Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 17:26
Présidentielle 2017 : Cap sur les législatives...
L'élection présidentielle 2017 a rendu son verdict : Emmanuel Macron est donc le nouveau Président de la République française.
 
La campagne du second tour, à défaut d'avoir été passionnante, aura permis de mettre en exergue toutes les limites de Marine Le Pen et du programme porté par son parti : une vision de l'Europe terriblement rétrograde, des propositions économiques incohérentes (et pour certaines incompréhensibles), un comportement agressif peinant à masquer le manque de maitrise des dossiers.
 
Ajoutons quelques basses manœuvres politiciennes et des connivences à peine masquées avec certains sombres intérêts russes et américains.
 
Au final, Marine Le Pen est largement battue, avec un score de 33,9%, bien en-deçà de ses espérances. Les cadres du FN ont beau mettre en avant un total de voix historique (près de 11 millions), difficile de nier que les Français ont rejeté massivement le parti d'extrême-droite.
 
L'enseignement majeur de ce second tour est sans doute que les Français restent profondément attachés à l'Europe et à son idéal, même s'il conviendra de la réformer, de lui donner un nouveau souffle, de la construire autour de sujets majeurs en limitant sa lourdeur administrative et législative.
 
Désormais, cap sur les élections législatives ! Des élections totalement ouvertes, où toutes les issues semblent possibles. Car l'éviction au premier tour de l'élection présidentielle des deux partis traditionnels a rendu les législatives à suivre, habituellement acquises au vainqueur de la présidentielle, très incertaines.
 
La dynamique actuelle n'est clairement pas à une entrée massive au Palais Bourbon des candidats du Front National.

Le Parti Socialiste, après le faible score de Benoît Hamon lors de l'élection présidentielle, ne semble pas en mesure de conserver une majorité parlementaire, et devra surtout éviter une nouvelle déconvenue.

Quant au mouvement "En Marche", rebaptisé "La République en Marche", il bénéficiera forcément du succès de son leader, mais de là à investir 577 candidats dont la moitié en mesure de l'emporter, il y a un pas qui semble difficile à franchir.
 
Dans ce contexte, la grande famille de la droite et du centre a toutes ses chances de tirer son épingle du jeu, à condition d'être unie et mobilisée autour de ses candidats, partout en France. Dimanche dernier, certains ont voté pour Emmanuel Macron par rejet du programme porté par le Front National, d'autres ont choisi le vote blanc ou l'abstention, quelques uns ont manifesté leur mécontentement en donnant leur suffrage à l'extrême droite.
Mais tous doivent désormais être animés par une ambition commune : obtenir une majorité parlementaire claire et solide, pour que les valeurs et les idées portées, essentielles au redressement de la France, puisses être mises en œuvre.
 
J'y prendrai ma part, en soutenant sans réserve la candidature d'Emilie Bonnivard, représentante de l'union de la droite et du centre dans la 3e circonscription de la Savoie. Cette candidature est porteuse de renouveau, de proximité, de convictions et de constance dans les idées et les valeurs portées.
Pour plus d'informations sur la candidature d'Emilie Bonnivard, rendez-vous sur son site de campagne.
 
 
A Bessans et en Haute-Maurienne
Dans la lignée du premier tour, les électrices et électeurs de Bessans, Bonneval-sur-Arc et Val Cenis, se sont largement mobilisés.
Ils ont confirmé la tendance du premier tour, avec des scores nettement défavorables au Front National, en particulier à Bessans où la candidate frontiste est en-dessous de la barre des 30%.
 

Retrouvez les résultats détaillés pour Bessans sur le site Internet communal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article

commentaires