Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 23:12

OM---Olympiakos.jpgAu terme d’un match très mal négocié, l’Olympique de Marseille s’est incliné à domicile face aux Grecs de l’Olympiakos Le Pirée (1-0). Marseille jouera sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions lors d’un déplacement périlleux sur la pelouse du Borussia Dortmund (All) pour le compte de la sixième et dernière journée de la phase de poules.


 

Toujours à la peine en Championnat, l’OM avait une nouvelle occasion de confirmer qu’il est capable de présenter un tout autre visage en Champions League. L’accueil de l’Olympiakos au Vélodrome devait permettre aux Phocéens de valider leur billet pour les huitièmes de finale.

Il ne suffisait pour cela que de gagner sans que Dortmund l’emporte à Arsenal ou de tenir un match nul en cas de défaite allemande en terre anglaise. Rien d’improbable me direz-vous.


Pourtant, Marseille, qui n’en est plus à une contre-performance près depuis le début de saison, est passé au travers.


Didier Deschamps avait décidé d’aligner Kaboré et Traoré aux postes de latéraux plutôt qu’Azpi et Morel, régulièrement décevants. Cela n’a pas changé grand-chose… Les Olympiens ont souffert d’entrée et n’ont du plusieurs fois leur salut qu’à la sérénité de la charnière N’Koulou – Diawara et surtout à un Mandanda des très grands soirs !


Devant, l’OM a été incapable de se donner les moyens de débloquer la situation, les frères Ayew, Valbuena et Rémy ne parvenant pas à se frayer un passage dans la défense adverse.


Mais Marseille a surtout raté sa gestion de fin de rencontre. Se voyant en incapacité de forcer la décision, on attendait de l’OM une solidité absolue pour éviter de concéder la défaite (d’autant que dans le même temps, l’info selon laquelle Arsenal avait ouvert le score face à Dortmund se répandait dans les tribunes).


Mais à force de subir et de reculer, les Marseillais ont fini par céder sur un mouvement parfait des attaquants grecs. Mandanda ne pouvait pas retarder éternellement la sentence !


Touchés dans leur orgueil, les Phocéens ont tenté de revenir au score, trop tard. Diarra et Rémy eurent tous deux leur chance d’offrir l’égalisation de la tête, mais en vain.


Malgré la défaite 2-0 de Dortmund, Marseille n’a pas réussi à obtenir sa qualification. Les Français restent deuxièmes du groupe et devront faire bien mieux dans 15 jours à Dortmund. Les Allemands joueront leur dernière chance avec l’obligation de battre sèchement l’OM pour espérer se qualifier.


Pour Marseille, il faudra faire aussi bien que l’Olympiakos, complètement relancé dans la course à la qualification.


Seule certitude, Arsenal ne peut plus être rejoint en tête.

 

L'OM sera qualifié à l'issue de la sixième et dernière journée si :

• il s'impose à Dortmund.

• il fait match nul à Dortmund et, dans le même temps, l'Olympiakos ne bat pas Arsenal.

• il perd à Dortmund (mais pas plus de 3-0) et dans le même temps l'Olympiakos ne gagne pas contre Arsenal. L'OM devra alors conserver un meilleur goal average général que l'Olympiakos. S'il y a égalité au goal average, c'est l'équipe qui aura marqué le plus de buts qui passera en 8e.

 

En attendant, après la défaite à Montpellier et la contre-performance de ce mercredi, l'OM va border le choc face au PSG dimanche avec l'obligation absolue de l'emporter, sous peine de replonger dans une crise à peine terminée.


Les autres clubs français


Pour Lyon, la qualification est sérieusement compromise. Tenus en échecs à Gerland par l’Ajax Amsterdam, les Rhodaniens devront gagner, espérer une défaite de l’Ajax et refaire un écart de 7 buts pour voir les huitièmes de finale. Une mission quasi impossible.


Lille, que tous les observateurs croyaient perdu, s’est au contraire complètement relancé. Victorieux dans le froid de Moscou face au CSKA (2-0), les joueurs de Rudi Garcia ont leur destin en main. Une victoire à domicile face aux Turcs de Trabzonspor lors de l’ultime journée leur assurera une qualification.

 

 

Dimanche, l'OM accueille le PSG au stade Vélodrome pour le choc de la 15e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+ à 21h00).


Découvrez tous les résultats et les classements des groupes de la Ligue des Champions sur le site d'Eurosport.

Partager cet article
Repost0

commentaires