Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 13:27

Marion-Bartoli.jpgAujourd’hui et demain se disputent les demi-finales du tournoi de tennis de Roland Garros. Marion Bartoli, ultime Française en lice, a réussi à se hisser dans le dernier carré. Le moment est venu de tirer un premier bilan de la quinzaine parisienne.


2011, un bon cru pour les Bleus ! Les Internationaux de France peuvent déjà être considérés comme réussis dans le clan tricolore. Quand on sait que parfois, les Français sont absents de la deuxième semaine, ne boudons pas notre plaisir en constatant la présence de quatre d’entre eux en huitièmes de finale cette année. Ne minimisons pas non plus la performance.


Pour en arriver là, Gilles Simon a du se défaire de l’Américain Mardy Fish, un très bon joueur, tandis que Richard Gasquet a livré une rencontre très aboutie au troisième tour pour éliminer le Brésilien Bellucci, redoutable sur terre battue.


Seul Gaël Monfils a bénéficié d’un tableau plus favorable en jouant successivement contre Phau, Rufin et Darcis.


Si Simon et Gasquet ont logiquement rendu les armes en huitièmes face à Söderling et Djokovic, Monfils a lui livré une bataille héroïque sur deux jours (la nuit ayant provoqué l’interruption de la rencontre au début du 4ème set) face à David Ferrer (Esp). Un duel de haute volée dont il est sorti vainqueur 6/4 2/6 7/5 1/6 8/6.


Ce match marathon a certainement pesé lourd dans les jambes au moment de se frotter au grand Roger Federer (Sui). Hors du coup, Monfils s’est incliné 6/4 6/3 7/6 sans ne jamais avoir donné l’impression de pouvoir créer l’exploit.


Le tournoi des Français reste quoi qu’il en soit tout à fait correct, d’autant plus si on y ajoute l’exploit réalisé au premier tour par Stéphane Robert, tombeur de Tomas Berdych.


Chez les dames, le paradoxe est que le résultat d’ensemble des Bleues est bien moins bon, mais qu’à elle seule, Marion Bartoli a fait oublier qu’aucune de ses compatriotes n’est parvenue à dépasser le 2ème tour.


Solide et prenant un maximum de plaisir, la numéro 1 française a réalisé quelques belles performances en sortant la jeune Allemande Görges, la Sud-Américaine Dulko et la Russe Kuznetsova.


Ce jeudi, elle affronte la tenante du titre, l’Italienne Francesca Schiavone, avec le secret espoir de succéder samedi à Mary Pierce, dernière Française à avoir soulevé le trophée en 2000.


Pour être tout à fait complet, notons que Michael Llodra (accompagné de Nenad Zimonjic) est en demi-finale du tableau double messieurs. Et les jeunes Tristan Lamasine et Caroline Garcia disputent tout deux les quarts de finale juniors en simple.

 

Plus globalement, on constate que si le dernier carré masculin est composé des quatre meilleurs joueurs du monde au classement ATP, aucune demi-finaliste du tableau dames n’est membre du Top 4 (Schiavone, la mieux classée, est 5ème du classement WTA).


Quoi qu’il en soit, toutes les affiches s’annoncent très intéressantes. Quatre jours de beau jeu en perspective.

 

 

Demi-finales hommes


Rafael Nadal (Esp) VS Andy Murray (Sco)

Roger Federer (Sui) VS Novak Djokovic (Ser)


Pronostic : finale Murray VS Djokovic (victoire de Djokovic)

 

 

Demi-finales dames


Francesca Schiavone (Ita) VS Marion Bartoli (Fra)

Na Li (Chi) VS Maria Sharapova (Rus)


Pronostic : finale Bartoli VS Sharapova (victoire de Sharapova)

 

 

Pour regarder les matchs en direct sur votre ordinateur, cliquez ici.

Partager cet article

Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 11:52

Lyon - foot fémininJeudi, l’équipe de football féminin de l’Olympique Lyonnais a remporté la Ligue des Champions en dominant en finale les Allemandes de Postdam (2-0). Un an après leur échec à ce même stade la compétition aux tirs aux buts, c’est une belle revanche pour l’équipe française la mieux structurée à ce jour.


