Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Mourramondo 2022
Juin 2022 - TF1

Agenda

Bessans
2 et 3 juillet 2022
Marche Nordique des Alpes

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 11:17

Patrick-Makau.jpgLe Kenyan Patrick Makau a établi dimanche un nouveau record du monde du marathon lors de sa victoire à Berlin (Allemagne) en 2 heures 3 minutes et 38 secondes.

 

L'édition 2011 du marathon de Berlin restera dans les mémoires. Elle a permis à Patrick Makau de devenir le nouveau roi sur la célèbre distance de 42,195 km.

 

 

Parti très vite, Makau, 26 ans, a déposé le désormais ex-recordman du monde, l'Ethiopien Hailé Gebreselassie, au 27e kilomètre. Tandis que son rival s'arrêtait, visiblement épuisé, avant de repartir puis finalement d'abandonner, Makau s'est envolé pour finalement améliorer de 21 secondes l'ancien record.

 

Les Jeux Olympiques de Londres en 2012 pourraient bien se résumer à un duel entre Kenyans. En atteste le classement de l'épreuve allemande : derrière Makau, deux de ses compatriotes, Chemlany et Kimaiyo, complètent le podium.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires