Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 23:04

Naples---OM---novembre-2013.JPGMalgré un état d'esprit bien plus conquérant que lors du match aller à domicile, l'Olympique de Marseille s'est incliné mercredi à Naples pour le compte de la 4e journée de la Ligue des Champions (3-2). Les Phocéens ont définitivement perdu tout espoir de qualification.

 

Quatre matchs et quatre défaites, l'aventure européenne de l'OM ressemble à une longue agonie. Tombés dans un groupe très difficile avec Arsenal, Dortmund et Naples, on savait qu'il serait difficile pour les Olympiens de tirer leur épingle du jeu.

 

Malgré cela, je plaçais de réels espoirs dans les coéquipiers de Steve Mandanda, avec une équipe certes jeune, mais sur le papier taillée pour rivaliser avec ses adversaires. Je m'étais même risqué à pronostiquer une deuxième place pour l'OM derrière Dortmund.

 

Force est de constater que je me suis largement trompé. Pour deux raisons principales :

  • la première, c'est que je ne voyais pas l'OM connaître de telles difficultés, surtout pas aussi tôt dans la saison, avec un banc pourtant plus étoffé que la saison dernière. Il est sûr que pur espérer créer la surprise, il aurait fallu un OM au top.
  • la seconde, c'est que dans mon esprit, Arsenal et Naples, malgré leur bon recrutement, ne seraient pas au niveau des grosses écuries européennes. Mais depuis le début de saison, ces deux équipes enchaînent les résultats positifs.

L'OM ne verra donc pas le printemps en Champions League, comme il avait su le faire lors de la saison 2011-2012. Il ne verra sans doute pas non plus l'Europa League, car il faudrait un très gros concours de circonstances pour cela : deux victoires marseillaises et deux défaites de Dortmund, avec une victoire nette de l'OM dans la confrontation directe (3-0 pour les Allemands à l'aller). Mieux vaut se tourner dès à présent vers les différentes échéances nationales.

 

Mercredi pourtant, l'OM n'a pas démérité. Complètement dominé à l'aller au Vélodrome, les Phocéens ont montré un beau visage et ont même réussi à ouvrir le score sur une tête d'André Ayew. Un but étrangement similaire à celui inscrit par Basile Boli en finale de la Ligue des Champions en 1993.

 

Malheureusement, sur un léger relâchement, l'OM encaissa deux buts coup sur coup, dont un entâché d'une double faute des Napolitains sur Valbuena et Cheyrou.

 

Au retour des vestiaires, on pensait trouver des Marseillais abattus par le scénario de la rencontre. Ce ne fut pas du tout le cas, Thauvin permettant même d'égaliser à la réception d'un bon centre de Payet, entré à la place de Valbuena.

 

Mais en fin de rencontre, sans doutes plus déterminés à poursuivre leur route sur la scène européenne, les Italiens finirent par avoir le dernier mot sur un but d'Higuain, seul aux 6 mètres pour signer un doublé.

 

Si Marseille a offensivement montré un visage convaincant, la défense a encore une fois inquiété.

 

Il faudra tenter de mieux faire dans les deux dernières rencontres afin de ne pas quitter la C1 sans marquer le moindre point. Au moins pour l'honneur...

 

Dimanche, l'OM accueillera Sochaux pour le compte de la 13e journée de Ligue 1, avec l'obligation de l'emporter devant son public (match à suivre en direct sur BeInSport à 17h00).

 

Résumé du match Naples - OM

Ligue des Champions - 4e journée

6 novembre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires