Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 20:22

STEP - BessansC'est avec étonnement que j'ai pris connaissance de la Lettre de Bessans Demain intitulée « Quand les signatures en disent plus que le texte », distribuée ce lundi 21 mars.

 

 

 

 

Les signatures en disent VRAIMENT plus que le texte

 

Monsieur René Filliol, l’unique signataire de ce document, y évoque le sujet de l’assainissement et de l’augmentation du prix de l’eau.

Il met en avant le supposé manque de responsabilité des élus de la majorité signataires du document « Bessanais, on vous a menti », diffusé le 11 mars dernier.

 

Comment cet ancien maire du village (de 1990 à 1995 puis de 2001 à 2008) peut-il porter un jugement sur la responsabilité politique des élus au sujet de l’assainissement, alors qu’il n’a eu ni le courage ni la volonté de régler ce dossier lorsqu’il était à la tête de la Commune ?! Les « pierres de Chine » présentaient certainement un intérêt supérieur…

 

Comme je l’ai déjà écrit dans un précédent article, le dossier de la station d’épuration (STEP) n’est pas récent, et chacun est conscient que si le nécessaire avait été fait entre 2001 et 2008, les subventions auraient été à l’époque plus importantes et plus faciles à obtenir (d’autant que le schéma d’assainissement était prêt).

 

Monsieur Filliol accuse également la majorité municipale d’appartenir à une liste partisane et de ne pas œuvrer pour l’intérêt général. Quelle aberration !

 

Mettre en avant les nombreuses inexactitudes annoncées lors d’une réunion publique par quatre élus du village n’a rien de partisan, il s’agit bien d’informer l’ensemble de la population et de faire connaître la vérité à laquelle ont droit les contribuables.

 

De plus, avec tout mon respect, Monsieur Filliol a-t-il toujours œuvré pour l’intérêt général lorsqu’il était Maire de Bessans ? Chacun est en mesure de se faire une idée sur cette question. 

 

Une explication complète relative à la station d’épuration et à la hausse du prix de l’eau sera diffusée prochainement, elle est en préparation. Cela a été annoncé dès janvier.

 

 

Exclusion ou prise de distances volontaire ?

 

Dans la Lettre de Bessans Demain, il est également question « d’officialiser l’exclusion de la majorité de deux jeunes conseillers ». Il n’en est rien.

 

Deux élus de la liste « Ensemble pour Bessans » ont exprimé clairement leur désaccord au sujet de la hausse du prix de l’eau, et ont décidé d’organiser une réunion commune avec les deux élus de l’opposition. C’est leur droit.

Dans ces conditions, il est tout à fait logique que leur nom ne figure pas parmi les signataires de l’argumentaire du 11 mars.

 

Il me semble nécessaire de rappeler, et Monsieur Filliol a du l’entendre comme moi lors de la réunion publique du 13 février, qu’un des deux élus concernés a affirmé clairement, en fin de réunion, « qu’ils n’avaient jamais vraiment appartenu à une liste » ! Peut-être est-il nécessaire de ressortir les bulletins de campagne de 2008…

 

Ajoutons à cela que lors de la dernière séance du Conseil municipal, le 2 février 2011, Grégory Personnaz et Séverine Termignon ont exprimé à travers plusieurs votes leur prise de distances avec la majorité municipale : abstention sur des décisions budgétaires (ils avaient pourtant voté le budget 2010) et sur l’approbation du compte-rendu du Conseil municipal précédent, opposition au financement de l’Office de Tourisme Intercommunal, et surtout attitude commune avec les élus « Objectif Bessans » en ne prenant pas part au vote pour les délibérations ajoutées en dernière minute (alors qu’ils n’y voyaient jusque là aucun inconvénient).

 

Alors ? Exclusion de la majorité municipale ou mise en marge volontaire ?

 

 

La vérité n’a rien de médiocre

 

Enfin, René Filliol porte un jugement sur le document diffusé par des membres de la liste « Ensemble pour Bessans » (dont je fais partie) le 11 mars dernier.

 

« Des arguments médiocres sur le fond », dit-il. Ces arguments n’ont rien de médiocre, ils sont VRAIS et apportent des précisions importantes.

 

Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Grégory Personnaz et Séverine Termignon, dans une réponse publiée sur le blog « Objectif Bessans »,  qualifient le document « d’insultant et agressif ». Je rejette cette analyse et je confirme qu’il s’agissait bien pour ma part de donner une information claire aux Bessanais.

 

L’enjeu du débat autour de la hausse du prix de l’eau est très bien cerné. Mais dans ce cas, pourquoi affirmer que « le choix de la STEP a été exposé uniquement pour resituer un contexte et montrer que d’autres choix pouvaient être faits » ?

 

Soit le choix de la STEP n’a pas d’importance dans la hausse du prix de l’eau et il est alors inutile de l’évoquer.

 

Soit il a un intérêt pour le débat actuel, ce qui me semble évident, et il est essentiel que les éléments donnés soient corrects.

 

Rétablir la vérité concernant les solutions alternatives à une STEP à Bessans, le choix du nombre d’équivalent-habitants, et les comparaisons de coûts qui ont été faites me semblait indispensable.

 

 

Et maintenant ?

 

Le débat est nécessaire et bénéfique, l’expression des avis et des opinions aussi. Les Bessanais doivent être informés comme il se doit sur ce sujet important. Mais cela doit se faire avec des éléments justes, pour éviter une polémique stérile ne permettant pas de faire avancer les choses.

 

A cet effet, la mise en place d’un groupe de réflexion proposée récemment par les quatre élus à l’initiative de la réunion publique est une idée qui me semble plus intéressante qu’une réunion « spectacle » en présence de l’ensemble du Conseil municipal, qui ne ferait qu’accentuer les tensions et renforcer les positions de chacun.

 

Des discussions ont déjà eu lieu avec les Bessanais, lors de la réunion publique sur la STEP de mars 2010. Une nouvelle réunion de ce type ne doit se faire qu’avec des solutions nouvelles à proposer au sujet du prix de l’eau, à condition qu’elles existent.

 

Je rappelle que les décisions votées jusque là ont été réfléchies, débattues par les élus lors de réunions de travail ou des séances du Conseil municipal. Elles ne sont pas tombées de nulle part, et n’ont en aucun cas été prises pour nuire à l’intérêt du village et de ses habitants. Elles répondent à des obligations légales et à des nécessités économiques.

 

Je suis bien entendu à votre disposition pour répondre à vos éventuelles interrogations, dans la mesure de ma connaissance du dossier.

 

Que Monsieur René Filliol soit rassuré, la voix de la jeunesse est loin de s’éteindre au sein de la majorité municipale.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 12:36

Ceremonie-Algerie-09--1-.JPGAprès un rassemblement de l’ensemble des communes du canton à Bramans, samedi, le village s’est recueilli ce dimanche autour du monument aux morts pour célébrer le 49ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie.

 

Si les cérémonies officielles ont désormais lieu en décembre, Bessans reste attaché au 19 mars, date de la signature des accords d’Evian.

 

Félix Personnaz, Président de la section des Anciens Combattants du village, a regretté de « commémorer un anniversaire de paix le jour où notre pays entre à nouveau en guerre », faisant allusion aux bombardements actuels en Lybie.

Il a lu un texte du Président de l’Union Fédérale, puis a donné la parole à Monsieur le Maire, Daniel Personnaz.

 

Les pompiers, qui comptent désormais deux filles dans leur effectif (Morgane Personnaz et Valentine Gallerand), étaient présents, ainsi que plus de 50 personnes.

 

Après le dépôt de gerbes, une minute de silence en l'honneur de tous les soldats morts pour la France ou actuellement au combat a été respectée.

 

L’année prochaine, le rassemblement cantonal sera très certainement organisé à Sollières-Sardières, avec la volonté à terme de parcourir chacune des communes.

 


 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 13:08

Rozenn-Hars---Lanslebourg-2011.jpg

Rozenn Hars - 2011 (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rozenn Hars, Vice-présidente du Conseil Général de la Savoie déléguée à la vie sociale et Conseillère Générale du canton de Lanslebourg Mont-Cenis, va depuis dix jours à la rencontre des habitants de Haute-Maurienne dans chacune des communes (avec son suppléant Jean Cimaz).

L'occasion de tirer un bilan de ses sept années d'action au service de la Haute-Maurienne et de la Savoie, et de faire part de ses engagements pour les trois années à venir (le mandat dure trois ans au lieu de six en raison de la création des postes de Conseillers Territoriaux prévue en 2014).

 

Au cours de chacune de ses huit réunions tenues jusqu'ici (à Bonneval-sur-Arc, Sardières, Sollières, Le Verney, Bramans, Termignon, Lanslebourg et Lanslevillard), l'ancienne mairesse de Termignon n'a eu de cesse de tenir un discours résolument positif pour la Haute-Maurienne. Au terme de sept ans de mandat de Conseillère Générale de la Savoie, dont trois en tant que Vice-présidente déléguée à la vie sociale, elle présente un bilan abouti.

 

Pour chacune des communes du canton, de nombreuses opérations ont été subventionnées à des taux souvent élevés. Difficile de toutes les citer, mais son rôle de Conseillère Générale a été à cet effet pleinement rempli : aider les communes, l'intercommunalité, les associations voire les particuliers dans la conduite de leurs projets.

Car les missions d'un élu départemental sont claires : soutenir les actions menées dans son canton et participer à l'élaboration de la politique départementale, puis à sa déclinaison sur les différents territoires. Les dossiers sont aidés et non portés par le Département.

 

Dans sa fonction de Vice-présidente déléguée à la vie sociale depuis 2008, Rozenn Hars a mis beaucoup d'énergie pour définir de nouvelles perspectives pour le soutien aux personnes âgées et à celles en situation de handicap. Elle a également suivi de très près tous les projets favorisant l'accueil des enfants. Cela a eu des répercussions au niveau local, grâce à l'implication d'acteurs du territoire : trois micro-crèches lancées, le portage des repas à domicile mis en place, la création d'un EHPAD à Modane (accueillant des pensionnaires de Haute-Maurienne)...

 

Au-delà de ce qui a été fait, l'objectif de Rozenn Hars est de proposer des perspectives pour les trois ans à venir. Trois ans, c'est court, inutile donc de promettre monts et merveilles. Inutile aussi de  berner les électeurs avec de belles paroles racoleuses. Cela, elle laisse à d'autres tout le loisir de le faire ! Sa connaissance des dossiers lui permet d'apprécier avec justesse ce qui est réalisable, ou en tout cas initiable, en seulement 36 mois.

 

Vivre-ensemble, Tourisme, Agriculture, Routes, Transports, Haut Débit... sont des thèmes sur lesquels Rozenn Hars s'engage (découvrez son programme).

 

Lors des différentes rencontres, d'autres thèmes ont été abordés, suscitant la curiosité ou la préoccupation des habitants. Rozenn Hars y a répondu avec conviction, en cherchant à être le plus précise possible sur son action et la situation actuelle.

 

La présence d'Hervé Gaymard, Président du Conseil Général de la Savoie (mercredi à Lanslebourg),  et de Michel Bouvard et Pierre-Marie Charvoz, Vice-présidents du Conseil Général de la Savoie (jeudi à Lanslevillard), a permis de bien rappeler le rôle de l'Assemblée départementale, ses domaines de compétences, et de donner une vision d'avenir pour la Savoie.

 

Si son suppléant, Jean Cimaz, Maire-adjoint à Bessans et Vice-président de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise, n'aura qu'un pouvoir restreint (un suppléant ne peut actuellement siéger dans des réunions ou au Conseil Général à la place du titulaire qu'en cas de disparition ou de forte incapacité de ce dernier à exercer sa fonction), il sera un relais important pour compléter les informations recueillies sur le terrain par Rozenn Hars.

 

 

Rozenn Hars, candidate de l'Union pour la Savoie (Majorité départementale), tiendra sa dernière réunion à Bessans, ce vendredi 18 mars, à 20h30 à l'Albaron (salle rouge).


Le premier tour des élections cantonales se tiendra ce dimanche 20 mars. Deuxième tour le dimanche 27 mars. Les bureaux de vote seront ouverts dans chaque commune de 8h00 à 18h00.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 23:58

STEP - BessansLe dimanche 23 janvier dernier, je publiais sur ce blog une information concernant la hausse du prix de l'eau liée à la mise en service en 2011 de la station d'épuration (STEP) de Bessans (Hausse du prix de l'eau : un mal nécessaire...).

 

La population a été conviée le dimanche 13 février à une réunion publique organisée par quatre élus (Jean-Luc Boyer, Magali Durand, Grégory Personnaz, Séverine Termignon) en désaccord avec le vote du Conseil municipal du 10 décembre 2010 définissant les unités de logement pour la part fixe des tarifs de l'eau/assainissement. Vous pouvez consulter ici le diaporama de cette réunion, mis en ligne sur le site de la liste Objectif Bessans.

 

Par la suite, les quatre élus à l'initiative de la réunion, avec l'appui de 80 signatures recueillies parmi la population, ont demandé à Monsieur le Maire l'organisation rapide (avec dates d'échéance) d'une nouvelle réunion publique - en présence de l'ensemble du Conseil municipal - pour débattre au sujet de la STEP.

 

Dans sa réponse, Monsieur le Maire a rappelé que des informations régulières ont été fournies tout au long du projet, notamment à travers les Nouvelles de la Mairie (bulletin d'information municipal) et une réunion publique spécifique organisée le 1er mars 2010. Il a confirmé l'engagement pris dans les Nouvelles de la Mairie du mois de janvier 2011 de diffuser un bulletin municipal revenant en détail sur le sujet de la station d'épuration et son impact sur le prix de l'eau. Ce document est en cours d'élaboration.

 

Les quatre élus réclament aujourd'hui, dans un nouveau courrier reçu en mairie le 10 mars 2011, l'annulation des délibérations des 30 juillet 2010 et 10 décembre 2010 (votées démocratiquement, après réflexion en réunion de travail et débat en séance du Conseil municipal) concernant la détermintation des tarifs de l'eau et de l'assainissement et des unités de logement. Ils souhaitent aussi "la constitution immédiate d'un groupe de travail avec l'ensemble du conseil municipal sur la détermination du tarif de l'eau en meilleure adéquation avec les enjeux socio-économiques de la commune de Bessans et des Bessanais ; suivi d'une consultation de la population au cours d'une réunion publique".

 

En attendant la parution prochaine du numéro spécial des Nouvelles de la Mairie, neuf membres de la liste électorale  2008 "Ensemble pour Bessans" (dont je fais partie), réagissent pour dénoncer les nombreuses inexactitudes annoncées dans la diaporama diffusé lors de la réunion publique du 13 février 2011.

"Bessanais, on vous a menti", c'est le leitmotiv de ce texte diffusé le 11 mars 2011 dans les boîtes aux lettres de Bessans.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 12:39

Patinoire-Bessans---2011.JPGLa station constate cet hiver une hausse sensible de fréquentation de la patinoire. Conçue en glace naturelle à proximité de la salle de l’Albaron, elle constitue une activité d’après-ski appréciée par les vacanciers, adultes et enfants.

 

 

 

Afin de développer son attractivité, d’importants efforts ont été réalisés pour proposer des animations régulières.

 

Ainsi, divers jeux sont organisés sur la glace lors de l’ouverture quotidienne, du ballon prisonnier aux courses de relais en passant par du hockey avec des balais.

Des soirées « disco-glacé » sont aussi programmées pendant les vacances, grâce aux systèmes d’éclairage et de sonorisation installés.

 

Désormais, les vacanciers et les Bessanais s’initient à la pratique du hockey sur glace. Du matériel a été acheté et plusieurs joueurs se rassemblent régulièrement pour des rencontres amicales.

 

Grâce aux fraîches températures hivernales enregistrées à Bessans, la glace est entretenue du début des vacances de Noël à la mi-mars.

 

 

 

Tarifs 2010-2011 (susceptibles d’être révisés en 2011-2012)

Droit d’entrée (valable toute la journée) : 3,20 €

Location de patins : 2,50 €

A noter que tout forfait semaine ou saison Bessans acheté donne accès gratuitement à la patinoire (hors location de matériel).

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 18:13

Carnaval-2011--2-.jpgCarnaval-2011--4-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bessanais et vacanciers de la station ont célébré ensemble le carnaval. Des dizaines d'enfants ont défilé dans les rues du village derrière Monsieur Carnaval et la mascotte Timy.

 

En attendant le départ du cortège, certains ont confectionné leurs masques et d’autres se sont maquillés à la salle de l'Albaron. Une boom et un goûter ont ensuite été proposés par le bureau de Bessans de l’Office de Tourisme Intercommunal.

 

Vers 17 heures, des dizaines d'enfants, accompagnés le plus souvent de leurs parents, ont paradé habillés de costumes divers jusqu'au pont situé à proximité des pistes de ski alpin. Après quelques descente en luge, les participants ont assisté à l'embrasement de Monsieur Carnaval, puis à la descente aux flambeaux organisée conjointement pas la station, l’Office de Tourisme et l’Ecole de Ski Français.De nombreux enfants avaient chaussé les skis pour participer au spectacle.

 

Un feu d’artifice a clôturé la soirée.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 21:45

Logo Cantonales 2011La campagne électorale des élections cantonales a débuté ce lundi. Les 20 et 27 mars prochains, les citoyens sont appelés aux urnes pour élire leurs conseillers généraux. Comme toujours, les assemblées départementales sont renouvelées de moitié, soit un canton sur deux. Les Conseillers généraux seront cette fois élus pour trois ans au lieu de six. En 2014, les Conseillers territoriaux devraient leur succéder.

 

En Savoie, 19 cantons sont concernés et 107 candidats se présentent aux suffrages des électeurs. Si la majorité actuelle (Union pour la Savoie) dirigée par Hervé Gaymard part favorite, le visage de la future assemblée départementale demeure incertain.

 

Plusieurs nouveautés sont à noter :

  • le scrutin sera paritaire, c'est-à-dire que chaque candidat devra avoir un suppléant du sexe opposé.
  • 12,5 % du total des inscrits sont nécessaires pour se maintenir au second tour (précédemment 10% suffisaient).

 

Dans le canton de Lanslebourg Mont-Cenis, rassemblant les sept communes de Haute-Maurienne de Bonneval-sur-Arc à Bramans, on compte quatre candidats, dont la Conseillère Générale sortante, Rozenn Hars (UPS, majorité départementale).

Petit tour d'horizon à moins de deux semaines du premier tour...

 

Rozenn HARS (Union Pour la Savoie) : Elue Conseillère générale du canton de Lanslebourg Mont-Cenis en 2004, Rozenn Hars-copie-1Rozenn Hars assume depuis 2008 la Vice-présidence de l'Assemblée départementale. Déléguée à la vie sociale, le plus gros poste budgétaire du Département, elle a activement contribué aux décisions prises en faveur de l'économie de montagne (agriculture et tourisme) et de l'action sociale. Elle a oeuvré pendant 7 ans pour soutenir les différents projets portés par les communes.

Son suppléant, Jean Cimaz, est actuellement Maire-adjoint à Bessans, Vice-président de la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise et délégué au sein de plusieurs organismes à l'échelle de la Maurienne et de la Savoie.

 

François CHEMIN (Savoie pour tous) : Candidat soutenu par la gauche départementale et son leader Thierry Repentin, François Chemin-copie-2François Chemin se présente pour la première fois aux suffrages des haut-mauriennais. Comme il l'a récemment rappelé, il souhaite préparer l'avenir et notamment l'élection des Conseillers territoriaux en 2014. Maire de Fourneaux depuis 10 ans, il est également Vice-président du Syndicat intercommunal du canton de Modane et impliqué dans divers organismes locaux et départementaux.

Sa suppléante sera Denise Mélot, ancienne fromagère et conseillère municipale à Bessans de 2001 à 2008.

 

Jean BLANC (sans étiquette) : Candidat indépendant soutenu par "Europe Ecologie-Les Verts" et "Mouvement Région Jean BlancSavoie", Jean Blanc a été Conseiller municipal à Bonneval-sur-Arc de 1995 à 2008. Ce Savoisien convaincu milite pour l'indépendance savoyarde depuis très longtemps. Il s'est présenté notamment aux élections législatives, cantonales et sénatoriales ces dix dernières années.

Il a choisi comme suppléante Magali Freulet, elle aussi habitante de Bonneval-sur-Arc, qui travaille dans les domaines touristiques et agricoles.

 

Patrick DEBORE (sans étiquette) : Candidat indépendant mais ne cachant pas sa sensibilité de gauche, Patrick Patrick DeboreDebore a travaillé pendant de nombreuses années comme Trésorier Percepteur. Habitant de Lanslebourg, il est depuis plusieurs mois en campagne et se soumet pour la première fois au jugement des électeurs.

Sa suppléante, Ghislaine Gravier, est Directrice de Village Vacances à Val Cenis et habite elle-aussi à Lanslebourg.

 

 


L'un des enjeux du scrutin au niveau national sera le taux d'abstention. Habituellement élevé lors des cantonales, il pourrait l'être encore plus étant donné qu'aucune autre élection n'a lieu en même temps.

 

Dès à présent, les électeurs ne pouvant pas voter directement peuvent réaliser une procuration en se présentant à la gendarmerie. Un justificatif d'identité est nécessaire, et une attestation sur l'honneur sera remplie sur place par le mandant. Le mandataire se présentera au bureau de vote le jour même pour voter en lieu et place du mandant.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:01

Une avalanche spectaculaire a été observée dimanche après-midi aux alentours de 16h30 à Bessans. Elle s'est déclenchée naturellement sous la pointe de Tierce et a dévalé plusieurs couloirs.

 

L'aérosol (l'air créé par la force de la coulée) a atteint certaines pistes du domaine nordique et des itinéraires de randonnée en raquettes. La neige est restée au pied de la montagne.

 

Suite à cet événement, les secours ont réagi avec rapidité et efficacité. Les pisteurs de la station et des CRS sont intervenus sur les lieux pour écarter tout risque d'une présence humaine sous la neige. Des passes héliportées Arva et Recco ont été réalisées, et un chien d'avalanche a exploré la zone.

 

Un fait divers heureusement sans conséquence.

 

 

Avalanche-Bessans---mars-2011--MA-.jpg

 

Avalanche-Bessans---mars-2011--1---MA--copie-1.jpg

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:00

Ski-joering-2011.jpgDepuis plusieurs saisons, la station propose aux habitants et aux vacanciers de découvrir le ski joëring.


Cette activité peut se pratiquer avec des skis alpins, des skis de fond ou en snowboard. Les participants sont tractés par un cheval ou un poney au cours d’une promenade au coeur des plus jolis paysages hivernaux de Bessans.

 

 

Pendant les vacances scolaires, de nombreuses personnes prennent plaisir à s’initier à ce loisir original, proposé en partenariat avec le centre équestre de Saint-Julien Montdenis "Le pied à l'étrier". Dès quatre ans, il est possible de s’offrir un baptême derrière les animaux.

 

 

Prochaine date pour pratiquer le ski joëring à Bessans : vendredi 11 mars à 14h00.

Rendez-vous à proximité des pistes de ski alpin (à droite avant de traverser le pont).

 

Renseignements et inscriptions auprès de l'Office de Tourisme Intercommunal
(bureau de Bessans) au 04 79 05 96 52.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 12:00

Luge-Bessans-2011.jpgPendant les vacances scolaires, le bureau de Bessans de l’Office de Tourisme Intercommunal propose plusieurs animations à destination du jeune public.

 

Afin d'assurer l'ouverture journalière de la patinoire, diverses activités sur glace sont programmées : balle aux prisonniers, football, hockey avec des balais et courses de relais originales. Les enfants en vacances dans la station  peuvent ainsi faire connaissance au-delà des cours de ski de fond et alpin.

 

Cet hiver, Bessans développe aussi ses courses de luge. En plus des descentes traditionnelles, les participants peuvent aussi essayer les « parets », des surfs avec une structure en bois réalisés par le sculpteur Georges Personnaz.

 

Les ateliers de conception de bonhommes de neige font le bonheur des plus petits. Avec l’aide de Julien, l'animateur de la station, chacun peut fabrique le bonhomme de ses rêves.

 

Bessans, terre de biathlon, permet aussi à ses touristes de découvrir la discipline à travers des courses de 110 mètres biathlon et des initiations au tir à la carabine laser.

 

Enfin, nouveauté de l’hiver, les enfants sont invités à préparer des ballons brésiliens illuminés qui sont lâchés dans les airs avant la descente aux flambeaux hebdomadaire.

 

 

Pour en savoir plus et découvrir le programme complet des animations, contactez l'Office de Tourisme Intercommunal, bureau de Bessans au 04 79 05 96 52 ou rendez-vous le site touristique de Bessans.

 

Patinoire-Bessans-2011.jpg

Partager cet article
Repost0