Elles sont beaucoup moins connues que leurs homologues masculins, n’attirent pas (encore) les foules dans les stades et ne gagnent qu’entre 4 000 et 7 000 euros par mois. Mais elles sont depuis quelques jours Championnes d’Europe de football !

 

Camille Abily, Lara Dickenmann, Shirley Cruz… Ces noms ne vous évoquent  peut-être pas grand-chose. Du moins pas encore… Car ces joueuses professionnelles pourraient bien être les stars de demain, quand les mentalités auront évolué au point de considérer le foot féminin au même niveau que le foot masculin.

 

Créé en 1970, le FC Lyon est rattaché depuis 2004 à l’Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas, le président du club rhodanien, a consenti des efforts financiers considérables pour monter une équipe féminine compétitive.


En moins de dix ans, il a réussi son pari en hissant son club au sommet de la hiérarchie européenne. Après une défaite en finale en 2010 face à Postdam aux tirs aux buts, les Lyonnaises ont pris jeudi 26 mai leur revanche sur les Allemandes. Wendie Renard et Lara Dickenmann ont offert à la France son premier trophée continental en football féminin.


Alors bien sûr, le jeu est moins rapide, le positionnement tactique moins discipliné et les duels moins rudes. L’ambiance dans les stades, faute de supporters assez nombreux, n’est pas celle des grands soirs de Champions League entre le FC Barcelone et Manchester United.


Il n’en reste pas moins que le football féminin est en plein essor en France et que les médias commencent peu à peu à s’y intéresser de plus près.


Le PSG, Montpellier et Le Mans, entre autres, ont déjà franchi le pas. Une équipe défend leurs couleurs en première division, bien que les joueuses ne possèdent pas le statut professionnel et sont donc obligées d’exercer un métier en plus du football. L’OM devrait également se lancer dans le grand bain dès la saison 2011-2012.


Si tous les acteurs du foot avancent dans le même sens, c’est sûr, le football féminin a de beaux jours devant lui.

 


Résumé de la finale OL – Postdam

26 mai 2011


Partager cet article

Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 21:44

AS-Monaco---29-mai-2011.jpgLa saison de Ligue 2010-2011 a rendu son verdict. Lyon a conservé sa place sur le podium suite à sa victoire 2-0 sur la pelouse du stade Louis II de Monaco. Un résultat lourd de conséquences pour les Monégasques, qui ont vu leurs espoirs de maintien s'effondrer peu après l'heure de jeu.

 

 

La 38e journée d'une saison a en général un parfum particulier. A la joie des uns s'oppose la détresse des autres. A ceux qui connaissent le bonheur d'un titre, d'une qualification européenne ou du maintien s'opposent les visages défaits de ceux qui rejoindront dans quelques semaines la Ligue 2.

 

Même si une partie du suspense était déjà levée depuis plusieurs journées, notamment les deux premières et les deux dernières places, il restait encore à confirmer l'équipe qui terminerait sur le podium et le club qui accompagnerait Lens et Arles-Avignon dans l'ascenseur de la relégation.

 

Monaco-Lyon se présentait comme le match charnière de ces deux centres d'intérêt. Lyon, en cas de victoire, était assuré de conserver sa troisième place quelque soit le score du PSG à Saint-Etienne.

 

De con côté, Monaco était obligé de l'emporter pour avoir de bons espoirs de se sauver. Un match nul aurait également pu suffire à condition que tout se goupille à merveille pour le club de la Principauté.

 

Après une première mi-temps très fermée et sans but, le sort de la rencontre a basculé à la 67e minute. A la réception d'une frappe repoussée par Chabbert, Diakhaté assombrit un avenir en Ligue 1 déjà inscrit en pointillés pour l'ASM, Nancy, Caen, Auxerre et Valenciennes ayant déjà fait la différence dans leurs match respectifs. Seuls Nice et Brest restaient menacés par la relégation, mais encore fallait-il une réaction quasi inespérée de Monaco.

 

Cette dernière n'est jamais venue, les Monégasques encaissant même un second but à la 83e minute.

 

Après 34 ans passés dans l'élite, Monaco, qui nourissait de grands espoirs en début de saison, évoluera donc en Ligue 2 lors de la saison 2011-2012.

 

Lyon assure sa troisième place, qui de toute façon n'aurait pas été menacée en cas de contre-performance, le PSG n'ayant pu faire mieux que match nul à Saint-Etienne (2-1).

 

Pour finir, l'OM, mené 2-0 par Caen à la mi-temps, a réussi à trouver les ressources pour revenir à 2 buts partout, grâce à un doublé de Loïc Rémy, qui termine la saison avec 15 buts au compteur, soit 10 de moins que le Lillois Moussa Sow, sacré meilleur buteur et auteur d'un triplé pour conclure une saison pleine.

 

 

Classement final 2010-2011

 

1 - Lille (76 pts +32)

2 - OM (68 pts +23)

3 - Lyon (64 pts +21)

4 - PSG (60 pts +15)

5 - Sochaux (58 pts +17)

6 - Rennes (56 pts +3)

7 - Bordeaux (51 pts +1)

8 - Toulouse (50 pts +2)

9 - Auxerre (49 pts +4)

10 - Saint-Etienne (49 pts -1)

11 - Lorient (49 pts -2)

12 - Valenciennes (48 pts +4)

13 - Nancy (48 pts -5)

14 - Montpellier (47 pts -11)

15 - Caen (46 pts -5)

16 - Brest (46 pts -7)

17 - Nice (46 pts -15)

18 - Monaco (44 pts -4)

19 - Lens (35 pts -23)

20 - Arles-Avignon (20 pts -49)

 

 

Les trois promus en Ligue 1 : Evian Thonon Gaillard, Ajaccio et Dijon

 

 

Tous les matchs, tous les buts

38e journée - 29 mai 2011


Partager cet article

Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 15:56

Vettel---Monaco-2011.jpgSebastian Vettel a remporté dimanche le Grand Prix de Formule 1 de Monaco, son cinquième succès en six courses. Il s'envole plus que jamais au classement du Championnat du Monde.

 

L'Allemand Sebastian Vettel, parti en pôle-position, a encore une fois écrasé la concurrence ce dimanche sur le mythique circuit de la Principauté de Monaco.

 

Sa victoire n'a cette fois pas été aussi simple qu'à l'accoutumée, l'Espagnol Fernando Alonso ayant fait le maximum pour contester la suprématie du coureur de l'équipe Red Bull.

 

Talonné de près et ayant toutes les difficultés du monde pour résister aux tentatives de dépassement, Vettel a profité d'une interruption de la course à six tours de l'arrivée, suite à un accident spectaculaire de Petrov (Renault), pour s'imposer sur le fil.

 

Fernando Alonso (Ferrari) termine en seconde position. Jenson Button (McLaren) complète le podium.

 

 

Classement du Grand Prix de Monaco

 

1 - Vettel (Red Bull)

2 - Alonso (Ferrari)

3 - Button (McLaren)

4 - Webber (Red Bull)

5 - Kobayashi (Sauber)

6 - Hamilton (Mc Laren)*

7 - Sutil (Force India)

8 - Heidfeld (Renault)

9 - Barrichello (Williams)

10 - Buemi (Toro Rosso)

 

 

Classement (après 6 épreuves)

 

1 - Vettel (Red Bull) 143 pts

2 - Hamilton (McLaren) 85 pts*

3 - Webber (Red Bull) 79 pts

4 - Button (McLaren) 76 pts

5 - Alonso (Ferrari) 69 pts

 

*sous réserve de validation par les commissaires de course.

Partager cet article

Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 23:57

FC-Bacelone---28-mai-2011.jpgImpressionnants de maîtrise lors de la finale tant attendue de la Ligue des Champions face à Manchester United, les joueurs du FC Barcelone l'ont emportée 3 buts à 1 sans jamais n'avoir été réellement inquiétés. Les Catalans inscrivent leur nom pour la quatrième fois au palmarès.

 

Cette finale de Champions League 2010-2011 aurait aisément pu être assimilée avant d'être jouée à "la chronique d'une victoire annoncée", tant les Espagnols semblaient un ton au-dessus de leurs adversaires du soir sur l'ensemble de la saison. Messi et sa bande n'ont pas fait mentir les pronostics : ils sont comme prévu sortis vainqueurs de la confrontation.

 

Et pourtant, ne l'oublions pas, le challenger était de taille : Manchester United, récemment sacré Champion d'Angleterre, emmené par son attaquant fétiche Wayne Rooney et coaché d'une main de fer depuis de nombreuses années par Sir Alex Ferguson.

 

Oui mais voilà, ce FC Barcelone là n'a aucun égal. Lorsqu'il parvient à mettre en place son jeu et que le collectif s'enflamme, il est tout simplement injouable.

 

Ce samedi, Wembley s'est rapidement transformé en un grand terrain de jeu sur lequel Iniesta, Xavi, Messi et leurs coéquipiers ont joué à la passe à dix sous les yeux de Mancuniens volontaires mais impuissants.

 

Après l'ouverture du score de Pedro à la 27e minute, Rooney eût le mérite de remettre le navire britannique à flot en égalisant dans la foulée. Ceci a retardé l'échéance inévitable jusqu'à la pause.

 

Car en seconde période, il n'y a eu qu'une équipe sur le terrain. Le ballon d'or argentin a fait parler toute sa classe pour redonner l'avantage aux siens, avant d'être à l'origine du but de Villa, scellant définitivement le sort de la Champions League 2010-2011.

 

En conférence de presse, Sir Alex Ferguson, dépité par la correction reçue mais forcé de reconnaître la superiorité des Barcelonais, a indiqué avoir vu jouer la meilleure équipe de toute sa (longue) carrière ! Un commentaire qui résume parfaitement la domination sans partage du FC Barcelone sur la planète football. Pep Guardiola peut être fier de l'équipe qu'il a réussi à bâtir en quelques saisons : une véritable "machine à gagner".

 

Le FC Barcelone n'aura cette saison laissé que des miettes à ses adversaires. Seule la Coupe du Roi lui a échappé aux prolongations face au Real de Madrid (1-0).

 

Cette équipe est tout simplement "géniale". Sans avoir assez d'éléments et de vécu pour pouvoir la comparer à l'Ajax d'Amsterdam de Cruyff ou encore au Milan AC du début des années 90, je peux juste affirmer qu'elle déploie un jeu d'une qualité que je n'avais jusque là jamais vu. Tant mieux pour le football, tant mieux pour le spectacle.

 

Ce samedi, Wembley avait un accent hispanique. E VIVA ESPANA !!!

 

 

PS : A noter que pour la remise du trophée, Carles Puyol, le capitaine de l'équipe, a remis son brassard au Français Eric Abidal, récemment opéré d'une tumeur au foie, afin qu'il soit le premier à soulever la Coupe. Un geste de grande classe qui mérite d'être souligné.

 

 

Résumé du match Barcelone - Manchester United

Finale Champions League 2010 - 2011

28 mai 2011





 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 17:51

Xavier-Tondo---cycliste.JPGLa mort a de nouveau frappé le monde du cyclisme. Quelques jours après le décès accidentel sur les routes du Giro du Belge Wouter Weylandt, l'Espagnol Xavier Tondo a à son tour perdu la vie, lundi, écrasé par la porte d'un garage à Sierra Nevada.

 

L'annonce du décès de Xavier Tondo, coureur de l'équipe Movista, a été confirmée par son manager Eusebio Unzue.

 

 

L'accident a eu lieu lundi aux alentours de 10h20. Xavier Tondo sortait sa voiture d'un garage, accompagné de Beñat Intxausti, coureur de l'équipe Euskaltel. Il est sorti de son véhicule et s'est retrouvé coincé entre la porte du garage qui se refermait et la carrosserie, dans des circonstances inexpliquées.

 

Un accident bête qui lui a malheureusement coûté la vie. Tondo a été tué sur le coup.

 

Né en 1978 à Valls, près de Taragone, Xavier Tondo était passé professionnel en 2003, au sein de l'équipe Paternina.

 

Il avait connu sa meilleure saison en 2007, remportant le Trophée Joaquim Agostinho et le Tour du Portugal, sous le maillot de l'équipe portugaise LA-MSS.

 

Principalement engagé dans des épreuves de la péninsule ibérique, il s'était signalé en 2009 en remportant le prologue du Tour d'Andalousie, achevant l'épreuve à la 2e place, tout comme au Tour de Burgos.

 

En 2010, il s'était classé 6e de Paris-Nice et 2e du Tour de Catalogne.

 

Cette année, il avait remporté le Tour de Castille et Leon et obtenu des places d'honneur au Tour du pays Basque (5e) et au Tour de Catalogne (6e), il nourissait de belles ambitions pour la suite de sa saison.

 

Son meilleur résultat dans un grand Tour restera sa 6e position finale lors de la Vuelta 2010.

 

Vainqueur de la 16e étape du Giro, un contre-la-montre d'un peu plus de 12 kilomètres, mardi, Alberto Contador a rendu hommage à son compatriote disparu : "Je tenais tellement à cette victoire. Je la voulais. Elle est pour lui. On a perdu un grand coureur".

Partager cet article

Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 20:07

Trophees-UNFP-football.jpgQuelques jours avant que le rideau tombe sur la saison 2010-2011, le footbal français se retrouve sur le plateau de Canal + pour la remise des Trophées du Foot. Des distinctions récompensent les meilleurs joueurs de la saison en Ligue 1 et en Ligue 2.

 

 

Ce sont les acteurs du monde du football qui votent pour leurs pairs.

 

Au fil de la soirée, découvrez le palmarès...

 

 

Meilleur espoir

 

Les nominés : André Ayew (Marseille), Marvin Martin (Sochaux), Mamadou Sakho (PSG), Yann M'Vila (Rennes)

Gagnant : Mamadou Sakho (PSG)

 

 

Meilleure joueuse féminine

 

Les nominées : Camille Abily (Lyon), Shirley Cruz (Lyon), Lara Dickelmann (Lyon), Elise Bussaglia (Paris-SG)

Gagnante : Elise Bussaglia (PSG)

 

 

Meilleurs arbitres

 

Gagnants : Clément Turpin, Antony Gautier, Clément Pottier

 

 

Meilleur gardien de Ligue 2

 

Les nominés : Benoît Costil (Sedan), Bertrand Laquait (Evian-Thonon), Grégory Malicki (Angers), Johny Placide (Le Havre)

Gagnant : Benoît Costil (Sedan)

 

 

Meilleur gardien de Ligue 1

 

Les nominés : Hugo Lloris (Lyon), Mickaël Landreau (Lille), Steve Mandanda (Marseille), Stéphane Ruffier (Monaco)

Gagnant : Steve Mandanda (Marseille)

 

 

Meilleur entraîneur de Ligue 2

 

Les nominés : Patrice Carteron (Dijon), Bernard Casoni (Evian), Landry Chauvin (Sedan), Olivier Pantaloni (AC Ajaccio)

Gagnant : Bernard Casoni (Evian)

 

 

Meilleur entraîneur de Ligue 1

 

Les nominés :  Didier Deschamps (Marseille), Rudi Garcia (Lille), Francis Gillot (Sochaux), Christian Gourcuff (Lorient)

Gagnant : Rudi Garcia (Lille)

 

 

Meilleur joueur de Ligue 2

 

Les nominés : Benjamin Corgnet (Dijon), Rudy Haddad (Châteauroux), Sloan Privat (Clermont-Ferrand), Sébastian Ribas (Dijon)

Gagnant : Sébastian Ribas (Dijon)

 

 

Meilleur joueur de Ligue 1

 

Les nominés : Eden Hazard (Lille), Moussa Sow (Lille), Kévin Gameiro (Lorient), Nene (Paris-SG)

Gagnant : Eden Hazard

 

 

Trophée d'honneur

 

Gagnant : L'UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) qui fête ses 50 ans.

 

 

 

Equipe type de Ligue 2

 

Benoît Costil (Sedan)

 

Sébastien Corchia (MUC), Grégory Cerdan (MUC), Benjamin Genton (HAC), Cédric Fabien (Boulogne)

 

R.Alessandrini (Clermont), Olivier Sorlin (Evian), Rudy Haddad (Châteauroux), Benjamin Corgnet (Dijon)

 

Sebastian Ribas (Dijon), Sloan Privat (Clermont Foot)

 

 

 

Equipe type de Ligue 1

 

Steve Mandanda (Marseille)

 

Anthony Reveillere (Lyon), Adil Rami (Lille), Mamadou Sakho (PSG), Taye Taiwo (Marseille)

 

Yann M'Vila (Rennes), Gervinho (Lille), Eden Hazard (Lille), Nenê (PSG)

 

Kévin Gameiro (Lorient), Moussa Sow (Lille)

Partager cet article

Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 22:13

Lille-Champion.jpgEn accrochant le match nul à Paris (2-2), le LOSC a obtenu le point qui lui manquait pour s'adjuger le titre de Champion de France de football. Marseille, bien que tenu en échec à domicile par Valenciennes (2-2), est assuré de terminer en deuxième position et disputera donc la Ligue des Champions sans passer par le tour préliminaire.

 

 

Il y avait du beau monde au Parc des Princes ce samedi : Michel Seydoux, Président du LOSC, était notamment accompagné de Martine Aubry, Maire de Lille. Et pour cause : le club nordiste pouvait être sacré Champion à l'issue de cette 37e journée de Ligue 1.

 

La seule chance pour l'OM de préserver un mince suspense résidait dans une victoire à domicile en espérant une défaite lilloise dans la capitale. Mais le miracle n'a pas eu lieu.

 

Dès le début des deux rencontres, Lille prit une sérieuse option en ouvrant le score par Obraniak. Et à la demi-heure de jeu, le but marqué avec une facilité déconcertante par Valenciennes venait un peu plus sceller le sort du championnat.

 

C'était sans compter sur la capacité de réaction d'un OM qui cette saison, a été plus dans la réaction que dans l'action, c'est ce qu'on peut lui reprocher. En quelques minutes, A.Ayew puis Rémy, à la réception de deux coups de pieds arrêtés frappés par Valbuena, redonnaient l'avantage aux Phocéens. 2-1, c'était le score à la mi-temps.

 

Au Parc, le PSG réagit en toute fin de première période. Au bout des arrêts de jeu, Hoarau redonna aux siens l'espoir de se qualifier pour a Ligue des Champions aux dépends de Lyon, accroché par Caen.

 

La rencontre bascula dès le début de la seconde période : Hoarau, sanctionné pour simulation, écopa d'un deuxième carton jaune synonyme d'exclusion.

 

Les Lillois profitèrent de leur supériorité numérique pour inscrire un second but grâce à Moussa Sow, auteur de sa 22e réalisation cette saison.

 

Dans la foulée, l'OM, redevenu apathique sur le terrain, laissa trop d'espace aux attaquants valenciennois qui revinrent au score.

 

Malgré l'égalisation des Parisiens, généreux dans l'effort, Lille parvint à conserver le point du match nul. Landreau et ses partenaires exultèrent au bout des quatre minutes d'arrêt de jeu. La nuit va être longue dans le Nord !

 

L'OM, en décrochant le nul, assure sa qualification directe pour la prochaine Champions League. Taye Taïwo, privé du dernier match devant son public en raison d'une suspension, a été ovationné par les supporters en fin de rencontre. Le plus ancien joueur de l'effectif quittera le club en juin.

 

En une semaine, Lille réussit le doublé Coupe de France - Championnat. Tout sauf un hasard... Vu le jeu produit cette saison, le talent individuel des joueurs et la science du football inculquée par l'entraîneur Rudy Garcia, ce titre est largement mérité... Bravo le LOSC !

 

 

Les enjeux de la 38e et dernière journée

 

Qui rejoindra Lille et l'OM en Ligue des Champions ?

 

Lille Champion, l'OM assuré de la deuxième place, il reste dans le haut du classement la lutte pour le podium, synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions.

Lyon, tenu en échec par Caen à Gerland au cours d'un match médiocre (0-0), tient la corde. Le PSG, qui a eu ces dernière semaines plusieurs occasions de prendre l'avantage au classement, a peut-être laissé passé sa chance et pointe à deux points.

 

Les derniers matchs :


Lors de la dernière journée, le PSG se déplacera à Saint-Etienne, et Lyon ira jouer sur la pelouse de Monaco. Au vu de la différence de buts, un match nu devrait suffire au Lyonnais.

 

Les chances de podium :


3 - Lyon (61pts +19) 90%

4 - PSG (59pts +15) 10%

 

 

Rennes et Sochaux en Europa League

 

Bien que battu une nouvelle fois par Nancy (2-0), Rennes a assuré sa place en Europa League, grâce à la marge suffisante dont il disposait depuis plusieurs semaines déjà. Il sera accompagné de Sochaux, vainqueur 2-1 face à Saint-Etienne, et de celui qui terminera 4e (Lyon ou Paris).

 

 

Un ticket pour l'enfer

 

Le plus gros enjeu de la dernière journée se jouera sans aucun doute en bas de tableau. Arles-Avignon et Lens sont assurés d'être relégués en Ligue 2. Il reste une place à éviter.

Sept équipes sont encore mathématiquement inquiétées. Monaco, bien que vainqueur ce soir à Montpellier (1-0), est reléguable avec seulement 44 points. Nancy, grâce à sa victoire à Rennes, possède 1 point d'avance, de même que Caen et Valenciennes, auteurs de matchs nuls importants à Lyon et Marseille.

Nice et Brest, qui l'ont emporté face à Lorient et Auxerre, ont 46 points. Auxerre, justement, a loupé l'occasion d'assurer son maintien et compte également 46 points.

La 38e journée, samedi 28 mai, s'annonce passionnante et extrêmement tendue sur de nombreux terrains de France.

 

Les derniers matchs dans la lutte pour le maintien :

 

Brest - Toulouse ; Caen - Marseille ; Lorient - Auxerre ; Monaco - Lyon ; Nancy - Lens ; Valenciennes - Nice.

 

Les chances de relégation :

 

12 - Auxerre (46pts +3) 1%

13 - Brest (46pts -5) 4%

14 - Nice (46 pts -14) 20%

15 - Valenciennes (45 pts +3) 14%

16 - Caen (45pts -5) 14%

17 - Nancy (45pts -9) 17%

18 - Monaco (44pts -2) 30%

 

 

Résumé du match OM-Valenciennes

21 mai 2011




Partager cet article

Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 11:35

Lance-Armstrong.jpgSoupçonné de dopage depuis plus d'une décennie, le septuple vainqueur du Tour de France a de nouveau été accablé cette semaine par deux de ses anciens coéquipiers au sein de l'équipe US Postal : Tyler Hamiton et Georges Hincapie.

 

Les années passent et les soupçons de dopage pèsent toujours sur l'image de Lance Armstrong. Depuis 1999 et son archi-domination sur la Grande Boucle pour le premier de ses sept succès, l'admiration de certains s'oppose au doute des autres.

 

Plusieurs éléments, notamment révélés par le journal L'Equipe, ont semé le trouble et donner des arguments de poids à ceux qui accusent le Texan de tricherie.

 

Au fil des années, les langues se sont également déliées chez ses coéquipiers : certains, comme Floyd Landis, convaincu de dopage lors de sa victoire sur le Tour en 2006, ont affirmé avoir la certitude qu'Armstrong se dopait lors de ses victoires en terres françaises.

 

Cette semaine, c'est au tour de Tyler Hamilton, coéquipier d'Armstrong de 1999 à 2001, d'accuser son ancien leader. Dans une interview accordée à la chaîne américaine CBS, Hamilton, lui-même suspendu pour dopage en 2007 puis en 2009, affirme avoir "vu Armstrong s'injecter (de l'EPO)". Donnant plus de force à ses déclarations, il ajoute : "Nous l'avons tous fait. Je l'ai fait, à de nombreuses reprises".

 

Hamilton s'est délesté d'un poids lourdement accroché à sa conscience. Preuve de sa volonté d'assumer ses agissements anti-sportifs pendant sa carrière, il a d'aileurs rendu sa médaille d'or du contre-la-montre, remportée en 2004 à Athènes.

 

Lui emboîtant le pas, c'est aujourd'hui Georges Hincapie, qu'Armstrong considérait "comme un frère", qui accuse également le champion américain de s'être dopé. Il a déclaré, selon le site cbsnews.com, que lui et Armstrong se fournissaient régulièrement en EPO.

 

S'il a été contrôlé des centaines de fois sans jamais être officiellement reconnu coupable de dopage, Lance Armstrong semble aujourd'hui accablé par une grande majorité de ceux qui l'ont cotoyé. On pourra toujours croire au "coup médiatique" d'anciens coureurs assoiffés d'argent ou en manque de notoriété. Mais difficile d'imaginer Armstrong avoir etoffé son palmarès sans avoir recours à des produits illicites.

 

En attendant, l'intéressé continue de rejeter en bloc toutes les accusations : "Plus de 20 ans carrière. 500 contrôles antidopage dans le monde entier, hors et en compétition. Jamais contrôlé positif. Les faits parlent d'eux-mêmes".

 

 

L'interview de Tyler Hamilton

Partager cet article

Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:11

Contador.jpgA deux semaines du début du Critérium du Dauphiné à Saint-Jean-de-Maurienne, et moins de deux mois avant le Tour de France, tous les observateurs ont les yeux rivés sur l'un des grands rendez-vous du calendrier : le Tour d'Italie. Et le constat est pour l'heure très simple : il y a Contador et les autres...

 

Proposant l'un des parcours les plus ambitieux de la dernière décennie, le Giro 2011 constitue un véritable test pour les prétendants à la victoire de la Grande Boucle, qui partira de Vendée le 2 juillet prochain.

 

Après l'émotion suscitée par le décès accidentel du coureur de l'équipe Leopard Trek, Wouter Weilandt, l'enjeu sportif a repris ses droits. Et démontré à quel point l'Espagnol Alberto Contador semble posséder une marge confortable sur ses rivaux.

 

Le leader de l'équipe Saxo Bank est passé à l'attaque une première fois lors de la 8e étape. Comme pour envoyer un message fort à ses adversaires à la veille de l'ascension de l'Etna. 2e à Tropea derrière l'Italien Gatto, il a grapillé cinq petites secondes sur les principaux favoris restés dans le peloton.

 

Le lendemain, sur les pentes du célèbre volcan, Contador a véritablement douché les espoirs des prétendants à la victoire finale. Son attaque tranchante n'a pu être suivie que par Scarponi, de manière très éphémère. Rapidement décroché après un effort violent pour réaliser la jonction, l'Italien l'a payé très cher, perdant 1'07". Ceux qui ont le mieux limité la casse (Garzelli, Nibali, Kreuziger, Arroyo et Svitsov) ont tout de même accusé un retard de 50".

 

Au général, après 12 étapes, Contador compte 59" d'avance sur Svitsov et 1'21" sur Nibali. A noter la 4e pace actuelle de Christophe Le Mével et la 12e pace de John Gadret, vainqueur de la 11e étape.

 

Si tout est encore possible d'ici l'arrivée à Milan, une partie du suspense semble s'être d'ores et déjà envolé. Il ne serait pas surprenant de voir le Madrilène conserver le maillot rose sur les épaules jusqu'au bout.

 

Les absences sur le Giro de deux principaux protagonistes du prochain Tour de France, Andy et Franck Schlek, ainsi que celle de l'Australien Cadel Evans, imposent évidemment de tempérer toute projection sur les résultats du mois de juillet. D'autant qu'on sait qu'il est toujours difficile d'enchaîner deux grands tours avec une forme identique.

 

Mais avec un Contador à ce niveau, rien n'est impossible et ses rivaux devront être irréprochables pour espérer lui contester la victoire. Dernier point et pas des moindres : Contador pourra-t-il participer au Tour 2011 ?!

 

La victoire de Contador

9e étape du Giro

Partager cet article

Repost0