Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 23:23

Lille---OM---2013.JPGRemonté à la 2e place du Championnat suite à sa victoire à Nice, l’Olympique de Marseille n’a pas tremblé devant Bordeaux (1-0) et résisté à Lille (0-0) pour conforter sa place de dauphin du Paris-Saint-Germain.


Souvent critiqué depuis le début de saison pour ses problèmes défensifs et sa tendance à encaisser beaucoup de buts, notamment sur coups de pied arrêtés, l’OM est en train de devenir une forteresse imprenable.


Depuis cinq matchs, Steve Mandanda n’a plus encaissé le moindre but, ce qui a permis à l’OM d’engranger les points, de remonter à la deuxième place du classement et de préserver ses distances avec plusieurs adversaires directs dans la course au podium.


Le Paris-Saint-Germain, passé tout près de l’exploit en Ligue des Champions face à Barcelone, parait intouchable et devrait prochainement remporter le titre de Champion de France. Avec 67 points, soit 9 de plus que son ennemi juré, le PSG semble à l’abri d’un retour de ses poursuivants.


Mais derrière les pétrodollars qataris, la lutte s’annonce intense jusqu’au bout entre l’OM, l’OL, l’ASSE, Nice et Lille.


Vainqueur à Bordeaux sur le score de 1-0 grâce à un nouveau but décisif d’André-Pierre Gignac (la dixième victoire de l’OM cette saison sur ce score et la quatorzième par un but d’écart), les Marseillais se déplaçaient ce dimanche à Lille avec l’ambition de ne pas céder face aux Nordistes.


Subissant pendant la majeure partie de la rencontre les assauts des « Dogues », les Phocéens sont parvenus à leur objectif grâce notamment à une charnière centrale Mendès – N’Koulou bien en place et un Mandanda des grands soirs auteur de six parades de grande classe pour préserver sa cage inviolée.


A six journées de la fin du Championnat, l’OM compte 2 points d’avance sur Lyon, 4 sur Saint-Etienne et Nice et 5 sur Lille. Avec un calendrier à priori favorable, tous les espoirs sont permis pour décrocher la place de dauphin synonyme de qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions.


Samedi 20 avril à 17h00, l’OM accueille Brest, une équipe en plein doute, pour le compte de la 33e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+).

Partager cet article

Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 17:46

Nice---OM---2013.jpgL’Olympique de Marseille s’est imposé 1-0 dimanche sur la pelouse de Nice pour le compte de la 30e journée de Ligue 1. Une victoire importante face à un concurrent direct pour les places européennes, qui permet en plus aux Phocéens de remonter à la 2e place du classement, grâce à la défaite à domicile de Lyon face à Sochaux (2-1).

 

Ayons l’honnêteté de le dire, l’OM 2012-2013 n’est pas le plus beau à voir jouer de ces dix dernières années. C’est un doux euphémisme.

 

Oui mais cet OM là tient son rang parmi les ténors du football français. Depuis la 1ère journée, les hommes d’Elie Baup n’ont pas quitté le podium du Championnat, ce qui est assez rare pour être souligné.

 

Dimanche, dans un stade du Ray qui ne leur réussit que trop rarement, les Marseillais ont réalisé un match solide, enchaînant une troisième rencontre consécutive sans encaisser de but et accrochant la victoire grâce à une tête d’André-Pierre Gignac sur un corner de l’indispensable Mathieu Valbuena.

 

Gignac atteint ainsi pour la deuxième fois de sa carrière la barre des 10 buts en une saison en Ligue 1.

 

Marseille a gagné pour la 9e fois de la saison sur la plus petite des marges, un record en Europe.

 

Mais comme on l’entend (trop) souvent de la bouche même des footballeurs : «  l’important, c’est les 3 points » !

 

Avec cette victoire, l’OM est 2e du classement à 7 points du Paris-Saint-Germain. Les « ciel et blanc » possèdent 1 point d’avance sur Lyon, 4 sur Saint-Etienne, 5 sur Lille et 6 sur Nice. La lutte pour l’Europe entre les six équipes citées s’annonce passionnante.

 

Vendredi 5 avril à 20h30, l'OM reçoit Bordeaux pour le compte de la 31e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+ Sport).

 

Résumé du match Nice - OM

Ligue 1 - 30e journée

31 mars 2013


Partager cet article

Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 23:37

OM---Ajaccio---2013.JPGAuteur de deux matchs nuls consécutifs sur le score nul et vierge de 0-0 face à Lyon et Ajaccio, l’Olympique de Marseille voit le titre de Champion de France s’éloigner et sa place sur le podium de la Ligue 1 menacée par Saint-Etienne et Nice.


L’OM souffle décidément le chaud et le froid cette saison. Le manque de profondeur de banc, avec des remplaçants pour la majorité inexpérimentés et encore trop tendres pour l’élite, se fait cruellement sentir à l’heure du sprint final.


Dimanche dernier, les Marseillais ont obtenu un bon match nul sur la pelouse de Lyon, au terme d’un match qui ne fut pas d’une grande qualité. Pourtant, vu du stade Gerland, je serai un peu moins critique sur le niveau de jeu proposé par les 22 acteurs que l’ont été la plupart des médias sportifs.


Ce match avait quand même une certaine intensité, les Phocéens ont dominé la première période sans parvenir à ouvrir le score, avant de se contenter essentiellement de défendre en seconde mi-temps.


Clairement, ce match a manqué d’un but qui aurait pu débrider les débats et permettre un meilleur spectacle. A mesure que la rencontre a avancé, il a semblé que chaque équipe cherchait à ne pas perdre avant de penser à l’emporter.


Après ce résultat finalement positif pour les hommes d’Elie Baup, on attendait une victoire vendredi à domicile face à la modeste équipe d’Ajaccio.

 

Malheureusement, en dépit d’une domination globale, l’attaque olympienne est restée désespérément muette. Ochoa a bien été mis à contribution à plusieurs reprises, mais sans succès.

Et à force de ne pas trouver la faille, l’OM aurait bien pu perdre le match sur quelques contres bien menés par les Corses.


Au final, avec deux points pris en deux matchs, l’OM tient plutôt un rythme de milieu de tableau et même de reléguable que d’européen en puissance.


Le titre semble très compromis avec sept points de retard sur le PSG, auteur d’un nul 2-2 à Saint-Etienne après avoir mené 2-0 avant la demi-heure de jeu.


La deuxième place sera également très difficile à accrocher, car même si Lyon a été corrigé à Bastia 4-1, les Rhodaniens gardent 2 points d’avance sur l’OM avec une différence de buts largement favorable.

 

Les coéquipiers de Mandanda vont donc devoir se remobiliser très rapidement pour espérer rester sur le podium. Verts et Niçois ne demandent qu’à prendre leur place…

 

Dimanche 31 mars à 14h, l’OM se déplace à Nice, un adversaire direct pour le podium (match à suivre en direct sur BeInSport).

Partager cet article

Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:16

Martin-Fourcade---2013.jpg

Le biathlète français Martin Fourcade a remporté samedi la mass-start de Khanty-Mansiysk (Russie), ultime épreuve de la saison. Cela lui permet de réaliser le Grand Chelem en remportant le classement général de la Coupe du Monde ainsi que le Globe de Cristal de chaque spécialité.


Difficile de trouver les mots pour qualifier la saison 2012/2013 réalisée par Martin Fourcade. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.


En tête du classement général de la Coupe du Monde de la première à la dernière épreuve du circuit Coupe du Monde, la Catalan a semblé quasiment seul au monde tout au long de l’hiver.


Avec 19 podiums dont 10 victoires en 26 courses, 5 Globes de Cristal dont le « grand », celui du classement général de la Coupe du Monde, Fourcade a inscrit son nom dans la légende de son sport. Avant lui, seul son compatriote Raphaël Poirée avait réussi à dominer toutes les spécialités au cours d’un même hiver.


Samedi, Martin Fourcade a même eu le plaisir, comme pour conclure en beauté un hiver exceptionnel, de monter sur le podium avec son frère aîné Simon. Les deux frères, très proches au quotidien, se sont classés respectivement 2e et 3e de la poursuite, derrière l’Autrichien Christophe Sumann.


Le seul « regret » que peut nourrir Martin Fourcade est d’avoir du se contenter lors des Championnats du Monde à Nove Mesto (République Tchèque) d’une médaille d’or et quatre médailles d’argent, dominé à plusieurs reprises par son grand rival norvégien Emil Svendsen.


Consolation, en remportant l’individuel, Fourcade a glané la seule médaille d’or mondiale qui manquait à son palmarès.

Martin Fourcade va désormais pouvoir se reposer avant de reprendre sa préparation en vue de l’hiver 2013/2014, un hiver « olympique » où il espère bien asseoir encore un peu plus sa légende.

 

Le tour d'honneur de Martin Fourcade

17 mars 2013

Partager cet article

Repost0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 18:57

OM---Troyes---2013.JPGL'Olympique de Marseille s'est imposé 2-1 au stade Vélodrome contre Troyes, pour le compte de la 27e journée de Ligue 1. Les Marseillais ont su réagir après ses deux défaites face au Paris-Saint-Germain.

 

L'OM avait réalisé un bon match dimanche dernier face au PSG en Championnat, mais avait tout de même perdu 2-0. Mercredi, on espérait un réveil olympien en Coupe de France face au même PSG, toujours au Parc des Princes. Mais le résultat final fut scrupuleusement le même, le bon match en moins puisque l'OM a été dominé de bout en bout, ne se procurant qu'une réelle occasion par Gignac en seconde période.

 

Autant dire que ce dimanche, Steve Mandanda et ses coéquipiers étaient attendus de pied ferme par leurs supporters au stade Vélodrome, pour la réception de Troyes. Aucun faux pas n'était toléré aux Olympiens, dans un climat tendu où certains supporters ont manifesté avant la rencontre pour réclamer la démission de l'équipe dirigeante.

 

Les Marseillais ont bien failli passer une semaine très douloureuse.

 

Au terme d'une première période largement dominée mais sans parvenir à ouvrir le score en dépit des efforts déployés par Gignac, Valbuena et les deux frères Ayew, le début de seconde période permit aux Troyens de prendre de l'assurance et de se montrer dangereux à plusieurs reprises.

 

A force de louper des occasions et de multiplier les centres infructueux, les hommes d'Elie Baup furent pris à défaut en contre, N'Koulou se trouant complètement devant Marcos qui se présenta seul et ajusta Mandanda en force.

 

Le stade se mit à gronder et on pensait se diriger lentement vers une nouvelle défaite marseillaise, inquiétante pour la suite de la saison.

 

C'est aux cris de "mouille le maillot ou casse toi" que les Phocéens finirent enfin par réagir. En l'espace d'une minute, ils inscrirent deux buts.

 

Sougou, entré en jeu quelques instants plus tôt à la place de Barton, déborda sur l'aile droite. Son centre en retrait fut repris par N'Koulou, dont la frappe molle et légèrement déviée finit la course au fond des filets.

 

Quelques instants plus tard, sur une bonne combinaison, Sougou, encore lui, adressa un centre parfait à Gignac, seul face au but pour pousser le ballon au fond des filets.

 

L'OM a sauvé sa place sur le podium, menacée par l'AS Saint-Etienne après sa victoire 4-0 contre Nice. l'équipe phocéenne revient à 5 points du PSG, battu à Reims 1-0, et à 3 points de Lyon, tenu en échec à Brest 1-1.

 

Dimanche 10 mars, l'OM se déplace à Gerland pour y affronter l'OL dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1 (match à suivre à 21h00 sur Canal+).

 

Résumé du match OM - Troyes

Ligue 1 - 27e journée

3 février 2013

Partager cet article

Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 19:35

Jason-Lamy-Chappuis---mars-2013.jpgLe Français Jason Lamy-Chappuis a remporté samedi, en duo avec son compatriote Sébastien Lacroix, le titre mondial du sprint par équipes de Combiné nordique. Il devient ainsi le premier athlète à remporter trois titres lors d'une même édition des Mondiaux.

 

Après une première semaine ponctuée par deux médailles d'or en deux courses (en individuel petit tremplin et par équipes petit tremplin), Jason Lamy-Chappuis n'avait pas pu jeudi sur grand tremplin reproduire son exploit.

 

Tombé sur un Eric Frenzel intouchable en saut, "Jaz" avait du faire la course de ski de fond dans le second groupe, loin derrière l'Allemand. Au final, il s'était contenté d'une médaille de bronze.

 

Ce samedi, le leader tricolore ne voulait pas laisser passer l'occasion d'empocher une troisième médaille d'or. En équipe avec Sébastien Lacroix, ils ont pris la quatrième place du saut, à 43 secondes de l'Allemagne.

 

Sur les skis, les Tricolores ont rapidement refait leur retard, grapillant très vite de précieuses secondes pour revenir sur l'Autriche et le Japon. A mi-course, un groupe de quatre s'est formé après que l'Allemagne ait été rattrapée à son tour.

 

Les accélérations de Lacroix et Lamy-Chappuis dans leurs relais respectifs ont ensuite fait exploser un à un leurs adversaires.

 

Lamy-Chappuis s'est même permis un dernier tour de gala, terminant avec le drapeau français à la main.

 

Avec quatre médailles d'or mondiale (trois au Val di Fiemme et une à Oslo en 2011), Jason Maly-Chappuis n'est plus qu'à une unité de la légende de la discipline, le Norvégien Bjarte Engen Vik.

 

Résumé de la course de Lamy-Chappuis et Lacroix

Combiné nordique - Sprint par équipes

2 mars 2013

Partager cet article

Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 18:05

Combine-nordique---Mondiaux-2013.JPGSacré Champion du monde du Combiné nordique en individuel petit tremplin, le Français Jason Lamy-Chappuis a permis à la France de remporter le titre par équipe au terme d’un finish héroïque.

 

Avec Jason Lamy-Chappuis, la France a retrouvé des couleurs en Combiné nordique ces dernières années. Depuis le début des Mondiaux au val di Fiemme, le leader tricolore démontre qu’il est bien le patron de la discipline.

 

Vainqueur en petit tremplin jeudi, il a réalisé un final de ski de fond exceptionnel dimanche lors de l’épreuve par équipes pour offrir une deuxième médaille d’or à la France.

 

2e après le concours de saut, les Bleus (Maxime Laheurte, François Braud, Sébastien Lacroix et Jason Lamy-Chappuis) ont devancé sur le fil la Norvège, au terme d’un sprint final formidable au cours duquel Lamy-Chappuis s’est arraché pour jeter son ski en premier sur la ligne d’arrivée.

Les Etats-Unis, décrochés dans la dernière bosse, ont pris la troisième place.

 

Lamy-Chappuis et les Bleus entendent bien poursuivre sur cette lancée jeudi dans l’épreuve individuelle grand tremplin, puis samedi lors du team-sprint (équipes de 2).

 

Le finish de Lamy-Chappuis

Mondiaux Combiné nordique - épreuve par équipes

24 février 2013

Partager cet article

Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 17:13

PSG---OM---2013.JPGL’Olympique de Marseille s’est incliné 2-0 face au Paris-Saint-Germain pour le compte de la 26e journée de Ligue 1. Mais les Marseillais ont montré de belles choses avant de retrouver leur grand rival mercredi en Coupe de France.


Après un début d’année moyen et une victoire à l’arrachée face à Valenciennes le week-end dernier, on ne savait pas trop quoi attendre de l’OM en déplacement au Parc des Princes sur la pelouse du leader du Championnat.

 

Le début de match fit craindre le pire. Lavezzi se présenta seul devant Mandanda dès la 2e minute, mais son tir heurta le poteau. Quelques minutes plus tard, l’ouverture du score vint d’un coup du sort : une frappe de Lucas détournée par Barton et N’Koulou qui prit à contre-pied le portier phocéen, placé de manière bien étrange sur le coup.

 

Après cela, les Olympiens entrèrent enfin progressivement dans la rencontre. Valbuena, auteur d’un match plein d’enthousiasme, causa fréquemment des problèmes à la défense adverse, bien aidé par André Ayew, Foued Kadir et André-Pierre Gignac.

 

Des occasions d’égaliser, l’OM en a eu. Mais par manque de lucidité dans la dernière passe, manque de précision dans le dernier geste ou parfois manque de réussite, aucune ne finit sa course au fond des filets parisiens.

 

Les hommes d’Ancelotti ont pu en plus compter sur un Salvatore Sirigu en grande forme, qui sortit pas moins de huit arrêts décisifs, dont un sur un « ciseau » de Gignac qui aurait mérité meilleur sort.

 

Globalement, les Marseillais ont dominé la rencontre et tenu le ballon pendant la majeure partie du temps.

 

Difficile de dire si les Parisiens ont délibérément décidé de subir le jeu pour mieux contrer et mettre en exergue la qualité de son secteur offensif, ou s’ils ont tout simplement été mis en difficultés par une équipe bien en place et motivée par l’événement.

 

Quoi qu’il en soit, au final, c’est bien le PSG qui l’a emporté, Ibrahimovic, transparent pendant 90 minutes, ajoutant même un deuxième but du genou dans le temps additionnel.

 

La différence entre le PSG et l’OM me semble claire : il y a à Paris les moyens de se payer un ou deux joueurs capables de faire mal à tout moment et de forcer la décision, même sans que la performance d’ensemble soit exceptionnelle.

 

Les Phocéens ont désormais trois jours pour récupérer avant de retrouver de nouveau le PSG au Parc des Princes, en 8e de finales de la Coupe de France cette fois.

 

Au classement, l’OM pointe au 3e rang, à 8 points du PSG et 5 points de Lyon, vainqueur de Lorient (3-1). Nice et Saint-Etienne reviennent respectivement à 1 et 2 points de l’OM.

 

Mercredi 27 février, l’OM retrouve Paris au Parc des Princes pour les 8e de finales de la Coupe de France (match à suivre sur France 3 à partir de 20h50).

 

Résumé du match PSG - OM

Ligue 1 - 26e journée

24 février 2013

Partager cet article

Repost0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 14:16

Alexis-Pinturault---2013.jpgLe Français Alexis Pinturault a remporté dimanche le Géant de Garmisch (Allemagne) en devançant l'Autrichien Marcel Hirscher et l'Américain Ted Ligety.

 

Frustré de ne pas avoir décroché de médaille lors des Mondiaux, malgré quelques places d'honneur tout à fait honorables, Alexis Pinturault n'a pas gambergé. Revenu avec une grosse motivation sur le circuit Coupe du Monde, il a signé la première victoire de sa carrière en Géant devant le public allemand.

 

Deuxième derrière le local et redoutable Félix Neureuther après la première manche, l'espoir tricolore a signé un deuxième temps canon et mis la pression sur son adversaire direct.

 

Ce dernier ne l'a pas supportée et a commis une grosse faute qui lui a ôté toute chance de l'emporter devant son public.

 

Pinturault confirme qu'il a le potentiel pour rivaliser avec les meilleurs et espérer dans les années à venir lutter pour remporter le classement général de la Coupe du Monde.

 

La 2e manche de Géant d'Alexis Pinturault

24 février 2013

Partager cet article

Repost0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 19:21

OM---VA---2013.JPGL’Olympique de Marseille s’est imposé à domicile (1-0) face à Valenciennes pour le compte de la 25e journée de Ligue 1. L’unique but du match a été inscrit par Rod Fanni au bout du temps additionnel.


On retiendra de la 25e journée de Ligue 1 que l’OM a gagné et pris 3 points. C’est l’essentiel. Mais que ce fut difficile.


Les Phocéens ont du attendre les dernières secondes pour voir Fanni surgir et catapulter le ballon au fond des filets à la réception d’un centre de Jérémy Morel.


Avant cela, l’OM ne semblait pas en mesure de forcer la décision. Pourtant il y a eu du mieux dans le jeu, notamment en première période.


Les Marseillais, emmenés par un Mathieu Valbuena très en forme, ont dominé de la tête et les épaules le premier acte, sans pour autant trouver la faille.


André-Pierre Gignac, sur une remise de la tête d’André Ayew, fut le plus près d’ouvrir le score. Mais malgré un bon mouvement du corps pour se retourner, il ne parvint pas à reprendre le ballon à bout portant.


En deuxième mi-temps, l’OM s’est peu à peu laissé endormir par Valenciennes, même si les Nordistes ne se sont pas montrés beaucoup plus dangereux.


Après s’être vus refuser injustement un penalty dans les dix dernières minutes, les Marseillais se sont enfin révoltés à l’entrée du temps additionnel.


La suite, on la connait.


Avec 46 points, l’OM se relance et prend provisoirement la 2e place du classement. Voilà qui fait du bien avant la double confrontation face au Paris-Saint-Germain.


Dimanche 24 février, l’OM se déplace à Paris pour le compte de la 26e journée de Ligue 1 (match à suivre sur Canal+ à partir de 21h00). Mercredi 27 février, les Olympiens retrouveront leur ennemi intime au Parc des Princes pour les 8e de finales de la Coupe de France (match à suivre sur France 3 à partir de 20h50).

 

Résumé du match OM - VA

Ligue 1 - 25e journée

16 février 2013

Partager cet article

Repost0