Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 19:28

Sylvain-Chavanel.jpgEn fauchant compagnie au peloton à 40 kilomètres de l'arrivée, Sylvain Chavanel (Quick Step) a vu juste lors des Championnats de France 2011 disputés à Boulogne-sur-mer. A quelques jours de ses 32 ans, Sylvain Chavanel remporte son premier titre de Champion de France en ligne, après avoir été trois fois sacré en contre-la-montre en 2005, 2006 et 2008.

 

On attendait Chavanel surtout mercredi face au chrono. Largement battu par l'homme en forme du moment Christophe Kern (Europcar), le Poitevin a finalement brillé dans l'épreuve en ligne. Opportuniste, il a su saisir sa chance en attaquant seul à 40 kilomètres de l'arrivée. On ne donnait pourtant pas cher de sa peau tant il eut des difficultés à réellement creuser l'écart.

 

Longtemps, on a cru que le triple vainqueur d'étapes sur le Tour de France allait être rejoint par ses deux poursuivants, Anthony Roux (FDJ) et surtout Thomas Voeckler (Europcar), champion de France en titre et bien décidé à conserver sa tunique un an supplémentaire.

 

Mais avec un panache dont il a le secret, Chavanel est parvenu à résister pour se parer de bleu-blanc-rouge.

 

Il aura l'honneur de porter les couleurs tricolores lors du Tour de France qui s'élancera de Vendée le samedi 2 juillet.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 19:13

Jeannie-Longo.jpgA 52 ans, la coureuse cycliste Jeannie Longo n’en finit plus d’étonner. Opposée à des jeunes coureuses qui pourraient toutes être ses filles, elle a glané à Boulogne-sur-Mer son 58ème titre de Championne de France (dont 11 en contre-la-montre sur route).


On se demande bien souvent jusqu’où Jeannie Longo est capable d’aller. Jusqu’à quand parviendra-t-elle à remporter des titres ? Alors qu’elle fêtera en octobre son 53ème anniversaire, la Haut-savoyarde a conquis un nouveau titre national lors du contre-la-montre des Championnats de France.

 

Sans jamais être inquiétée, elle a devancé Christel Ferrier-Bruneau et Audrey Cordon de respectivement 42 et 52 secondes.

 

Une performance de premier choix qui interroge autant sur la méthode de Longo pour durer au plus haut niveau que sur la supposée faiblesse du cyclisme féminin français.

 

Samedi lors de l’épreuve en ligne, Longo est encore passée tout prêt de l’exploit. Longtemps dans le coup pour se parer de la tunique bleu-blanc-rouge, elle a finalement échoué à la deuxième place, à 12 petites secondes de Christel Ferrier-Bruneau.

 

Si Longo n’a pour l’heure pris aucune décision quant à sa participation aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, il ne fait aucun doute que la doyenne du peloton constituerait l’une des meilleures chances de médailles françaises dans la discipline.

 

Nous ne pouvons qu’espérer qu’elle accomplisse pareil exploit, afin d’écrire un peu plus la légende du cyclisme féminin, qu’elle a déjà largement marqué de son empreinte.

Partager cet article

Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 11:00

Lemaitre.jpgLe sprinteur annécien Christophe Lemaître n'en finit plus d'impressionner. Quelques jours après avoir réalisé un temps de 9'96 sur 100 mètres lors du meeting de Montreuil, il a réussi à grapiller encore un centième à son meilleur temps lors des Championnats d'Europe par équipes de Stockholm (Suède).

 

Christophe Lemaître s'impose semaine après semaine comme le leader incontesté du sprint européen. Il y a moins d'un an, il effaçait en 9'98 le record de France du 100 mètres de Ronald Pognon, qui tenait depuis 6 ans. Il devenait grâce à cette performance le premier athlète blanc à courir sous les 10 secondes depuis l'apparition du chronométrage électronique.

 

Lors des Championnats d'Europe de Stockholm, le Savoyard a amélioré son propre record en 9'95. En quelques mois, il a réussi l'exploit de battre 4 fois le record de France en retranchant à chaque fois un centième de seconde à son temps de référence.

 

Cette performance a permis à Lemaître de dominer sans trop de problèmes le Britannique Dwain Chambers et le Portugais Francis Obikwelu (recordman d'Europe du 100 mètres en 9'86).

 

S'il continue sur sa lancée, il pourrait bien un jour battre le temps d'Obikwelu qui devient chaque jour plus accessible. A 21 ans, Lemaître possède une marge de progression considérable.

 

Son objectif désormais affiché est de parvenir à entrer en finale des Championnats du Monde de Daegu (Corée du Sud) en août. Il lui reste deux mois pour peaufiner sa préparation et espérer pouvoir se mesurer à l'invincible Jamaïcain Usain Bolt.

 

A noter que Christophe Lemaître peut nourrir de belles ambitions également sur 200 mètres. S'il s'entraîne beaucoup moins sur cette distance, n'oublions pas qu'il détient le record de France à égalité avec Gilles Quénéhervé.

 

A Stockholm, sur une piste détrempée et avec un vent défavorable, Lemaître a échoué à 12 centièmes seulement des 20'16 du record national. Là aussi, il faudra compter avec Lemaître lors des Mondiaux.

 


Le record de France du 100 mètres de Lemaître

18 juin 2011

 


Pour comparaison, le record du Monde du 100 mètres d'Usain Bolt

16 août 2009


 

La course de Lemaître sur 200 mètres

19 juin 2011

Partager cet article

Repost0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 19:51

Jeremy-Morel.jpgAprès Morgan Amalfitano il y a quelques jours, un deuxième lorientais va venir garnir les rangs phocéens pour la saison 2011-2012. Le latéral gauche Jérémy Morel va s'engager en début de semaine avec l'OM pour une durée de quatre ans.

 

On le disait tout proche de Rennes, mais Jérémy Morel a finalement choisi de poser ses valises à Marseille. Alors que les dirigeants provençaux avaient fait du Bordelais Trémoulinas leur priorité pour combler le départ de Taye Taïwo, il semblerait que la piste se soit avérée trop onéreuse.

 

Du coup, l'option Jérémy Morel a rapidement repris de la consistance et l'affaire a été conclue en quelques heures avec le FC Lorient. La proposition de l'OM a convaincu Morel.

 

En début de semaine, il rejoindra donc ses nouveaux coéquipiers au Centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus, après avoir passé la visite médicale et paraphé son contrat.

 

Agé de 27 ans, Morel a été formé à Lorient et a intégré l'équipe professionnelle en 2002. La saison dernière, il a disputé 33 matchs sous les ordres de Christian Gourcuff et inscrit 2 buts.

 

Ce deuxième transfert de l'intersaison confirme la bonne entente qui existe entre l'OM et le FC Lorient en matière de transferts. Outre la récente signature de Morgan Amalfitano, l'OM avait engagé en 2009/2010 Fabrice Abriel. La saison précédente, André Ayew avait été prêté aux Merlus pour engranger de l'expérience. Au début des années 2000, Cantareil, Benatia et Abardonado avait également évolué sous le maillot orange suite grâce aux prêts consentis par Marseille.

 

 

Présentation de Jérémy Morel

Site Le Phocéen



 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 12:13

Noel-Le-Graet.jpgLa Fédération Française de Football (FFF) a un nouveau président. Noël Le Graët, Vice-président depuis 2005 et patron du club de Guingamp, a été élu ce samedi dès le premier tour de scrutin en recueillant 54,39% des voix.

 

A l'issue du vote, La Graët a devancé Fernand Duchossoy (45,40%), Président par intérim depuis la démission de Jean-Pierre Escalettes et grand favori des observateurs. Le troisième candidat Eric Thomas n'a recueilli que 0,19% des suffrages.

 

Pour la première fois, suite à la réforme des statuts adoptée le 2 avril, l'élection se déroulait au scrutin de liste. Les neuf co-listiers de Noël Le Graët formeront donc avec lui un comité exécutif, renforcé par le Président de la Ligue de Football Professionnel et celui de la Ligue de Football Amateur, tous deux membres de droit.

 

Le nouveau président a 18 mois pour faire bouger les choses, un autre scrutin est programmé dès décembre 2012.

 

Il a dévoilé les grandes lignes de son programme : "ne pas laisser une DTN dispersée qui ne s'entend plus. Concernant les bi-nationaux, c'est une conversation qui ne doit pas exister au sein de la Fédé. Tout encadrement qui ne suit pas cela aura du mal à discuter avec l'exécutif". Le nouveau président a aussi évoqué un futur organigramme "peut-être plus court".

Partager cet article

Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 22:08

Treluyer.jpgLe week-end sportif était largement consacré aux sports automobiles. 24 heures du Mans et Grand Prix du Canada de Formule 1 ont rythmé l'actualité, ainsi que le Grand Prix moto de Grande-Bretagne.

 

Les 24 heures du Mans ont été remportés par l'Audi n°2 pilotée par Benoît Tréluyer, Marcel Fassler et André Lotterer. Le constructeur allemand empoche sa 10e victoire en 13 ans sur le circuit sarthois.

 

Déception pour Peugeot, qui place deux voitures aux deuxième et troisième place. Bourdais, Pagenaud et Lamy terminent à 13 secondes des vainqueurs, un écart historiquement infime. Ils ont devancé Sarrazin, Montagny et Minassian.

 

L'édition 2011 aura surtout été marquée par les spectaculaires accidents des Audi n°1 et n°3, dont les pilotes sont miraculeusement sortis indemnes.

 

 

En Formule 1, l'Allemand Sébastian Vettel (Red Bull) avait une fois de plus signé la pôle position samedi. La course de dimanche a été perturbée par de fortes pluies. La course a été arrêtée pendant près de deux heures avant de pouvoir trouver son épilogue. Le Britannique Jenson Button (Mc Laren) l'a emporté après être passé par toutes les émotions.

 

Contraint à rentrer aux stands à six reprises (dont un drive through, passage obligatoire pour pénalité sans maruer d'arrêt) et à un moment dernier au classement, il a profité des conditions climatiques pour remonter et aborder le dernier tour en seconde position. Vettel est alors parti à la faute, laissant le champs libre au Champion du Monde 2009, extrêmement ému à l'arrivée.

 

Vettel se console avec la deuxième place et pend encore 18 points à ses principaux rivaux, Lewis Hamilton (Mc Laren) et Fernando Alonso (Ferrari), qui ont tout deux réalisés un zéro pointé. Son dauphin au général est désormais ... Jenson Button lui-même, qui compte 60 points de retard.

 

Mark Webber (Red Bull) complète le podium, tandis que Michael Schumacher (Mercedes) réalise enfin une course à la hauteur de son statut et termine au pied du podium.

 

 

En moto enfin, l'Australien Casey Stoner (Honda) a pris la tête du Championnat du Monde après sa victoire en Grande-Bretagne. Leader jusque là, l'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) a chuté dès le 8e tour. Stoner a parfaitement résisté dans un premier temps à Andrea Dovizioso (2e au final) avant de gérer sa course seul en tête. Colin Edwards termine 3e.

Partager cet article

Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 12:16

Après le spectaculaire accident d'Allan Mc Nish au volant de l'Audi n°3, Mike Rockenfeller, pilote de l'Audi n°1, a également frôlé la mort samedi soir à 22h40.

 

Au bout d'une ligne droite, à très grande vitesse, le pilote a perdu le contrôle de son véhicule en "mordant" le bas côté. Ce dernier a alors glissé en travers avant de s'écraser dans le rail de sécurité.

 

A la caméra, on n'aperçoit que les débris de la voiture qui volent après le crash. Cela témoigne d'un impact d'une extrême violence. Heureusement, comme Mc Nish l'après-midi, Rockenfeller est miraculeusement sorti indemne.

 

La dernière Audi en course, la n°2, était ce dimanche à 13h00 toujours en tête. Elle résistait au retour des pilotes Peugeot.

 

 

Le crash de l'Audi n°1

 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 16:49

La mythique course d'endurance des 24 heures du Mans a débuté ce samedi après-midi sur le circuit de la Sarthe. Après 54 minutes de course, Allan MNish, à bord de l'Audi n°3, a été victime d'un accident extrêmement spectaculaire.

 

Le pilote écossais était à la lutte pour la deuxième place lorsqu'il a heurté la Ferrari GT n°58 qui le précédait. Sorti de la piste, il est allé s'écraser violemment contre le rail de sécurité.

 

Immédiatement secouru, Mc Nish est sorti miraculeusement indemne de son bolide complètement déchiqueté, pour le plus grand soulagement du staff Audi, très inquiet en découvrant les images du crash.

 

Plusieurs personnes se trouvaient juste derrière le rail de sécurité, mais là aussi, la chance a voulu que personne ne soit blessé par les nombreux débris du véhicule.

 

 

Les images du crash

Partager cet article

Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 13:12

Moins d'une semaine après sa victoire à Roland Garros, l'Espagnol Rafael Nadal a été surpris par le Français Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale du tournoi du Queen's à Londres. C'est la deuxième fois de sa carrière que Tsonga domine Nadal.

 

Il y a quelques jours, Rafael Nadal planait sur la planète tennis. En finale de Roland Garros, après un premier set délicat, il avait donné la leçon au Suisse Roger Federer, remportant son dixième titre en Grand Chelem.

 

Hier, l'Espagnol, qui avait tranquillement négocié ses deux premiers matchs dans le tournoi du Queen's (gazon), a connu une sortie de route inattendue. Face au Français Tsonga (certes plus reposé que lui), il a tenu une manche, remportée 7-6 (3), avant de s'effondrer.

 

Proche de son meilleur tennis, comme il l'a lui-même déclaré, "Jo" a ensuite pris progressivement l'ascendant et égalisé à une manche partout (6-4).

 

Le dernier set fut expéditif. Tsonga, bien au-dessus de Nadal, s'imposa 6-1 en ayant à aucun moment été inquiété. Résigné, Nadal a totalement craqué mentalement et disparait donc du tableau à l'issue des quarts de finale.

 

Pour Tsonga, c'est une performance de premier ordre qui lui ouvre l'accès au dernier carré, où il sera opposé ce samedi à l'Anglais James Ward, joueur invité.

 

Pour Nadal en revanche, cette défaite sur gazon face à un joueur normalement à sa portée interroge sur les réelles capacités du Majorquain à défendre son titre à Wimbledon. Djokovic, Federer et Murray entre autres, savent que la porte est ouverte...

 

 

Résumé du match Tsonga - Nadal

10 juin 2011

Partager cet article

Repost0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 22:31

logo-Criterium-Dauphine.jpgDu 5 au 12 juin, les meilleurs cyclistes du monde s'affrontent sur les routes des Alpes à un mois du départ du Tour de France. Janez Brajkovic, vainqueur en 2010, aura fort à faire face à Cadel Evans, Ivan Basso et Robert Gesink, entre autres.

 


5 juin - Prologue (Saint-Jean-de-Maurienne) >>> Albums photos

 

Le Néerlandais Lars Boom (Rabobank) est le premier leader de ce Critérium 2011. Dans les rues de la capitale mauriennaise, il devance à l'arrivée Alexandre Vinokourov (Astana) et Bradley Wiggins (Team Sky). Malgré quelques gouttes de pluies qui ont perturbé le passage de certains coureurs, les favoris ont pu en découdre dans de bonnes conditions. Evans termine 7e,  Brajkovic 17e et Gesink 29e. Seulement 102e, Ivan Basso a déjà cédé de précieuses secondes en vue de la victoire finale.

A noter le joli tir groupé français : Kadri, Riblon, Lemoine et Coppel se classent 5e, 8e, 9e et 10e.

 

Prologue (Saint-Jean-de-Maurienne)

5 juin 2011

 

 

6 juin - Etape 1 (Albertville - Saint-Pierre-de-Chartreuse)

 

Le Belge Jurgen Van den Broeck (Omega) ouvre son palmarès chez les professionnels en s'imposant devant Joaquim Rodriguez (Katusha) et Cadel Evans (BMC Racing). Son attaque à 10 kilomètres de l'arrivée, au moment de la jonction avec l'échappée du jour, a fait mouche. Accompagné de Siutsou puis du Champion de France Thomas Voeckler, il a été le seul à pouvoir résister au retour d'un peloton réduit à une dizaine de coureurs dans le dernier kilomètre. Profitant de son bon résultat dans le prologue, Alexandre Vinokourov (Astana) endosse le maillot jaune.

L'étape a été marquée par la défaillance de plusieurs favoris, lâchés dans le final. Ivan Basso a perdu plus de 3 minutes. Toni Martin a lâché 2'40, Robert Gesink 1'30 et Samuel Sanchez quasiment 1 minute.

Côté Français, Thibaut Pinot (FDJ) prend une honorable 7e place. Voeckler termine finalement 9e.

 

Etape 1 (Albertville - Saint-Pierre-de-Chartreuse)

6 juin 2011

 

 

7 juin - Etape 2 (Voiron - Lyon)

 

Au terme d'une étape proposant encore un final ardu au sommet de la Croix-Rousse, l'Allemand John Degenkolb (HTC) s'est imposé au sprint devant le Français Samuel Dumoulin (Cofidis). Le Champion de France Thomas Voeckler (Europcar) a tenté sa chance en vain dans le dernier kilomètre : il se contente du 6e rang.

S'ils ne sont que 13 à avoir fini dans la roue du vainqueur, dont le leader du général Vinokourov, Bradley Wiggins et Joaquim Rodriguez, le gros du peloton a limité les dégâts en ne concédant que 6 secondes. Gesink, Martin et Basso ont une nouvelle fois sombré.

 

Etape 2 (Voiron - Lyon)

  7 juin 2011

 

 

8 juin - Etape 3 (Grenoble - Grenoble) CLM

 

Sur les 42,5 km qui seront parcourus par les coureurs lors du Tour de France en juillet, l'Allemand Tony Martin (HTC) a été le plus rapide. Il a devancé le britannique Bradley Wiggins (Sky) de 10 secondes, qui s'empare de la tête du général, Vinokourov (Astana) ayant été décevant (14e à 2'18). Cadel Evans est deuxième du général mais pointe à 1'11 du leader. Le tenant du titre Janez Brajkovic (RadioShack) complète le podium.

Au soir ce ce contre-la-montre, deux français figurent dans le Top 10 : Christophe Riblon (AG2R) est 8e et Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) est 10e.

 

Etape 3 (Grenoble)

8 juin 2011

 

 

9 juin - Etape 4 (La Motte-Servolex - Mâcon) CLM

 

Le sprint annoncé lors de cette étape a bien eu lieu. Et à ce jeu là, c'est l'Allemand John Degenkolb (HTC), déjà vainqueur il y a deux jours à Lyon, qui a été le plus rapide. Surpuissant, il a réussi à répondre à l'accélération lancée par Edvald Boasson Hagen (Sky) à 300 mètres de la ligne pour s'imposer devant le Norvégien et le coureur de l'équipe Saxo Bank Juan José Haedo. Degenkolb permet à l'équipe HTC de remporter sa troisième victoire consécutive sur le Critérium 2011.

Au classement général, rien ne bouge : Bradley Wiggins (Sky) reste en tête devant Evans et Brajkovic.

 

Etape 4 (La Motte-Servolex - Mâcon)

9 juin 2011

 

 

10 juin - Etape 5 - (Parc des Oiseaux - Les Gets)

 

Première victoire française sur le Critérium du Dauphiné 2011. Elle est l'oeuvre de Christophe Kern (Europcar). Le coéquipier de Thomas Voeckler a placé une attaque décisive dans l'ascension des Gets, à 3 kilomètres de l'arrivée. Aidé par Voeckler qui s'est jeté dans la roue de tous les contre-attaquants, il a réussi à préserver 7 secondes d'avance à l'arrivée sur Sorensen (Saxo Bank). Le Champion de France Voeckler se classe 3e.

Au classement général, Bradley Wiggins conserve la tête. Il n'y a pas de modification sensible dans le Top 10.

 

Etape 5 (Parc des Oiseaux - Les Gets)

10 juin 2011

 

 

11 juin - Etape 6 - (Les Gets - Le Collet d'Allevard)

 

L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) a remporté la première des deux grandes étapes de montagne du Critérium 2011. Au Collet d'Allevard, il s'est imposé en solitaire devant Robert Gesink (Rabobank) et Jurgen Van den Broeck (Omega).

Dans la montée finale, Edvald Boasson Hagen (Sky), coéquipier du leader Bradley Wiggins, a dynamité la course pour réduire rapidement le peloton à 18 unités.

L'explication attendue entre les leaders a alors eu lieu. Le Français Christophe Kern (Europacar), vainqueur vendredi aux Gets, a largement animé les derniers kilomètres et pris une belle 4e place.

Wiggins a réussi à limiter les écarts, ne perdant que 4 secondes sur Vinokourov (Astana) et prenant ses distances avec Evans (BMC), en difficulté sur la fin.

Au général, il compte désormais 1'26 d'avance sur Evans et 1'52 sur Vinokourov. Kern fait son entrée dans le Top 5, à 2'52. Jean-Christophe Peraud (AG2R) est 7e à 3'30 et Thomas Voeckler (Europcar) est 10e à 4'27.

 

Etape 6 (Les Gets - Le Collet d'Allevard)

11 juin 2011

 

 

12 juin - Etape 7 - (Pontcharra - La Toussuire)

 

L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha), vainqueur samedi au Collet d'Allevard, a remis ça dimanche sur les pentes de La Toussuire. Son accélération dans le dernier kilomètre de l'ultime étape du Critérium du Dauphiné 2011 n'a pu être suivie par aucun membre du Groupe Maillot jaune.

Avant cela, le jeune français Thibaut Pinot (FDJ) avait tenté sa chance dès l'ascension du Glandon, qu'il a franchi seul en tête. Il a ensuite vu revenir sur lui Thomas Voeckler (Europcar) et l'Allemand Robert Gesink (Rabobank). Mais les trois hommes de tête n'ont pas pu empêcher le retour des favoris. Pinot se console avec la deuxième place de l'étape.

Le Britannique Bradley Wiggins (Sky) remporte le Dauphiné 2011 sans avoir été attaqué par ses concurrents directs lors de cette dernière journée. Il devance Cadel Evans (BMC) et Alexandre Vinokourov (Astana). Trois Français terminent dans le Top 10. Christophe Kern (Europcar) est 6e, Jean-Christophe Péraud (AG2R) 7e et Thomas Voeckler 10e.

 

S'il est toujours difficile de tirer des conclusions en vue du Tour de France, on constate que Vino et Evans sont quasiment prêts pour la Grande Boucle, malgré quelques moments difficiles. Gesink a bien terminé. En revanche, pour Sanchez, Martin et surtout Basso, il reste encore du travail pour ne pas exploser dès que les routes s'élèveront dans environ un mois.

 

Etape 7 (Pontcharra - La Toussuire)

12 juin 2011

 

 

Classement général final

 

1 - Bradley Wiggins (Sky)

2 - Cadel Evans (BMC) à 1'26

3 - Alexandre Vinokourov (Astana) à 1'49

4 - Jurgen Van den Broeck (Omega) à 2'10

5 - Joaquim Rodriguez (Katusha) à 2'51

6 - Christophe Kern (Europcar) à 3'05

7 - Jean-Cristophe Péraud (AG2R) à 3'30

8 - Kanstantsin Sivtsov (HTC) à 4'14

9 - Janez Brajkovic (RadioShack) à 4'22

10 - Thomas Voeckler (Europcar) à 4'31

...

12 - David Moncoutié (Cofidis) à 6'40

13 - Jérôme Coppel (Sojasun) à 7'13

...

16 - Thibaut Pinot (FDJ) à 12'54

...

18 - Pierre Rolland (Europcar) à 13'08

...

21 - Rémy Di Grégorio (Astana) à 17'03

...

23 - Maxime Bouet (AG2R) à 20'09

 

 

Les maillots de meilleur sprinteur (vert) et de meilleur grimpeur (rouge à pois blancs) sont revenus à Joaquim Rodriguez (Katusha).

 

Le maillot de meilleur jeune (blanc) revient au Français Jérôme Coppel (Saujasun).

Partager cet article

Repost0