Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:17

photo-28.jpgAprès Lisa Tracq en 2010, le village compte depuis quelques jours une seconde centenaire. Anne Pépin a fêté son centième anniversaire à la maison de retraite Saint-Benoît de Chambéry.


Née le 29 novembre 1913 sous le nom de Cimaz, elle a passé ses jeunes années à Bessans, aux côtés de son frère Augustin et de sa sœur Ambroisine, célèbre pour son vin chaud qui a ravi les vacanciers pendant de nombreuses années.


Après l’obtention de son certificat d’études, Anne a intégré un pensionnat à Aix-les-Bains à l’âge de 11 ans. Elle ne rentrait alors à Bessans que lors des principales périodes de vacances. Cette découverte de la ville, loin de ses montagnes qu’elle n’avait jamais quittées, fut forcément difficile au départ.


Quelques années plus tard, elle obtint son brevet supérieur lui permettant d’exercer le métier d’enseignante.

 

Après des débuts à Aussois, Anne travailla à Bonneval-sur-Arc puis à Orelle.


En 1942, elle épouse Camille Pépin, également instituteur, rencontré à Bessans quelques années auparavant. Le couple s’installe aux Chavannes, où naît en 1946 leur premier fils, aujourd’hui décédé.


Suite à un déménagement à Césarches, près d’Albertville, Anne donne naissance à leur deuxième enfant, Marc, en 1952.


C’est dans la capitale savoyarde, à Chambéry, que la famille s’établira ensuite. Anne et Camille y terminèrent leur carrière dans les années 70.


Pendant de belles années de retraite, Anne vit naître trois petits enfants, Bastien, Marion et Julie. Elle fut cependant très affectée par la perte de son époux en 1999.


Depuis 2006, elle réside à la maison de retraite Saint-Benoît de Chambéry.


En 100 ans, Anne a vu le monde changer de manière spectaculaire. Lorsqu’elle était enfant, il n’y avait pas encore l’électricité à Bessans, ce qui témoigne d’un mode de vie difficile et de l’absence totale de confort. Une réalité difficile à imaginer aujourd’hui.


Son fils Marc, qui vit à Bessans et lui rend régulièrement visite, rappelle l’importance de porter une attention particulière aux personnes âgées : "L’accueil et le suivi au sein de la maison de retraite sont d’une grande qualité. Mais malgré tout, ma mère dit souvent souffrir d’une certaine forme de solitude. Nous devons être aux côtés de nos aînés, car nous le serons à notre tour demain ou après-demain".

 

 

Merci à Marc Pépin pour toutes les informations et anecdotes fournies au cours de notre entretien.

 

 

Rappel


Dans son histoire, Bessans a déjà connu quelques centenaires.

Jean-Pierre Cimaz, mon arrière-arrière grand-père, était né en 1862 et est décédé en 1965 dans sa 103e année.

Lisa Tracq, une cousine, est née en 1910 et a aujourd'hui 103 ans.

Partager cet article

Repost0

commentaires