Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 19:39

Elie-Baup---2013.JPGL’Olympique de Marseille vient de vivre une semaine très difficile. Battu à Lille dans les arrêts de jeu mardi (1-0), les hommes d’Elie Baup n’ont pas su réagir à domicile vendredi soir devant Nantes. Un nouveau revers sur le plus petit des scores qui a eu raison de l’entraîneur "à la casquette", démis de ses fonctions samedi.


Après un mois d’octobre marqué par une longue série de défaites, on pensait l’OM sorti d’affaire. Malgré des résultats très décevants en Ligue des Champions (5 défaites en autant de rencontres), l’OM venait d’aligner trois succès en Championnat face à Sochaux, Ajaccio et Montpellier.


De quoi revenir dans le peloton de tête et espérer accrocher un podium en fin de saison. Seulement, face à des adversaires moins modestes et sans réussite, l’OM version 2013-2014 a montré ses limites.


A Lille mardi, les Phocéens ont livré un bon match mais ont été incapables de violer la cage de l’invincible Enyeama. Et en fin de partie, Nolan Roux a douché les espoirs marseillais d’une tête imparable.


Vendredi, l’OM devait impérativement réagir, malgré la mauvaise nouvelle d’avoir perdu Valbuena sur blessure pour plusieurs semaines.


Sans inspiration et surtout sans esprit de révolte, les coéquipiers de Mandanda sont passés complètement à côté de leur première période, ponctuée par un but encaissé et de nombreuses occasions dangereuses qui auraient pu alourdir le score.


En seconde période, la réaction n’a pas permis d’inverser la tendance et d’éviter un nouveau revers. Celui de trop pour Elie Baup.


A cours de solutions pour sortir son équipe de la spirale négative, le coach a été remercié par son Président Vincent Labrune samedi après-midi.


Si Baup a réalisé la saison dernière un parcours exemplaire qu’il convient de saluer, il a malheureusement prouvé une fois de plus qu’il ne sait manager qu’un groupe restreint, de niveau moyen et avec un onze-type quasiment indéboulonnable.


Cette saison, avec un effectif plus étoffé, des jeunes prometteurs à intégrer, des égos plus forts à gérer et davantage de pression liée aux résultats, il a été incapable de faire passer son message et de mettre en place un fonctionnement adapté. En plus, son système de jeu n’a pas tenu et il n’est pas homme à savoir s’adapter.


Le départ d’Elie Baup était dès lors devenu inévitable et apparaît comme salutaire pour permettre à l’OM de repartir rapidement du bon pied.


Pour l’heure, José Anigo, habitué des intérims (qui parfois peuvent durer), a pour mission de prendre la relève jusqu’à la trêve. Mais ne nous voilons pas la face : le directeur sportif ne peut pas être le coach qui à moyen et long terme permettra à l’OM de  grandir.


Dès à présent, il faut absolument que les dirigeants recherchent un successeur capable de s’affirmer et de tirer un groupe jeune aux qualités indéniables vers les sommets.


Bien entendu, de nombreux noms vont circuler dans les jours à venir. Sans les citer tous, je me risque à un avis sur plusieurs d’entre eux :


Les idéaux : Eric Gerets, bien que son retour soit très peu probable, ou Christian Gourcuff, coach français au charisme certain qui mériterait de connaître enfin un club plus huppé que Lorient.


Les possibles et souhaitables : Zdenek Zeman, Frédéric Antonetti, Marcelo Bielsa, libres de tout engagement et qui ont déjà prouvé leur potentiel dans des clubs de bon niveau, ou Lucien Favre, qui jouit d’une bonne côte en Allemagne.

 

Les possibles mais à éviter : Jean-Pierre Papin, Guy Lacombe et Fabrizio Ravanelli, dont les expériences ont été mitigées, Alain Boghossian, qui manque d’expérience, ou encore Jean Fernandez, qui vient de quitter Montpellier sur un cuisant échec.


Les loufoques : Christophe Galtier, qui ne viendra pas en présence de José Anigo, Luiz Fernandez et Antoine Kombouaré, trop marqués "parisiens", Reynald Denoueix, qui n’a plus entraîné depuis des années, ou encore Raymond Domenech, dont l’image de sélectionneur restera à jamais ancrée négativement dans les mémoires.


A moins que Vincent Labrune ne sorte du chapeau un nom absolument pas imaginé pa les observateurs et qui surprendrait les supporters... en bien ou en moins bien !


Dimanche 15 décembre, l’OM se déplacera à Lyon pour le compte de la 17e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct à 21h00 sur Canal+). Avant cela, l'OM accueillera Dortmund pour son dernier match en Ligue des champions, mercredi soir à 20h45.


Résumé des matchs Lille - OM et OM – Nantes

Ligue 1 – 15e et 16e journée

3 et 6 décembre 2013


Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires