Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 19:44

OM---Toulouse---fevrier-2014.JPGL'Olympique de Marseille peine à trouver les ressources pour sortir de la crise. Battu sans discussions possibles à Monaco (2-0) dimanche dernier, le club phocéen est parvenu à s'imposer dans la douleur face à Valenciennes mercredi (2-1), avant de concéder un match nul à domicile face à Toulouse ce dimanche soir (2-2).


Pour l'OM, l'année 2014 avait plutôt bien débuté. Mais rapidement, la situation s'est dégradée, avec deux éliminations en Coupe de la Ligue à Lyon (2-1) et en Coupe de France face à Nice (4-5).


Attendus au tournant par leurs supporters, les hommes de José Anigo sont apparus totalement amorphes face à Monaco, prétendant au titre. Plus que le score (2-0), c'est la manière qui a déplu. Jamais les Marseillais n'ont semblé en mesure d'inquiéter le club de la Principauté.


Dominés de bout en bout, les joueurs n'ont fait que repousser les assauts adverses jusqu'à encaisser un but juste avant la mi-temps. Incapables de réagir, les Phocéens ont cédé une deuxième fois en seconde période et terminé la rencontre totalement meurtris.


Quelques jours plus tard, après une explication musclée avec les groupes de supporters, les joueurs ont saisi l'occasion de relever la tête dans un match en retard à domicile face à Valenciennes.


Sans être séduisants, en souffrant pendant une bonne partie de la rencontre, les Phocéens ont profité d'une erreur défensive pour ouvrir le score par Gignac, avant de l'emporter sur une frappe surprenante de Thauvin.


Entre temps, les largesses défensives de Fanni combinées à une mauvaise anticipation de Mandanda avaient permis aux Nordistes d'égaliser.


Peu rassurés sur leur niveau de jeu mais relancés dans la course au podium, les Marseillais avaient une superbe occasion dimanche de réaliser la bonne opération du week-end après les défaites de Lille et Lyon. Seul l'ASSE avait réussi à empocher trois points.


Opposés à Toulouse, ils avaient surtout le devoir d'enchainer devant leur public par une nouvelle victoire.


Malheureusement, cet OM manque de confiance et aussi de niveau, il ne faut pas le nier.


Si le secteur offensif possède de belles qualités avec le talent de Valbuena et Thauvin, la motivation à toutes épreuves de Gignac et le retour progressif au premier plan de Payet, la défense est tout à fait catastrophique.


N'Koulou n'est que l'ombre de lui-même depuis le début de saison, Fanni enfile les erreurs de placement comme des perles, Mendy est débordé derrière comme l'était Morel lorsqu'il était titulaire à gauche et Diawara a fini par perdre sa place de titulaire dans l'axe. Seul Lucas Mendès donne satisfaction, mais c'est bien trop peu pour ne pas encaisser de buts.


Le milieu de terrain défensif n'a rien de sécurisant non plus avec Romao, Lémina et Imbula.


Tout cela a fini par mettre dans le doute Steve Mandanda, plus aussi intraitable qu'à son habitude. Dimanche, le portier marseillais a encaissé un but sur corner après une sortie aérienne totalement ratée.


Avant cela, son équipe avait mené deux fois au score grâce à des réalisations de Payet, bien lancé par Valbuena, puis de Valbuena en personne, bien présent dans l'axe pour conclure un joli débordement de Gignac.


Mais à chaque fois, quelques minutes après avoir marqué, l'OM encaisse un but, preuve d'un gros manque de concentration et d'une absence de hargne totalement désolant pour les supporters.


Avant la réception de Bastia lors de la 24e journée, l'OM reste 5e du classement à cinq points de Lille, mais surtout très loin du duo PSG - Monaco qui se dispute le titre.


L'OM recevra Bastia samedi 8 février à 17h00 (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match Monaco - OM

Ligue 1 - 22e journée

26 janvier 2014

 

Résumé du match OM - VA

Ligue 1 - 21e journée

29 janvier 2014


Résumé du match OM - Toulouse

Ligue 1 - 23e journée

2 février 2014

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires