Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 11:01

Rozenn-Hars---2013.jpgPlus de cent personnes ont participé jeudi 19 septembre à la réunion cantonale de Rozenn Hars, Conseillère générale du canton de Lanslebourg-Mont-Cenis.


Dans la Maison de Val Cenis à Lanslebourg, des habitants venus des différents villages de Haute-Maurienne avaient fait le déplacement pour échanger avec l’élue départementale.

Même ses farouches opposants, aussi sectaires qu'à leur habitude, étaient présents.


Aux côté de Rozenn Hars se trouvaient :

  • Hervé Gaymard, Député de la 2e circonscription de la Savoie et Président du Conseil général.
  • Jean-Pierre Vial, Sénateur de la Savoie et Vice-président du Conseil général.
  • Michel Dantin, Député européen.

Des chefs de services du Conseil général de la Savoie avaient également fait le déplacement.


Après avoir remercié les personnes présentes, Rozenn Hars a laissé la parole à son président Hervé Gaymard.


Ce dernier a tenu à rappeler les compétences obligatoires et facultatives exercées par le Département, en ne manquant pas de souligner la politique très volontariste du Conseil Général de la Savoie dans de nombreux domaines.


Il a également fait le point sur les évolutions à venir pour les cantons, qui seront redécoupés en 2015 (plus de communes par canton et des binômes élus pour représenter les habitants).


Rozenn Hars, Vice-présidente déléguée à la vie sociale et aux actions humanitaires (le domaine le plus important en moyens financiers mobilisés), a ensuite évoqué les sommes considérables investies par le Département.

 Sur trois ans, 6,5 millions d’euros ont été attribués pour aider des projets locaux et 4 millions euros de travaux ont été réalisés sur les routes du canton de Lanslebourg-Mont-Cenis.


La suite de la réunion a été consacrée à des échanges avec le public autour de diverses questions.


Biathlon


Faisant remarquer l’absence de mention du biathlon dans le document remis par Rozenn Hars aux participants, Daniel Personnaz, Maire de Bessans, a eu la confirmation que le Département entend poursuivre son soutien au développement du centre d’entraînement permanent de Haute-Maurienne.


Lits froids


Au niveau touristique, le problème des "lits froids" (ces lits inoccupés qui ne sont pas ou peu mis en location par leurs propriétaires) existe dans de très nombreuses stations. Hervé Gaymard a insisté sur la nécessité de trouver des moyens d’inciter les propriétaires à louer.


Vacances scolaires


Une interrogation revient beaucoup chez les professionnels du tourisme, celle des conséquences de la réforme des rythmes scolaires sur les périodes des vacances.

Les élus du Conseil Général de la Savoie, particulièrement ceux qui ont également un mandat de parlementaire, font leur maximum pour que soient pris en compte les enjeux touristiques dans ce dossier.


Charte du Parc National de la Vanoise

 

Membre du bureau de l’association "T.M Vivre en Vanoise", je porte évidemment une attention particulière à l’évolution du projet de charte du Parc National de la Vanoise (PNV). Convaincu que suite à l’avis négatif émis par les communes concernées, les ajustements promis par la Direction du Parc ne changeront rien à l’esprit du document, j’ai interrogé les élus départementaux sur leur position actuelle, eux qui avaient jusque là émis de sérieuses réserves sur la Charte sans la rejeter totalement.


La réponse a été claire : le Conseil Général de la Savoie soutient la position des communes. Il ne se prononcera pas favorablement sur un document que les communes rejettent massivement.


Daniel Jorcin, administrateur du PNV, a précisé que la cartographie présente dans la Charte allait être retirée du document, suite aux réserves émises par les commissaires enquêteurs et une décision du Conseil d’Etat. Cela est regrettable car si la cartographie ne satisfaisait pas toutes les communes, elle était le fruit d’une négociation avec les élus et constituait la seule véritable orientation politique de la Charte.


Hervé Gaymard a évoqué un "gâchis total", fustigeant ceux qui accusent à tord les communes de vouloir urbaniser la zone centrale du Parc, alors qu’il n’en a jamais été question.


Il a rappelé que les éléments contenus dans la Charte pourraient, si cette dernière était validée, être considérés comme supérieurs aux textes d’urbanisme en vigueur. Il convient donc de porter une vigilance toute particulière au dossier.


S’il est souhaitable selon lui d'avoir un Parc National de la Vanoise qui fonctionne et qui fasse la fierté des habitants, il constate que cela est impossible aujourd'hui avec les pressions de personnes qui voudraient encore durcir un texte déjà largement rejeté.


Il a évoqué une visite au Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable en compagnie de Jean-Pierre Vial lorsque Delphine Batho était encore Ministre. Ils étaient allés la rencontrer au sujet de la Charte du PNV et avaient senti une réelle volonté de passage en force, qu’ils avaient tout fait pour dissiper en expliquant que cela serait la pire des attitudes.


Rozenn Hars a conclu en disant "qu’il y a une telle incompréhension entre les milieux environnementalistes et les élus qu’[elle] ne voit pas comment on pourrait trouver un accord".


Prédateurs (loups, vautours...)


Bien entendu, la question était attendue. Les éleveurs présents, exaspérés par plusieurs attaques récentes sur des troupeaux, n’ont pas manqué d’interpeler les élus au sujet des prédateurs et particulièrement du loup.


J’ai été ravi d’entendre la position d’Hervé Gaymard à ce sujet, qui correspond tout à fait à celle que j’ai personnellement exprimée le 12 septembre dernier dans l’article  "Attaques de loups : urgence d’agir".


Le Président du Conseil Général de la Savoie a regretté le temps qui est trop souvent perdu au sujet du loup, un sujet qui devrait être réglé depuis bien longtemps.

Rappelant sa conviction que le loup a été réintroduit dans les Alpes, il a confirmé la position qui a toujours été la sienne : "Je préférerai toujours le berger au loup et l’agneau au loup, même si cela m’a valu lorsque j’étais Ministre de l’Agriculture de voir ma tête mise à prix par des organisations écologistes".


Hervé Gaymard a également rappelé que si les éleveurs sont dédommagés lorsqu’ils sont victimes d’attaques sur leurs troupeaux, il ne faut pas oublier que cela a un coût pour les contribuables.


Michel Dantin a ensuite apporté un éclairage très intéressant sur les raisons de l’absence de réelles mesures contre le loup au niveau européen.

Il a indiqué que si le loup est présent dans de nombreux pays du vieux continent, il n’y a pas de plainte des autres pays sur les dommages que cela cause au pastoralisme.

Et au niveau français, les Alpes sont malheureusement encore trop seules à se battre sur ce sujet, "le loup n’étant pas encore dans la forêt de Fontainebleau".


A son arrivée au Parlement européen, Michel Dantin avait déposé un texte concernant le loup afin de trouver des solutions pour le mettre hors d’état de nuire. Peu à peu, le texte a évolué vers encore plus de protection de l’animal, au point qu’il a fini par le retirer.


L’élu européen a affirmé sa détermination à faire bouger les lignes au niveau national et européen, soutenu par ses collègues présents, bien que trouver une majorité sur ce sujet soit aujourd’hui difficile.


Emmanuelle Courtet, Présidente du Groupement Intercommunal de Développement Agricole (GIDA) de Haute-Maurienne, a également fait entendre sa position et affirmé qu’il n’était plus tenable pour les éleveurs de subir les attaques et de vivre dans la crainte. Elle a informé d’une nouvelle attaque survenue le jour même à Bessans, dans la vallée du Ribon, touchant un troupeau appartenant à Raymond Pautas.


Rozenn Hars a pris l’engagement de rencontrer le Préfet de la Savoie afin de clarifier avec lui les décisions prises d’autoriser des tirs de prélèvement. Elle compte aussi faire le forcing pour faire admettre que le loup peut-être tué y compris dans le Parc, comme cela fut le cas par le passé avec le sanglier.


Il a également été précisé au cours des échanges que dans le cadre des redéfinitions de compétences des différents échelons institutionnels, certaines décisions concernant l’agriculture et le pastoralisme pourraient être dévolues à la Région. Tout sauf une bonne nouvelle lorsqu’on connait le poids des écologistes, alliés des socialistes, au Conseil Régional Rhône-Alpes.


Routes


Des habitants regrettent l’état des routes de Haute-Maurienne pendant la saison touristique estivale. Ces remarques m’étaient déjà remontées à plusieurs reprises ces dernières années, ce qui m’avait conduit à alerter les élus départementaux dès 2012 (voir l’article  "Haute-Maurienne : la réfection des routes en question").


Les réponses qui m’avaient été apportées à l’époque ont été confirmées par Stéphane Huttaux, Responsable du Territoire de Développement Local de Maurienne :

  • la technique de réfection des enrobés par gravillonnage est obligatoire.
  • ces réfections doivent avoir lieu dans des conditions de beau temps et de chaleur.
  • des améliorations ont été apportées sur la manière de travailler : pas de travaux entre le 15 juillet et la fin août avec une volonté de réaliser cela le plus tôt possible, regroupement des zones de gravillonnage, meilleure communication auprès des élus, des offices de tourisme et des associations cyclistes, amélioration de la signalisation.

Rozenn Hars a également précisé que l’ouverture des cols au printemps a été améliorée, permettant une meilleure gestion du réseau routier, qui représente un enjeu majeur pour notre département.

 

En conclusion de la réunion, la parole a été donnée au sénateur Jean-Pierre Vial qui a remis en perspective les principales préoccupations des habitants de Haute-Maurienne.

 

Consultez le document diffusé par Rozenn Hars lors de la réunion du 19 septembre 2013

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:56

Comme chaque année, la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV) coordonne l’événement "Familles en Fête" pour le canton de Lanslebourg-Mont-Cenis. 

 

Il s’agit de rassembler les habitants autour d’un temps convivial afin de leur permettre de découvrir les différents acteurs liés à la famille.

 

La CCHMV entend organiser l’événement en tenant compte des objectifs les plus élémentaires du projet : impliquer les familles et les partenaires "famille" dans l’organisation.

 

Actuellement, des personnes volontaires pour construire cette journée en partenariat avec le service Enfance-Jeunesse de la CCHMV sont recherchées.

 

Pour rappel, la Fête de la famille sert à valoriser la relation parents-enfants et à renforcer les actions solidaires.

 

Les valeurs défendues par cet événement sont le renforcement du lien social,l'accessibilité à tous et l'implication des parents.

 

Si ce projet vous intéresse, prenez contact rapidement avec Cyril Legrand avant le 30 septembre 2013 :

  • par mail jeunesse@cchautemaurienne.com.
  • par téléphone au 06 83 56 00 64.
  • par courrier à Service Enfance-Jeunesse – CCHMV - 6 rue Napoléon - 73480 Lansleborug-Mont-Cenis.

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 07:13
Marathon-de-Bessans---2013--33-.JPGLa 33e édition du Marathon International de ski de fond de Bessans aura lieu les 11 et 12 janvier 2014. Les courses en style classique se dérouleront le samedi et les courses en style libre le dimanche. Les organisateurs sont actuellement à pied d’œuvre pour préparer l’événement, avec des nouveautés en perspectives.

Depuis plus de 30 ans, le deuxième week-end de janvier, le Marathon International de ski de fond de Bessans constitue l’une des manifestations sportives majeures en Savoie.

Avec le temps, l’événement s’est largement développé et attire de plus en plus de participants, notamment venus de l’étranger.
Pour preuve, les inscriptions en ligne pour la prochaine édition ont été lancées début juillet, et le premier à valider sa participation vient de Suisse.

Marco Baurdoux, chef d’entreprise de 36 ans, disputera pour la première fois le Marathon de Bessans : « Je me suis inscrit sur 42 kilomètres en style libre. Ce sera pour moi une première expérience d’une course de ski de fond de cette longueur. Je ferai le maximum pour me prouver que je suis capable de parcourir une telle distance. L’objectif reste avant tout de me faire plaisir au cœur d’une manifestation sportive ».

Résident de Saint-Cergue, Marco Baurdoux s’entraine chaque semaine, en fin de journée, dans la station des Rousses.

Mais pour préparer au mieux sa course, il se rendra à Bessans une semaine au mois de décembre, pour un « entraînement intensif », explique-t-il avec le sourire. Pour lui, Bessans est « un passage obligatoire pour tout passionné de ski de fond. La station montre un très bel exemple avec des pistes bien entretenues, un cadre idyllique, une offre d’hébergement adaptée et à des prix attractifs ».

Parmi les nouveautés de l’édition 2014, un parcours libre de 21 kilomètres non chronométré "just for fun" sera proposé aux fondeurs qui ne désirent pas avoir la pression du chronomètre.

Sur la distance-reine, un classement par équipes de six coureurs sera établi pour la première fois. Les participants seront bien sûr classés également individuellement.

Toujours sur 42 kilomètres, une ligne de départ supplémentaire sera mise en place.

Enfin, pour le confort des concurrents, un pack "privilèges" est proposé au moment de l’inscription. Ceux qui décident d’y souscrire trouveront à l'arrivée dans leur hébergement leur dossard, des informations sur le fartage à adopter, la liste de départ et un panier garni de bienvenue.

Le Marathon International de Bessans, course du circuit Euroloppet, sera également la première étape du Marathon Ski Tour, un circuit national des courses populaires de longues distances les plus prestigieuses.

Marco Baurdoux entend bien profiter du Marathon de Bessans pour tester ses capacités, avant de s'aligner éventuellement sur d’autres courses du circuit européen : « Je vais attendre de voir dans quel état de fatigue je serai à l’arrivée avant de décider d’une éventuelle participation à une autre course. L’étape dans la Vallée de Conches en Suisse (la Gommerlauf) me tente ».

Le site Internet du Marathon International de ski de fond de Bessans a été renouvelé en 2013. Consultez-le dès maintenant et inscrivez-vous à l’événement.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 11:03

Belle et Sébastien - affiche 2013Le nouveau film de Gaumont Distribution « Belle et Sébastien », dont le tournage a eu lieu en 2012 en Haute-Maurienne sous la houlette de l’aventurier et réalisateur Nicolas Vanier, sortira en salles le 18 décembre 2013. Mais les Mauriennais auront droit à des diffusions en avant-première fin septembre.


L’histoire d’amitié entre un petit garçon nommé Sébastien et Belle, une grande chienne de montagne, devrait être la principale attraction cinématographique des fêtes de fin d’année en France.


Le célèbre feuilleton écrit et réalisé par Cécile Aubry, diffusé dans les années 60 à la télévision puis adapté en dessins animés, a bercé la jeunesse de plusieurs générations. Petits et grands devraient donc prendre plaisir à découvrir ou redécouvrir en famille le duo émouvant formé par Belle et Sébastien.


Si les fondamentaux du feuilleton d’origine ont été conservés, l’histoire racontée dans le film est évidemment nouvelle. Elle se déroule sous l'Occupation, au cœur de la Seconde Guerre Mondiale.


Avant la sortie nationale, les Mauriennais auront le plaisir de pouvoir en avant-première découvrir le film et retrouver des paysages familiers, mais aussi certainement des connaissances, de nombreux locaux ayant accepté de jouer de petits rôles ou de faire de la figuration.


Des séances seront proposées, en présence de Nicolas Vanier et de plusieurs acteurs du film :

  • Vendredi 27 septembre à Lanslebourg, séances à 18h00 et 21h00 (public réservé).
  • Samedi 28 septembre à Lanslebourg, séances à 15h00, 18h00 et 21h00 (tout public).
  • Samedi 28 septembre à Lanslevillard, séance à 20h30 (tout public).
  • Dimanche 29 septembre à Saint-Jean-de-Maurienne, séances à 11h00, 14h30 et 17h00 (tout public).

Bande-annonce

Film "Belle et Sébastien"

Sortie le 18 décembre 2013


Partager cet article

Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 19:05

Foire-de-Bessans---2013.JPGLa foire du village, organisée comme chaque année le troisième dimanche de septembre, a été fortement perturbée par la météo. La pluie n’a cessé qu’à quelques rares moments, laissant tout de même le temps aux visiteurs de faire le tour des différents stands.

 

Plusieurs marchands avaient déplié leurs étals, tandis que des locaux participaient au vide grenier et au marché artisanal.

 

Pour divertir les enfants, un château gonflable était proposé, ainsi que divers jeux.

 

Une buvette avec possibilité de restauration était tenue par le Sou des écoles.

 

Des habitants de Bonneval-sur-Arc et de Bessans ont poussé la chansonnette.

 

Les VTT à assistance électrique, présentés à l'initiative de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise (CCHMV),  en partenariat avec des magasins de sports de la vallée, n’ont fait que de très rares sorties.

 

Finalement, pour les visiteurs, les meilleures activités du jour avaient lieu en intérieur, à l’abri de la pluie : certains ont profité des Journées Européennes du Patrimoine pour découvrir l’église Saint Jean-Baptiste et la chapelle Saint-Antoine, tandis que d’autres ont partagé le traditionnel pot-au-feu au restaurant Le Mont-Iseran.

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 19:23

Loup.jpgUn troupeau de brebis de race Thônes-et-Marthod a été attaqué par un loup à Bessans, lundi matin. L’animal a aussi sévi en alpage dans la soirée.


C’est en début de matinée que Martial Zanellato, propriétaire du troupeau avec sa compagne Emmanuelle Courtet (Présidente du Groupement de développement agricole de Haute-Maurienne), a remarqué depuis le village l’agitation de son troupeau.


Les bêtes étaient en train de pâturer au lieu-dit « la Balme », près du ruisseau du « Provéral », soit à quelques centaines de mètres seulement du village, lorsqu’elles ont été attaquées.


Le loup a pu être observé par plusieurs témoins, mais le temps que l’éleveur arrive sur les lieux, l’animal était déjà loin.


Selon le Dauphiné Libéré, d’importants dégâts ont été constatés : deux brebis tuées, trois blessées et dix-sept disparues (ainsi que trente agneaux).


L’agitation causée par le loup a eu pour effet de disperser le troupeau. Les bêtes qui ont pu être rassemblées ont été redescendues au village et installées dans le parc de tri communal.

Plutôt que de pâturer pendant encore un mois au moins, elles devront être nourries, ce qui risque d’engendrer de lourds problèmes pour l’exploitation.


Dans la nuit de lundi à mardi, c’est cette fois à « la Mottuaz », alpage situé dans la vallée d’Avérole, que le loup a attaqué. Le propriétaire du troupeau, Bernard Pautas, a découvert ce mardi matin une brebis morte et une autre blessée.

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 18:22

Petanque---Challenge-Saulnier---septembre-2013.jpg

L’association « Pétanque de Haute-Maurienne » a conclu sa saison 2013 par l’organisation à Bessans du Challenge Hervé Saulnier, célèbre bouliste originaire de Lanslebourg.


Douze joueurs, enfants et adultes, ont participé à ce concours disputé en tête-à-tête à quatre boules.


Au terme des cinq parties qualificatives, les quatre mieux classés se sont retrouvés en demi-finales. En raison de la pluie, la finale opposant Jean-Michel et Yves Personnaz n’a pas pu être jouée.


Roger Mélot et Jean-Pierre Ravoire ont offert au nom de l’association un apéritif aux personnes présentes afin de les remercier de leur participation.


Les tournois de pétanque en Haute-Maurienne reprendront l’été 2014.


En attendant, les passionnés continuent à se réunir régulièrement sur le terrain de Bessans en fin d’après-midi pour des parties amicales.

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 16:22

Rentree-des-classes---2013.jpgComme dans toute la France métropolitaine, les enfants de Bessans ont repris mardi le chemin de l’école.


Pour cette rentrée 2013-2014, deux nouveaux élèves sont accueillis en petite section maternelle.


Lors de cette année scolaire, la directrice Isabelle Vasina aura en charge les élèves de CE1, CM1 et CM2. Son adjointe Annick Thibault s’occupera des plus jeunes, inscrits en maternelle et en CP, avec le soutien de Brigitte Cimaz, assistante maternelle.


Pendant l’été, des travaux ont été réalisés sur l’école Félicie Pautas : "Un programme de rénovation et de modernisation de l’école a été initié dès 2010. Cet été, l’isolation du bâtiment a été refaite et toutes les portes et fenêtres ont été changées. Une rampe d’accès aux personnes en situation de handicap a aussi été créée côté rue", explique Daniel Personnaz, Maire de la commune.


Pour toutes les communes de Haute-Maurienne, la réforme des rythmes scolaires ne sera appliquée qu’en 2014.

 

Cependant, des services complémentaires aux activités scolaires fonctionneront : "Des accueils périscolaires sont proposés aux familles, le midi pour la prise des repas, mais également le soir après la classe" indique le maire.


Avec tout cela, les enfants devraient pouvoir étudier dans de bonnes conditions.

 

Photo : MC. Tracq

Partager cet article

Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 11:32

15-aout-2013--149-.JPGLes initiatives prises pour redynamiser les festivités du 15 août ont permis de faire de la journée un véritable succès. Près d’un millier de personnes étaient présentes au village pour admirer les costumes traditionnels et profiter de l’ambiance locale.


Les commerçants du village, mais aussi les associations et les artisans présents sur la place de la mairie, ont enregistré une fréquentation satisfaisante.


Le stand de restauration tenu par des bénévoles au profit de la Ligue Contre le Cancer a également accueilli un large public. Le montant total des bénéfices de cette action s’élève à 2 348,90 €. Cette somme a été remise au Docteur Marie-Hélène Evroux, Responsable de la Ligue pour le secteur Maurienne, présente sur place le jour du 15 août.


En plus de l’investissement très efficace des bénévoles, le succès de cette opération tient également aux dons en nature et à l’aide de trois commerces du village : Sherpa Alimentation, la boulangerie de l’Albaron et la boucherie Boniface (qui a assuré une large partie de l’intendance).


L’appel lancé au sein de la population pour cuisiner des gâteaux sucrés vendus en guise de dessert a été entendu puisque plus de cinquante pâtisseries ont été déposées au stand de la Ligue.


Dès le printemps 2014, des réunions seront programmées pour élaborer un programme permettant pérenniser et de développer les festivités du 15 août, dans l’esprit de ce qui a été réalisé en 2013.


Il est bien entendu espéré que de nouveaux commerçants et bénévoles apporteront leur soutien à l’événement.

Partager cet article

Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 10:37

Haute-Route---aout-2013---R.Joly--1-.JPGLes coureurs de l’épreuve « Haute-Route des Alpes », réputée pour être la plus difficile cyclosportive du monde, ont fait un passage remarqué à Bessans mardi matin.


Pour cette 3e édition, plus de 600 participants de 35 nationalités ont pris le départ de Genève le 18 août, avec l’espoir de rallier Nice samedi, après 7 jours de course, 866 kilomètres effectués et 19 cols franchis.


Lors de la 3e étape, les concurrents ont réalisé les 164 kilomètres séparant Val d’Isère de Serre-Chevalier, avec un passage en Italie.


Après avoir franchi le col de l’Iseran, ils ont donc logiquement emprunté la route située à proximité du village, avant de s’attaquer à la montée de la Madeleine puis au col du Mont-Cenis.


Plusieurs habitants  ont apporté leur soutien aux équipes d’organisation pour assurer la sécurité des coureurs aux différentes intersections.


Toutes les informations sur cette épreuve cyclosportive sont disponibles sur le site Internet "Haute-Route des Alpes".

 

Photo : R.Joly

Partager cet article

Repost0