Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 23:21

Guingamp---OM---2013.JPGL'Olympique de Marseille a réussi son entrée en lice dans le Championnat de France de Ligue 1. Pour le compte de la 1e journée, les hommes d'Elie Baup se sont imposés 3-1 sur la pelouse de Guingamp.

 

Si l'on regarde les saisons réalisées par l'OM depuis dix ans, on ne peut que constater l'importance d'un début de Championnat prolofique pour se positionner dans le haut du tableau et ne pas courir après les points perdus.

 

En 2012/2013, l'OM avait idéalement commencé la saison en l'emportant à Reims, début d'une série de six victoires consécutives. Les Phocéens n'avaient ensuite plus jamais quitté le podium.

 

Opposés cette année au promu Guingamp, plus petit club de Ligue 1, les coéquipiers de Steve Mandanda n'ont pas tremblé. Entrés sur le terrain avec de grosses intentions, ils n'ont eu besoin que de deux petites minutes pour ouvrir le score, Gignac reprenant parfaitement une frappe d'A.Ayew détournée par le gardien adverse.

 

Quelques instants plus tard, un centre d'A.Ayew parvint jusqu'à la recrue estivale Dimitri Payet, dont le plat du pied au ras du poteau trompa la défense guingampaise sonnée par cette entame de match.

 

Et ce n'était pas fini, puisqu'avant le quart d'heure de jeu, Dimitri Payet s'offrit un doublé, à la réception d'une frappe tendue de Valbuena sur laquelle la défense ne parvint pas à se dégager.

 

3-0 après seulement 15 minutes de jeu, les supporters marseillais n'attendaient certainement pas leur équipe à pareille fête.

 

En pleine confiance après ce début de rencontre complètement fou, Valbuena fut à deux doigts d'aggraver la marque d'un magnifique retourné acrobatique qui aurait pu entrer dans les annales sans une claquette parfaite de Samassa.

 

Après cela, le jeu devint plus équilibré, les Bretons parvenant à se créer quelques situations intéressantes.

 

La deuxième mi-temps ne fut malheureusement pas de la même intensité, les Marseillais se contentant de défendre péniblement leur confortable avance.

 

Fanni, auteur du faute dans la surface, aurait pu involontairement relancer les "rouge et noir". Mais c'était sans compter sur un Mandanda en grande forme qui sortit une parade impeccable sur le penalty de Yatabaré.

 

Seule ombre dans cette soirée réussie, un loupé de Nicolas N'Koulou, tenté de ressortir de sa surface avec le ballon plutôt que de dégager sans prendre de risque. Sa perte de balle allait coûter à l'OM une réduction du score tout à fait évitable.

 

Mais l'essentiel est fait, l'OM a réussi son entrée en matière en Ligue 1 et se positionne de manière anecdotique en 3e position au classement, derrière Lyon et Valenciennes, vainqueurs respectivement 4-0 et 3-0.

 

Samedi 17 août à 17h, l'OM accueillera Evian au stade Vélodrome pour le compte de la 2e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match Guingamp - OM

Ligue 1 - 1e journée

11 août 2013

Partager cet article

Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 23:08

Usain-Bolt---2013.JPGMoment très attendu des Championnats du Monde d'athlétisme 2013 à Moscou, la finale du 100 mètres a tenu toutes  ses promesses et a vu une nouvelle fois Usain Bolt écraser la concurrence, avec un chrono de 9'77.

 

Usain Bolt reste le maître incontesté du sprint, l'homme le plus rapide du monde. Dans la capitale russe, le Jamaïquain a encore une fois démontré sa supériorité en remportant le titre mondial.

 

Au départ de cette finale, on trouvait 4 coureurs de la Jamaïque, soit la moitié du plateau. Face à cette armada, deux Américains dont Justin Gatlin, le seul à pouvoir contester la victoire à Bolt, un Britannique et le Français Christophe Lemaître, qualifié in-extremis aux dépends de son ami Jimmy Vicaut.

 

En moins de dix secondes, sous un début d'orage, Usain Bolt a prouvé, si besoin est encore, qu'il est bien le meilleur, en devançant Gatlin de 8 centièmes et son compatriote Nestor Carter de 18 centièmes.

 

Beaucoup mieux parti que lors de sa demi-finale, Lemaître a du se contenter de la 7e place, mais s'est surtout blessé. Une déchirure de 5 centimètres à un muscle ischio-jambiers lui a ôté tout espoir de lutter pour le podium. Pire, ses Championnats du Monde sont vraisemblablement terminés. Le Savoyard ne pourra donc pas défendre ses chances sur 200 mètres. La France perd en plus un atout majeur pour le relais 4X100 mètres.

 

Finale du 100 mètres homme

Championnats du Monde d'athlétisme

11 août 2013

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 10:44

France-moins-20-ans---juillet-2013.JPG15 ans quasiment jour pour jour après la victoire des Bleus de Didier Deschamps en Coupe du Monde, l'équipe de France des moins de 20 ans est devenue Championne du Monde en battant l'Uruguay (0-0 ; 4-1 TAB) à Istanbul en Turquie.

 

La "génération 1993" a de l'avenir. Nul doute que nous allons en entendre parler pendant très longtemps.

 

Emmenée par Paul Pogba, Geoffrey Kondogbia, Lucas Digne ou encore Samuel Umtiti, les Bleuets sont devenus Champions du Monde de football au terme d'une finale face à l'Uruguay qui ne restera pas dans les annales.

 

Aucun but n'a été inscrit à l'issue du temps réglementaire et des prolongations. Ce sont donc les tirs au but qui ont départagé les deux équipes.

 

Alphonse Areola, troisième gardien du Paris-Saint-Germain, était dans un grand soir et a sorti deux arrêts décisifs pour envoyer la France au septième ciel.

 

Jamais une équipe de France des moins de 20 ans n'avait remporté le titre mondial. Ce qui peut donner espoir de soulever de nouveau le trophée suprême dans quelques années.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 18:39

Legende-du-Tour-de-France.jpgA quelques jours du grand départ de la 100e édition du Tour de France 2013, qui sera donné pour la première fois de Corse, à Porto-Vecchio, France 2 a diffusé un documentaire sur les grands moments qui ont marqué La Grande Boucle depuis sa création.

 

Produit par Jean Labib et Anne Labro, écrit par Jean-Christophe Rosé et Benoît Heimermann, ce reportage en deux parties (50 minutes chacune environ) relate la naissance et les grands moments du Tour de France cycliste.

 

Des pionniers (dont faisait partie le premier vainqueur du Tour Maurice Garin en 1903) à Bradley Wiggins, lauréat en 2012, l'épreuve cycliste la plus populaire du monde a connu bien des péripéties, de moments de joies en suspenses intenses en passant par des images de détresse, des coups de colère et des scandales qui ont fait la Une.

 

A travers la voix d'André Dussolier, de nombreux grands moments de sport sont relatés, avec des images d'archives tout à fait remarquables.

 

Garin, Pélissier, Bartali, Coppi, Anquetil, Poulidor, Merckx, Thévenet, Hinault, Indurain, Jalabert, Virenque, Armstrong... sont autant de noms qui ont marqué l'histoire de la Grande Boucle et dont les exploits figurent dans ce documentaire.

 

On pourra regretter l'impasse faite sur certains champions, comme Eugène Christophe, un des pionniers courageux du début du XXe siècle, Luis Ocana, vainqueur en 1973, ou encore Laurent Fignon, double vainqueur en 1983 et 1984 et héros malheureux du Tour 1989, perdu pour 8 secondes face à l'Américain Greg Lemond.

 

Mais pour tous les amoureux de la "petite reine", c'est assurément un documentaire à ne pas manquer. Il est actuellement disponible en replay sur France TV pluzz.

 

Regardez "La légende du Tour de France" - première partie

 

Regardez "La légende du Tour de France" - deuxième partie

Partager cet article

Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 07:50

OM---1993.jpg

20 ans jour pour jour après avoir remporté la Ligue des Champions face au Milan AC, l’Olympique de Marseille a conclu sa belle saison 2012-2013 à la deuxième place du classement de Ligue 1, sans toutefois parvenir à l’emporter à domicile lors de la dernière journée face à Reims (0-0).

 

26 mai 1993 à Munich, il est 20h43 : Basile Boli, le grand défenseur de l’Olympique de Marseille, s’élève plus haut que tout le monde sur un corner frappé par Abedi Pelé. De la tête, il catapulte le ballon au fond des filets du gardien italien Rossi.

 

Cet instant magique est à jamais marqué dans l’histoire du club phocéen et du football français. Il permettra un peu plus tard dans la soirée à Didier Deschamps, alors capitaine de l’OM, de brandir la Ligue des Champions, la plus belle récompense à laquelle peut prétendre un club de football. Depuis, aucune équipe de l’Hexagone n’a réussi à renouveler pareil exploit.

 

20 ans ont passé, mais tous les Marseillais de cœur ont encore en tête le souvenir de cette soirée d'euphorie.

 

Si Raymond Goethals, l’emblématique entraineur belge de l’époque, a "tiré sa révérence" en 2004 à l’âge de 83 ans, de nombreux joueurs de l'épopée de 1993 étaient dimanche sur la pelouse aux côtés de leur "boss" Bernard Tapie, pour fêter cet anniversaire.

En fin de rencontre, sa fille, Sophie Tapie, a chanté au centre du terrain "we are the champions" avant un grandiose feu d artifices.

 

Entre temps, il y a eu du foot, avec notamment sur la pelouse André et Jordan Ayew, les fils d Abedi Pelé.

 

Pas grand chose à retenir de ce match sans enjeu. En première période, le onze remanié aligné par Elie Baup n'a pas imposé un gros rythme à son adversaire du soir.

 

Le deuxième acte fut plus animé, mais les quelques tentatives phocéennes sont restées sans succès, grâce notamment à plusieurs bons arrêts du gardien Agassa.

 

Les supporters de l’OM auraient sans doute espéré mieux qu’un 0-0 pour conclure la saison, mais n’en voudront sûrement pas à leurs joueurs, dont le parcours réalisé est allé au-delà des ambitions de départ.

 

Mathieu Valbuena, auteur de 12 passes décisives au cours de la saison, a eu l’honneur de soulever le trophée de meilleur passeur de Ligue 1.

 

L'OM va maintenant devoir s activer sur le marché des transferts, avec des moyens financiers plus importants que l été dernier, pour monter une équipe capable la saison prochaine de jouer les premiers rôles en championnat et de bien figurer sur la scène européenne.

 

La 3e place, donnant droit à participer aux tours préliminaires de Ligue des Champions est revenue à Lyon, vainqueur de Rennes (2-0).

 

Derrière, le match nul 1-1 entre Lille et Saint-Etienne a profité à Nice, vainqueur a Ajaccio (2-0) qui termine 4e et se qualifie ainsi pour la League Europa.

 

Saint-Etienne, 5e, verra lui aussi l'Europe à la faveur de sa victoire en Coupe de la Ligue.

 

Déception en revanche pour Lille qui échoue à la 6e place et qui ne disputera pas de compétition européenne en 2013-2014.

 

En bas de tableau, il n'y a pas eu de miracle pour Troyes, battu 2-1 à Valenciennes et qui rejoint donc Nancy et Brest en Ligue 2.

Ces trois clubs seront remplacés dans l'élite par Monaco (dont l’activité sur le marché des transferts, grâce aux millions de son nouvel actionnaire russe, laisse présager d'un effectif taillé pour jouer le titre), Nantes et Guingamp.

 

Retrouvez le classement final et toutes les informations sur le Championnat de France de football 2012-2013 sur le site Internet d'Eurosport.

 

Rétrospective

L'OM est Champion d'Europe

26 mai 1993


 

Partager cet article

Repost0
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 16:44

ASSE---OM---2013.JPGFace à une équipe de Saint-Etienne toujours en course pour une qualification en Ligue des Champions, l'Olympique de Marseille, assuré de finir deuxième de Ligue 1, a été battu 2-0 pour le compte de la 37e et avant-dernière journée.

 

La fin de Championnat donne généralement lieu à quelques grands matchs, mais aussi à des rencontres sans réelle saveur en fonction des objectifs de chaque club.

 

La confrontation entre les deux plus grandes équipes françaises, l'ASSE et l'OM, aurait pu revêtir un enjeu tout particulier dans la lutte pour les places européennes. Seulement, les Marseillais avaient déjà assuré leur place de dauphin du PSG la semaine dernière.

 

Il n'y a donc pas eu de grand match. Rapidement, on a senti que les Stéphanois avaient davantage envie d'engranger trois points essentiels pour espérer dépasser l'ennemi lyonnais lors de la dernière journée.

 

Au terme d'une première période fantômatique des Olympiens, ce qui n'a pas du tout plu à leur entraîneur, le score était scellé sur deux buts signés Perrin et Brandao. L'ancien Marseillais fut d'ailleurs décisif sur chaque but, passeur puis buteur, comme un "pied-de-nez" à une partie des supporters phocéens qui l'ont longtemps chambré lorsqu'il jouait pour leurs couleurs.

 

En deuxième période, les Marseillais ont bien tenté de relever la tête, mais sans toutefois montrer une grande volonté de renverser le résultat. Quelques occasions auraient pu permettre de revenir en fin de match, notamment une frappe sur le poteau de Mathieu Valbuena.

 

Au final, Saint-Etienne met fin à la belle série de l'OM, invaincu depuis la fin du mois de février. Mais cela n'aura évidemment aucune incidence sur le classement final des Marseillais.

 

Pour Saint-Etienne, c'est une très belle opération. Après le match nul 1-1 entre Nice et Lyon ce dimanche (match reporté d'une journée en raison des conditions météo), les Verts sont 4e avec 62 points, soit 2 de moins que Lyon, toujours 3e mais qui restera sous la menace jusqu'au bout. D'autant que derrière, Lille avec 61 points, n'a pas perdu tout espoir. Pour Nice, qui possède 61 points également, la différence de buts ne permettra en revanche pas d'accrocher la dernière place qualificative pour la Ligue des Champions. La semaine prochaine, Lyon aura son destin en main à domicile face à Rennes. Mais en cas de défaite, les Gones pourraient être doublés sur le fil par Lille ou Saint-Etienne, qui s'affronteront dans le Nord.

 

Dans la lutte pour le maintien, Evian, qui a battu Valenciennes 2-0, a quasiment assuré sa place dans l'élite la saison prochaine, tout comme Ajaccio, qui a accroché Rennes 1-1. Si Nancy et Brest sont d'ores et déjà relégués, Troyes préserve une infime chance de se sauver. Il faudra pour cela l'emporter à Valenciennes lors de la dernière journée et compter sur une défaite de Sochaux à Bastia.

 

Dimanche 26 mai à 21h, l'OM accueillera Reims dans un match sans enjeu (match à suivre en direct dans le multiplex de Canal+). Les Marseillais célèbreront les 20 ans jour pour jour de la victoire en Ligue des Champions face au Milan AC.

 

Résumé du match ASSE - OM

Ligue 1 - 37e journée

18 mai 2013


 

Partager cet article

Repost0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 23:33

OM---Toulouse---2013.JPGVainqueur à domicile samedi face à Toulouse (2-1) pour le compte de la 36e journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille est assuré de terminer à l’une des trois premières places du classement et a toutes les chances de briguer l’une des deux places directement qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions.


Les matchs se suivent et se ressemblent pour l’OM. Invaincus depuis leur défaite en Coupe de la Ligue face au PSG (2-0) le 27 février, les coéquipiers de Steve Mandanda ont obtenu samedi un 9e match sans défaite et une 4e victoire consécutive.


A chaque fois, les Phocéens ont du batailler jusqu’au bout pour obtenir les trois points, avec un succès acquis par seulement un but d’écart.


Mais en attendant, les résultats sont au rendez-vous et il n’y a aucune raison pour les supporters marseillais de bouder leur plaisir. D’autant que le niveau de jeu proposé est en progression et laisse de bons espoirs pour l’avenir, à condition de parvenir à conserver lors du mercato estival les éléments majeurs de l’effectif que sont Mathieu Valbuena, Nicolas N’Koulou, André-Pierre Gignac ou encore Steve Mandanda.


Sauf catastrophe, la victoire face à Toulouse devrait permettre un retour de l’OM en Champions League lors de la saison 2013-2014. Elle garantie en tous cas aux Phocéens de terminer à l’une des trois premières places du classement, ce qui est incontestablement mérité puisqu’ils n’ont jamais quitté le podium depuis le début de saison !


Dans un stade Vélodrome qui reprend de plus en plus vie, les bonnes performances des protégés d’Elie Baup aidant, c’est sous l’impulsion d’André Ayew que s’est bâtie la victoire en cette fin d’après-midi.


Au bout d’une première mi-temps dominée par les Toulousains, sans qu’il ne soit évident de définir à quel point les Marseillais ont délibérément choisi ou non d’abandonner le ballon à leurs adversaires, le Ghanéen a ouvert le score d’une tête décroisée splendide au point de penalty sur un centre parfait de Valbuena, auteur de sa 12e passe décisive de la saison en Championnat.


En début de seconde période, les Olympiens ont davantage pris l’initiative du jeu, montrant de beaux mouvements collectifs et une solidité défensive toujours très appréciable.


Sur un ballon bien attaqué par Valbuena de la tête, André Ayew, encore lui, se joua par quelques touches de balle « à la brésilienne » d’une partie de la défense adverse, avant de servir Gignac sur la gauche. Le centre du meilleur buteur marseillais ne put être repris par Valbuena, pourtant à l’affût. Mais, esseulé au second poteau, Morgan Amalfitano, de retour en grande forme après sa blessure, fit preuve de beaucoup d’abnégation pour récupérer le cuir et le transmettre à André Ayew qui n’eût plus qu’à conclure de l’extérieur du pied gauche à bout portant.


Le match semblait plié et l’OM se dirigeait sereinement vers son 21e succès de la saison en Ligue 1.

C’était sans compter sur la ténacité d’une équipe toulousaine pourtant libérée de toute ambition pour cette fin de saison. A dix minutes de la fin, Ben Basat réduit le score d’une frappe croisée entre les jambes de Mandanda.

 

L’OM allait tout de même, dans la douleur, tenir le résultat positif jusqu’au bout.

 

Ce dimanche, les Marseillais pourront regarder le match OL - PSG avec sérénité :

 

  • En cas de succès, le PSG serait sacré Champion de France mais cela assurerait également à l’OM la 2e place synonyme de qualification directe pour a prochaine Ligue des Champions.
  • En cas de succès lyonnais, l’OM, revenu à 4 points du PSG, garderait un infime espoir de dépasser son ennemi intime sur le fil (une utopie quand on sait que Marseille se déplacera le week-end prochain à Saint-Etienne alors que le PSG accueillera la lanterne rouge Brest). L’OL resterait cependant à une distance raisonnable de 4 points de retard sur l’OM, qui n’aurait alors besoin que d’un succès lors des deux dernières journées pour confirmer sa 2e place.
  • Un match nul rapprocherait à la fois le PSG du titre et l’OM de la 2e place, sans tuer totalement le suspense sur l’ordre du tiercé final.

 

Samedi 18 mai à 21h00, l’OM se déplace à Saint-Etienne pour le compte de la 37e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct dans le multiplex de Canal+, toutes les rencontres ayant lieu en même temps).

 


Résumé du match OM – Toulouse

Ligue 1 – 36e journée

11 mai 2013

Partager cet article

Repost0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 22:22

OM---Bastia---2013.JPGEn s’imposant à domicile face à Bastia (2-1) et en enchainant un 9e match consécutif sans défaite (6 victoires, 3 nuls), l’Olympique de Marseille a conforté sa deuxième place au classement de la Ligue 1 et empêché le Paris-Saint-Germain de s’assurer mathématiquement le titre de Champion de France.


On va finir par regretter que la saison se termine. Car match après match, l’OM 2012-2013 est de plus en plus intéressant à voir évoluer. Après avoir trouvé une solidité défensive qui leur a permis d’enchainer les bons résultats et de s’installer confortablement à la deuxième place du classement, les coéquipiers de Steve Mandanda sont match après match de plus en plus séduisants dans le jeu.


A Lorient, les Phocéens avaient réalisé une belle première mi-temps, ponctuée par plusieurs occasions et le but victorieux de Valbuena.


Face à Bastia au stade Vélodrome, les hommes d’Elie Baup ont réussi à rééditer leur performance sur pratiquement l’ensemble du match. Ils ont même amélioré leur jeu collectif pour proposer l’un des matchs les plus aboutis de la saison.


Avec un Mathieu Valbuena égal à lui-même, un Morgan Amalfitano de retour dans le onze de départ avec beaucoup d’envie et surtout un André-Pierre Gignac omniprésent, les défenseurs corses ont souffert.


Et Gignac en a profité pour inscrire ses 12e et 13e buts en Ligue 1 cette saison. A chaque fois sur des ballons donnés par le meilleur passeur du Championnat, Mathieu Valbuena.


Sur le premier, après un petit pont, « Petit vélo » sert Gignac aux 20 mètres, dont la frappe enroulée du gauche surprend Landreau.

Le second but intervient suite à une transversale bien amortie de la poitrine par Gignac, qui déborde ensuite les défenseurs adverses avant d’ajuste le portier bastiais.

 

Entre temps, le jeune Florian Thauvin avait remis les deux équipes à égalité d’une belle frappe aux 20 mètres, mettant fin à 695 minutes d’invincibilité de l’international français.

 

Avec ce succès dans un stade qui reprend vie peu à peu avec l'avancée des travaux de rénovation, l'OM est plus que jamais bien parti pour décrocher sa qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions. Lyon, facile vainqueur à Nancy (3-0), est à 4 points.


Derrière, Nice (vainqueur à Rennes 3-0) est à 7 points, Saint-Etienne (tenu en échec par Bordeaux 0-0) à 8 points, et Lille (battu à Toulouse 4-2) à 10 points. Ces trois équipes risquent d'avoir du mal à accrocher le podium, mais conservent leurs espoirs.

 

Le Paris-Saint-Germain, tenu en échec à domicile par Valenciennes (1-1), ne fêtera pas son titre de 3e titre de Champion de France ce dimanche et devra patienter au moins une semaine de plus, avec un déplacement délicat à Lyon.

 

Samedi 11 mai à 17h00, l'OM accueille Toulouse pour le compte de la 36e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match OM - Bastia

Ligue 1 - 35e journée

4 mai 2013

Partager cet article

Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 15:12

Lorient---OM---2013.JPGComme souvent cette saison, l’Olympique de Marseille s’est imposé par la plus petite des marges en Championnat, sur la pelouse de Lorient (1-0). Un succès qui rapproche les Phocéens d’une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.


Gagner « à la marseillaise » pourrait bien être un terme qui va prendre toute sa place dans le jargon footballistique. Avec douze victoires sur le score de 1-0 en Championnat, l’OM poursuit son bon parcours, qui devrait sauf catastrophe le mener en Ligue des Champions pour la saison 2013-2014.


Confortablement installés en dauphin du Paris-Saint-Germain, pour qui le titre de Champion de France est proche après une courte victoire à Evian (1-0), les Marseillais possèdent désormais 4 points d’avance sur Lyon et 6 sur Saint-Etienne, qui se sont neutralisés à Gerland dans le derby (1-1).


Samedi, les coéquipiers de Steve Mandanda l’ont emportée à Lorient, dans un déplacement toujours compliqué. Certes, les Merlus n’ont plus rien à jouer cette saison et finissent en roue libre, mais l’envie était pourtant bien là chez les joueurs de Christian Gourcuff.


Les Olympiens ont su imposer leur rythme d’entrée et proposer un jeu intéressant en première période. Cela leur a permis de prendre l’avantage à la demi-heure de jeu grâce à Mathieu Valbuena.


En seconde période, les Phocéens se sont contentés de gérer leur avance au score et de défendre avec sérénité.


Si la fin de rencontre a été ternie par une bagarre générale, le gardien lorientais décrochant une claque à Valbuena avant d’être expulsé en compagnie d’André Ayew, pourtant uniquement présent pour calmer les esprits, l’OM réalise une très bonne opération.


Avec un effectif limité tant en quantité qu’en qualité, il y a de quoi se réjouir du classement actuel et commencer à réfléchir au recrutement estival, nécessaire pour espérer tenir le choc sur la scène européenne la saison prochaine.


Samedi 4 mai à 17h00, l’OM accueillera Bastia au stade Vélodrome pour le compte de la 35e journée (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match Lorient - OM

Ligue 1 - 34e journée

27 avril 2013


 

Partager cet article

Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 19:25

OM---Brest---2013.JPGDans un match globalement décevant et face à une faible équipe brestoise, l’Olympique de Marseille s’est imposé sur son score favori cette saison (1-0) pour le compte de la 33e journée de Ligue 1.


En établissant un record de victoires par la plus petite des marges (onze depuis le début du Championnat) l’OM continue son parcours sur le podium et s’affirme de plus en plus comme un dauphin crédible du Paris-Saint-Germain, promis au titre de Champion de France.

 

L’OM 2012-2013 n’a rien de très « sexy », mais il est efficace. Après avoir réalisé un début de saison remarquable sous l’impulsion des joueurs offensifs, notamment Valbuena et Gignac, les Phocéens ont trouvé depuis plusieurs semaines une solidité défensive qui faisait parfois défaut.

 

Preuve en est, Steve Mandanda, revenu à son meilleur niveau après une période de doute, n’a plus encaissé le moindre but depuis 559 minutes !

 

Dans ces conditions, un seul but suffit pour l’emporter. Cette fois, il est venu de Benoît Cheyrou, titulaire indiscutable au milieu de terrain en ce moment aux côtés de la recrue hivernale Romao.

Sur un coup-franc bien placé à 25 mètres juste avant la pause, l’ancien lillois a parfaitement enroulé son ballon, venu heurter l’intérieur du poteau avant de franchir la ligne de but.

 

En dehors de cela, la rencontre a globalement été assez pauvre, les Marseillais se contentant de contrôler des attaques adverses souvent trop imprécises pour véritablement inquiéter.

 

Même si les principaux rivaux de l’OM l’ont emporté (eux aussi dans la douleur), l’OM reste à la deuxième place du classement avec 2 points d’avance sur Lyon et 5 sur Lille.

 

Samedi 27 avril à 17h00, l’OM se déplace à Lorient pour le compte de la 34e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match OM - Brest

Ligue 1 - 33e journée

20 avril 2013


 

Partager cet article

Repost0