Pere-Noel---2013.jpgAprès une longue nuit à distribuer des cadeaux aux enfants du monde entier, le Père Noël a rendu une dernière visite aux enfants.


A l issue de la descente aux flambeaux assurée par l'Ecole du Ski Français, il est arrivé sur son traineau au pied des pistes de ski alpin.


Pour le plus grand bonheur des enfants, le vieil homme avait encore quelques bonnets lumineux au fond de sa hotte. Il les a offerts en prenant le temps de poser pour quelques photos avec ses jeunes admirateurs.


Il est ensuite reparti pour des vacances bien méritées, tandis que petits et grands se rassemblaient autour du vin et du chocolat chauds.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 21:05

Creche-de-Noel---2013---JP.-Garinot--4-.JPGPlusieurs centaines de personnes étaient rassemblées à la tombée de la nuit à proximité de la salle de l’Albaron. A Bessans, la crèche vivante est un rituel pour certains, une découverte pour d’autres.


Tout débute lorsque la cloche sonne les coups de 18h00. Les anges apparaissent devant une petite grotte bâtie dans la neige. A l’intérieur, le petit Jésus, né au lieu-dit « L’Esseillon », est entouré de Marie et Joseph, ainsi que de plusieurs animaux réchauffant l’atmosphère hivernale.


Au fil de cette belle histoire contée et des chants en patois local, bergers, habitants du village et des hameaux, vêtus de costumes traditionnels, rejoignent le divin enfant et déposent des offrandes à ses pieds.


Au total, ce sont plus de cinquante volontaires qui donnent vie à cette représentation de la Nativité.


Avant de se réunir en famille pour le Réveillon et pour certains de se rendre à la messe de Noël célébrée à l’église Saint-Jean-Baptiste, figurants et spectateurs ont partagé vin et chocolat chauds.


Pour ceux qui auraient loupé la crèche vivante de Noël, elle sera de retour le lundi 30 décembre à 18h00 avec l’arrivée des Rois mages.


Photo : JP.Garinot

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 08:48

Belle et Sébastien - affiche 2013Le film événement de Nicolas Vanier "Belle et Sébastien", tourné en Haute-Maurienne en 2012 et dont la sortie nationale a eu lieu ce mercredi 18 décembre, a enregistré des débuts très encourageants qui laissent augurer d’un succès au box-office.


Au cours de l’automne, les diffusions en avant-première du film inspiré de la célèbre série télévisée des années 60 avaient ravi le public mauriennais. Seulement, le fait que le film ait été tourné dans la région, avec la participation de nombreux habitants de la vallée, faisait que le public était par avance conquis.


La sortie nationale était donc attendue avec impatience par l’équipe du film, afin de sentir l’enthousiasme ou non du grand public.


Les débuts ont été satisfaisants. Mercredi, le film a réalisé le meilleur démarrage de la semaine dans les salles parisiennes, devançant de peu « Suzanne » de Katell Quillévéré, mais surclassant largement un film en 3D au sujet des dinosaures et une œuvre retraçant la quête de liberté du regretté Nelson Mandela.


A travers le pays, dans 660 salles en France, 62 128 spectateurs ont découvert l’histoire du jeune Sébastien (Félix Bossuet) accompagné de la chienne Belle, en pleine Seconde Guerre Mondiale.

 

Nul doute que l'arrivée des vacances de Noël sera propice à attirer le jeune public dans les salles ainsi que des adultes nostalgiques de la série qui a bercé leur enfance.

 

Quelques critiques sur le net

 

Première : Les paysages de montagne offrent de spectaculaires images et ce bon gros chien blanc assis dans la neige près d’un joli garçonnet à bonnet rouge (ou dans la prairie verdoyante car trois saisons s’écoulent) donne lieu à quelques vues de cartes postales charmantes et désuètes.

 

StudioCiné Live : Un film à hauteur d'homme et à l'esprit d'enfant qui devrait rougir les yeux de vos chères têtes blondes.

 

A voir à lire : Le réalisateur de Loup et Le dernier Trappeur adapte avec talent la série créée par Cécile Aubry. Une belle histoire d’amitié canine aux images somptueuses.

 

Le Journal du dimanche : Une sortie familiale par excellence.

 

France TV : Un joli film pour les fêtes, de très belles images et des bons sentiments. Manque toutefois une teneur dramatique forte. Nicolas Vanier parvient pourtant à faire passer le drame de cet enfant orphelin qui trouve en cette magnifique chienne immaculée une « mère » de substitution. Le film évite cependant toute nostalgie envers la série des années 60 et son côté quelque peu larmoyant. Un gentil film de Noël.

 

L’Express : Le film se démarque joliment de son modèle (la série). Avec des décors somptueux, superbement mis en images par Nicolas Vanier, un habitué du genre.

 

Les fiches du cinéma : Si le film respecte l'esprit d'origine, il ne fait toutefois pas preuve d'une grande personnalité. Honnête mais peu exaltant, à l'exception de Belle.

 

Le Figaro : Un beau film d'aventures, un peu long pour les enfants.

 

La Croix : Le film de Nicolas Vanier célèbre l’amitié et l’amour de la nature, sur fond de Seconde Guerre mondiale.

 

Le Monde : En réadaptant la célèbre série télévisée de 1965, Nicolas Vanier se sait attendu au tournant et ne lésine pas sur les moyens. Un beau spectacle mais un tableau naïf de l'occupation nazie.

 

Nouvel Obs’ : Dès les premières images, Nicolas Vanier impose son indéniable talent par sa manière de filmer la beauté vertigineuse de la montagne, mais aussi, d’une simple perspective ou d’un pertinent effet de montage, ses innombrables dangers. Il fallait cela pour sublimer le récit initiatique d’une amitié indéfectible entre un garçonnet esseulé et un chien sauvage, en revanche inutilement replacé dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le Parisien : Nicolas Vanier réalise une adaptation modernisée dans ses dialogues et sa mise en scène, tout en gardant ce qui faisait l’essence même du succès de la série dans les années 1960. On retrouve ce gamin à la recherche de sa mère et qui passe son temps avec Belle. De plus, Nicolas Vanier a l’art de filmer la nature et les animaux comme personne. Enfin, les nostalgiques retrouveront avec joie Mehdi, qui incarne le bûcheron André.

 

Télérama : Eh oui, ils reviennent, l'adorable bambin des montagnes et sa non moins craquante boule de poils. On ne va pas vous mentir, moins vous serez loin de votre 10e anniversaire, plus vous apprécierez. Mais le récit est plutôt rythmé et le petit Sébastien, à croquer...

 

Télé 7 jours : Cinquante ans après la série culte de Cécile Aubry, l'explorateur Nicole Vanier en signe le remake, dont il transpose judicieusement le scénario pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

Version Femina : A défaut d’un scénario musclé, la bluette désuète se déroule sans surprise. A voir si on peut se contenter de quelques belles images et du joli minois de Félix Bossuet

 

Le Canard Enchaîné : Un honnête divertissement pour les enfants.

 

Reportage de Nicolas Vanier

Hameau de l'Ecot

TF1 - Là où je t'emmenerai

14 décembre 2013

    

Reportage sur "Belle et Sébastien"
France 2 - Télématin
20 décembre 2013
Telematin---decembre-2013.jpg
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 16:44

1473043_552209558198153_294431696_n.jpgLes premiers vacanciers arrivés dans la station pour les fêtes de fin d’année découvrent une ribambelle d’activités, avec parmi elles quelques nouveautés.


Le domaine skiable est entièrement ouvert, avec 133 kilomètres de ski de fond et 5 kilomètres de ski alpin. Les fondeurs peuvent notamment se régaler sur la piste allant vers le hameau d’Avérole, jusqu’aux Vincendières.


Par ailleurs, en référence à la sortie du film événement de Nicolas Vanier, tourné en Haute-Maurienne, la station a créé une nouvelle piste, avec départ de l’Espace Sportif Le Carreley. Baptisée « La belle piste de Sébastien », elle sera damée à l’ancienne, avec un petit traceur tracté par une motoneige. Plus sauvage et souvent éloignée des pistes larges, elle permettra aux skieurs de flâner à leur aise en style classique, sur un parcours balisé et sécurisé.


Les pistes réservées aux piétons et aux raquettes sont également accessibles avec de nombreux secteurs ensoleillées.


Outre son domaine skiable de grande qualité, Bessans propose cet hiver de très nombreuses activités. Comme les années précédentes, il est possible de découvrir la pratique du biathlon et de se divertir sur la patinoire.


Les amateurs de sensations fortes ne seront pas oubliés.


A l’entrée du village en arrivant de Modane, la plongée sous glace se veut une activité atypique, avec cette année également la présence d’un sauna cosmic.


Dans la station, on innove aussi avec la pratique du airboard, sorte de luge gonflable sur laquelle on s’allonge pour descendre des pistes enneigées.


Par ailleurs, un prestataire proposera de s’essayer au snowkite, du ski tracté par une aile de cerf-volant.


Enfin, pour satisfaire un public souvent friand d’une ambiance Grand Nord et de moments partagés avec les animaux, du traîneau à chiens est au programme les mardis et jeudis.


L’Office de Tourisme de Haute-Maurienne Vanoise propose des animations diverses et variées. Le programme est à découvrir sur le site Internet de la Haute-Maurienne Vanoise.

 

Ecoutez l'interview de Frédéric Lahaye-Goffart, Directeur de station, à la radio belge RTBF, le 17 décembre 2013.

 

 Photo : F.Lahaye-Goffart

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 12:33

Les aînés du village ont participé dimanche au traditionnel repas à l’approche des fêtes de fin d’année. Ils étaient environ 50 à avoir répondu à l’invitation de la Commune.


Daniel Personnaz, Maire de Bessans, a regretté que l’année 2013 ait été marquée par plusieurs événements tragiques. Il a eu une pensée pour les personnes décédées et celles actuellement confrontées à des soucis de santé.


Après avoir rappelé la réalisation de l’isolation de l’école, il a souhaité à chacun de bonnes fêtes, avec l’espoir que 2014 soit une année plus positive pour le village.


Le repas, proposé par le traiteur Boniface, a été apprécié, de même que la décoration de la salle et des tables assurée par des volontaires mobilisés autour de Monique Robert, Maire-adjointe.


Hervé Humbert et Thierry Midi ont animé cette journée conviviale avec de nombreux airs populaires. Certains se sont laissé entrainer dans quelques pas de danses.

 

Visionnez l'album du repas des aînés 2013

Repas des aînés - J.Tracq (43)

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 08:57

Biathlon-et-Nordic-Challenge---decembre-2013.jpgLe domaine nordique de Bessans est désormais ouvert en intégralité, avec un paiement à plein tarif. La station de Haute-Maurienne est la seule en France jusque là à ouvrir entièrement son domaine.


Après un mois de fonctionnement partiel et l’accueil le week-end dernier des épreuves du Biathlon et Nordic Challenge, 133 kilomètres de pistes de ski et 15 kilomètres de pistes « piétons et raquettes » ont été rendus accessibles par les services de la station.


L’ouverture des pistes situées dans la vallée d’Avérole a également été actée.


Là où de nombreuses stations se contentent aujourd’hui de quelques kilomètres damés, Bessans peut se réjouir d’être la seule à proposer à sa clientèle un enneigement de qualité, grâce aux fraîches températures qui permettent de préserver la neige tombée en début d’hiver.


A l’approche des vacances de Noël, tout est prêt pour accueillir les premiers touristes dans d’excellentes conditions.


L’ouverture des 5 kilomètres du domaine de ski alpin est quant à elle prévue samedi 21 décembre.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:17

photo-28.jpgAprès Lisa Tracq en 2010, le village compte depuis quelques jours une seconde centenaire. Anne Pépin a fêté son centième anniversaire à la maison de retraite Saint-Benoît de Chambéry.


Née le 29 novembre 1913 sous le nom de Cimaz, elle a passé ses jeunes années à Bessans, aux côtés de son frère Augustin et de sa sœur Ambroisine, célèbre pour son vin chaud qui a ravi les vacanciers pendant de nombreuses années.


Après l’obtention de son certificat d’études, Anne a intégré un pensionnat à Aix-les-Bains à l’âge de 11 ans. Elle ne rentrait alors à Bessans que lors des principales périodes de vacances. Cette découverte de la ville, loin de ses montagnes qu’elle n’avait jamais quittées, fut forcément difficile au départ.


Quelques années plus tard, elle obtint son brevet supérieur lui permettant d’exercer le métier d’enseignante.

 

Après des débuts à Aussois, Anne travailla à Bonneval-sur-Arc puis à Orelle.


En 1942, elle épouse Camille Pépin, également instituteur, rencontré à Bessans quelques années auparavant. Le couple s’installe aux Chavannes, où naît en 1946 leur premier fils, aujourd’hui décédé.


Suite à un déménagement à Césarches, près d’Albertville, Anne donne naissance à leur deuxième enfant, Marc, en 1952.


C’est dans la capitale savoyarde, à Chambéry, que la famille s’établira ensuite. Anne et Camille y terminèrent leur carrière dans les années 70.


Pendant de belles années de retraite, Anne vit naître trois petits enfants, Bastien, Marion et Julie. Elle fut cependant très affectée par la perte de son époux en 1999.


Depuis 2006, elle réside à la maison de retraite Saint-Benoît de Chambéry.


En 100 ans, Anne a vu le monde changer de manière spectaculaire. Lorsqu’elle était enfant, il n’y avait pas encore l’électricité à Bessans, ce qui témoigne d’un mode de vie difficile et de l’absence totale de confort. Une réalité difficile à imaginer aujourd’hui.


Son fils Marc, qui vit à Bessans et lui rend régulièrement visite, rappelle l’importance de porter une attention particulière aux personnes âgées : "L’accueil et le suivi au sein de la maison de retraite sont d’une grande qualité. Mais malgré tout, ma mère dit souvent souffrir d’une certaine forme de solitude. Nous devons être aux côtés de nos aînés, car nous le serons à notre tour demain ou après-demain".

 

 

Merci à Marc Pépin pour toutes les informations et anecdotes fournies au cours de notre entretien.

 

 

Rappel


Dans son histoire, Bessans a déjà connu quelques centenaires.

Jean-Pierre Cimaz, mon arrière-arrière grand-père, était né en 1862 et est décédé en 1965 dans sa 103e année.

Lisa Tracq, une cousine, est née en 1910 et a aujourd'hui 103 ans.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 08:43

Nordic-et-Biathlon-Challenge---decembre-2013--20-.JPGEn ce premier week-end de décembre, la Haute-Maurienne Vanoise était le théâtre de la première étape du Nordic et Biathlon Challenge. Les épreuves se sont déroulées sur le stade de Bessans, en présence des meilleurs sportifs du circuit national.

 

Des skieurs locaux au départ

 

Les biathlètes locaux Emilien Personnaz et Julie Pépin étaient au départ du Biathlon Challenge samedi et dimanche. Ils ont été largement encouragés par les supporters de Haute-Maurienne.

Avec sans doute un peu plus de pression à domicile que les autres coureurs, ils ont cependant peiné à tiré leur épingle du jeu en raison de performances moyennes face aux cibles.

Emilien, après un deuxième tir raté samedi, a terminé 7e jeune du sprint. Dimanche, à l’issue de la poursuite, il a glissé au 8e rang.

Julie a quant à elle terminé 17e jeune samedi et est remontée à la 15e place dimanche.

A noter également la présence de Tom Lahaye-Goffart, fils du nouveau directeur de station, qui défend les couleurs de Chamonix. Il a terminé 19e jeune samedi et 20e dimanche.

 

Du public malgré le froid

Pour le premier événement sportif de l’hiver, le public a répondu présent sur le stade de biathlon de Bessans. Malgré les fraîches températures de décembre et l’arrivée tardive du soleil sur la piste, le beau temps a encouragé les spectateurs à venir encourager les participants. Ils étaient plusieurs dizaines massés sur la butte en neige pour observer les passages face aux cibles, mais également dans la principale difficulté du parcours, à la sortie du pas de tir.

 

Les exposants présents

Les épreuves de ski nordique organisées sur le stade de biathlon de Haute-Maurienne Vanoise attirent chaque hiver les exposants des grandes marques. Ce week-end, ils étaient plusieurs à installer leur stand à proximité du pas de tir. Ils ont ainsi pu promouvoir leurs produits, réaliser des démonstrations de fartage et faire essayer le matériel aux pratiquants intéressés. 


Des bénévoles, près des épreuves ou dans l’ombre

Le vivier de bénévoles de Haute-Maurienne Vanoise a été largement sollicité pour l’organisation des épreuves du Nordic et Biathlon Challenge. Au fil des années, les volontaires ont acquis une expérience considérable pour accueillir des compétitions de niveau national et international.

En amont de l’événement, pendant le week-end ou pour le rangement, ils sont nombreux à s’être réunis.

Si certains sont mobilisés au plus près des skieurs dans les aires de départ et d’arrivée, d’autres œuvrent dans l’ombre. C’est le cas par exemple des bénévoles assignés au pôle « repas ». Dans l’Espace Sportif Le Carreley, aux côtés des traiteurs professionnels, ils étaient plusieurs à participer au ravitaillement des organisateurs et des bénévoles. 

 

Le Club des Jeunes impliqué

Le Club des Jeunes de Bessans a apporté sa contribution aux épreuves d’ouverture du Biathlon et Nordic Challenge.

Samedi et dimanche, sur le stade de biathlon, des bénévoles de l’association ont préparé du thé et du vin chaud.

A leur stand installé près de la tribune, ils ont vendu les boissons aux spectateurs présents, ravis de trouver de quoi se réchauffer un peu dans ces fraîches températures hivernales.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 11:40

Ceremonie-EMHM---decembre-2013--1-.jpgL’Ecole Militaire de Haute Montagne (EMHM) de Chamonix a organisé mercredi une cérémonie militaire devant le Monument aux Morts du village.


Il s’agissait de remettre la "tarte", large béret porté par les chasseurs alpins, à la 76ème promotion de la section d’éclaireurs de montagne. Cette section est composée de jeunes élèves sous-officiers destinés à servir dans la Brigade montagne.


Créée en 1932, l’Ecole Militaire de Haute Montagne a été la première école mondiale de formation des cadres des troupes de montagne. Elle a rejoint en 2012 les rangs de la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne.


Ce pôle militaire d’excellence a formé en 80 ans plus de 50 000 stagiaires.


Monsieur le Maire, des membres du Conseil municipal et les anciens combattants de la commune étaient présents.

Après les interventions et les remises de "tartes", les militaires ont entonné Les Allobroges, chant traditionnel savoyard.


Un pot a ensuite été servi à l’Espace Sportif Le Carreley.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 20:56

Telethon-petit-dejeuner---decembre-2013--2-.jpgLe Club des Gentianes a apporté sa contribution au Téléthon 2013. Un petit déjeuner a été organisé à la salle de l’Albaron.

 

Une dizaine de bénévoles étaient mobilisés pour la préparation et le service.

 

Aux côtés des habitants de Bessans et Bonneval, les enfants de l’école du village ont participé à cette collation, accompagnés du corps enseignant.

 

Les bénéfices de ce petit déjeuner seront reversés au Téléthon, en faveur de la lutte contre les maladies rares.

Partager cet article
Repost0