Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 11:27

Rugby-2011---finale.jpgLe XV de France a bien failli remporter la première Coupe du Monde de son histoire dimanche à Auckland. Battus 8-7, il n’a manqué qu’un peu de réussite aux Français pour battre la Nouvelle-Zélande sur ses terres.


Peu de monde attendait les Bleus à un tel niveau. Après une Coupe du Monde globalement moyenne malgré une grosse prestation face à l’Angleterre et un match solide contre les Gallois, les spécialistes ne donnaient pas cher des coéquipiers de Dusautoire.


Face à eux, les All Blacks faisaient figure d’épouvantail, frustrés par 24 ans d’attente de soulever une nouvelle fois le trophée suprême.

 

Pourtant, le scénario de la rencontre fut très loin de ce qui était imaginé.

 

En première période, la France s’est contentée de bien défendre avec l’espoir de trouver la faille. Seul un essai a été concédé, de quoi conserver un maximum de suspense pour la seconde période (5-0).


Au retour des vestiaires, rapidement menés 8-0, les Bleus ont alors pris le dessus sur leur adversaire, inscrivant un essai par leur capitaine, transformé par Trinh-Duc.


A 8-7, ils ont poussé, mis la pression, semé le doute chez leur adversaire. Une pénalité plein axe a même laissé entrevoir la possibilité de prendre l’avantage à un quart d’heure de la fin. Raté.


Les Blacks sont solides, ont tenu leur avantage avec courage et conclu ainsi une formidable épopée en soulevant leur deuxième Coupe du monde.


Les Français peuvent être fiers, ils ont fait le maximum, même s'ils perdent leur troisième finale mondiale de rang.


Pour Marc Lièvremont, l’aventure se termine. Il aurait certainement aimé une meilleure conclusion, mais il a prouvé à la France entière qu’il n’était pas le successeur de Raymond Domenech. C’est déjà une victoire…

 

 

Résumé du match Nouvelle-Zélande - France

23 octobre 2011

Partager cet article

Repost0

commentaires