Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
13 et 14 janvier 2018
Marathon de Bessans

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 11:53

Adepte des mercatos estivaux agités, l’Olympique de Marseille a vécu un été plutôt calme sur le front des transferts. Cela a conduit à une stabilité inhabituelle de l’effectif, mais n’a pas empêché le club de se renforcer intelligemment.


Le marché des transferts a officiellement pris fin en France ce mardi 4 septembre à minuit. Mais les dirigeants phocéens n’ont pas attendu l’heure fatidique pour annoncer la fin de ses tractations.


Dans la journée, un message publié sur le site officiel du club indiquait : "La période estivale de transferts va prendre fin ce soir à minuit. L'OM n'enregistra plus aucun mouvement."


Ceux qui attendaient un dernier « gros coup » seront sans doute déçus. Mais vu l’état d’esprit affiché depuis plusieurs mois par les décideurs, c’est tout sauf une surprise.


En proie à des difficultés économiques, contraints à baisser la masse salariale et obligés de vendre pour recruter, le président Vincent Labrune et le directeur sportif José Anigo - en accord avec l’actionnaire principale et le nouvel entraîneur Elie Baup - ont donc décidé de miser sur la stabilité et la continuité.


Les folles années ou tous les grands noms d’Europe étaient envoyés sur la Canebière par les médias sont terminées.


L’OM 2012-2013 ne présentera pas un visage foncièrement différent de celui de la saison passée, en dépit de la conclusion catastrophique du dernier exercice. L’absence de qualification en Ligue des Champions n’a évidemment pas arrangé les finances du club.


Concernant les départs, au nombre de 9, plus de la moitié sont liés à des contrats arrivant à leur terme et non renouvelés. C’est le cas pour Cédric D’Ulivo, Elinton Andrade, Jean-Philippe Sabo, Djimi Traoré et Brandao. Parmi ceux-là, seul l’attaquant brésilien était habitué à fouler les pelouses avec la tunique bleue et blanche. Les autres passaient davantage de temps sur le banc… et encore !


Habitué à prêter ses « minots » pour leur permettre d’accumuler du temps de jeu avant qu’ils tentent d’intégrer le groupe pro, l’OM n’a cette fois laissé filer que Chris Gadi, parti à Boulogne pour un prêt sans option d’achat.

On enregistre au final trois départs importants et ayant permis de remplir les caisses du club.


Alou Diarra, sans doute refroidi par le départ de Didier Deschamps, a signé à West Ham pour 2,5 M€.


Le prometteur Espagnol César Azpilicueta a répondu favorablement aux sirènes de Chelsea, tenant de la Ligue des Champions, moyennant la somme de 8 M€. Il faut dire que sa jeunesse et son talent ne permettaient pas à Marseille d’espérer le retenir de nombreuses années.


Enfin, Stéphane Mbia a lui-aussi traversé la Manche pour rejoindre les Queens Park Rangers, pour un montant de 5,5 M€.


Parmi ces trois départs de choix, deux concernent le secteur défensif, ce qui a logiquement amené Marseille à renforcer ses bases.


Kassim Abdullah, convaincant en Ligue 2 avec Sedan, devrait constituer une option viable au poste de latéral droit, pour seulement 400 000 €.


Le Brésilien Lucas Mendes, arrivé de Curitiba, aura pour charge de donner de la concurrence à Jérémy Morel, en retrait en 2011-2012.


Enfin, Pape M’Bow et Leyti N’Diaye, de retour de prêt, pourraient également être utilisés s’ils donnent satisfaction à Elie Baup, de même que Souleymane Diawara, bientôt remis d’une lourde blessure.


Afin d’apporter de la jeunesse et de la fraîcheur dans le secteur offensif, les Olympiens pourront aussi compter sur Florian Raspentino, libre de tout contrat après un an passé à Nantes, et Alexander N’Doumbou, lui aussi revenu de prêt.


Mais le plus gros coup tenté par l’OM est assurément le recrutement de Joey Barton, en prêt sans option d’achat. Le sulfureux milieu international anglais, aussi connu pour ses performances sportives que pour ses coups de colère, apportera sans doute du caractère à une équipe qui en manquait cruellement depuis plusieurs mois. A condition de ne pas « péter les plombs »… Pour l’heure, Barton a encore 8 matchs de suspension à purger avant de pouvoir fouler la pelouse du Vélodrome.


L’effectif pro marseillais pour la saison 2012-2013 (qui ne devrait plus bouger sauf prêt d’un ou deux jeunes), sera composé comme suit :

Effectif-OM---2012-2013-copie-1.jpgCertains jeunes ne devraient toutefois apparaître que très ponctuellement
dans les groupes retenus pour les différentes rencontres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires